Désormais, Espace Corps Esprit Forme se décline en vidéo en traitant de nombreux sujets en relation à l’entraînement de musculation, des compléments alimentaires et d’autres sujets encore. Paul James et moi avons décidé de traiter au plus près de plusieurs sujets qui préoccupent les pratiquants du bodybuilding et d’autres disciplines des sports de résistance. Plusieurs vidéos sont d’ors et déjà prévues avec des sujets qui vous intéresseront (pré-workout, récupération…) et d’autres qui vous étonneront !

Mon expérience sur mon premier entraînement des quadriceps avec la méthode PPM de Francis Benfatto

Mon premier entretien en vidéo avec Paul James est relatif à la méthode d’entrainement PPM, une méthode élaborée par Francis Benfatto, notre champion français de bodybuilding. Après un entraînement PPM des quadriceps, cette vidéo retrace ma première expérience sportive avec cette méthode d’entraînement originale et particulièrement bien pensée. Accessible à tous, la PPM (Progressive Performance Method) est accessible à tous pratiquants de la musculation, expérimentés ou débutants. Personnellement, je considère la PPM comme une méthode  d’entraînement musculaire me permettant de pousser très loin l’intensité du stress occasionné par l’exercice de résistance avec l’objectif évident de forcer l’hypertrophie des muscles travaillés.

Dans cette vidéo, j’ai essayé de vous donner un maximum d’informations sur l’intérêt de la PPM, l’intensité d’exercices, mon ressenti général et ce que la méthode de Francis Benfatto m’a apporté en fonction de mon expérience de la musculation depuis 26 ans maintenant. Utilisable par les débutants, la PPM n’est peut-être pas l’ultime méthode de musculation qui n’est d’ailleurs n’est sans doute qu’un mirage mais la PPM est une excellente méthode pour ceux qui veulent changer de leur entraînement habituel. La PPM est certainement idéale pour se focaliser sur un exercice afin d’en retirer tous les bénéfices, pour accroitre la relation neuromusculaire qui est indispensable à la croissance par hypertrophie ainsi que pour apprendre à varier la longueur des séries afin d’en retirer un maximum d’avantages pour le muscle.

—————————-

La seconde vidéo réalisée avec Paul James nous emmène dans le monde des compléments alimentaires et plus précisément dans celui des boosters énergétiques des sports de force. Naturellement, nous serons amené à traiter de différentes molécules comme la caféine, la créatine, le bêta alanine, l’arginine, la citrulline, les acides aminés branchés BCAA, la Taurine, les antioxydants, les vitamines et le glucuronolactone.

Au cours de la vidéo, nous essayons de répondre de manière concrète aux différentes questions qui ont déjà été posées sur le sujet des « boosters » comme la compatibilité entre la créatine et la caféine, le rôle du bêta alanine, la quantité raisonnable de caféine à prendre, la congestion musculaire avec l’arginine seule ou associée à la citrulline par exemple. La troisième vidéo traitera de la récupération post-exercices.

—————————-

Dans la troisième vidéo, Paul James et moi-même vous invitons à réfléchir sur les nutriments qui vous aideront à récupérer rapidement d’une séance de musculation intense. Naturellement, le premier point à traiter sera celui des glucides et non pas des protéines comme vous pourriez le penser.

Recharger votre organisme en glucides est essentiel à la récupération post-entraînement !

Après un entraînement intense, votre organisme aura épuisé une bonne partie de ses réserves musculaires et hépatiques de glycogène. Ainsi, la première chose à faire après l’entraînement sera de recharger votre organisme en glucides. En réalité, le lactosérum (la Whey) n’a pas vraiment sa place à ce moment de l’entraînement. La récupération post-exercice passe d’abord par les glucides. L’article de Brad Jon Schoenfeld « Nutrient Timing revisited: is there a post-exercise anabolic window? » nous rappelle d’ailleurs cette nécessité absolue pour votre organisme.

L’article de Brad fait également référence à cette « fameuse » fenêtre anabolisante qui, si elle existe bel et bien a priori, a beaucoup moins d’importance que ce que vous pourriez croire. Évidemment, la récupération post-entraînement se poursuit au moins sur 48, voire 72 heures lorsque la masse musculaire a été lourdement sollicitée. Cet article de Brad Jon Schoenfeld répond donc au plan qui m’avait été proposé par Paul James, c’est-à-dire de traiter de la remise à niveau de ce qui a été utilisé durant l’entraînement.

BCAA, L-Glutamine, magnésium et zinc ont leur importance après l’entraînement

Bien sûr, nous traitons des acides aminés dans cette vidéo, des fameux BCAA et de la L-Glutamine. Ont-ils un rôle à jouer en phase de récupération post-exercices ? La prise de créatine après l’entraînement peut également être envisagée. La question des vitamines et des minéraux se posera également. Les vitamines du groupe B, la vitamine B6 ou le zinc et le magnésium sont particulièrement intéressants dans cette phase de la croissance musculaire. La taurine, le GABA ou le chrome seront également abordés.