L’huile de poisson aiderait les plus de 65 ans à mieux répondre aux exercices

Aucun commentaire

Après la quarantaine, votre corps aura de plus en plus de difficultés à construire et à maintenir sa masse musculaire. Parce que ceux qui atteignent un âge très avancé pourraient souffrir de faiblesse musculaire liée à l’âge, en conséquence les personnes âgées réagirait moins bien aux exercices de force par rapport aux plus jeunes. Les chercheurs de la clinique Mayo aux USA ont découvert qu’une supplémentation en huile de poisson pourrait les aider à améliorer légèrement les processus anabolisants de leurs cellules musculaires.

L’étude scientifique sur l’huile de poisson

Les chercheurs ont réalisé une expérience sur deux groupes de personnes en bonne santé mais non-entraînés. Un des groupes était composé d’un groupe d’individus de 18 à 35 ans [Young], l’autre groupe était composé de personnes âgés de 65 à 85 ans {Old].

Les chercheurs ont demandé à leurs sujets de travailler leurs cuisses sur une machine à extension de jambes. Avant et après la séance d’entraînement, les chercheurs ont prélevé un échantillon de tissu dans les muscles de la jambe des participants. Ils ont ensuite mesuré la quantité de protéines musculaires accumulées par les cellules.

Les personnes âgées ont répété la procédure après avoir pris 3,9 grammes de DHA et d’EPA par jour pendant 16 semaines. Les chercheurs ont utilisé des capsules fabriquées par Sancilio. Chaque capsule contenait 300 mg de DHA et 675 mg d’EPA ainsi que 75 mg d’autres acides gras Oméga 3.

Les résultats de l’expérience

La supplémentation en huile de poisson a permis une augmentation de la synthèse des protéines musculaires chez les plus de 65 ans.

Huile de poissonHuile de poisson et personnes âgées

Comment l’huile de poisson améliore la synthèse du tissu musculaire chez les plus de 65 ans, les chercheurs n’ont pas réussi à le découvrir. Par contre, ils ont découvert que les mitochondries des cellules musculaires des plus de 65 ans libéraient moins d’oxydants en raison de la supplémentation en huile de poisson.

 

Huile de poisson synthèse des protéines musculaires

Comme vous le savez, les radicaux libres sont des substances agressives qui endommagent les cellules. Les chercheurs supposent que les oxydants sabotent les processus anabolisants dans les cellules musculaires. Il se peut que les cellules des jeunes neutralisent mieux les oxydants que les cellules des personnes âgées.

Conclusion sur l’huile de poisson

« En conclusion, nous démontrons que les acides gras polyinsaturés Oméga 3 alimentaires induisent des adaptations potentiellement favorables au niveau du muscle squelettique des adultes plus âgés, y compris une diminution de la production mitochondriale des dérivés réactifs de l’oxygène, une augmentation des taux de synthèse des protéines musculaires et une meilleure réponse anabolique. ». C’est la conclusion des chercheurs.

« De futures études seront nécessaires afin de déterminer si ces adaptations se traduisent par des améliorations significatives de la fonction métabolique et physique chez les personnes âgées lorsque les acides gras polyinsaturés Oméga 3 sont administrés sur de longues périodes de temps ou en combinaison avec un programme d’entraînement physique. »

Une supplémentation qui n’est pas faite pour les jeunes ?

Selon un rapport publié par des scientifiques du sport canadien en 2016, la supplémentation à fortes doses d’huile de poisson ne stimule probablement pas la synthèse du tissu musculaire chez les jeunes. [Physiol Rep. 2016 Mar;4(6).] L’expérience reposait sur la prise de 5 grammes d’huile de poisson par jour pendant 8 semaines. Aucun effet sur la synthèse des protéines n’a été observée.

L’hypothèse la plus probable serait de penser que les jeunes dans leur vingtaine ne sont pas encore affectés par les excès de radicaux libres libérés par leurs mitochondries.

Source de l’article: Fish oil helps over 65s’ muscles respond better to strength training

Source Ergo-log: Aging (Albany NY). 2017 Apr 5. doi: 10.18632/aging.101210. [Epub ahead of print].

———————————-

Note: Je veux bien admettre les arguments développés par les rédacteurs d’Ergo-log, toujours est-il que l’huile de poisson (et les Oméga 3 a fortiori) font toujours partie des compléments les plus sains que vous puissiez avaler chaque jour. Pensez simplement que des membranes cellulaires composés d’acides gras Oméga 3 facilitent les transits intra et extra-cellulaires de manière plus efficaces que s’ils sont composés d’acides gras saturés.

A part ceci, je vous retrouve très rapidement pour la suite de mon article sur la récupération musculaire après 40 ans (encore un article pour les vieux !). J’y parlerais des nutriments qui me semblent les plus utiles à partir de ce que la science nous en dit actuellement. Nous aurons à nouveau de quoi développer notre culture physique…

@ très bientôt sur EC EF !

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *