L’huile de poisson riche en EPA stimule la croissance musculaire

Aucun commentaire

Les athlètes qui veulent construire de la masse musculaire peuvent prendre non seulement des protéines, de la créatine et des acides aminés mais aussi de l’huile de poisson afin d’atteindre leur objectif. L’effet anabolisant des acides gras Oméga 3 a été confirmé. Actuellement, les scientifiques moléculaires de l’Université d’Aberdeen ont franchi une étape supplémentaire. Ils sont sur le point de publier les résultats d’une étude dans le magazine scientifique Biochemical and Biophysical Research Communications à partir de laquelle vous pourriez en déduire que les suppléments en huile de poisson présentant l’effet anabolisant le plus fort sont ceux qui contiennent beaucoup d’EPA.

L'huile de poisson est riche en EPA et DHALes huiles de poisson pour les bodybuilders

La prise de suppléments d’huile de poisson ou le fait de suivre un régime alimentaire riche en acides gras de poisson présente un effet de « recomposition » sur votre corps: votre taux de graisse diminue et la masse musculaire augmente.

L’étude scientifique sur les DHA et EPA

Les chercheurs d’Aberdeen en Écosse voulaient savoir comment les acides gras de poisson pouvaient avoir un effet anabolisant. Ils ont donc réalisé des expériences avec des cellules musculaires matures C2C12 de souris pour essayer de comprendre les mécanismes impliqués. Ils ont exposé les cellules dans des tubes à essai à 50 micromoles d’acides gras de poisson DHA et d’EPA, puis ils ont stimulé l’anabolisme avec de la Leucine.

Résultats de l’expérience DHA/EPA

Lorsque les chercheurs ont mesuré l’accumulation et la dégradation des protéines sur les cellules musculaires, ils ont constaté que celles-ci étaient respectivement 25% supérieure et 22% inférieure pour les cellules musculaires qui avaient été exposées à l’Oméga 3 EPA.

Synthèse des protéines avec EPA, DHA contre contrôleSynthèse des protéines avec EPA, DHA vs. contrôle

Les chercheurs se sont alors penchés sur l’activité des molécules signal de l’anabolisme des cellules musculaires. Le tableau ci-dessous montre que les EPA et DHA ont tous deux activés les p70s6k mais seul l’EPA a activé les FOX03a. Les acides gras de l’huile de poisson n’ont eu aucun effet sur les autres molécules signal examinées par les chercheurs comme les Akt, mTOR, 4EBP1 et rps6.

EPA et croissance musculaire

Conclusion

« Une supplémentation en huile de poisson contenant une proportion plus élevée d’EPA que de DHA pourrait s’avérer plus efficace pour améliorer l’accrétion protéique en réponse à des stimuli anabolisants tels que la L-Leucine avec des exercices de résistance et pourrait également atténuer la dégradation des protéines dans le cadre du vieillissement du muscle squelettique», concluent les chercheurs. « D’autres travaux chez l’homme seront clairement nécessaires afin de tester la validité de cette hypothèse. »

Source de l’article: Fish oil with EPA stimulates muscle building

Source Ergo-log: Biochem Biophys Res Commun. 2013 Mar 22;432(4):593-8.

NdT: Je m’attendais (peut-être comme vous) à obtenir plus de détails sur les processus biochimiques qui permettent d’expliquer cette faculté de recomposition corporelle de l’EPA. Nous aurons, fort heureusement, l’occasion d’y revenir. Toujours est-il que cet effet de recomposition est particulièrement rare. L’acide ursolique fait également partie de ces agents de recomposition.

Traduction Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

———–

Article à consulter: Omega-3 fatty acids and exercise: a review of their combined effects on body composition and physical performance

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *