Un régime riche en protéines ne cause pas de dommage rénal à long terme

Aucun commentaire

shake de protéinesL’idée qu’un régime alimentaire contenant une quantité relativement élevée de protéines peut entraîner des dommages rénaux est persistante. Et même temps, cette étude australienne au cours de laquelle des sujets ont consommé un régime riche en protéines et pauvre en glucides durant une année entière sans ressentir la moindre douleur a peu de chances de changer cette idée fausse.

L’étude scientifique

Les nutritionnistes de l’organisation de la recherche australienne CSIRO [csiro.au] ont demandé à 115 adultes obèses et atteintes de diabète de type 2 de perdre du poids en mangeant un régime alimentaire contenant 500 à 1500 kilocalories de moins que ce qu’elles avaient brûlées. En outre, ils ont demandé à ces personnes de faire trois entraînement de fitness trois fois par semaine.

La moitié des sujets ont suivi un régime alimentaire traditionnel de perte de poids. Leur régime alimentaire se composait de 53% de leur énergie dérivée des glucides, 17% de protéines et les 30% restants de graisse [HC]. Les chercheurs ont veillé à ce qu’au moins les deux tiers des matières grasses soient insaturées.

L’autre moitié des sujets ont consommé un régime riche en protéines et faible en glucides. L’énergie provenant de leur alimentation contenait 58% de matières grasses, 28% de protéines et 14% restants d’hydrates de carbone [LC].

Résultats de l’étude sur les régimes plus riches en protéines

Les chercheurs ont mesuré la fonction rénale des sujets avant et après la période de régime. Ils ont regardé, entre autres choses, la quantité d’albumine présente dans l’urine des sujets. Au moins il y en a, au mieux les reins fonctionnent.

Les chercheurs ont également mesuré la quantité de créatinine dans le sang des sujets. Si vous ne prenez pas de suppléments de créatine et que vos reins sont en bonne santé, il n’y aura pas beaucoup de créatinine dans votre sang. Concernant l’ensemble des valeurs vérifiées par les chercheurs, ils n’ont trouvé aucun effet statistiquement significatif dans les deux groupes, comme le montre le tableau.

Marqueurs de la fonction rénale suite à un régime riche en protéines

Conclusion

« Par rapport à une alimentation traditionnelle au pourcentage élevé en glucides et pour la perte de poids, la consommation d’un régime alimentaire très pauvre en hydrates de carbone, riche en protéines et pauvre en graisses saturées n’affecte pas les marqueurs cliniques de la fonction rénale chez des adultes obèses et souffrant de diabète de type 2 et en l’absence de maladie rénale préexistante » ont résumé les chercheurs.

Source de l’article: High protein diet dose not cause kidney damage in the long term

Source Ergo-log: Medicine (Baltimore). 2015 Nov;94(47):e2181.

Eric Mallet

PS: N’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour vous tenir au courant de la mise en ligne des nouveaux articles ou sur la page Facebook Espace Corps Esprit Forme !

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *