Article Ergo-log: La vitamine C maintient le taux de testostérone des athlètes d’endurance

Pratiquer un sport d’endurance réduit les niveaux de testostérone. [Appl Physiol Eur J. 2003 avril; 89 (2): 198-201] C’est ce qui se passe, par exemple, si vous courrez pendant plus de 45 minutes.. [Appl Physiol Eur J. Aoû 2005; 94 (5-6):. 505-13] Les pharmacologues du Medical College BJ Gouvernement de l’Inde viennent de réaliser une étude sur l’animal qui semble avoir découvert une manière étonnamment simple pour les athlètes d’endurance de limiter la réduction de leur niveau de testostérone: la supplémentation avec de la vitamine C.

Vitamine C et testostérone

Il y a dix ans de cela, les chercheurs de l’Université de Firat ont publié une étude sur l’animal au cours de laquelle une mégadose de vitamine C augmente le niveau de testostérone. [Theriogenology. Avr 2005 15; 63 (7):. 2063-72] En convertissant ces chiffres, un homme adulte aurait besoin de 3 à 7 grammes de vitamine C par jour pour induire une hausse modeste des taux de testostérone. C’est durant cette étude sur animaux que les chercheurs indiens ont publiés leur article dans le Journal of Clinical and Diagnostic Research, mais les rats mâles de l’expérience avaient reçus des doses moins extrêmes. L’équivalent humain de ces doses serait d’environ 140, 280 et 420 mg par jour.

L’étude en question…

Les chercheurs ont obligé les rats à nager jusqu’au point d’épuisement pendant 15 jours consécutifs {Groupe « exercice »}. Certains de ces animaux de laboratoire n’ont pas nagé {groupe de contrôle}.

Le taux de testostérone constaté

Les 15 jours d’effort physique ont réduit le niveau de testostérone des rats, comme le tableau ci-dessous le montre. Quand les rats ont reçu de la vitamine C 30 minutes avant de commencer à nager, la diminution de testostérone constatée était inférieure.

Vitamin C maintains endurance athletes' testosterone levels

 

Vitamin C maintains endurance athletes' testosterone levels

La fertilité…

L’exercice physique réduit la fertilité des rats, probablement en raison de la libération de radicaux libres au cours de leurs efforts, qui ont entraîné un dommage provisoire des testicules. La supplémentation de vitamine C aura partiellement annulé la réduction de la qualité du sperme, comme le montre le tableau ci-dessus.

Les effets sur la libido

L’effort physique a réduit le pourcentage de copulations, comme les chercheurs l’ont découvert quand ils ont placé des rats femelles sexuellement matures dans une cage avec les rats de laboratoire. L’administration de la vitamine C a limité la baisse de l’intérêt sexuel. (Tableau ci-dessous: Indice de copulateur = un indicateur de l’intérêt des animaux dans le sexe).

Vitamin C maintains endurance athletes' testosterone levels

Conclusion

La supplémentation en vitamine C améliore le rapport au stress aboutissant à l’infertilité, probablement par le biais d’une augmentation de la testostérone et d’un effet antioxydant.

Source de l’article: Vitamin C maintains endurance athletes’ testosterone levels

Source Ergo-log: J Clin Diagn Res. 2014 Jul;8(7):HC05-8.

———————————–

NdT: En réalité, ce constat n’est pas vraiment nouveau, des études scientifiques précédemment publiées ont également fait le même constat. La vitamine C reste la base d’une bonne supplémentation. Sports d’endurance ou de force, il faut impérativement commencer par la prise d’un bon multivitamines et de la vitamine C si besoin est.

Mais d’ici là, n’oubliez pas de cultiver votre culture physique !

Eric Mallet

 

 

En savoir plus »
Aucun commentaire

Article Ergo-log: Gagnez 12% de longévité avec un régime à faible indice glycémique

Si vous alimentez des souris âgées avec un régime à faible indice glycémique pour le reste de leur vie, ils vivent 12% plus longtemps que des souris ayant reçu une nourriture standard. Des chercheurs de l’Université de Deakin en Australie ont écrit un article à ce sujet dans Longevity & Healthspan. Leur étude sur l’animal suggère qu’un régime à faible indice glycémique retarde le vieillissement au niveau moléculaire.

Un Index Glycémique peu élevé

S’alimenter avec un régime à faible indice glycémique signifie que votre niveau de sucre dans le sang ne monte pas trop haut. C’est assez  facile à faire en évitant les hydrates de carbone facilement absorbés tels que le sucre, les sucreries et le glucose. Vous pouvez également trouver des tableaux d’informations détaillés sur l’index glycémique de tous types d’aliments sur le Web.

Des chercheurs australiens ont donné à des souris de laboratoire d’âge moyen de 20 semaines des aliments comportant un indice glycémique de 27 pour le reste de leur vie. Un groupe témoin a reçu une alimentation standard avec un index glycémique de 70. Pour vous donner une idée: le pain, les nouilles et les croissants ont un index glycémique de 70; les pommes, les pâtes complètes et le quinoa ont un index glycémique d’un peu plus de 30.

Une vie plus longue

Les souris alimentés avec un régime à faible index glycémique ont gagné 12% de longévité, comme le tableau ci-dessous le présente:

Live 12 percent longer on a low-glycaemic diet

Lorsque les souris étaient âgées de 24 mois, celles qui s’alimentaient avec un régime à faible index glycémique {carrés} réagissait mieux lorsqu’on leur donnait du glucose que les animaux du groupe de contrôle {triangles}.

Live 12 percent longer on a low-glycaemic diet

Les chercheurs ont trouvé moins d’ADN contenant des sites abasiques (base purine manquante) dans les cellules des souris âgées du groupe d’alimentation à faible indice glycémique [triangles] que dans les cellules du groupe témoin [carrés]. Les sites sont abasiques là où l’ADN présente des dommages moléculaires. Ces derniers augmentent en raison du vieillissement.

Live 12 percent longer on a low-glycaemic diet

Live 12 percent longer on a low-glycaemic diet

Les chercheurs ont également constaté moins d’ADN 8-OH-2-dG dans le groupe à faible indice glycémique. Ce type d’ADN endommagé augmente également avec l’âge. Une façon classique de mesurer le vieillissement moléculaire est de mesurer la longueur des télomères de l’ADN. Plus ils sont courts, plus le processus de vieillissement a progressé. Cependant, le régime alimentaire à faible indice glycémique n’a eu aucun effet statistiquement significatif sur la longueur des télomères.

Conclusion

« La pertinence de ces résultats sur l’homme devra encore être testé » écrivent les chercheurs. « Toutefois, il est possible de supposer que la consommation d’un régime alimentaire à faible indice glycémique plus tard dans l’existence aura toujours des effets bénéfiques pour la santé et qu’il pourra prolonger la durée de vie, bien que l’effet ne puisse pas être aussi efficace qu’une intervention précoce au cours de l’existence. L’extension de la longévité pourrait ne pas représenter un nombre important d’années vécues, mais plutôt une meilleure qualité de vie ou de longévité en bonne santé.« 

Article Ergo-log: Live 12% longer on a low-glycaemic diet

Source Ergo-log: Longev Healthspan. 2013 Mar 1;2(1):4. doi: 10.1186/2046-2395-2-4.

 

En savoir plus »
Aucun commentaire

Article Ergo-log: les athlètes de haut niveau vivent plus longtemps

Avec toute cette mauvaise presse sur les drogues, le dopage, le surentraînement et les accidents chez les athlètes de haut niveau, vous pourriez penser qu’ils vivent moins longtemps que le commun des mortels mais selon des scientifiques du sport de l’Université de Saragosse en Espagne, les athlètes de haut niveau vivent effectivement plus longtemps que la moyenne. Les chercheurs espagnols sont sur le point de publier un article sur leurs résultats à la Clinique Mayo aux USA.

L’exercice et l’augmentation de la longévité

L’exercice est bon pour vous, et presque toutes les études montrent que plus d’exercice, cela veut dire une vie plus longue et en meilleure santé. Mais les scientifiques ne sont pas encore d’accord quant à savoir si l’exercice de haute intensité est sain pour les athlètes. Pour être plus précis: un peu d’exercice intensif est bon pour la santé, personne ne le conteste mais l’exercice de haute intensité à forte dose est-il bon pour la santé ? Le débat se poursuit.

Une manière d’étudier les effets sur la santé de grandes quantités d’exercice intensif est de suivre les grands groupes de sportifs de haut niveau. Bien sûr, vous devriez prendre en compte l’effet des autres facteurs comme le style de vie, mais tant pis. Nous devons bien commencer quelque part.

Elite athletes live longer

Vivre plus longtemps ?

Les chercheurs espagnols ont utilisé un certain nombre d’études, y compris celles qui concernent les joueurs de football, ceux du Tour de France et les athlètes olympiques. Ils avaient des données sur 42807 athlètes au total, et ils ont découvert que le risque de mortalité était inférieur d’un tiers parmi ces athlètes par rapport à la population dans son ensemble.

Elite athletes live longer

Les athlètes de haut niveau étaient moins susceptibles de mourir d’une maladie cardiovasculaire, comme les chercheurs l’ont découvert. Ce n’est pas si surprenant, étant donné que pratiquement toutes les études montrent que l’exercice protège contre les attaques et les crises cardiaques mortelles. Ce n’est pas vraiment une surprise non plus de constater que le sport de haut niveau permet également de réduire les chances de mourir d’un cancer.

Elite athletes live longer

Conclusion

« Les preuves disponibles indiquent que les athlètes d’élite (surtout les hommes) vivent plus longtemps que la population générale, ce qui suggère que les effets bénéfiques pour la santé de l’exercice, en particulier ceux qui concernent la diminution des AVC et le risque de cancer, ne sont pas réduites à des quantités modérées« , concluent les chercheurs. « Les futures études pourraient nous permettre de savoir si les exigences élevées actuelles du sport professionnel se traduisent également par une longévité et un avantage réel pour la santé.« 

Article Ergo-Log: Elite athletes live longer

Source Ergo-log: Mayo Clin Proc. 2014 Aug 6. pii: S0025-6196(14)00519-9. doi: 10.1016/j.mayocp.2014.06.004.

En savoir plus »
Aucun commentaire