L’entraînement de force brûle des calories plusieurs jours après l’exercice

1 Commentaire

Les scientifiques du sport pensaient que la seule façon de brûler de la graisse était de faire de longues séances d’exercices à intensité modérée mais des études récentes ont montré que des séances d’entraînement à courte durée et de haute intensité fonctionnent également. La perte des graisses ne se produit pas seulement pendant les entraînements intensifs mais elle continue par la suite. Il s’agit du phénomène connu sous le nom d’EPOC. Les scientifiques grecs du sport ont découvert que les plus de 65 ans pouvaient aussi bénéficier de ce type d’exercice, surtout s’ils s’entraînent avec des charges lourdes.

L’expérience scientifique

l'entraînement de musculation entraîne une perte de calories plusieurs jours après la séance d'exercicesLes 40 hommes de l’étude grecque qui a été publiée dans Diabetes Care, pesaient tous assez lourd, avec un IMC moyen de 29. Bien que pas très actif physiquement, ils étaient en bonne santé. Les chercheurs ont demandé aux hommes de s’entraîner pendant une heure. Au cours de la séance d’entraînement, les hommes ont travaillé les grands groupes musculaires, faisant 3 séries d’exercices de base.

Les hommes ont été divisés en 4 groupes. Le groupe à entraînement de faible intensité a utilisé des poids de 45-50% de leur 1RM et se sont reposés pendant 2 minutes entre les séries. Le groupe d’intensité modérée s’est entraîné avec 60-65% de leur 1RM avec un temps de repos de 4 minutes entre les séries. Le groupe à entraînement de haute intensité s’est entraîné avec 80-85% de leur 1RM avec des pauses de 6 minutes entre les séries. Le groupe de contrôle n’a rien fait.

Les résultats de l’étude sur l’entraînement

Le groupe de faible intensité a brûlé 296 calories pendant l’entraînement, le groupe d’intensité modérée 282 calories et le groupe de haute intensité a brûlé 222 calories. Le niveau d’acide lactique et les concentrations d’acides gras libres et de glycérol [des indicateurs de combustion des graisses] ont moins augmenté au cours de la séance d’entraînement de haute intensité.

Perte de glycérol en fonction de l'intensité d'exercice

Libération de cortisol en fonction de l'intensité d'entraînement

taux d'adiponectine en fonction de l'intensité d'exercice

Elévation du métabolisme en fonction de l'intensité d'exercice

Les jours suivants l’entraînement, le niveau de l’adiponectine est resté nettement plus élevé dans le groupe de haute intensité. L’adiponectine est une hormone qui permet aux muscles d’extraire plus de nutriments du sang. Le niveau de cortisol était plus faible dans le groupe de haute intensité que dans les autres groupes après la séance d’entraînement.

Le groupe d’exercices à haute intensité présentait une dépense énergétique élevée [REE] pendant plusieurs jours après le test. Durant la période les chercheurs ont pris des mesures, les hommes du groupe de haute intensité ont brûlé plusieurs centaines de calories en plus. L’énergie a été consacrée à aider le corps à récupérer de l’entraînement de force. Presque toute cette énergie réservée à l’EPOC était dérivée de la graisse.

Conclusion

« Les hommes plus âgés et en surpoids pourraient bénéficier d’un entraînement physique de résistance avec une fréquence de 2 à 3 séances d’exercices par semaine » en concluent les chercheurs grecs. « En outre, il apparaît que tous les programmes d’exercices de résistance induisent une dépense d’énergie marquée, quelle que soit l’intensité». Nous prenons la liberté d’ajouter que l’entraînement avec des charges lourdes augmente la combustion des calories.

Source de l’article: Heavy strength training burns hundreds of calories for days afterwards

Source Ergo-log: Diabetes Care. 2009 Dec;32(12):2161-7.

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

1 commentaire

  1. Nicolas -  29 octobre 2016 - 6 h 25 min

    Super Article, qui casse bien le mythe de la sacro sainte « cardio » pour perdre du gras. On vois enfin que ce n’est pas la meilleure des façons finalement. Merci !

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *