Le principe d’entraînement qui augmente la libération de l’hormone de croissance par 17

Aucun commentaire

Au cours d’un entraînement de résistance où vous prenez trois secondes pour faire le mouvement retour ou dans le jargon des scientifiques: la phase excentrique les résultats du mouvement aboutissent à une sécrétion de l’hormone de croissance considérablement plus élevée que lorsque le mouvement de retour se fait en moins d’une seconde. Les scientifiques brésiliens du sport nous en ont fait part dans leur article publié dans Biology of Sport.

Plus d’hormone de croissance

Les athlètes de la force peuvent faire toutes sortes de choses pour stimuler la sécrétion de l’hormone de croissance en finalité de leurs séances d’entraînement. Par exemple, ils peuvent utiliser des suppléments tels que l’alpha-GPC, l’ornithine, l’arginine ou le GABA ou encore, s’entraîner à une température anormalement élevée: J Endocrinol Invest. 2003 Sep;26(9):838-42.

Mais les effets de tous ces compléments alimentaires trouvent rapidement leurs limites. Ils peuvent être d’intérêt pour les athlètes qui veulent retarder le processus de vieillissement, mais sont probablement trop modestes pour stimuler le renforcement musculaire.

l'hormone de croissance

Les scientifiques brésiliens du sport, de l’Université méthodiste de Piracicaba, ont découvert un moyen d’augmenter la sécrétion d’hormone de croissance faisant suite à une séance d’entraînement par un facteur 17. Dès lors, il est plus probable que cela produise un effet positif sur la croissance musculaire

L’étude scientifique

Les Brésiliens ont divisé 16 hommes expérimentés des sports de résistance en deux groupes et ont demandé aux deux groupes de faire 4 séries de développé couché avec 70% du poids avec lequel ils pourraient faire 1 répétition. Les hommes des deux groupes ont fait des séries de 8 répétitions.

Les hommes d’un groupe ont pris une demi-seconde pour faire le mouvement de retour [vitesse rapide excentrique; VEMS], les hommes de l’autre groupe ont pris trois secondes pour faire la même chose [vitesse lente excentrique; SEV].

Les résultats de l’expérience

Avant et durant une demi-heure après la courte séance d’entraînement, les chercheurs ont mesuré la concentration d’acide lactique [lactate] et d‘hormone de croissance dans le sang des hommes. La concentration de lactate, mais surtout celle de l’hormone de croissance, a été plus élevée chez les hommes qui avaient pris trois secondes pour exécuter le mouvement excentrique.

Concentration en lactate et hormone de croissance post-exercices

Concentration en hormone de croissance après l'entraînement

15 minutes après l’entraînement, la concentration de l’hormone de croissance a fait un bond impressionnant à 17 fois plus haut pour les hommes du groupe à vélocité lente pour les mouvements excentriques contre le groupe à phase excentrique rapide.

Conclusion

« Nous n’avons pas de certitude quant à dire si les protocoles d’exercices de résistance qui induisent des augmentations significatives de la réponse de l’hormone de croissance aiguë conduiront à des adaptations musculaires supérieures au cours d’un processus chronique« , admettent les Brésiliens. « Cependant, nous croyons que les résultats présentés dans cette étude aidera les entraîneurs de la force et de la condition physique dans le cadre de la prescription de phases d’entraînement excentriques pour les hommes (ou les femmes NdT) formés à l’entraînement de résistance. »

« Les adaptations musculaires résultent d’un processus multifactoriel impliquant des facteurs mécaniques, métaboliques et immunitaires/inflammatoires en plus des diverses réponses hormonales. Par conséquent, si l’accent mis sur l’entraînement de résistance à périodisation est d’induire une réponse de l’hormone métabolique du stress et de croissance plus élevée, nous recommandons de manipuler la vitesse de mouvements excentriques. « 

Source de l’article: The training principle that increases strength athletes’ growth hormone secretions by a factor 17

Source Ergo-log: Biol Sport 2014; 31(4):289-294.

—————————-

Note de l’auteur: Je me permets de vous rappeler qu’un copié collé d’un ou de mes articles est une violation de mes droits et que cela constitue une infraction qui peut parfaitement être instruite. En outre, les droits de traduction m’ont été cédés par les sites précités, c’est à dire Ergo-Log.com et SuppVersity.com en la matière. Nonobstant ceci, le fait de procéder à un copié-collé d’un article de mon blog entraîne un duplicate qui fera systématiquement descendre le référencement du site copieur ainsi que mon propre site. Ce qui veut dire que vous perdrez en visibilité et que j’en perdrai aussi. Si vous voulez citer ou reprendre un de mes articles, il vous suffit d’établir un lien vers celui-ci. A cela, je n’y vois pas d’inconvénient. Sachez qu’une capture d’écran datée du site copieur sera effectuée dans tous les cas, et que je me réserve le droit de poursuivre les copieurs en justice.

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *