La Glycine AKG, un supplément longévité ?

Aucun commentaire

Nous avons récemment écrit sur une étude japonaise in vitro un acide aminé, la glycine, rajeunissait les cellules plus âgées. Donc, apparemment, la glycine pourrait avoir sa place dans un supplément anti-vieillissement. En 2014, les biochimistes de l’Université de Californie à Los Angeles ont publié une étude dans la revue Nature qui pourrait nous conduire à spéculer que la glycine AKG pourrait fonctionner encore mieux.

AKG

L’AKG est une abréviation de l’alpha kétoglutarate. Les cellules produisent cette substance quand elles convertissent les acides aminés en énergie. L’industrie des suppléments commercialise des acides aminés attachés à une molécule d’AKG en pensant que ceux-ci fonctionneraient mieux que les acides aminés eux-mêmes.

L’étude scientifique sur la glycine

Dans leur étude publiée dans Nature, les chercheurs ont exposé des nématodes Caenorhabditis elegans, à de l’AKG. En conséquence, ils ont observé qu’ils vivaient plus longtemps. Chaque ligne du graphique représente un individu, mais l’expérience est identique.

Glycine AKG a longevity supplement?

Glycine AKG a longevity supplement?

La concentration optimale était de 4 à 10 milimoles comme le tableau ci-dessus le montre.

Le mécanisme

L’AKG réduit la concentration d’ATP chez les nématodes.

Glycine AKG a longevity supplement?

Glycine AKG a longevity supplement?

Lorsque les chercheurs ont modifié les nématodes génétiquement afin que leurs cellules produisent moins d’ATP [ATP2 ARNi], ils ont remarqué que les nématodes avaient vécu plus longtemps et que le supplément d’AKG n’avait plus cet effet de longévité augmentée.

L’AKG est libéré lors de la restriction calorique, écrivent les chercheurs; la supplémentation imite probablement les effets de la restriction calorique.

Conclusion

« Des molécules de longévité qui retardent le vieillissement et étendent la durée de vie ont des implications profondes et ont longtemps été un rêve pour l’humanité« , ont écrit les chercheurs. « Des métabolites endogènes tels que l’AKG qui peuvent altérer la durée de vie de  Caenorhabditis elegans suggèrent qu‘un mécanisme interne peut exister, en étant accessible à une multitude de régulations et d’interventions. »

Une spéculation un peu sauvage de notre part {Ergo-log}

Il se pourrait que l’AKG et la glycine renforcent leurs effets l’un l’autre. Ils sont tous deux liés à des processus de l’énergie dans la cellule, mais pas de la même façon. En outre, l’AKG inhibe la dégradation de la glycine dans le foie, ainsi l’AKG augmente la biodisponibilité de la glycine. [Arch Biochem Biophys. 1986 Sep;249(2):263-72.]

Source de l’article: Glycine AKG, a longevity supplement ?

Source Ergo-log: Nature. 2014 Jun 19;510(7505):397-401.

 

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *