Les athlètes profiteront mieux de leur protéine si elle contient des probiotiques

bactéres probiotiquesLes spécialistes de la condition physique, bodybuilders et autres athlètes de force pourraient récupérer plus rapidement de leurs entrainements s’ils prenaient des probiotiques avec leur protéine. Cette découverte a été faite par des chercheurs de l’organisation privée de recherche Increnovo et de l’Université de Tampa. Ils ont utilisé la bactérie Bacillus coagulans GBO-30, 6086 au cours de leur étude. Cette bactérie est déjà présente sur le marché.

L’étude clinique sur les probiotiques Bacillus coagulans

Les chercheurs ont réquisitionné les services de 29 jeunes hommes ayant de l’expérience dans l’entraînement de force. Ils leur ont demandé de réaliser une séance d’entraînement des jambes à forte intensité, à deux occasions distinctes.

Tous les jours et pendant les deux semaines précédant l’une des séances d’entraînement, les hommes consommaient 20 grammes de caséine. Au cours des deux semaines précédant l’autre séance d’entraînement, les hommes ont pris la même quantité de protéines, mais cette fois les chercheurs ont ajouté 1 milliard de CFU [unités formant colonies] de la bactérie probiotique Bacillus coagulans GBI-30, 6086.

Le Bacillus coagulans GBI-30, 6086 est une bactérie brevetée par Ganeden Biotech, qui sponsorisa aussi l’étude clinique. Ganeden Biotech commercialise ce probiotique sous le nom de GanedenBC30, lequel est retrouvé dans plusieurs préparations de protéines en poudre commercialisées sur le marché.

GanedenBC30 de Ganeden Biotech

Des études cliniques réalisées sur l’homme avaient mis en évidence qu’une supplémentation avec le Bacillus coagulans GBI-30, 6086 améliorait la réponse immunitaire après une infection virale [Postgrad Med. 2009 Mar;121(2):114-8.] et que les probiotiques pouvait également réduire l’incidence des symptômes de l’arthrite rhumatoïde [BMC Complement Altern Med. 2010 Jan 12;10:1.]. En outre, le probiotique pourrait améliorer la digestion des nutriments en produisant probablement plus d’enzymes. [BMC Gastroenterol. 2009 Nov 18;9:85.]

Les chercheurs se sont alors demandés si les athlètes de force ne pourraient pas mieux récupérer de leurs entraînements en prenant un complément contenant des Bacillus coagulans GBI-30, 6086.

Les résultats de l’étude

Lorsque les sujets de l’étude ont ajouté la bactérie probiotique à leur protéine, ils ont profité d’une récupération post-entraînement un peu plus rapide, avec un peu moins de courbatures.

Protéine et influence sur la récupération avec et sans probiotiques

Les chercheurs ont observé que les bactéries n’avaient aucun effet sur la concentration de la protéine décomposée dans le flux sanguin – la concentration d’urée – ni n’avait eu d’effet sur la force maximale ou la force explosive. Les bactéries probiotiques ont réduit l’augmentation de la concentration de créatine kinase dans le sang. Cette donnée indiquerait que le probiotique a réduit le nombre de ruptures musculaires.

Effets des probiotiques sur la récupération musculaire

POST= 48 heures après la séance d’entraînement

Lorsque les chercheurs ont demandé aux sujets de rouler sur un cycle stationnaire aussi vite qu’ils le pouvaient après l’entraînement, ils ont remarqué que leur entraînement avait réduit la puissance moteur – en d’autres termes, la vitesse – qu’ils avaient pu développer. Du moins, c’était le cas chez les participants qui avaient pris des protéines ordinaires. Lorsque les participants avait pris le probiotique, leur vitesse n’avait pas diminué.

Conclusion de l’étude sur les probiotiques

Les chercheurs ont écrit que « le supplément de probiotiques avait eu tendance à protéger les muscles des dommages et qu’ils pourraient avoir facilité la récupération des performances physiques ».

« D’autres études devraient étudier la relation entre les effets directs et indirects (grâce à l’utilisation améliorée des protéines) des suppléments de probiotiques en fournissant d’autres idées sur les stratégies alimentaires qui pourraient influencer le macrobiote intestinal afin d’optimiser la santé musculaire, en particulier pour une population vieillissante avec une mauvaise utilisation des nutriments (sarcopénie). « 

Source de l’article: Athletes get more out of proteins with probiotics

Source Ergo-log: PeerJ. 2016 Jul 21;4:e2276.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
1 Commentaire

Le probiotique Lactobacillus reuteri ATCC 6475 stimulerait la synthèse de la testostérone

Lactobacillus reuteri ATCC 6475Disponibles dans le commerce, une supplémentation avec de bonnes bactéries comme les Lactobacillus reuteri ATCC 6475 stimulerait la synthèse de la testostérone et la production de spermatozoïdes. Les médecins scientifiques du Massachusetts Institute of Technology (MIT) à Cambridge en sont arrivés à cette conclusion après avoir fait des expériences avec des souris. Le probiotique en question permettrait également aux souris de mincir.

Le probiotique Lactobacillus reuteri ATCC 6475

Les chercheurs ont retrouvé le Lactobacillus reuteri ATCC 6475 par hasard dans le lait maternel d’une femme finlandaise. Les bactéries inhiberaient les processus inflammatoires dans l’intestin [Am J Physiol Gastrointest Liver Physiol. 2010 Nov;299(5):G1087-96.] ils protègeraient contre les effets néfastes de micro-organismes comme les EHEC {enterohemorrhagic Escherichia coli} [Infect Immun. 2011 Jan;79(1):185-91.] et pourraient même contribuer à une meilleure solidité des os, selon des études effectuées sur animaux. [J Cell Physiol. 2013 Aug;228(8):1793-8.]

Une perte de poids…

Theofilos Poutahidis, qui travaille au MIT, a publié quelques résultats spectaculaires concernant une étude sur animaux dans le numéro de l’été 2013 du journal PloS One. [PLoS One. 2013 Jul 10;8(7):e68596.] Dans cette étude, Poutahidis a engraissé une souris avec de la nourriture riche en calories sur le modèle d’un régime alimentaire de « malbouffe ». Quand il lui a donné des probiotiques Lactobacillus reuteri ATCC 6475, la souris avait perdu du poids. Les animaux qui ont reçu des aliments standards ont également perdu du poids en raison de la bactérie.

Souris alimentées avec deux régimes alimentaires différents plus le probiotique Lactobacillus reuteri ATCC 6475

 

Poutahidis pense que de donner le probiotique Lactobacillus reuteri ATCC 6475 réduirait le risque de surcharge pondérale, car il stimule la production d’interleukine-10 anti-inflammatoire par des cellules immunitaires et qu’il réduirait la synthèse de protéines signal pro-inflammatoires interleukine-6 et l’interleukine-17.

Un rajeunissement…

Probiotiques et maintenance du poids de corpsEn janvier 2014, Poutahidis a publié une autre étude sur l’animal dans PloS One. [PLoS One. 2013 Jul 10;8(7):e68596.] et celle-ci n’en était pas moins sensationnelle que sa publication de 2013.

Au cours de ses expériences antérieures avec le  probiotique Lactobacillus reuteri ATCC 6475, Poutahidis avait remarqué que, quand il avait donné la bactérie à des souris âgées, elles avaient commencées à prendre un aspect plus «jeune» et que les mâles, malgré leur âge avancé, étaient restés sexuellement actifs. Ils présentaient également de plus grands testicules que les souris du même âge dans le groupe témoin.

Probiotique et testostérone…

Dans son étude la plus récente, Poutahidis a donné  une alimentation standard à un groupe de souris mâles pendant un certain nombre de mois et à un autre groupe, un régime qui se composait en partie d’aliments du genre « fast food ». La moitié des rats de chaque groupe ont reçu du Lactobacillus reuteri ATCC 6475 dans leur nourriture.

Le tableau ci-dessous montre que les animaux qui avaient reçu le probiotique possédaient plus de testostérone circulant dans leur corps alors qu’ils étaient âgés de cinq mois. Ce n’étaient pas seulement parce que le Lactobacillus reuteri ATCC 6475 avait contribué à augmenter la taille des testicules mais aussi parce que le probiotique avait augmenté la quantité des cellules de Leydig produisant la testostérone.

 

Rapport testostérone et probiotique lactobacillus reuteri ATCC 6475

Rapport poids des testicules et Lactobacillus reuteri ATCC 6475

Rapport entre le nombre de cellules de Leydig et le probiotique Lactobacillus reuteri ATCC 6475

 

Le probiotique Lactobacillus reuteri ATCC 6475 a également stimulé la production de spermatozoïdes. En outre, il a empêché les testicules des animaux de s’atrophier dans la vieillesse. Les chercheurs ont également pu induire les mêmes effets en désactivant la protéine inflammatoire interleukine-17 chez les animaux. Ils supposent que le Lactobacillus reuteri ATCC 6475 augmente le niveau de testostérone via la désactivation de cette protéine signal.

Conclusion

« En se plaçant du point de vue de l’évolution, nous pourrions dire que les bactéries lactiques peuvent avoir co-évoluées avec les mammifères qui exploitent la testostérone pour optimiser leur santé au niveau mental, physique et reproductif », écrivent les chercheurs. « Un taux de testostérone sérique plus élevé comparé au groupes de contrôle dans nos études distinctes est en corrélation avec le physique non seulement plus mince mais aussi avec l’augmentation de la masse musculaire et des niveaux d’activité plus élevés chez les souris (données non présentées). »

« Les organismes probiotiques pourraient offrir des options pratiques pour la gestion des troubles fréquemment associés au vieillissement normal », en concluent les chercheurs. « Un taux de testostérone circulante réduit a été impliqué à de nombreux effets indésirables de santé, y compris une spermatogenèse réduite, une libido et une fonction sexuelle plus faibles, une augmentation de la graisse corporelle, une diminution de la masse musculaire et osseuse, des faibles niveaux d’énergie, de la fatigue, des performances physiques médiocres, une humeur dépressive ainsi qu’un dysfonctionnement cognitif. En fin de compte, les probiotiques Lactobacillus reuteri ou d’autres suppléments probiotiques pourraient fournir une approche alternative naturelle à la prévention de l’hypogonadisme masculin, avec l’absence de controverse et des risques d’effets secondaires liés à la thérapie de remplacement de la testostérone ».

Source de l’article: Animal study: probiotic Lactobacillus reuteri ATCC 6475 boosts testosterone synthesis

Source Ergo-log: PLoS One. 2014 Jan 2;9(1):e84877.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
2 Commentaires