Le thé Chin-Shin Oolong contiendrait un booster de l’hormone de croissance

Aucun commentaire

Selon les biotechnologistes de l’Université nationale de Chung Hsing à Taiwan, le thé Chin-Shin Oolong contiendrait des phénols qui stimuleraient la sécrétion de l’hormone de croissance. In vitro, ainsi que des études animales ont montré que ces composés activent le récepteur de la ghréline, l’hormone de la faim, elle-même précurseur de l’hormone de croissance.

Le thé Chin-Shin Oolong

Le thé Chin-Shin Oolong est utilisé à Taiwan pour augmenter l’appétit des gens physiquement faibles. Parce que la ghréline est libérée lorsque l’estomac est vide, les chercheurs se sont demandés si le thé Chin-Shin Oolong contenait des substances qui imitent l’effet de la ghréline.

Pour commencer, les Taiwanais ont comparé la composition du thé Chin-Shin Oolong avec celle d’un thé Oolong qui ne provoque pas la sensation de faim. Ils ont trouvé deux substances dans le thé Chin-Shin Oolong qui ne sont pas présentes dans les autres thés Oolong.

Deux substances spécifiques sont présentes dans le thé Chin-Shin Oolong

La Théaghreline-1

Les chercheurs ont appelé ces substances théaghrélines. La formule structurelle de la théaghréline-1 est montrée ici. Si vous échangez le groupe méthoxy à droite en haut pour un groupe hydroxyle vous obtenez la théaghréline-2. Les chercheurs ont ensuite fait une série d’expériences avec la théaghréline-1.

Conséquences sur l’appétit

Les chercheurs ont donné à des rats qui n’avaient pas mangé depuis deux heures, une dose orale de 0 [Contrôle], 2,5 ou 7,5 mg de théaghréline-1 par kg de poids corporel. La figure ci-dessous montre que les rats ont commencé à manger plus, au plus ils avaient reçu de théaghréline-1.

Théagréline et stimulation de l'appétit

Théaghréline, GHRP 6 et stimulation de l'appétit

L’hormone de croissance

Enfin, les taïwanais ont exposé les cellules de l’hypophyse des rats à la théaghréline-1 dans des tubes à essai. La concentration était de 10-5 M. La figure ci-dessus montre que les cellules ont commencé à sécréter plus d’hormone de croissance à la suite de cette exposition. L’effet de la théaghréline-1 était du même ordre que l’effet du peptide GHRP-6 (concentration 10-7 M), le GHRP-6 est un peptide qui interagit avec le récepteur de la ghréline.

Conclusion de l’expérience

Hors médicaments, il n’existe pas de substances approuvées sur le marché qui stimulent l’appétit par l’intermédiaire du récepteur de la ghréline ou qui stimulent la sécrétion de l’hormone de croissance. Les essais effectuées jusqu’à présent ont montré que l’effet était limité et que les substances testées avaient des effets secondaires.

« Selon cette étude, les théaghrélines extraites des thés Oolong Chin-Shin semblent être des agonistes oraux prometteurs du récepteur de la ghréline, à condition qu’elles subissent les essais cliniques nécessaires », en concluent les chercheurs.

Source de l’article: Chin-Shin Oolong Tea contains growth hormone booster

Source Ergo-log: J Agric Food Chem. 2014 Jun 4;62(22):5085-91.

Traduction Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

Note: pour ceux qui habitent dans le nord de la France, le thé Chin-Shin Oolong est disponible à Lille (et à Bruxelles) chez Unami, maison de thé traditionnelle.

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *