Glucides & caféine accélèrent la récupération musculaire post-entraînement

Aucun commentaire
La caféine

La caféine

La caféine n’est pas seulement utile pour améliorer les performances des athlètes pendant l’entraînement. Selon une étude sur l’homme réalisée à l’Université RMIT de Bundoora en Australie, ce stimulant contribue aussi à la récupération après un effort physique intense. Lorsqu’elle est combinée avec des hydrates de carbone, la caféine accélère la production de glycogène dans les muscles fatigués.

Sur une période de 4 heures, les sujets de l’expérience ont mangé 4 grammes de glucides par kilo de poids corporel sous forme de barres, de gels et de boissons pour sportifs. À une occasion, c’est tout ce qui leur avait été donné [CHO] et à une autre occasion, les sujets ont également reçu de la caféine [CAF]. Les sujets de l’expérience ont reçu un total de 8 mg de caféine par kg de poids de corps, la dose a été divisée en deux prises.

La caféine pourrait améliorer la recharge en glycogène

Au cours de la période de récupération les chercheurs ont fait des biopsies provenant des muscles des jambes des sujets. Ils ont constaté en effet que la caféine accélérait la vitesse à laquelle les cellules musculaires produisaient du glycogène par non moins de 66%.

Expérience sur la caféine et la recharge en glycogène

Le stimulant a augmenté la concentration d’insuline et – dans une moindre mesure – celle du glucose dans le sang des sujets.

Augmentation de la concentration d'insuline et du sucre sanguin avec la caféine

Ajoutons que les efforts d’endurance peuvent provoquer une augmentation de l’activité des enzymes CaMK et AMPK dans les cellules musculaires. Ces deux enzymes sont impliquées dans le processus par lequel les cellules musculaires prennent de l’énergie. La caféine augmente l’activation des CaMK.

Augmentation de l'activité des enzymes pCAMK et pAMPK en fonction de la présence ou non de caféine

« Après une séance d’exercices épuisant les réserves de glycogène, la caféine coingérée avec des glucides a à un effet additif sur l’accumulation du glycogène musculaire après l’exercice » résument les chercheurs. « Le taux global de resynthèse observée dans la présente enquête avec l’ingestion de caféine est, autant que nous le savons, la plus haute rapportée pour des sujets humains dans des conditions physiologiques. Quant à savoir si de faibles doses de caféine peuvent augmenter les taux de resynthèse du glycogène après l’exercice dans la même mesure, cela reste à déterminer.« 

Source de l’article: Carb and caffeine combo speeds up post-training recovery

Source Ergo-log:  J Appl Physiol. 2008 Jul; 105(1): 7-13.

—————————

NdT: Je vous rappelle que ce stimulant naturel est potentiellement néfaste à la santé lorsqu’elle est prise en trop fortes doses sur une seule prise. La FDA vient d’ailleurs récemment de publier une recommandation, précisant qu’une dose maximale de 300 mg de ce stimulant du système nerveux ne devrait pas être dépassée. Ajoutons que des cas extrêmes et chroniques d’intoxication à la caféine (plus de 1000 mg/jour pendant plusieurs années) ont abouti à l’apparition de psychoses et même, pour des cas limites, à des pathologies avérées de schizophrénie.

@ bientôt pour d’autres articles, afin que nous puissions rapidement développer notre culture physique !

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *