Le cacao augmente votre espérance de vie et prends soin de vos artères

Des rats qui ont reçu du cacao en poudre dans leur nourriture quotidienne vivent 11% de plus que la normale. Qui plus est, leur cerveau fonctionne aussi bien dans leur vieillesse que le cerveau des jeunes rats. Des chercheurs français et canadiens qui ont fait des expériences avec de la poudre de cacao Acticoa ont fait cette découverte. Acticoa est produit par le fabricant de chocolat Barry Callebaut, il contient 2 à 3 fois plus de polyphénols que la poudre de cacao ordinaire.

L’étude scientifique sur le cacao

Les chercheurs ont donné a des rats âgés de un an 24 mg de poudre de cacao par kg de poids corporel chaque jour. Il s’agit de la dose qui s’est avérée comme étant plus efficace que le double de cette dose, précédemment donnée pour une étude antérieure, et au cours de laquelle le cacao avait prolongé la durée de vie de rats atteints de cancer de la prostate.

Les chercheurs ont fait faire des tests mentaux à des rats tout au long de leurs 25 mois de longévité. L’un de ces tests est le test du labyrinthe aquatique de Morris. Il s’agit de laisser les rats nager dans un aquarium avec une plate-forme en eau peu profonde. Les rats ne peuvent pas voir où la plateforme se trouve. Au moins de temps il faudra aux rats pour trouver la partie peu profonde, au mieux leur cerveau fonctionne.

Résultats !

Chaque ligne représente les résultats des tests de l’un des sujets les plus âgés sur la période de l’étude. Certains des sujets ont à peine montré une baisse. D’autres ont montré un déclin rapide, leurs scores étaient en chute libre. Sic transit gloria mundi*

Cacao et déclin cognitif

Le graphique de gauche montre les résultats lorsque les rats étaient âgés de 12 mois. Le graphique de droite montre les résultats pour les rats à 25 mois. Normalement, les rats vivent environ deux ans. Les effets du cacao sur la performance mentale des rats ne sont devenus visibles qu’à partir du moment où les rats ont atteint 17 mois.

Les chercheurs ont mesuré la concentration de dopamine libre dans l’urine des rats. Cette dernière a chuté lorsque les rats du groupe de contrôle ont dépassé les 18 mois d’âge. La concentration en dopamine s’est maintenue à un niveau constant pour les rats du « groupe cacao ». Les chercheurs pensent que les polyphénols du cacao protègent les cellules nerveuses du cerveau qui produisent la dopamine. Cette hypothèse pourrait expliquer pourquoi le cacao permet aux rats âgés de rester aussi alertes sur le plan intellectuel que les plus jeunes. Les rats qui ont reçu du cacao en poudre ont vécu 11% de plus que les autres rats, tel que le montre le graphique ci-dessous.

Cacao et espérance de vie

La ligne grise représente les rats du groupe de contrôle; la ligne noire représente les rats du groupe cacao.

La publication suggère qu’il pourrait y avoir plusieurs hypothèses pour expliquer pourquoi le cacao prolongerait l’espérance de vie. Pour commencer, le cacao est bon pour le système cardiovasculaire. Les polyphénols de ce fruit tant apprécié protègent le cholestérol LDL de l’oxydation, empêchent la formation de caillots de sang, et sabotent le travail de l’enzyme protéine kinase C des parois des vaisseaux sanguins, l’enzyme qui décompose le NO. Moins de protéine kinase C signifie plus de NO et plus de NO signifie des vaisseaux sanguins plus souples. Enfin, les polyphénols du cacao inhibent les processus inflammatoires.

Source de l’article: Cacao extends your life expectancy and keeps you sharp

Source Ergo-log: Br J Nutr. 2008 Jul;100(1):94-101.

* Ainsi passe la gloire du monde…

 

En savoir plus »
Aucun commentaire

Le cacao booste l’Oxyde Nitrique (NO)

Une quantité aussi faible que 6 grammes par jour de chocolat noir pourrait aider à réduire l’hypertension artérielle chez les hommes et les femmes âgés par le biais de l’oxyde nitrique. Les 30 milligrammes de polyphénols contenus dans cette quantité de chocolat contribueraient à abaisser la pression artérielle. C’est ce que des chercheurs de l’hôpital universitaire de Cologne en Allemagne l’ont découvert.

Les polyphénols du chocolat contribuent à la baisse de la pression artérielle

Les chercheurs ont donné 6 grammes de chocolat noir par jour à 40 testeurs pendant 18 semaines. Durant cette période, la pression artérielle systolique des sujets a diminué de 3 mm Hg. La pression artérielle diastolique a diminué de 2 mm Hg. Les testeurs n’ont pas pris de poids. Les chercheurs ont mesuré la concentration de polyphénols dans le sang des sujets après avoir mangé le chocolat. Les résultats sont présentés ci-dessous.

Les polyphénols du cacao boostent l'oxyde nitrique

Les chercheurs pensent que les polyphénols du cacao ont conduit à une augmentation de la production d’oxyde nitrique [NO] dans les vaisseaux sanguins. Cet effet a permis de dilater les vaisseaux sanguins, ayant pour résultat de faire diminuer la pression artérielle. Pour tester cette théorie, les chercheurs ont mesuré la quantité de l’enzyme S-nitrosoglutathione dans le sang des sujets tests. Cette enzyme est un marqueur de la concentration de NO. Le graphique ci-dessous montre l’effet du chocolat au niveau de l’enzyme pour les sujets de test.

Polyphénols du cacao et oxyde nitrique

Le graphique ci-dessous montre les effets sur le niveau de ces mêmes enzymes, immédiatement après que le chocolat a été consommé.

Le chocolat augmente la libération d'oxyde nitrique

Cette étude présente donc non seulement un intérêt pour les maniaques de la santé mais elle est également intéressante pour les entraîneurs; loxyde nitrique étant un des facteurs de l’hypertrophie musculaire.

Les polyphénols du cacao représentent un bon soutien nutritionnel à l’oxyde nitrique

Les suppléments nutritionnels destinés à augmenter la production d’oxyde nitrique sont déjà populaires auprès des adeptes de la musculation. La plupart d’entre-eux contiennent l’acide aminé L-Arginine, ou son ester, ou de la L-Citrulline. Les suppléments d’arginine réduiraient également la perte de la masse musculaire au cours de la perte de poids. Il se pourrait que les polyphénols du cacao renforcent l’effet de ces produits.

Article Ergo-log: Cocoa boosts NO

Source Ergo-log: JAMA. 2007;298:49-60.

Traduction Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Le cacao facilite le travail du coeur et des vaisseaux sanguins

Il y aurait plus d’athlètes d’endurance que vous ne le pensez à utiliser un cacao riche en phénols en tant que stimulateur efficace de la performance. Une étude animale japonaise, publiée récemment dans PLoS One, démontre le fonctionnement de cacao. Les flavonols du cacao stimulent l’activité du monoxyde d’azote ou NO dans les vaisseaux sanguins, et en conséquence, améliorent la capacité du sang à transporter l’oxygène et les nutriments vers les muscles. L’effet ergogène du cacao atteint probablement son maximum 1-2 heures après la prise.

Le cacao serait un booster de l’oxyde nitrique

Si vous donnez quelques grammes de cacao riche en phénols chaque jour à quelqu’un, sa pression artérielle descend. Les phénols du cacao stimulent la synthèse du NO dans les vaisseaux sanguins, à la suite de laquelle les vaisseaux deviennent plus larges et plus souples. Des chercheurs de l’Institut de Technologie de Shibaura au Japon ont tenté de déterminer exactement comment les phénols du cacao travaillent en effectuant des expériences sur des rats.

Les Japonais ont donné 10 mg de flavonols dérivés du cacao par kg à des rats ou de l’eau ordinaire ne contenant aucun ingrédient actif. Les composés flavonoïdes les plus importants de l’extrait étaient la (+)-catéchine et l’épicatéchine (-). L’équivalent humain de cette dose est d’environ 100 à 150 mg.

Les globules rouges

Après la prise, le nombre de globules rouges du sang circulant dans les capillaires a commencé à augmenter, et une heure après la prise, le flux sanguin augmentait encore.

flavonols du cacao et globules rouges

Les phénols des fruits du cacaotier ont activé l’enzyme qui sépare le NO (Oxyde Nitrique) à partir de la L-Arginine, comme les chercheurs l’ont observé, 60 minutes après l’administration. A ce moment, la concentration de nitrate et de nitrite a augmenté: un signe de l’augmentation de la synthèse de l’oxyde nitrique.

Flavonols du cacao et oxyde nitrique

Mécanisme d’action des antioxydants du cacao

Presque immédiatement après que les phénols du cacao sont entrés dans la circulation sanguine, les battements cardiaques et la pression sanguine ont augmenté, l’effet est resté soutenu pendant environ une heure.

Flavones du cacao, pression sanguine, rythme cardiaque

Les chercheurs pensent que de cette manière les phénols imitent l’effet de l’effort physique. Si le cœur pompe le sang à travers les artères de manière intensive pendant une courte période, les parois des vaisseaux sanguins réagissent en produisant plus de NO.

Et donc

L’effet d’amélioration des performances du cacao est probablement optimal si les athlètes l’ingère 1-2 heures avant une séance d’entraînement ou de compétition. Une fois que l’heure s’est écoulée, la pression artérielle et la fréquence cardiaque sont retournés à la normale mais le système cardiovasculaire était prêt pour l’effort physique. La souplesse des vaisseaux sanguins a augmenté, ils seront capables de transporter plus d’oxygène et de nutriments vers les muscles tout en supprimant les sous-produits du métabolisme de manière améliorée. En outre, les vaisseaux sanguins souples réduisent la charge sur le muscle cardiaque.

Article Ergo-log: How cacao helps heart and blood vessels function better

Source Ergo-log: PLoS One. 2014 Apr 16;9(4):e94853.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Le cacao et ses flavonoïdes bloquent la myostatine et renforcent les muscles

epicatéchine

L’épicatéchine

Le cacao contient de l’épicatéchine, un flavonoïde qui améliore les performances d’endurance des diabétiques. Des études chez l’animal ont montré qu’il améliore les résultats d’entraînement de la condition physique et que si les animaux s’arrêtent, les résultats de l’entraînement sont maintenus plus longtemps. Selon des chercheurs de l’École Supérieure de Médecine de l’Institution Polytechnique Nationale du Mexique, l’épicatéchine pourrait également être intéressant pour les athlètes des sports de force: il inhibe la myostatine, il a un effet anabolisant et stimule la force musculaire chez l’être humain.

Une étude scientifique réalisée au Mexique

L’étude des Mexicains, publiée en Janvier 2014 dans le Journal of Nutritional Biochemistry, a été financé en partie par Cardero Therapeutics, une société qui développe de nouveaux traitements contre les troubles métaboliques comme le diabète. Bien que cette étude mentionne également les effets positifs de l’épicatéchine chez les diabétiques, l’accent est mis sur le fait que l’épicatéchine pourrait également aider à lutter contre la sarcopénie et donc, contre la perte de la force musculaire et de la masse par suite du vieillissement. Les Mexicains ont tenté de répondre à cette question en effectuant une combinaison d’études animales et humaines.

Pour commencer, ils ont étudié les cellules musculaires de personnes dans leur vingtaine et dans leur soixantaine. Ils ont observés que le vieillissement conduisait à une augmentation de la concentration de myostatine, une protéine qui inhibe la croissance musculaire, accompagné d’une diminution de la concentration en follistatine, une substance qui inhibe l’effet de la myostatine. Le vieillissement réduit également la concentration des protéines MEF2A, Myf5, MyoD et de la myogénine, qui sont tous des indicateurs de la croissance musculaire.

L’épicatéchine a t-il un effet neutralisant sur la myostatine ?

Les chercheurs ont ensuite fait une expérience avec de jeunes souris [âgées de 6 mois] et des souris âgées d’un peu plus de 2 ans. Les chercheurs ont donné à la moitié des souris 1 mg d’épicatéchine par kg par voie orale deux fois par jour pendant deux semaines, de sorte que les animaux ont reçu un total de 2 mg d’épicatéchine par kg et par jour. Les chiffres ci-dessous montrent que l’épicatéchine a un effet anabolisant chez les souris jeunes et vieilles. Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Epicatéchine, myostatine, follistatine

Le flavonoïde qui vient du cacao a également fonctionné comme un bloqueur de myostatine. Les Mexicains ont alors réalisé une étude humaine sur 6 personnes dans la quarantaine et 6 septuagénaires. Les sujets ont reçu deux doses par jour de 25 mg d’épicatéchine pendant sept jours. Les sujets étaient minces, ils ont reçu un total de 1 mg d’épicatéchine par kilo de poids corporel par jour. Les chercheurs ont ensuite examiné les effets que le supplément a produit sur la capacité des sujets à serrer leurs poings fermement, ainsi que les concentrations de myostatine et de follistatine dans le sang.

Aucun graphique des résultats n’a été publié dans l’article. « Le traitement de 7 jours avec l’épicatéchine a produit une augmentation bilatérale en force de la main de 7%, qui a été accompagnée par une augmentation significative (49,2%) du rapport de taux plasmatiques follistatine/myostatine« , écrivent les chercheurs.

Ce que l’épicatéchine est en train de révéler est extrêmement intéressant. Maintenant, c’est sans doute une question de temps pour qu’un fabricant de suppléments se lance dans quelque chose, avec un dosage raisonnable.

Article Ergo-log: Cacao flavonoid (-) – epicatechin inhibits myostatin and strengthens muscles.

Source de l’article Ergo-log: J Nutr Biochem. 2014 Jan;25(1):91-4.

Traduction Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire