L’acide alpha lipoïque augmente les effets de la créatine

Aucun commentaire
acide alpha lipoïque

L’acide alpha lipoïque

Les muscles absorbent mieux la créatine si vous la prenez avec des glucides, surtout après l’entraînement. Cette astuce fonctionne encore mieux si vous ajoutez de l’acide alpha lipoïque, comme l’ont découvert des scientifiques du sport à l’Université St. Francis Xavier au Canada.

L’absorption de la créatine est améliorée en la combinant avec des hydrates de carbone en raison de la façon dont l’insuline fonctionne: le corps en retient plus si le niveau de glucose dans le sang augmente. L’acide alpha lipoïque, un antioxydant qui est naturellement fabriqué dans le foie, présent dans les épinards et la levure de bière, a montré qu’il pouvait améliorer l’effet de l’insuline dans le tissu musculaire, à partir d’études animales.

La plupart de l’acide alpha lipoïque retrouvé dans les suppléments résulte d’une combinaison racémique d’acide alpha lipoïque R-(+) – et S-(-), il en était de même pour le supplément que les chercheurs canadiens ont utilisés. En réalité, il s’agit surtout de R-(+)-alpha lipoïque, l’énantiomère dans les aliments, qui renforce l’effet de la créatine. L’effet de l’autre énantiomère est inférieur.

Acide alpha lipoïque + sucre + créatine seraient-ils mieux assimilés que la créatine + sucres ?

L’étude des Canadiens a été inspiré par des études animales dans lesquelles l’acide alpha lipoïque a renforcé l’effet de l’insuline, et ils se demandaient si un cocktail de créatine, de sucre ordinaire [saccharose] et d’acide alpha lipoïque fonctionnerait mieux qu’un cocktail de créatine et de saccharose. Ils ont réalisé une expérience avec 16 hommes âgés entre 18 et 32 ans, qui pratiquaient tous un entraînement de résistance de manière régulière. Pendant les cinq jours que l’expérience a duré, les hommes n’ont réalisé aucun entraînement. Les chercheurs ont divisé les hommes en 3 groupes.

Chacun des groupes a pris 4 doses de 5 grammes de créatine par jour, réparties sur la journée. Un groupe n’a rien pris d’autre [CR]; un deuxième groupe a également pris 25 grammes de saccharose à chaque fois qu’ils prenaient de la créatine [CRS] et un troisième groupe a pris 5 grammes de créatine, 25 grammes de saccharose et 1 gramme d’acide alpha lipoïque, quatre fois par jour [CRSLA].

Sic ! 1 gramme d’acide alpha lipoïque, quatre fois par jour. Il n’y a pas de faute de frappe.

Juste avant de commencer les cinq jours, et à nouveau à la fin des cinq jours, les chercheurs ont mesuré les concentrations d’ATP, de créatine libre, de phosphocréatine et de créatine totale dans le muscle des hommes testés. La phosphocréatine correspond à la créatine ‘chargé en phosphates’ qui est capable de maintenir la quantité d’ATP et d’énergie musculaire à un niveau suffisant pendant un exercice de haute intensité. Le tableau ci-dessous montre que l’addition de l’acide alpha lipoïque dans le cocktail a conduit à une augmentation significative de la concentration de phosphocréatine.

créatine, ATP, acide alpha lipoïque

Créatine et acide alpha lipoïque

créatine, glucides et acide alpha lipoïque

Le tableau ci-dessus montre les changements obtenus dans les concentrations d’ATP, la créatine libre, phosphocréatine et la créatine totale pour les trois groupes. Il est clair que a) l’ajout de saccharose a peu fait pour améliorer l’absorption de créatine et b) l’addition d’acide alpha-lipoïque a eu un effet considérable. A noter que la quantité d’acide alpha-lipoïque utilisé était vraiment considérable elle aussi.

«Ces résultats sont intéressants pour les personnes qui souhaitent élever leur teneur musculaire en créatine et leur énergie anaérobique dans le but d’améliorer leurs performances sportives ou à prévenir les troubles liées à l’âge ou liée à une maladie du métabolisme de la créatine ou du métabolisme de l’insuline» comme le relate les Canadiens. « De  futures études sont nécessaires […] afin de déterminer la dose minimale efficace de l’acide alpha-lipoïque nécessaire pour augmenter de façon significative la concentration musculaire de créatine totale et si cela se traduit par une amélioration des performances de l’exercice. »

Article Ergo-Log: Alpha lipoïc acid boosts effects of creatine

Source de l’article: Int J Sport Nutr Exerc Metab. 2003 Sep;13(3):294-302.

————————————-

NdT: L’effet de l’acide alpha lipoïque est connu depuis longtemps, une grande marque américaine, Universal pour ne pas la nommer, a commercialisé une de leurs meilleures formules de créatine avec de l’acide alpha lipoïque, connue sous le nom de Storm. C’est d’ailleurs le premier produit à base de créatine que j’ai consommé il y a de cela plus de 15 ans. L’effet était assez radical à l’époque mais le Storm en question ne présentait pas un taux aussi énorme d’acide alpha lipoïque. A la place, la taurine produisait un effet similaire, dû à ses propriétés mimétiques de l’insuline. Un peu pénible à prendre (avant et après l’entraînement), Storm donnait d’excellents résultats au bout d’une à deux semaines. Notons surtout que cette étude (ainsi que d’autres publiées précédemment) nous indiquent que l’on peut parfaitement se passer de sucre en ne prenant que de la créatine, de l’acide alpha lipoïque et de la taurine; un avantage certain car aucun athlète n’aura vraiment envie de développer un jour un diabète parce qu’il a pris de la créatine avec des tonnes de sucre. En effet, quand on voit le taux de sucre contenu dans une cochonnerie Muscletech du genre Cell Tech, on a vraiment envie de s’en passer.

1000 mg d’acide alpha lipoïque est une forte quantité d’antioxydants

Notons également que la quantité de 1 gramme d’acide alpha lipoïque par prise est énorme. La moyenne haute pour cet antioxydant est de 900 mg par jour. Étant donné le prix de cet antioxydant, reproduire le dosage de cette expérience peut faire mal au porte-feuille et pourrait être contre-indiqué sur le plan sanitaire (généralement, on constate une quantité de 100 à 300 mg d’acide alpha lipoïque par capsule pour la majorité des suppléments nutritionnels). Donc, créatine + acide alpha lipoïque + Taurine semble être la formule la plus sage et la plus saine à conseiller pour améliorer vos performances anaérobiques.

Mais d’ici le prochain article, n’oubliez pas de développer votre culture physique !

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *