Le picéatannol fait de la L-Arginine un meilleur donneur de monoxyde d’azote

Nous avions déjà discuté du picéatannol, le proche cousin du resvératrol et de son nom imprononçable. Nous savons qu’il représente un agent de recomposition efficace comme nous en avions déjà discuté, au même titre que l’acide ursolique. Cet article d’Ergo-log nous en dit un peu plus sur ce cousin hydroxylé du resvératrol avec le monoxyde d’azote (ou oxyde nitrique) et de son rapport potentiel avec l’arginine.

Eric Mallet

——————–

picéatannol

Le picéatannol

La littérature scientifique traitant de l’effet d’amélioration des performances des boosters de NO est assez confuse (et source de confusions… NdT). Certaines études indiquent que les suppléments contenant des acides aminés tels que la L-Arginine, la L-Ornithine ou la L-Citrulline améliorent les performances sportives. D’autres disent qu’ils ne le font pas. Des chercheurs japonais des fabricants de l’entreprise Morinaga and Company ont publié les résultats d’une étude in vitro qui suggère que certains facteurs nutritionnels déterminent et influencent probablement la façon dont vous réagissez aux boosters de NO. Ils pourraient mieux fonctionner si vous prenez certains nutriments tels que le piceatannol via votre nourriture.

Le monoxyde d’azote fait partie des facteurs clé de la croissance musculaire, de la récupération post-exercice, de l’apport sanguin et de la performance sexuelle. Dans l’organisme, les enzymes vont extraire le monoxyde d’azote de certains acides aminés – et l’industrie des suppléments chercherait des moyens d’utiliser celles-ci dans leurs boosters.

 

Le NO Synthase

L’Oxyde Nitrique Synthase (NOS) est une enzyme dépendante du NADPH. Elle catalyse la conversion de l’oxygène pour aboutir à l’arginine et à la citrulline, précurseurs du NO (Oxyde Nitrique)

 

Cependant, certains chercheurs se sont demandés si ces suppléments fonctionnent réellement. Ils fondent leur raisonnement sur des études similaires à celles d’une recherche brésilienne publiée en 2012 dans Nutrition & Metabolism comme le montre le tableau ci-dessous.

L-Arginine Oxyde Nitrique

Le tableau ci-dessus montre les effets de 6 grammes de L-Arginine prise par des sujets inactifs sur leur concentration d’oxyde nitrique dans leur sang. [Nutr Metab (Lond). 2012 Jun 12;9(1):54.] Les chercheurs ont surveillé le sang des sujets pendant deux heures et n’ont observé aucun effet significatif.

L’enzyme qui convertit l’arginine en monoxyde d’azote est appelée Oxyde Nitrique Synthase (NOS). On la retrouve dans les cellules des vaisseaux sanguins [eNOS], les cellules musculaires et nerveuses [nNOS] ainsi que dans les cellules du système immunitaire [iNOS]. Les Japonais ont alors étudié l’effet du resvératrol et du piceatannol, un métabolite du resvératrol, sur la synthèse et l’activité de l’eNOS dans les cellules EA.hy926. Ce sont les cellules des parois des vaisseaux sanguins chez l’homme.

Les deux substances ont amélioré l’activité enzymatique de l’eNOS mais le picéatannol a légèrement mieux fonctionné que le resvératrol. La synthèse effective de l’enzyme a également augmenté – et encore une fois, le picéatannol a fait mieux que le resvératrol.

Enzyme NOS et picéatannolpicéatannol en enzymes de l'oxyde nitrique

Dans d’autres expériences, les Japonais ont démontré que l’effet du picéatannol devient d’autant plus fort que l’exposition à celui-ci est longue. Ils ont également montré que l’enzyme NOS induite par le picéatannol était active.

Le picéatannol est rapidement métabolisé dans le corps. Les enzymes y attachent des groupes de sucre. Mais il existe également des études qui suggèrent que les molécules de picéatannol métabolisées peuvent encore être actives.

Les fabricants de suppléments sexuels ont découvert et exploité cette combinaison de composants à base de plantes avec la L-Arginine il y a de cela quelques années – et l’ont utilisée dans des produits. Un de ces exemples est le Prelox de Horphag, qui contient une combinaison de L-Arginine et de Pycnogénol.

Les Japonais n’ont pas pris la peine de spéculer sur les combinaisons de L-Arginine et de boosters de NO améliorés. Ils se bornent à remarquer qu’une alimentation riche en picéatannol et en composants végétaux apparentés aiderait probablement à maintenir les vaisseaux sanguins en bonne santé.

Source de l’article: Piceatannol makes L-Arginine a more effective nitrogen monoxide donor

Source Ergo-log: Biochem Biophys Res Commun. 2013 Jan 18;430(3):1164-8.

——————————

A nouveau, nous constatons qu’il ne suffit pas dire « prendre de l’arginine » fonctionne ou ne fonctionne pas sur l’hyperémie active. Cette expérience nous prouve que la biochimie du corps humain est extrêmement complexe et qu’il faut savoir prendre en compte de nombreux éléments (parfois absents pour certains d’entre eux en fonction de certaines études) avant de tirer des conclusions trop hâtives.

Prenez le temps, ici comme pour d’autres sources d’informations scientifiques, d’analyser et de comparer en réalisant une synthèse de toutes les données présentées avant de conclure sur des faits ou d’en déduire des règles généralisantes.

Eric Mallet

 

En savoir plus »
Aucun commentaire

Voici ce que 150 mg de resvératrol par jour vous apporte !

De nombreux suppléments fonctionnent bien sur les rongeurs mais sont décevants lorsqu’ils sont administrés à des humains. Le resvératrol ne fait pas partie de ces suppléments. Les scientifiques de l’Université de Maastricht aux Pays-Bas en ont donné à 11 hommes en surpoids. Ils ont constaté que le resvératrol avait pratiquement les mêmes effets que pour les expérimentations animales ils n’étaient qu’un peu plus modestes.

Les études effectuées sur des organismes simples montrent que le resvératrol prolongerait la durée de vie. Donnez-en à des souris et leur capacité d‘endurance augmente car ils brûlent leurs graisses plus efficacement. Les études animales ont également montré que le resvératrol avait un effet amincissant, et améliorait la santé des souris obèses. [Cell Metab. 2008 Aug;8(2):157-68.]

Le resvératrol stimule les enzymes AMPK

Les effets du resvératrol fonctionnent grâce à l’enzyme AMPK. L’AMPK devient active lorsque les cellules ont moins d’énergie disponible et que la quantité d’AMP (Adénosine MonoPhosphate) dans les cellules augmente. [AMPK signifie AMP-activated Kinase]. L’AMPK permet aux cellules d’absorber plus de glucose dans le sang, de brûler plus d’acides gras et empêche les nutriments d’être convertis en glucose. L’AMPK active aussi indirectement les processus de réparation cellulaire. Un grand nombre des effets positifs sur la santé de l’exercice physique proviennent des effets produits par l’AMPK.

Donc, les chercheurs néerlandais ont donné 150 mg de resvératrol par jour à leurs sujets de test, et pendant 30 jours. Ils ont utilisé resVida, un complément élaboré par DSM. Pour des raisons évidentes DSM n’a pas financé la recherche. Ajoutons que les études animales ont déjà donné lieu à une argumentation si positive dans les médias pour le resvératrol qu’une étude sur l’homme et c’est bien la première aurait peu d’arguments à ajouter.

Bien que les effets observés par les chercheurs étaient tous assez subtils, ils pointaient tous dans le même sens: les effets du resvératrol ressemblent fortement à ceux causés par l’exercice physique ou la perte de poids. Les chiffres ci-dessous montrent que le resvératrol active l’AMPK [pAMPK], et que l’AMPK active aussi les SIRT1, une enzyme qui initie les processus de réparation de nos cellules.

Augmenter l’activité enzymatique stimule l’oxydation des graisses

Pour les cellules musculaires chez les hommes, une augmentation de l’activité des enzymes qui sont impliquées dans la combustion des acides gras, tels que le citrate synthase a été observée. Les muscles et les cellules du foie avaient stockées plus de graisses, probablement sous la forme d’une « réserve opérationnelle » parce que les cellules avaient commencées à brûler plus de graisse. Le resvératrol avait commencé à réduire la concentration  des protéines inflammatoires TNF-alpha, de l’insuline et du glucose.

Etude sur le resvératrol chez l'homme

Etude sur le resvératrol et la présence d'enzymes

Résultats d'une étude sur le resvératrol contre placebo

Etude sur le resvératrol, la libération d'énergie et l'oxydation des graisses

La libération d’énergie était en baisse, sauf pour l’oxydation des graisses. Ce phénomène apparaissait durant les périodes de repos, lorsque les sujets étaient endormis par exemple. Cette substance antioxydante avait probablement permis une augmentation du métabolisme, de la même manière que les sports d’endurance rendent le métabolisme des athlètes plus efficace.

Avec la dose utilisée lors de l’expérience et sans exercice physique, le resvératrol ne fonctionne pas comme un supplément d’aide à la perte de poids. Mais on peut toujours supposer que les effets du resvératrol pourraient jouer un rôle intéressant s’ils étaient combinés avec un entraînement physique régulier ou des nutriments comme les EGCG, la capsaïcine ou la caféine.

Source de l’article: This is what a daily 150 mg resveratrol can do

Source Ergo-log: Cell Metab. 2011 Nov 2;14(5):612-22.

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Le resvératrol pourrait contribuer à l’accélération de la croissance musculaire

resvératrolQuand vous faites de l’entraînement de force, votre tissu musculaire est continuellement occupé à extraire des cellules souches du sang, de sorte qu’elles peuvent ensuite se transformer en cellules musculaires matures. Une étude italienne in vitro semble suggérer que les suppléments de resvératrol accélèrent ce processus.

Une étude scientifique motivée par la découverte des effets du resvératrol

L’étude de Anna Montesano, qui a été publié dans le Journal of Translational Medicine, est d’un genre rarement retrouvé ces jours-ci. Les chercheurs ont étudié l’effet du resvératrol sur les cellules musculaires simplement parce qu’ils étaient curieux d’en étudier le sujet. Une «Recherche motivée par la curiosité» est le nom donné à ce genre de travail alors que la plupart des universités ont presque interdit ce type d’étude.

Dans la deuxième décennie du XXIe siècle, la recherche scientifique doit être «utile». Les Universités obligent de plus en plus les chercheurs à entreprendre des recherches que les entreprises privées peuvent faire vingt fois mieux et plus vite. Que ce soit «meilleur» pour la société est un point discutable. Le rythme de l’innovation technologique continue de baisser, malgré toutes les recherches «utiles» mises en œuvre.

resvératrol et hypertrophie

Mais peu importe. Montesano voulait savoir ce que le resvératrol avait fait pour les jeunes cellules musculaires dans des tubes à essai. Leur processus de développement est indiqué ci-dessus. Montesano a étudié l’effet du resvératrol à partir  de concentrations de 0,1 et 25 micromoles.

Le resvératrol influencerait le développement des fibres musculaires

Le resvératrol a accéléré le développement des cellules musculaires. En conséquence, le resvératrol a commencé par réduire la vitesse à laquelle les cellules se sont divisées. Mais en même temps, le resvératrol a également permis aux fibres musculaires de devenir plus longues et plus épaisses.

 

resvératrol et hypertrophie (diamètre des myotubes)

Le resvératrol a augmenté la production de protéines moteurs de la contraction des muscles, la » Myosin Heavy Chain » (MyHC), le composant le plus important des fibres matures des muscles.

resvératrol

L’antioxydant a également augmenté la quantité d’AMPK et des kinases extra-cellulaires {ERK1}, {ERK2} dans les cellules musculaires. L’AMPK est une protéine qui devient active lorsque les cellules musculaires n’ont plus d’énergie. ERK1 et ERK2 sont des protéines qui actionnent différents processus dans les cellules musculaires en réponse aux facteurs de croissance actifs à l’extérieur des cellules musculaires.

hypertrophie et resvératrol

AMPK et ERK1/2 régulent le développement des cellules musculaires dans des directions opposées: l’AMPK arrête les processus anaboliques mais stimule la production de mitochondries tandis que les kinases liées aux signaux extracellulaires transmettent le stimulus anabolique de l’IGF1 à l’ADN dans les cellules musculaires. Il semblerait que dans ce cas, le resvératrol ait un effet plus important sur ERK1/2 que sur l’AMPK.

« Nos données montrent que le resvératrol pourrait contrôler la prolifération, lancer le processus de myogénèse et induire une hypertrophie« , écrivent les Italiens. «Nos études in vitro peuvent constituer une nouvelle preuve de principe à des applications potentielles du composant à prévenir ou à inverser la déficience musculaire en stimulant la myogénèse, et mettre l’accent sur une nouvelle utilisation possible du resvératrol pour améliorer la performance musculaire.« 

Source de l’article: Resveratrol may speed up muscle growth

Source Ergo-log: J Transl Med. 2013 Dec 13;11:310.

Traduction Eric Mallet pour Espace Corps Esprit Forme

En savoir plus »
Aucun commentaire

L’exercice physique est un meilleur anti-âge que le resvératrol

resvératrol

Le resvératrol

Quand il s’agit de le définir, disons que le processus du vieillissement dépend surtout d’une cascade de réactions inflammatoires et que ces réactions jouent un rôle majeur sur la dégénérescence cellulaire. L’exercice physique peut aider à réduire l’inflammation, de même que la supplémentation avec l’antioxydant nommé resvératrol. Parmi les deux options, l’exercice physique fonctionne le mieux, écrivent des biologistes danois de l’Université de Copenhague dans leur article en gérontologie expérimentale.

La concentration de protéines inflammatoires TNF-alpha et d’interleukine-6 [IL-6] est deux à quatre fois plus élevée chez les personnes âgées que chez les jeunes. Les corps des personnes âgées sont lourdement affectés par des réactions d’inflammation qui entravent progressivement leur fonctionnement physique. La sensibilité à l’insuline diminue, les muscles deviennent plus faibles et la masse graisseuse augmente – pour ne nommer que quelques-uns des développements liés à la vieillesse.

La pratique sportive et des antioxydants comme le resvératrol stimulent la libération d’énergie

L’exercice physique et les substances à base de plantes tels que le resvératrol nous aident à retarder ce processus. L’exercice et le resvératrol activent les capteurs d’énergie AMPK et SIRT1, qui à leur tour, activent le facteur de transcription peroxisome des récepteurs gamma co-activateur 1-alpha [PGC-1-alpha]. Les PGC-1 alpha aident les cellules à fabriquer plus de mitochondries – et donc aussi à générer plus d’énergie – et peuvent aussi stimuler la production de substances antioxydantes.

Mais qu’est-ce qui fonctionne le mieux ? L’exercice physique ou le resvératrol ? Le PGC-1 alpha peut-il vraiment jouer un rôle aussi important ? Les danois ont répondu à la question en mettant en place une étude sur des animaux en utilisant des souris ordinaires [WT] et souris sans PGC-1 alpha [KO].

Les chercheurs ont laissé certains de leurs animaux de laboratoire utiliser un tapis roulant autant qu’ils le voulaient [T]. Ces souris ont couru sur une distance d’environ 6 kilomètres par semaine. D’autres souris n’ont pas eu accès à un tapis roulant [UT]. Certaines souris ont reçu des aliments ordinaires [C], d’autres ont été nourris avec des aliments contenant 0,4% de resvératrol [R].

L’expérience a commencé quand les souris étaient âgées de trois mois et a duré un an. Pendant cette période, les souris ont pris du poids, plus de graisse viscérale [V = AT] et de graisse sous-cutanée [S-AT]. La supplémentation en resvératrol a inhibé le processus mais l’exercice a mieux fonctionné. La combinaison de resvératrol et de l’exercice physique est ce qui fonctionne le mieux chez les souris ordinaires (WT).

exercices, revératrol et longévité

Activité physique, resvératrol et longévité

La concentration de TNF-alpha et IL-6 dans le sang des souris sauvages qui n’ont pas fait d’exercice et qui n’ont pas reçus de resvératrol a augmenté au cours du processus de vieillissement. Le resvératrol inhibe l’augmentation des TNF-alpha, comme l’a fait l’exercice. L’exercice a inhibé l’augmentation des IL-6 chez les souris WT, l’effet de la supplémentation en resvératrol n’était pas statistiquement significatif.

L’exercice physique a réduit la présence des facteurs TNF-Alpha, responsable du vieillissement cellulaire

Au cours du processus de vieillissement, la quantité de protéines carbonyles [protéines endommagées] présentes dans les tissus musculaires des souris WT a augmentée. Autant le resvératrol que l’exercice ont réduits l’augmentation. Pendant le processus de vieillissement, les cellules musculaires ont également commencé à produire une quantité croissante de TNF-alpha. L’exercice a réduit cette augmentation; le resvératrol n’a eu aucun effet significatif.

L'exercice, le resvératrol et l'espérance de vie

Les chercheurs concluent de leurs expériences avec les souris KO que les PGC-1 alpha sont en effet impliqués dans quelques-uns des effets positifs, à la fois pour le resvératrol et l’exercice sportif, mais pas forcément dans tous les cas. Ils en concluent également que l’effet positif de l’exercice physique est plus fort que celui de la supplémentation en resvératrol, même si l’association des deux s’est avéré idéale.

La dose de resvératrol que les danois ont utilisé était très élevée. Convertie en doses applicables aux humains, cela représente 2 à 4 grammes par jour. On pourrait penser que l’avis des chercheurs danois aurait sans doute été plus positif ou plus crédible s’ils avaient utilisés une dose plus modérée de resvératrol.

Il existe des études animales pour lesquelles la supplémentation en resvératrol – en utilisant des doses plus faibles que pour les danois – a renforcé l’effet de l’entraînement physique d’endurance. Il existe aussi des études sur l’animal pour lesquelles le resvératrol en combinaison avec l’entraînement en endurance permet de maintenir la condition physique du vieillissement des animaux de laboratoire – encore une fois en utilisant une dose plus faible que ce que les Danois ont utilisé. Enfin, il existe aussi des études scientifiques sur l’homme pour lesquelles une dose quotidienne de 150 mg a prouvé qu’elle pouvait améliorer la condition physique des hommes en surpoids.

Source Ergo Log: Exp Gerontol. 2013 Aug 3;48(11):1274-1284.

Source de l’article: Physical Exercise better anti-aging medicine than megadose of resveratrol

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire