L’Eldécalcitol, la vitamine D de synthèse, augmente la force musculaire

L’eldécalcitol est une version de synthèse de la vitamine D commercialisée au Japon en tant que médicament règlementé. Il augmenterait la force musculaire avec une dose journalière inférieur au microgramme. Les scientifiques japonais ont découvert cela lorsqu’ils l’ont expérimenté sur une douzaine de personnes âgées.

L’eldécalcitol

Dans la littérature scientifique plus ancienne, l’eldécalcitol est également appelé ED-71. Les premières références à cette substance dans la littérature scientifique japonaise datent des années 1980. Les biochimistes de Chugai Pharmaceutical avaient initialement développé l’eldécalcitol comme un médicament contre le cancer. Il a également été autorisé au Japon comme médicament anti-ostéoporose en 2011. Les méta-études ont démontré l’efficacité de cette forme de vitamine D contre l’ostéoporose. [Drug Des Devel Ther. 2016 Jan 28;10:509-17.]

 

Vitamine D et eldécalcitol

Cholécalciférol vitamine DAu début des années 1980, les scientifiques ont découvert l’effet protecteur du calcitriol (forme active de la vitamine D) à partir d’études in vitro. Cette vitamine D protègerait contre le cancer sauf que des concentrations efficaces engendreraient des effets secondaires chez l’être humain. [Steroids. 2001 Mar-May;66(3-5):137-46.] L’analogue synthétique de la vitamine D eldécalcitol, devenait actif à des concentrations notablement plus faibles.

L’étude scientifique

En 2016, les chercheurs japonais de l’Université d’Akita ont publié dans le Journal of Bone and Mineral Metabolism les résultats d’une étude dans laquelle 18 femmes avaient pris 0,75 microgramme d’eldécalcitol tous les jours pendant six mois. Les participants présentaient un âge moyen de 74 ans et souffraient d’ostéoporose. Ils ont également pris de l’alendronate, un médicament utilisé pour traiter l’ostéoporose. Un groupe témoin de 17 femmes a pris de l’alendronate seulement. Les chercheurs ont mesuré la force musculaire des sujets, juste avant et juste après la période de supplémentation.

Les résultats de l’expérience sur l’eldécalcitol

Le supplément en cette vitamine D de synthèse a augmenté la force des sujets.

Eldécalcitol et force musculaireEldélcalcitol et force musculaire

D’autres études scientifiques sur l’édelcalcitol et l’ostéoporose

En 2014, les chercheurs ont également publié les résultats d’une étude sur l’effet de la supplémentation en eldécalcitol sur les muscles de personnes âgées atteintes d’ostéoporose. Cette étude était presque identique à l’étude de 2016 mais effectuée sur un plus grand nombre de participants. [Ther Clin Risk Manag. 2014 Jan 16;10:51-9.]

Au cours des 6 mois qu’aura duré l’expérience, la vitesse avec laquelle les participants du groupe de contrôle (Control) pouvait se lever depuis une position assise est restée constante. La vitesse des sujets du groupe de supplémentation (ED) a augmenté légèrement.

Eldécalcitol

Conclusion

« Cette étude présente plusieurs limites », ont écrit les chercheurs dans les paragraphes de conclusion de l’article de 2016. « Tout d’abord, bien que cette étude contrôlée randomisée ait évalué strictement les effets de l’eldécalcitol sur l’équilibre et la force musculaire, elle ne comprenait qu’un petit nombre de patients. Il faudrait augmenter ce nombre et mener une étude à long terme sur l’absence d’effet préventif de l’eldécalcitol ».

« Deuxièmement, nous n’avons pas évalué l’insuffisance/carence en vitamine D en mesurant les niveaux sériques de 25-hydroxyvitamine D ».

Source de l’article: Eldecalcitol, synthetic vitamin D, boosts muscle strength

Source Ergo-log: J Bone Miner Metab (2016) 34:547-54.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Note: Cette étude aura au moins le mérite de démontrer une fois de plus que la vitamine D est indispensable aux athlètes comme aux sédentaires.

Eric Mallet

 

En savoir plus »
Aucun commentaire

La vitamine B5 est impliquée dans la production de testostérone

La vitamine B5 – ou acide pantothénique  – serait impliquée dans la production de testostérone comme les chercheurs à l’université de Gifu au Japon l’ont découvert. L’étude sur les animaux qu’ils ont réalisé montre que le niveau de testostérone diminue s’il y a trop peu de vitamine B5 dans l’organisme. Dans ce cas, un supplément de vitamine B5 pourrait-il stimuler le taux de testostérone ? C’est peut-être le cas…

La vitamine B5 ou acide pantothénique

La vitamine B5 [formule structurale ci-dessous] est impliquée dans le cycle de l’acide citrique, une réaction complexe où les cellules convertissent les nutriments en énergie. Elle participe également à la biosynthèse du cholestérol, des acides gras et de l’acétylcholine. Et si nous accordons du crédit aux études animales, l’acide pantothénique serait également impliqué dans les processus de la croissance des cheveux et la guérison des plaies.

vitamine B5

La vitamine B5 ou acide pantothénique

La vitamine B5 est présente dans de nombreux aliments, surtout d’origine animale comme la viande, le yaourt et les œufs, la gelée royale, l’avocat et les produits à base de grains entiers. Puisque la vitamine B5 se retrouve dans de nombreux aliments, les carences en acide pantothénique sont rares mais ils se produisent parfois. Les symptômes d’une carence en vitamine B5 sont de l’ordre de l’apathie, de l’agitation, des troubles du sommeil, des crampes d’estomac, des nausées. Une sensation de brûlure douloureuse au niveau des pieds ou de forts picotements semblables à une piqure d’épingles ou d’aiguilles peuvent aussi être ressentis.

Le dernier symptôme est très similaire à un effet secondaire familier de la bêta-alanine, souvent ressenti par les pratiquants de musculation. Un supplément en vitamine B5 pourrait atténuer cet effet secondaire, ce qui peut difficilement s’interpréter comme une coïncidence.

De l’exercice accompagné d’un régime alimentaire riche en graisses

Une étude scientifique japonaise récente suggère que d’associer une activité physique intense avec un régime alimentaire relativement riche en matières grasses augmenterait la probabilité d’obtenir une quantité sous-optimale en acide pantothénique. [J Nutr Sci Vitaminol (Tokyo). 2015;61(3):215-21.]

Nous avons donc élaboré le tableau ci-dessous à partir des données de cette étude. Il nous indique la concentration en vitamine B5 dans le sang des rats qui consommaient une quantité limitée de cette vitamine et qu’ils ont également nagé tous les jours ou ingurgité des quantités relativement importantes de graisse. [Pour un rat, un régime composé de 5% de graisse est considéré comme normal.]

Vitamine B5 dans le sang en fonction dy régime alimentaire de rats

Les Japonais ont également observé que chez les rats présentant une consommation normale en vitamine B5, leur taux d’acide pantothénique avait diminué en raison de l’association d’exercices physiques fréquents et d’un régime alimentaire riche en matières grasses. L’effet était cependant moins prononcé que ce que nous avons montré ci-dessus.

« Les besoins en acide pantothénique chez les rats est augmenté en corrélation avec l’association de l’entraînement sportif et d’un régime alimentaire riche en matières grasses », ont écrit les chercheurs japonais. « Ces résultats suggèrent que l’apport d’acide pantothénique devrait être augmenté en fonction de la pratique d’exercices ou d’un régime alimentaire riche en matières grasses, surtout lorsque ces facteurs sont combinés. Un apport adéquat en acide pantothénique pourrait prévenir les troubles caractérisés par une carence en cette vitamine.

La vitamine B5 et la testostérone

Vitamine B5 et testostéroneLe tableau sur la droite vous montre ce qui est arrivé au niveau de testostérone des rats lorsqu’ils ont pris de la nourriture ne contenant pas de vitamine B5. [J Vet Med Sci. 2009 Nov;71(11):1427-32.] Leur taux de testostérone avait diminué. Quelque chose devrait donc se passer au niveau des testicules puisque l’absence de vitamine B5 du régime alimentaire n’a eu aucun effet sur la sécrétion des hormones messagers LH et FSH.

Les chercheurs soupçonnent que le déclin du niveau de testostérone qui résulte d’une carence en vitamine B5 se produit en raison d’une diminution de la biosynthèse du cholestérol dans les testicules. En effet, les testicules produisent la testostérone à partir du cholestérol.

Quelques spéculations…

Sur ces évidences, il serait peut-être possible que les athlètes qui suivent un régime pauvre en glucides (et donc riche en graisses) puisse améliorer leur libération de testostérone de quelques pourcents en s’assurant de prendre suffisamment de vitamine B5. Cela pourrait d’ailleurs être le cas des végétariens ou athlètes végétaliens qui ne reçoivent pas de cholestérol à partir de leur régime alimentaire.

Source de l’article: Vitamin B5, the testosterone vitamin

Source Ergo-log: J Vet Med Sci. 2009 Nov;71(11):1427-32.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

Note: J’ajouterais à cet article qu’un complexe en vitamines B ajouté à une protéine avant l’entraînement ou au cours d’un repas contribuerait intelligemment à l’assimilation des acides aminés par transamination puisque les vitamines B sont des cofacteurs des substrats énergétiques.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Les effets du nicotinamide riboside sur les cellules musculaires

nicotinamide riboside

Le nicotinamide riboside

Les cellules musculaires dépensent plus dénergie et brûlent plus de graisse lorsquon leur donne du nicotinamide riboside, un analogue de la vitamine B3. Cette affirmation nous est suggérée par une étude animale que des chercheurs de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse ont publié dans Cell Metabolism. Selon cette étude, le nicotinamide riboside ne serait pas seulement une aide minceur potentielle, mais il s’avère qu’elle pourrait aussi être un complément sportif intéressant, un supplément qui pourrait protéger contre le diabète et peutêtre plus encore

Le nicotinamide riboside

NAD +

NAD +

Le nicotinamide riboside est retrouvé dans le lait mais il est aussi élaboré dans notre organisme lorsque des enzymes attachent un ribose à la vitamine B3. Le nicotinamide riboside est un précurseur du coenzyme cellulaire NAD +. [Formule structurelle présentée ici] Comme vous le savez, le NAD+ joue un rôle crucial dans le fonctionnement des mitochondries, les moteurs des cellules de notre corps. Les recherches ont été effectuées par David Sinclair, un chercheur précédemment connu pour son travail sur le resveratrol. Léquipe de David Sinclair amontré que le vieillissement était partiellement à la diminution de la quantité de NAD + dans notre corps et que certaines substances qui inhibent cette diminution pourraient aider à retarder le vieillissement. [Cell. 2013 Dec 19;155(7):1624-38.] Depuis cette découverte, le nicotinamide riboside est presque devenu une légende parmi la communauté anti-âge.

Des fortes doses de nicotinamide riboside pourraient-elles améliorer le fonctionnement de vos cellules musculaires ? Pourriez-vous permettre à vos muscles de dépenser plus d’énergie avec cette molécule ? C’est ce que les chercheurs de Lausanne voulaient savoir.

Une expérience helvétique réalisée avec deux groupes de souris sous régimes alimentaires différents

Les chercheurs ont engraissé un groupe de souris en leur donnant un régime riche en calories [HFD] et ont donné à un autre groupe une alimentation normale [CD]. La moitié des souris dans les deux groupes ont reçu 400 mg de nicotinamide riboside par kg de poids corporel et par jour. L’équivalent humain de cette dose – pour quelqu’un qui pèserait 80 kg – serait d’environ 3,2 grammes de nicotinamide riboside par jour. C’est une quantité vraiment très élevée. Nous ne pouvons que vous conseiller de pas essayer ça à la maison…

Par contre, sur Internet, vous pourriez facilement retrouver des témoignages d’expériences des utilisateurs qui ont pris des doses allant jusqu’à 300 et 400 mg de nicotinamide riboside par jour.

Les résultats de l’expérience

La supplémentation a inhibé l’augmentation de la masse grasse chez les souris qui prenaient le régime hypercalorique alors qu’une prise accrue d’oxygène a été constatée. Barres noires = groupe de supplémentation.

 

Nicotinamide riboside

À la fin des 12 semaines les chercheurs ont fait courir les souris engraissées par un régime hypercaloriques sur un tapis roulant jusqu’à ce qu’elles aient atteint le point d’épuisement. La supplémentation a augmenté leur capacité d’endurance. La molécule a également augmenté la température du corps de la souris dans un environnement froid et augmenté la taille de leurs mitochondries.

 

nicotinamide riboside

Le mécanisme d’action du nicotinamide riboside

Le tableau ci-dessous résume la manière dont les chercheurs pensent que le nicotinamide riboside travaille. L’analogue de la vitamine B3 augmente la concentration de NAD+ et le NAD+ en retour, active les enzymes de réparation cellulaire comme les SIRT1.

 

Nicotinamide riboside et SIRT1

Conclusion de l’étude

« Les données en notre possession, associées avec les preuves relatives aux faits que d’autres précurseurs du NAD+ peuvent améliorer la résistance à l’insuline liée à l’âge [Cell Metab. 2011 Oct 5;14(4):528-36.] et que le nicotinamide riboside augmente la durée de vie réplicative de la levure, [Cell. 2007 May 4;129(3):473-84.] justifient donc de futures études afin de constater si l’augmentation des niveaux de NAD+ par la supplémentation en nicotinamide riboside pourrait également améliorer la santé et la durée de vie des humains », concluent les chercheurs.

Source de l’article: Nicotinamide riboside transforms muscle cells into super muscle cells

Source Ergo-log: Cell Metab. 2012 Jun 6;15(6):838-47.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Eric

 

En savoir plus »
Aucun commentaire

2 semaines de vitamine D : Plus mince, moins de fatigue, tension artérielle et cortisol diminués

Donnez à un groupe de personnes en bonne santé 50 microgrammes de vitamine D3 tous les jours pendant deux semaines et leur endurance pourrait augmenter de manière significative. Ils sentiront moins la fatigue lors de l’exercice tout en couvrant plus de distance. Leur pression artérielle diminuera, tout comme la concentration de cortisol de leur organisme. Des chercheurs écossais de l’Université Queen Margaret l’ont relaté dans Therapeutic Advances in Endocrinology and Metabolism en août 2016.

L’étude clinique sur la vitamine D

Les chercheurs ont donné à 9 personnes en bonne santé 2000 unités de vitamine D3 (ou 50 microgrammes) tous les jours pendant 14 jours. Six personnes ont reçu un placebo. Les chercheurs ont fait différents tests avec les participants avant et après la période de deux semaines où ils ont pris de la vitamine D3.

Les résultats de l’étude

Avant et après la période d’administration de la vitamine D, les scientifiques ont demandé aux participants de pédaler sur un cycle avec vélomètre pendant 20 minutes. Après la période de supplémentation, les participants qui avaient pris du cholécalciférol (vitamine D3) avaient couverts une plus grande distance que les participants du groupe placebo.

Endurance sur cycle avec ou sans vitamine D

Après la supplémentation, les participants qui avaient pris de la vitamine D se sentaient moins fatigués juste après leur séance de cycle que les participants du groupe placebo.

La supplémentation en cholécalciférol a abaissé la pression artérielle systolique et diastolique lorsque les participants étaient au repos [premier tableau ci-dessous] et pendant la séance de cycle [deuxième tableau].

Vitamine D, exercice et fatigue vitamine D, exercice et fatigue

Sur le tableau ci dessous, vous remarquerez que la supplémentation en vitamine D a réduit la concentration de cortisol dans les urines.

Vitamine D et exerciceVitamine D et cortisolLe tableau ci-dessus montre comment la vitamine D a réduit le taux de cortisol sur cortisone dans l’urine des participants.

Le mécanisme

«La vitamine D exerce des effets antihypertenseurs par l’inhibition du système rénine-angiotensine-aldostérone (RAS) et nous savons que l’association entre les niveaux de vitamine D et l’activité rénine a été établie en 1986» écrivent les chercheurs. [Ann Intern Med. 1986 Nov;105(5):649-54.] « Le RAS est un régulateur vital de la pression artérielle par l’activité de la rénine, dans laquelle la rénine clive l’angiotensine I à l’angiotensine II et une fois liée au récepteur, exerce des effets régulateurs sur la pression sanguine. La stimulation inappropriée du système RAS entraîne une hypertension, suggérant que l’inhibition du RAS par le cholécalciférol pourrait réduire la tension artérielle. »

«Le cortisol urinaire et la réduction du taux de cortisol/cortisone suggèrent une diminution des niveaux d’hormones de stress, qui peut être due à la réduction de l’activité des 11-bêta-HSD1 (l’enzyme responsable de l’activation de la cortisone en sa forme active, le cortisol). »

Source de l’article: Two weeks of extra vitamin D: Fitter, less quickly tired, lower blood pressure and less cortisol

Source Ergo-log: Ther Adv Endocrinol Metab. 2016 Aug;7(4):153-65.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire