L’acide alpha lipoïque avec l’entraînement augmente la libération d’EPO

Aucun commentaire

Les athlètes d’endurance synthétiseraient probablement beaucoup plus d’EPO s’ils prenaient 1200 mg d’acide alpha lipoïque par jour. Des scientifiques du sport de l’Université d’éducation physique à Poznan, en Pologne, l’on découvert quand ils ont réalisé une expérience avec 16 étudiants. Il semble que la supplémentation en acide alpha lipoïque imite les effets de l’entraînement en altitude.

L’EPO et l’acide alpha lipoïque

L’EPO abréviation de l’érythropoïétine est une hormone produite par les reins. Elle stimule la production de globules rouges dans la moelle osseuse. Le corps des athlètes crée plus d’EPO s’ils s’entraînent à haute altitude, où il y a moins d’oxygène dans l’atmosphère. En 1994, des chercheurs allemands ont publié les résultats d’une étude in vitro qui suggère que la concentration de H2O2 diminue dans une atmosphère pauvre en oxygène et que cela conduit à une augmentation de la synthèse de l’EPO. [Biochem. J. 1994;303: 507-510.]

En 2013, des chercheurs égyptiens ont remarqué que des personnes atteintes d‘anémie et à qui ont avait donné de L’EPO avaient souvent besoin de doses plus faibles de cette hormone si elles prenaient également 600 mg acide alpha lipoïque chaque jour. [Int J Nephrol Renovasc Dis. 2,013 27 août; 6: 161-8] Voilà la raison pour laquelle les chercheurs polonais étaient curieux de savoir si la supplémentation en acide alpha-lipoïque pouvait être bénéfique aux athlètes d’endurance et si l’acide alpha lipoïque pouvait imiter les effets de l’entraînement en altitude.

L’étude scientifique sur l’acide alpha lipoïque

Les chercheurs ont fait une expérience avec deux groupes de 8 étudiants de sexe masculin. Un groupe a pris 1200 mg d’acide alpha-lipoïque par jour et l’autre groupe un placebo. Le produit utilisé par les étudiants polonais est le Thiogamma, produit par Wörwag Pharma. Wörwag Pharma n’a pas financé l’étude. Elle a été financée par le gouvernement polonais et l’université des chercheurs où l’expérience a eu lieu.

Après dix jours, les étudiants ont dû faire du jogging sur un tapis roulant pendant 90 minutes à un rythme modéré , à 60% de leur VO2max, puis ils ont couru pendant 15 minutes sur une pente à 10 degrés. Avant et après l’entraînement, les chercheurs ont analysé le sang des étudiants.

Les résultats de l’étude

les niveaux d’EPO ont augmenté dans les deux groupes après l’entraînement mais l’augmentation était sensiblement plus élevée chez les sujets qui avaient pris de l’acide alpha lipoïque.

Relation entre la prise d'acide alpha lipoïque et le taux d'EPO

La supplémentation en acide alpha lipoïque a conduit à une augmentation de la concentration de H2O2 avant l’entraînement de course mais a aussi entraîné une augmentation plus faible après. Cela laisserait penser qu’il y a eu un effet d’hormèse.

Rapport entre le taux de NO et l'acide alpha lipoïque

Rapport entre l'acide alpha lipoïque et le H2O2

L’effet de l’acide alpha lipoïque sur la concentration de NO (oxyde nitrique) était moins clair. Les chercheurs polonais ont découvert une relation entre le NO et l’H2O2 d’un côté et le niveau d’EPO de l’autre. Au plus la concentration en oxyde nitrique était élevée, au moins il y avait d’H2O2 dans le sang des sujets, et au plus le taux d’EPO était haut.

Rapport EPO et NO/H2O2

Last but not least, la supplémentation en acide alpha-lipoïque a protégé les muscles. A la fin de l’entraînement de course, les chercheurs ont trouvé moins de créatinekinase, moins de 8-isoprostane, moins de lipides péroxydés et moins de protéines carbonylées dans le sang des membres des groupes expérimentaux que dans le sang des membres du groupe placebo. Ces éléments sont tous des indicateurs de la dégradation musculaire.

Conclusion

« Les résultats actuels confirment les propriétés antioxydantes de l’acide alpha-lipoïque et indiquent une utilisation possible de l’acide alpha-lipoïque dans le but d’améliorer la production d’EPO et la régénération du muscle squelettique par des changements dans le ratio RN/OS (radicaux libres: azote réactif/espèces réactives de l’oxygène) au repos et après l’exercice», ont conclu les chercheurs.

Hmm. Qu’en est-il si vous combinez l’acide alpha lipoïque à la betterave ?

Source de l’article: Alpha lipoic acid combined with training boosts EPO levels

Source Ergo-log: Biol Sport. 2014 Aug;31(3):179-85.

Eric Mallet

Ndt: Pour les musclés, n’oubliez pas que l’acide alpha lipoïque est également efficace dans le cadre de l’assimilation de la créatine, comme cela a déjà été prouvé auparavant.

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *