2 semaines de vitamine D : Plus mince, moins de fatigue, tension artérielle et cortisol diminués

Aucun commentaire

Donnez à un groupe de personnes en bonne santé 50 microgrammes de vitamine D3 tous les jours pendant deux semaines et leur endurance pourrait augmenter de manière significative. Ils sentiront moins la fatigue lors de l’exercice tout en couvrant plus de distance. Leur pression artérielle diminuera, tout comme la concentration de cortisol de leur organisme. Des chercheurs écossais de l’Université Queen Margaret l’ont relaté dans Therapeutic Advances in Endocrinology and Metabolism en août 2016.

L’étude clinique sur la vitamine D

Les chercheurs ont donné à 9 personnes en bonne santé 2000 unités de vitamine D3 (ou 50 microgrammes) tous les jours pendant 14 jours. Six personnes ont reçu un placebo. Les chercheurs ont fait différents tests avec les participants avant et après la période de deux semaines où ils ont pris de la vitamine D3.

Les résultats de l’étude

Avant et après la période d’administration de la vitamine D, les scientifiques ont demandé aux participants de pédaler sur un cycle avec vélomètre pendant 20 minutes. Après la période de supplémentation, les participants qui avaient pris du cholécalciférol (vitamine D3) avaient couverts une plus grande distance que les participants du groupe placebo.

Endurance sur cycle avec ou sans vitamine D

Après la supplémentation, les participants qui avaient pris de la vitamine D se sentaient moins fatigués juste après leur séance de cycle que les participants du groupe placebo.

La supplémentation en cholécalciférol a abaissé la pression artérielle systolique et diastolique lorsque les participants étaient au repos [premier tableau ci-dessous] et pendant la séance de cycle [deuxième tableau].

Vitamine D, exercice et fatigue vitamine D, exercice et fatigue

Sur le tableau ci dessous, vous remarquerez que la supplémentation en vitamine D a réduit la concentration de cortisol dans les urines.

Vitamine D et exerciceVitamine D et cortisolLe tableau ci-dessus montre comment la vitamine D a réduit le taux de cortisol sur cortisone dans l’urine des participants.

Le mécanisme

«La vitamine D exerce des effets antihypertenseurs par l’inhibition du système rénine-angiotensine-aldostérone (RAS) et nous savons que l’association entre les niveaux de vitamine D et l’activité rénine a été établie en 1986» écrivent les chercheurs. [Ann Intern Med. 1986 Nov;105(5):649-54.] « Le RAS est un régulateur vital de la pression artérielle par l’activité de la rénine, dans laquelle la rénine clive l’angiotensine I à l’angiotensine II et une fois liée au récepteur, exerce des effets régulateurs sur la pression sanguine. La stimulation inappropriée du système RAS entraîne une hypertension, suggérant que l’inhibition du RAS par le cholécalciférol pourrait réduire la tension artérielle. »

«Le cortisol urinaire et la réduction du taux de cortisol/cortisone suggèrent une diminution des niveaux d’hormones de stress, qui peut être due à la réduction de l’activité des 11-bêta-HSD1 (l’enzyme responsable de l’activation de la cortisone en sa forme active, le cortisol). »

Source de l’article: Two weeks of extra vitamin D: Fitter, less quickly tired, lower blood pressure and less cortisol

Source Ergo-log: Ther Adv Endocrinol Metab. 2016 Aug;7(4):153-65.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *