De la Leucine ajoutée à une protéine de blé la rend aussi anabolisante que la Whey

2 Commentaires

Une protéine que les athlètes dénigrent à juste titre car elle ne fournit pas les acides aminés de manière optimale au renforcement musculaire deviendrait beaucoup plus intéressante si vous lui ajoutez de la leucine. Les nutritionnistes américains de l’Université de l’Illinois ont rédigé un article dans Nutrition & Metabolism sur l’étude animale au cours de laquelle une protéine de blé est devenue aussi anabolisante que le lactosérum après que de la L-Leucine a été ajoutée.

La Leucine et la protéine de blé

La L-Leucine est un acide aminé très intéressant. En effet, les cellules musculaires interprètent la quantité de Leucine présente et en fonction de la concentration qu’elles« évaluent », elles décident du degré d’activation des processus anabolique à mettre en marche. En conséquence, le stimulus anabolisant d’un repas augmente si l’on ingère quelques grammes de Leucine en même temps que ce dernier. Des études scientifiques ont estimé que la croissance pouvait augmenter de 16%.

Toujours est-il que la recherche sur la leucine a pris une tournure fascinante dans l’étude présentée ici et qui a été publié récemment par le chercheur et culturiste/coach Layne Norton de l’Université de l’Illinois. [biolayne.com]

Le prix des protéines en poudre est en augmentation

Toujours est-il que les athlètes de force ont remarqué que leurs protéines à base de produits laitiers étaient devenus plus chers ces dernières années et les prix semblent prêts à augmenter encore davantage à court terme. Les fabricants de compléments de la nutrition sportive remarquent qu’une pénurie de lactosérum et de caséine commence à se faire sentir; la demande est supérieure à l’offre. Il ne faut donc pas être un génie pour comprendre ce que cela signifie et comment cela va se répercuter sur le prix des poudres de protéines de haute qualité.

Les perspectives à long terme sont encore plus inquiétantes. La demande de viandes et de produits laitiers augmente très rapidement chez les géants économiques que sont les pays de l’Asie et de l’Amérique du Sud. On ne sait pas combien de temps les athlètes de force possédant un revenu moyen seront toujours en mesure de se payer des suppléments de protéines.

Cependant, les protéines végétales (dont la protéine de blé) pourraient nous offrir une alternative. Cette alternative repose sur les protéines dérivées du blé, du soja, des pommes de terre, des algues ou du colza. Ces sources de protéines sont beaucoup moins chères que le lactosérum mais leurs effets sur la construction musculaire sont également moindres, comme les recherches de Norton et de ses collègues l’ont montré.

L’étude scientifique sur la protéine de blé

Norton a donné à des rats une alimentation dont la composition était similaire à un régime alimentaire humain, 16% de la nourriture se composait de protéines. Un groupe de rats a été nourri avec des protéines de gluten de blé, un autre groupe a reçu de la protéine de soja, un troisième groupe a reçu de la protéine d’œuf et de la protéine de petit-lait pour le quatrième groupe. 90 minutes après le repas, Norton a mesuré la quantité de protéines musculaires que les rats avaient synthétisés [FSR, en bas à gauche dans la figure ci-dessous] et à quel degré les processus anabolisants des cellules avaient été activés.

Les résultats de l’étude !

Le lactosérum a créé une réponse anabolisante supérieure, comme vous pouvez le voir ci-dessous. La Whey a également stimulé fortement les marqueurs de l’anabolisme 4E-BP1 et p70S6K1.

Base = mesure après 12 heures de jeûne.

La Whey produit une réponse anabolique supérieure à la protéine de blé

 

Lorsque les chercheurs ont mesuré la concentration d’acides aminés dans le sang des rats 90 minutes après un repas, ils en sont arrivés aux résultats donnés par le tableau ci-dessous. Au plus la réponse anabolique déclenchée par la protéine était élevée, au plus la concentration de Leucine dans le sang des animaux l’était aussi.

 

Added leucine makes wheat protein as anabolic as whey

 

Si la L-Leucine est en effet l’acide aminé qui permet au lactosérum d’être un bon constructeur de muscle, alors un régime alimentaire à base de protéines de blé pourrait offrir un stimulus de croissance identique à une alimentation contenant du lactosérum – si vous enrichissez le régime au gluten avec de la Leucine, comme les chercheurs le suppose. De là, ils ont effectué une autre expérience dans laquelle ils ont donné  un repas contenant des protéines de gluten à un groupe de rats [EGG], un repas contenant du gluten et de la leucine [WGL] ou un repas contenant du lactosérum. Les rats du groupe GTL a obtenu autant de leucine que les rats du groupe de lactosérum, tous les groupes ont consommé la même quantité d’acides aminés.

 

Protéine de gluten + Leucine et lactosérum

 

Et finalement… La synthèse des protéines 90 minutes après un repas était du même niveau dans le groupe WGL que dans le groupe du lactosérum.

Conclusion de l’expérience sur la protéine de blé

Les découvertes de Norton sont intéressantes pour les bodybuilders végétariens qui ne cessent d’ailleurs de devenir plus nombreux. Si les athlètes sont en mesure de trouver de la L-Leucine végétalienne, ces derniers seraient en mesure d’accroître considérablement l’effet anabolisant des protéines à base de plantes qu’ils consomment. La même chose est vraie pour les fabricants de produits destinés à la nutrition sportive qui travaillent déjà sur des suppléments de protéines à base de substances végétales, dont la protéine de blé ou de pois par exemple.

Le temps nous dira, mais dans une centaine d’années, il se peut que nous soyons tous végétaliens.

Source de l’article: Added Leucine makes wheat protein as anabolic as whey

Source Ergo-log: Nutr Metab (Lond). 2012 Jul 20; 9(1): 67.

Eric Mallet

NdT: Tous végétaliens… Misère, ça c’est vache !

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

2 Commentaires

  1. Christ Orlane -  9 janvier 2017 - 21 h 36 min

    il est vrai que tout le monde n’a pas les moyens de s’acheter tous les complements necessaires à la musculation (whey, bcaa, arginine, leucine, etc…
    et la proteine animale n’est pas donné non plus, en plus de la propagande faite sur les elevages bovins et l’abattage…

    Merci pour tous vos articles TRES interessants sur fACEBOOK, google et autres..

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *