Le cacao augmente votre espérance de vie et prends soin de vos artères

Aucun commentaire

Des rats qui ont reçu du cacao en poudre dans leur nourriture quotidienne vivent 11% de plus que la normale. Qui plus est, leur cerveau fonctionne aussi bien dans leur vieillesse que le cerveau des jeunes rats. Des chercheurs français et canadiens qui ont fait des expériences avec de la poudre de cacao Acticoa ont fait cette découverte. Acticoa est produit par le fabricant de chocolat Barry Callebaut, il contient 2 à 3 fois plus de polyphénols que la poudre de cacao ordinaire.

L’étude scientifique sur le cacao

Les chercheurs ont donné a des rats âgés de un an 24 mg de poudre de cacao par kg de poids corporel chaque jour. Il s’agit de la dose qui s’est avérée comme étant plus efficace que le double de cette dose, précédemment donnée pour une étude antérieure, et au cours de laquelle le cacao avait prolongé la durée de vie de rats atteints de cancer de la prostate.

Les chercheurs ont fait faire des tests mentaux à des rats tout au long de leurs 25 mois de longévité. L’un de ces tests est le test du labyrinthe aquatique de Morris. Il s’agit de laisser les rats nager dans un aquarium avec une plate-forme en eau peu profonde. Les rats ne peuvent pas voir où la plateforme se trouve. Au moins de temps il faudra aux rats pour trouver la partie peu profonde, au mieux leur cerveau fonctionne.

Résultats !

Chaque ligne représente les résultats des tests de l’un des sujets les plus âgés sur la période de l’étude. Certains des sujets ont à peine montré une baisse. D’autres ont montré un déclin rapide, leurs scores étaient en chute libre. Sic transit gloria mundi*

Cacao et déclin cognitif

Le graphique de gauche montre les résultats lorsque les rats étaient âgés de 12 mois. Le graphique de droite montre les résultats pour les rats à 25 mois. Normalement, les rats vivent environ deux ans. Les effets du cacao sur la performance mentale des rats ne sont devenus visibles qu’à partir du moment où les rats ont atteint 17 mois.

Les chercheurs ont mesuré la concentration de dopamine libre dans l’urine des rats. Cette dernière a chuté lorsque les rats du groupe de contrôle ont dépassé les 18 mois d’âge. La concentration en dopamine s’est maintenue à un niveau constant pour les rats du « groupe cacao ». Les chercheurs pensent que les polyphénols du cacao protègent les cellules nerveuses du cerveau qui produisent la dopamine. Cette hypothèse pourrait expliquer pourquoi le cacao permet aux rats âgés de rester aussi alertes sur le plan intellectuel que les plus jeunes. Les rats qui ont reçu du cacao en poudre ont vécu 11% de plus que les autres rats, tel que le montre le graphique ci-dessous.

Cacao et espérance de vie

La ligne grise représente les rats du groupe de contrôle; la ligne noire représente les rats du groupe cacao.

La publication suggère qu’il pourrait y avoir plusieurs hypothèses pour expliquer pourquoi le cacao prolongerait l’espérance de vie. Pour commencer, le cacao est bon pour le système cardiovasculaire. Les polyphénols de ce fruit tant apprécié protègent le cholestérol LDL de l’oxydation, empêchent la formation de caillots de sang, et sabotent le travail de l’enzyme protéine kinase C des parois des vaisseaux sanguins, l’enzyme qui décompose le NO. Moins de protéine kinase C signifie plus de NO et plus de NO signifie des vaisseaux sanguins plus souples. Enfin, les polyphénols du cacao inhibent les processus inflammatoires.

Source de l’article: Cacao extends your life expectancy and keeps you sharp

Source Ergo-log: Br J Nutr. 2008 Jul;100(1):94-101.

* Ainsi passe la gloire du monde…

 

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *