Le thé vert présenterait un effet anabolisant léger pour les athlètes de force

the-vert-anabolisme-musculaireL’entraînement de force stimule l’accumulation de tissus musculaires et la combustion de la graisse corporelle (Note: Jusque là, rien d’anormal). Les deux effets seraient amplifiés si vous combinez votre entraînement de force avec quelques tasses de thé vert tous les jours. Les nutritionnistes de l’Université de Sao Paulo au Brésil tirent cette conclusion intéressante d’une étude scientifique publiée dans le Journal of Medicinal Food.

Le thé vert et son effet anabolisant supposé

Ergo-log avait déjà écrit sur l’effet anabolisant supposé du thé vert. Les culturistes qui boivent trois tasses de thé vert par jour perdraient moins de fibres musculaires que les bodybuilders qui ne le font pas. [Nutrition. 2008 May;24(5):433-42.]. En 2009, Ergo-log avait écrit un article sur une étude scientifique parrainée et réalisée à l’Université d’Oklahoma. Un programme d’entraînement entraînait une augmentation significative de la masse musculaire et une accumulation réduite de graisse avec une boisson sportive contenant du thé vert. Ergo-log avait également décrit une étude japonaise où des personnes âgées gagnaient plus de force musculaire grâce à la musculation quand elles buvaient du thé vert.

Une partie de l’effet anabolisant du thé vert pourrait être due à une augmentation temporaire du niveau de testostérone parce que les phénols du thé vert inhibent les enzymes qui éliminent la testostérone de la circulation sanguine mais d’autres mécanismes joueraient également un rôle. Les Brésiliens suggèrent dans leur article que le thé vert pourrait peut-être augmenter la concentration d’adrénaline et ainsi, améliorer la qualité de l’entraînement.

L’étude scientifique sur le thé vert et ses effets anabolisants (!)

the-vert-sanavitaLes chercheurs brésiliens ont fait une expérience avec 36 femmes âgées entre 20 et 40 ans. Les femmes étaient en surpoids et avaient un IMC allant de 25 à 35. Les chercheurs ont d’abord fait perdre du poids à tous les sujets en leur donnant un régime alimentaire de 1200 kcal par jour. Après cela, la véritable expérience a commencé, et a duré 8 semaines.

Les chercheurs ont divisé les femmes en 4 groupes. Le Groupe 1 a bu du thé vert en poudre fabriqué par le brésilien Sanavita, tous les jours à 10h00 et 16h00. [sanavita.com.br] Les sujets ont pris 10 grammes de poudre et l’ont mélangé avec de l’eau. Chaque tasse de thé contenait 2,1 mg de zinc, 13,5 mg de vitamine C, 20 mg de caféine et 160 mg de polyphénols. La quantité totale de polyphénols est assez faible: si vous faites du thé vert vous-même, il en contiendra certainement plus.

Les sujets du Groupe 2 ont reçu un placebo, identique à la poudre décrite ci-dessus, sauf qu’il ne contenait pas de polyphénols. Le Groupe 3 a également bu du thé vert deux fois par jour, en faisant aussi de la musculation. Ces femmes allaient en salle de musculation trois fois par semaine où elles entraînaient leurs groupes musculaires principaux, faisant des développés couchés, des tirages de dos, des élévations latérales, des biceps curls, des leg curls, des kickbacks pour les fessiers, des élévations de mollets assis et des Sit up. Les femmes ont réalisé des séries de 10 répétitions et se sont reposées pendant une minute entre les séries. Le Groupe 4 a également fait de la musculation mais a bu un placebo au lieu du thé vert.

Résultats de l’étude sur l’effet anabolisant supposé du thé vert

Les Brésiliens ont recherché un effet sur le taux de cholestérol dans le sang des sujets mais ils n’ont rien trouvé. Ce qu’ils ont découvert, c’est que la concentration de triglycérides dans le sang du groupe 3 avait diminué de façon significative de 37,6 mg par décilitre.

La supplémentation en thé vert a entraîné une réduction importante de la masse grasse du groupe thé vert + musculation. Cette interaction a été démontrée précédemment. [Am J Clin Nutr. 2008 Mar;87(3):778-84.]

Dans les groupes inactifs, le taux métabolique au repos [RMR] a diminué tout au long de l’expérience. Dans le groupe actif, le RMR a augmenté. Dans le groupe Thé vert + musculation, les dépenses énergétiques ont augmenté de 561 kcal par jour. Dans le groupe Placebo + musculation, il a augmenté de 503 kcal par jour. Cet effet serait surtout le résultat de l’augmentation de la masse corporelle maigre dans les groupes actifs. C’est du moins, ce que les chercheurs suggèrent. Cette augmentation était plus marquée dans le groupe Musculation + thé vert.

the-vert-musculationthe-vert-effet-anabolisant

the-vert-musculation-anabolisant

La combinaison de l’entraînement de force et du thé vert a également entraîné une plus grande augmentation de la force maximale. Le groupe de musculation a augmenté sa force de 60 kg pour la presse à cuisses, de 4,8 kg pour le développé couché et de 9 kg pour le tirage des dorsaux. Pour le groupe Thé vert + musculation, les chiffres étaient de 83,3, 5,5 et 12,6 kg.

Source de l’article: Green tea has a slightly anabolic effect on strength athletes

Source Ergo-log: J Med Food. 2012 Nov 9. [Epub ahead of print].

———————–

Note: L’effet anabolisant pourrait s’expliquer en partie par la présence d’épicatéchine dans le thé vert, un antioxydant qui exerce un effet d’inhibition de la myostatine. Nous en avions parlé dans un article précédent.

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

2 tasses de thé vert augmenterait la présence de graisse brune

Si vous buviez deux tasses de thé vert ou de thé blanc chaque jours, la quantité de graisse brune présente dans votre corps pourrait augmenter. Ceci pourrait être très intéressant pour ceux qui veulent perdre un peu de graisse corporelle. En effet, les cellules de graisse brune stockent la graisse mais elle la brûle pour la convertir en chaleur.

L’étude sur le thé, ses antioxydants et la graisse brune

Les chercheurs ont réalisé des expériences avec 22 étudiantes sur une période de 12 semaines. Ils ont donné à la moitié des étudiants 540 mg de catéchines et 80 mg de caféine tous les jours. L’autre moitié a reçu un placebo avec une petite quantité de caféine. Les Japonais n’ont pas été soutenus par un fabricant de complément ou de thé.

Les chercheurs décrivent les catéchines comme « catéchine, catéchine gallate, gallocatéchine, gallocatéchine gallate, épicatéchine,  épicatéchine gallate et épigallocatéchine gallate ou EGCG. » Ici, il s’agit du thé vert ou du thé blanc. La quantité de catéchines et de caféine qu’ils ont utilisé correspond à ce que vous pouvez retrouver dans deux tasses de thé vert ou blanc.

Au cours de l’expérience, les chercheurs ont utilisé la spectroscopie dans le proche infrarouge à résolution dans le temps pour mesurer la quantité d’hémoglobine présente dans les dépôts de graisse du dos des sujets. De cette façon, les Japonais pouvaient déterminer la quantité de tissu adipeux composé de graisse brune. Les cellules adipeuses brunes brûlent des acides gras, ils ont donc besoin d’oxygène. Et donc, la graisse brune contient plus d’hémoglobine que le tissu adipeux blanc.

graisse brune et graisse blanche

La graisse brune

Les êtres humains naissent avec de grandes quantités de graisse brune sur la partie supérieure du corps mais ils en perdent la plus grande partie quand ils grandissent. Des études récentes ont montré que la quantité de graisse brune augmentait à nouveau quand les gens étaient exposés au froid et – dans une moindre mesure – quand ils étaient exposés à différentes substances. Qu’il s’agisse de manipulation de la graisse brune, comme certaines personnes le font en périodes de régime et que cela soit vraiment efficace, ce n’est pas encore clair.

Les résultats de l’étude scientifique

Les catéchines ont augmenté la quantité des tissus de graisse brune de 18% dans les parties du corps examinées.

Consommation de thé et présence de graisse brune

Les chercheurs n’ont pas cherché à savoir si les sujets du groupe expérimental produisaient plus de chaleur ou s’ils avaient commencé à brûler plus de graisse.

Conclusion

“Nos résultats indiquent que l’ingestion répétée d’une boisson riche en catéchines augmente la densité des tissus adipeux brun, évalués par une méthode de spectroscopie dans le proche infrarouge”, ont écrit les chercheurs. “Bien que le degré d’augmentation de la masse de graisse brune soit plus petite que les quantités évaluées au cours des études antérieures sur l’exposition au froid, le résultat de cette étude élargit le choix des méthodes pour augmenter l’activité/masse de graisse brune”.

“L’ingestion quotidienne d’une boisson riche en catéchines pourrait être utile et considérée comme un traitement plus simple et plus pratique que l’exposition chronique au froid quant à l’efficacité de l’augmentation du tissu adipeux brun”.

Source de l’article: Two cups of green tea daily results in more brown fat

Source Ergo-log: Springerplus. 2016 Aug 18;5(1):1363.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

——————————————-

NdT: Ce qui est important de comprendre ici, c’est que la graisse brune est un type de graisse fonctionnel. C’est à dire qu’elle participe à la consommation des calories, contrairement aux graisses blanches. Ceci expliquerait donc en partie la raison pour laquelle le thé vous aide à brûler des calories, en supplément de l’effet thermogène de la caféine.

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Le thé Chin-Shin Oolong contiendrait un booster de l’hormone de croissance

Selon les biotechnologistes de l’Université nationale de Chung Hsing à Taiwan, le thé Chin-Shin Oolong contiendrait des phénols qui stimuleraient la sécrétion de l’hormone de croissance. In vitro, ainsi que des études animales ont montré que ces composés activent le récepteur de la ghréline, l’hormone de la faim, elle-même précurseur de l’hormone de croissance.

Le thé Chin-Shin Oolong

Le thé Chin-Shin Oolong est utilisé à Taiwan pour augmenter l’appétit des gens physiquement faibles. Parce que la ghréline est libérée lorsque l’estomac est vide, les chercheurs se sont demandés si le thé Chin-Shin Oolong contenait des substances qui imitent l’effet de la ghréline.

Pour commencer, les Taiwanais ont comparé la composition du thé Chin-Shin Oolong avec celle d’un thé Oolong qui ne provoque pas la sensation de faim. Ils ont trouvé deux substances dans le thé Chin-Shin Oolong qui ne sont pas présentes dans les autres thés Oolong.

Deux substances spécifiques sont présentes dans le thé Chin-Shin Oolong

La Théaghreline-1

Les chercheurs ont appelé ces substances théaghrélines. La formule structurelle de la théaghréline-1 est montrée ici. Si vous échangez le groupe méthoxy à droite en haut pour un groupe hydroxyle vous obtenez la théaghréline-2. Les chercheurs ont ensuite fait une série d’expériences avec la théaghréline-1.

Conséquences sur l’appétit

Les chercheurs ont donné à des rats qui n’avaient pas mangé depuis deux heures, une dose orale de 0 [Contrôle], 2,5 ou 7,5 mg de théaghréline-1 par kg de poids corporel. La figure ci-dessous montre que les rats ont commencé à manger plus, au plus ils avaient reçu de théaghréline-1.

Théagréline et stimulation de l'appétit

Théaghréline, GHRP 6 et stimulation de l'appétit

L’hormone de croissance

Enfin, les taïwanais ont exposé les cellules de l’hypophyse des rats à la théaghréline-1 dans des tubes à essai. La concentration était de 10-5 M. La figure ci-dessus montre que les cellules ont commencé à sécréter plus d’hormone de croissance à la suite de cette exposition. L’effet de la théaghréline-1 était du même ordre que l’effet du peptide GHRP-6 (concentration 10-7 M), le GHRP-6 est un peptide qui interagit avec le récepteur de la ghréline.

Conclusion de l’expérience

Hors médicaments, il n’existe pas de substances approuvées sur le marché qui stimulent l’appétit par l’intermédiaire du récepteur de la ghréline ou qui stimulent la sécrétion de l’hormone de croissance. Les essais effectuées jusqu’à présent ont montré que l’effet était limité et que les substances testées avaient des effets secondaires.

“Selon cette étude, les théaghrélines extraites des thés Oolong Chin-Shin semblent être des agonistes oraux prometteurs du récepteur de la ghréline, à condition qu’elles subissent les essais cliniques nécessaires”, en concluent les chercheurs.

Source de l’article: Chin-Shin Oolong Tea contains growth hormone booster

Source Ergo-log: J Agric Food Chem. 2014 Jun 4;62(22):5085-91.

Traduction Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

Note: pour ceux qui habitent dans le nord de la France, le thé Chin-Shin Oolong est disponible à Lille (et à Bruxelles) chez Unami, maison de thé traditionnelle.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Le thé vert inhibe la synthèse du cortisol

Le thé vert est un inhibiteur de cortisol, et il pourrait bien en être des plus efficaces. Les pharmacologues de l’Université médicale scolaire de Schleswig-Holstein en Allemagne l’ont découvert quand ils ont réalisé une étude in vitro. Malheureusement, il est encore trop tôt pour en estimer le dosage idéal.

L’enzyme 11-bêta-HSD-1

L’enzyme 11-bêta-HSD-1 convertit l‘hormone inactive cortisone en cortisol, l’hormone du stress et du catabolisme de notre organisme. Une autre enzyme, la 11-bêta-HSD-2 à l’inverse, convertit le cortisol en cortisone.

Le thé vert inhibe la libération de cortisol

Si vous réduisez l’action de l’enzyme 11-bêta-HSD-1 chez les animaux de laboratoire, ils perdent leur graisse abdominale. Leurs cellules deviennent plus sensibles à l’insuline, leur taux de cholestérol est amélioré et leur tension artérielle descend. Les bloqueurs de 11bêtaHSD-1 pourraient être intéressants pour la médecine afin de traiter le diabète de type 2 par exemple.

Le thé vert, le thé noir et le thé blanc

Selon la médecine traditionnelle chinoise, le thé est utilisé pour traiter le diabètes de type 2. Dans ces conditions, le thé pourrait-il être un inhibiteur des enzymes 11-bêta-HD-1 ?

Pour essayer de répondre à cette question, les chercheurs allemands ont exposé des cellules du foie à des extraits de thé vert, noir et blanc avec de la cortisone à des cellules du foie et ils ont mesuré la quantité de cortisol produite. Les trois types de thé inhibent la fabrication de cortisol de manière conséquente mais le thé vert est plus performant.

Thé vert, thé blanc, thé noir et inhibition du cortisol

Cependant, le thé contient de très nombreuses substances. Les chercheurs ont exposé des cellules du foie aux substances majeures du thé vert et ils y ont mesuré à quel point elles inhibaient la conversion de la cortisone en cortisol.  Deux substances, l’épigallocatechine gallate [EGCG] et la gallocatéchine [GC] se sont révélés être les inhibiteurs de cortisol.

Les antioxydants du thé vert inhibe le cortisolEGCG antioxydants du thé vert

Les chercheurs ont utilisé des modèles spatiaux du 11-bêta-HSD-1 afin de déterminer la manière dont les EGCG désactivent les enzymes. Ils ont découvert que l’EGCG prenait la place des enzymes destinée à la cortisone. En conséquence, la conversion de la cortisone en cortisol ne peut pas avoir lieu.

Conclusion

Nos résultats ont déchiffré le mécanisme par lequel les catéchines EGCG ou le thé vert en général, ont été consommés avec succès depuis des milliers d’années pour ses bienfaits sur la santé écrivent les chercheurs. Ces composés polyphénoliques pourraient servir de modèle pour le développement de nouveaux agents afin de servir au traitement du syndrome métabolique et des maladies apparentées.

Source de l’article: Green tea inhibits cortisol synthesis

Source Ergo-log: PLoS One. 2014 Jan 3;9(1):e84468.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire