Les BCAA stimuleraient la croissance musculaire post-exercice mais avec l’aide des AAE

1 Commentaire

À l’heure actuelle, sur la Blogopshère, il est de rigueur de descendre les BCAA en leur collant la réputation de « suppléments de sport de force inefficaces » mais à vrai dire, ce n’est peut-être pas tout à fait juste. Selon une étude humaine, que des scientifiques anglais dirigés par Kevin Tipton ont publiés dans Frontiers in Physiology, prendre quelques grammes de BCAA après un entraînement, stimulerait la synthèse des protéines musculaires. Mais les athlètes de force qui utilisent uniquement les BCAA autour de leurs séances d’entraînement et ne les associent pas avec des protéines complètes ou des acides aminés essentiels n’en retireront pas grand chose.

L’étude scientifique humaine sur les BCAA

Les chercheurs ont demandé à 11 étudiants masculins, tous étant pratiquants de sports de force expérimentés, de s’entraîner à deux reprises trois heures après le petit-déjeuner. L’entraînement consistait à réaliser quatre séries sur une presse à cuisses et quatre séries sur une machine d’extension de jambes.

Une fois, les participants ont reçu 5,6 grammes de BCAA après l’entraînement – une quantité retrouvée dans 20 grammes de lactosérum. À une autre occasion, les participants ont reçu un supplément placebo contenant 5,6 grammes de glucides.

Résultats de l’étude

Comme on pouvait s’y attendre, les concentrations de L-Leucine, de L-Isoleucine et de L-Valine dans le sang des athlètes ont augmenté après avoir pris des BCAA. La concentration de phénylalanine a diminué davantage après la prise de BCAA qu’après avoir pris le placebo. Cela suppose que les cellules musculaires ont été stimulées par les BCAA à absorber les acides aminés du sang.

BCAA après l'entraînementBCAA post-workout

Sur la même période de temps, des échantillons de cellules musculaires des jambes ont été retirés par biopsie par les chercheurs sur les participants. Une augmentation supplémentaire de l’activité des molécules de signal anabolique comme l’AKT et les S6K ont été constatés suite à la prise de BCAA.

Une augmentation plus importante de la synthèse des protéines des muscles contractiles dans les cellules musculaires a également été retrouvée après que les participants aient reçus des BCAA qu’après avoir reçu un placebo.

BCAA après l'entraînement

Conclusion

« La présente étude a démontré que l’ingestion des trois BCAA seuls, sans ingestion simultanée d’autres acides aminés essentiels, de protéines ou de macronutriments, a stimulé une réponse 22% supérieure de la synthèse des protéines myofibrillaires musculaires après un exercice de résistance par rapport à un placebo », ont écrit les chercheurs. « Le rapport de cette réponse accrue de la synthèse des protéines myofibrillaires musculaires était plus ou moins 50% inférieure à la réponse de synthèse des protéines myofibrillaires musculaires précédemment rapportée à une dose de protéines de lactosérum contenant des quantités similaires de BCAA ».

« Ensemble, ces résultats démontrent que les BCAA présentent la capacité de stimuler la synthèse des protéines myofibrillaires musculaires mais un complément complet d’acides aminés essentiels pourrait être nécessaire pour stimuler une réponse maximale de la synthèse des protéines myofibrillaires musculaires suite à un exercice de résistance ».

« Cette information présente d’importantes implications potentielles lorsqu’il s’agit de choisir un supplément en acides aminés afin de faciliter l’hypertrophie du muscle squelettique en réponse aux exercices de résistance et du maintien de la masse musculaire avec l’âge ou la maladie. »

« Il est maintenant bien établi que l’ingestion des BCAA stimule l’activation de la voix mTORC1qui régule l’activité translationnelle de la synthèse des protéines musculaires [Am J Physiol Endocrinol Metab. 2004 Jul;287(1):E1-7.][Acta Physiol (Oxf). 2010 Nov;200(3):237-48.][Am J Physiol Cell Physiol. 2016 Jun 1;310(11):C874-84.] En outre, des résultats d’études scientifiques récents démontrent que la présence de Valine et d’Isoleucine améliorent la réponse à la protéine signal mTORC1 de la Leucine« .

« Cependant, les résultats de la présente étude suggèrent que l’ingestion de BCAA seuls, sans autres EAA, fournira un substrat limité pour la synthèse des protéines dans les muscles exercés. De fait, la réponse globale de la synthèse des protéines musculaires n’est pas optimisée ».

« Ainsi, alors que nos données montrent clairement que l’ingestion de BCAA active les voies de signalisation cellulaire qui entraînent une synthèse accrue de protéines musculaires myofibrillaires, l’ingestion de BCAA seuls pourrait ne pas être le schéma nutritionnel optimal pour stimuler une réponse maximale de synthèse de protéines musculaires à l’entraînement de résistance ».

Source de l’article: BCAA stimulate post-workout muscle gain but need help

Source Ergo-log: Front Physiol. 2017 Jun 7;8:390.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

Note: Pensez à vous inscrire à la newsletter du blog ou au groupe Facebook afin de vous tenir au courant de la sortie des nouveaux articles.

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

1 commentaire

  1. FREDERIC -  9 septembre 2017 - 22 h 08 min

    J’en apprends régulièrement et te lis avec attention.
    Merci encore

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *