Croissance des mollets défaillante ? Ce n’est peut-être pas de votre faute…

Aucun commentaire

La plupart des hommes et des femmes qui font de la musculation se plaignent de ne pas savoir stimuler les muscles de leurs mollets. A priori, cela ne serait pas seulement dû à leur imagination. C’est ce qu’avaient avancé des scientifiques du sport américain à la fin des années quatre-vingt en physiothérapie. Les chercheurs avaient demandé à leurs sujets d’entrainer leurs mollets pendant huit semaines. Ils ont observé que leurs efforts n’avaient aucun effet sur la taille des muscles du mollet.

L’expérience scientifique sur l’entraînement des mollets

Les chercheurs ont donc demandé à une dizaine d’hommes et à une douzaine de femmes d’entraîner leurs mollets sur un appareil de musculation comme ci-dessous, trois fois par semaine pendant huit semaines.

Elevation des mollets

Les athlètes se sont entraînés en utilisant un poids avec lequel ils pouvaient effectuer de 9 à 13 répétitions. Chaque séance d’entraînement reposait sur quatre séries. Les sujets du groupe témoin n’ont pas suivi d’entraînement.

Les chercheurs ont mesuré la force des muscles du mollet des athlètes de force avant et après la période d’entraînement. Ils ont mesuré la circonférence des muscles du mollet en utilisant un scanner.

Les résultats de l’expérience

Les sujets qui avaient entraîné leurs mollets ont gagné en force. Les hommes ont gagné un peu plus de force que les femmes mais la différence n’était pas statistiquement significative.

Prise de force et entraînement des mollets

La circonférence des mollets n’a pas augmenté à la suite de l’entraînement. Sur les scanners, les chercheurs ont pu constater que les entraînements effectués avaient conduits à une augmentation d’un millimètre du triceps sural du muscle du mollet des hommes et des femmes. Cet effet n’a pas non plus été considéré comme statistiquement significatif.

Conclusion de l’expérience

« Huit semaines d’entraînement de résistance impliquant les muscles du triceps surae a mené à des augmentations significatives de la force musculaire isotonique chez les hommes et les femmes de l’expérience, sans augmentation simultanée de la masse musculaire », ont écrit les chercheurs.

Source de l’article: Your calf won’t grow? It’s not your fault…

Source Ergo-log: Phys Ther. 1988 Feb;68(2):208-13.

Note: Si vous prenez soin d’entraîner vos mollets régulièrement, vous savez parfaitement qu’ils vont réagir rapidement à l’entraînement ou au contraire, ne pratiquement pas prendre de masse musculaire. A vrai dire, soit vous avez de la chance, soit vous n’en avez pas. Toujours est-il que les mollets sont particulièrement résistants à l’entraînement, ce qui n’a rien d’étonnant non plus. Rappelez-vous qu’ils portent tout le poids de votre corps à chaque fois que vous êtes debout.

Difficile à faire progresser pour certains bodybuilders, il existe pourtant des solutions simples. Vous pouvez augmenter le volume d’entraînement avec un second exercice ou l’intensité avec des dropsets par exemple.

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *