Plus de vitamine K2, plus de testostérone

vitamine-k2-complement-alimentaireLa liste des suppléments qui stimulent la production de testostérone vient juste de devenir un peu plus longue. En effet, des nutritionnistes de l’Université de Tohoku au Japon affirment que des rats mâles synthétisent plus de testostérone si on leur donne de la nourriture qui contient de grandes quantités de vitamine K2.

La vitamine K

Il existe deux formes de vitamine K: la vitamine K1 [phylloquinone], celle des plantes et que l’on retrouve dans les légumes verts tels que les pois, le brocoli et les épinards, et la vitamine K2 [ménaquinone], présente chez les animaux. La différence entre les deux formes se trouve dans la «terminaison» des motifs prényles: la vitamine K2 en a une, la K1 n’en a pas. Les terminaisons varient aussi. La viande et les œufs présentent une vitamine avec terminaison de quatre unités prényles [MK-4], le fromage et le quark contiennent différentes versions de la vitamine K2 avec 7, 8 et 9 unités prényles [MK-7, MK-8 et MK- 9]. Les produits fermentés comme le natto contiennent une vitamine K2 avec sept unités prényles.

vitamines-k

 

L’étude scientifique réalisée avec la vitamine K2 sur des souris

Les chercheurs ont donné à un groupe d’animaux de laboratoire des aliments contenant de faibles quantités de vitamine MK-4 (0,75 mg par kg). L’autre groupe a reçu des aliments contenant de grandes quantités de la même vitamine (75 mg par kg). L’expérience a duré cinq semaines. Dans le groupe qui a reçu une quantité élevée de vitamine K2 MK-4, les niveaux de testostérone des animaux et leur concentration en testostérone testiculaire ont augmenté à mesure que l’expérience progressait. La vitamine K2 n’a eu aucun effet sur le niveau de LH, l’hormone pituitaire qui stimule la production de testostérone dans les testicules.

 

vitamine-k

vitamine-k2

 

Résultats de l’expérience

Les aliments à haute teneur en vitamine K ont provoqué une augmentation de l’activité des enzymes protéine kinase A (p-PKA) et CREB dans les testicules. Ceci a probablement provoqué une activation de l’enzyme CYP11A. Cette enzyme est responsable de la synthèse de la testostérone. Lorsque les chercheurs ont répété leur expérience avec la vitamine K1, ils ont observé très peu d’effet stimulant sur la testostérone.

Conclusion sur la vitamine K2

Un régime alimentaire contenant des niveaux élevés de vitamine MK-4 “pourrait contribuer à la réduction du risque de maladies liées à l’âge en favorisant une augmentation de la production de testostérone dans les testicules”, écrivent les chercheurs.

Peut-être que nous en entendrons plus à ce sujet prochainement. Les Japonais révèlent qu’ils ont également fait des expériences avec le géranylgéraniol. Il s’agit d’une structure de chaîne latérale de la vitamine MK-4. Ce composant et ses analogues stimulent la production de testostérone dans les études cellulaires.

Source de l’article: More vitamin K2, more testosterone

Source Ergo-log: Lipids Health Dis. 2011 Sep 13;10:158.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

—————————

Note: Naturellement, un apport massif de vitamine K2 n’aurait aucun sens chez l’être humain, sauf sans doute, à constituer un danger potentiel pour votre santé. Cependant, cette étude montre très bien l’influence de cette vitamine sur l’enzyme CYP11A qui nous permet notamment, de passer du cholestérol à la pregnénolone, première étape vers la testostérone. Désormais, assurez-vous que votre multivitamines contiennent une quantité suffisante de vitamine K2, ces derniers étant plutôt rares sur le marché.

Eric Mallet

 

En savoir plus »
Aucun commentaire

Lactobacillus plantarum TWK10, un probiotique hors du commun

Une bactérie probiotique bénéfique (le lactobacillus plantarum TWK10) que les microbiologistes ont retrouvé dans le chou mariné taïwanais, réduirait la graisse corporelle, stimulerait la croissance du tissu musculaire, augmenterait la force et la capacité d’endurance. Des chercheurs de la National Taiwan Sport University ont alors écrit un article à ce sujet dans Nutrients. Les Taiwanais ont réalisé leurs expériences sur des souris.

L’étude sur le lactobacillus plantarum

Les bactéries probiotiques utilisées par les chercheurs pour leurs expériences sont appelées Lactobacillus plantarum TWK10. Ils en ont donné à des souris selon des doses de 2,05 x 108 [LP10-1X] ou de 1,03 x 109 [LP10-5X] unités formant colonies par kilogramme de poids corporel par jour. L’expérience a duré six semaines. Un groupe témoin n’a reçu aucun probiotique.

À la fin de la période, les chercheurs ont mesuré la force que les souris avaient dans leurs pattes, et combien de temps les animaux pouvaient nager dans un aquarium jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus garder la tête hors de l’eau.

probiotique-lactobacillus-plantarum

 

Résultats de l’étude

La force de préhension de la souris a augmenté d’une quantité significative. Mais l’augmentation de la capacité d’endurance était encore plus remarquable.

probiotiques-force-endurance

lactobacillus-plantarum

 

Après que les souris aient nagé, les chercheurs ont retrouvé moins de lactates [Lactate], moins d’ammoniac [NH3] et de créatine kinase [CK] dans le sang des animaux qui avaient reçu des probiotiques.

 

lactobacillus

 

La composition corporelle des souris avait changé pour le mieux. Leur masse adipeuse relative avait diminué. Il y avait eu une diminution du tissu adipeux épididymaire [EFP] alors que leur masse musculaire relative avait augmenté. C’est ce que montre l’augmentation du poids du muscle gastrocnémien et du soléaire.

 

lactobacillus-effets-graisses-muscle

 

Quand ils ont regardé les muscles sous le microscope, les Taiwanais ne pouvaient voir aucun effet de la supplémentation au niveau du muscle soléaire mais ils les ont vu sur le gastrocnémien. Le nombre de fibres musculaires de type 1 avait considérablement augmenté.

probiotiques-lactobacillus-plantarum

 

Conclusion de l’étude sur le lactobacillus plantarum TWK10

Les Taïwanais ne savent pas comment le Lactobacillus plantarum TWK10 a provoqué tous ces changements physiologiques. Ils savent cependant que les effets sont intéressants pour les athlètes.

“Nous pensons que la supplémentation en Lactobacillus plantarum TWK10 pourrait améliorer l’utilisation du glucose afin d’augmenter le temps d’exercice d’endurance en augmentant le nombre de fibres musculaires gastrocnémiennes de type I”, ont écrit les chercheurs.

“Nous apportons la preuve que le Lactobacillus plantarum TWK10 affecte les caractéristiques biochimiques avec la pratique de la natation aérobie à long terme. Concernant les futures expériences, le Lactobacillus plantarum TWK10 pourrait être utilisé chez l’être humain qui pratique un entraînement d’endurance aérobie à des fins de protection et de santé.”

En outre, les données sur les humains soutenant l’existence d’une telle interaction font défaut car nous avons différents styles de vie, comportements, régimes et autres facteurs environnementaux qui influencent le microbiome. D’autres études devraient être effectuées chez l’homme afin de valider les concepts basés sur des modèles animaux.

Source de l’article: Lactobacillus plantarum TWK10, the probiotic in Superman’s belly

Source Ergo-log: Nutrients. 2016 Apr 7;8(4):205.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Vivre plus longtemps ? Essayez la carnosine…

Les bodybuilders font subir toutes sortes de choses à leur corps au point d’en faire frémir les médecins mais la plupart d’entre eux sont une véritable image de santé. Ce n’est peut être pas seulement parce que l’entraînement de force est une activité saine mais aussi à cause des suppléments qu’ils prennent. Des études ont montré que la créatine, la glucosamine et les BCAA prolongeraient l’espérance de vie. Et, selon les scientifiques britanniques et russes, il en va de même pour la carnosine.

Une étude très intéressante sur la bêta-alanine et la carnosine réalisée en 2000

beta-alanine-histidineEn 2000, des chercheurs en biochimie ont publié le résultat d’une étude sur les animaux qu’ils avaient réalisée. Ils avaient mis des suppléments dans l’eau potable de souris SAMP 1 (à longévité limitée) tout au long de leur vie. Un groupe de souris avait reçu un mélange de bêta-alanine [formule structurelle ci-dessus à droite] et d’histidine. L’autre groupe a reçu de la carnosine [formule structurelle ci-dessous à droite]. Les souris avaient reçu 100 mg/kg de poids corporel du mélange ou de la carnosine.

carnosineLa carnosine est un dipeptide qui présente toute une gamme de propriétés intéressantes. Au niveau musculaire, elle fonctionne comme un tampon. Au plus il y a de carnosine dans vos muscles, au plus vous pouvez vous entraîner, tout en obtenant de meilleurs résultats.

Bêta-alanine + L-Histidine = Carnosine

Si vous prenez de la bêta-alanine, des enzymes dans vos cellules musculaires y attachent une molécule d’histidine et de la carnosine se forme. Les humains ont tellement d’histidine dans leur corps que prendre de l’histidine supplémentaire ne produirait aucun effet sur la synthèse de la carnosine avec la supplémentation en bêta-alanine. La carnosine était autrefois d’un coût prohibitif, c’est pourquoi seuls des suppléments de bêta-alanine étaient disponibles. Mais la carnosine est devenue moins chère et maintenant, il est possible d’acheter des suppléments de bêta-alanine qui contiennent également de la carnosine pure.

La carnosine ne présente pas seulement des effets positifs que sur le tissu musculaire. Selon des études réalisées dans les années 1990, la carnosine «rajeunissaient» les cellules sénescentes. Elle augmenterait le niveau des processus énergétiques et rendrait les cellules plus résistantes à la formation de plaques comme cela se produit pour l’athérosclérose ou la maladie d’Alzheimer. En outre, la carnosine inhiberait la formation de molécules composés de protéines et de sucres indésirables {NdT: la glycation}. Elle aiderait ainsi à combattre les problèmes liés au vieillissement (maladie des yeux et formation des rides). [Biochemistry (Mosc). 2000 Jul; 65(7): 869-71.]

Bien… Retournons du côté de l’étude britannique et russe. Les chercheurs, qui avaient d’ailleurs annoncé que les mouches à fruits vivaient plus longtemps si on leur donnait de la carnosine, ont découvert que les souris vivent en moyenne 20% plus longtemps si elles recevaient de la carnosine dans leur eau potable [a]. Un supplément contenant un mélange de bêta-alanine et d’histidine [b] était moins efficace. Les souris du groupe b ne vivaient guère plus longtemps que les souris du groupe témoin [c].

carnosine-avantages-longevitecarnosine-sante

 

Le tableau ci-dessus révèle que la supplémentation en carnosine avait réduit l’impact des signes visibles du vieillissement chez la souris. “La carnosine agit comme un véritable protecteur antioxydant plutôt que comme un nutriment anabolisant” écrivent les chercheurs. Comment exactement la supplémentation a permis aux souris de gagner en longévité, les chercheurs ne l’ont pas étudié.

Source de l’article: Live longer – take carnosine

Source Ergo-log: Biochemistry (Mosc). 2000 Jul; 65(7): 866-8.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

————————

Note: Lorsque les rédacteurs d’Ergo-log affirment que la carnosine a baissé de prix, j’en doute fortement; du moins en Europe. C’est un dérivé d’acide aminé qui reste assez coûteux en général.

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Un petit-déjeuner protéiné est un petit-déjeuner anabolisant

proteineSi vous mangiez des protéines pures à la première heure le matin, votre corps produirait plus d’hormones anaboliques comme l’hormone de croissance et l’insuline que si vous aviez pris un mélange de protéines, de glucides et de graisses. De plus, les repas protéinés réduiraient les niveaux de cortisol. C’est du moins ce que les endocrinologues de l’Université d’Erlangen-Nuremberg en Allemagne ont découvert lorsqu’ils ont réalisé une étude clinique sur un petit-déjeuner protéiné.

Un petit-déjeuné protéiné à la place d’un petit-déjeuner classique ne provoque pas la même réaction hormonale

Les chercheurs ont donné à des hommes âgés de 18 à 40 ans un mélange de 24 grammes d’acides aminés dissous dans un verre d’eau à 8 heures du matin. Le mélange contenait les acides aminés Valine, Leucine, Isoleucine, Phénylalanine, Tyrosine, Tryptophane, Lysine, Méthionine, Cystéine, Thréonine et Histidine, ainsi que des vitamines, des minéraux et des oligo-éléments. Il s’agissait d’un produit élaboré par SHS International. Les sujets testés dans les groupes témoins ne mangeaient rien [groupe fasting control] ou recevaient du lait écrémé qui contenait la même quantité de calories que le groupe d’acides aminés [groupe Iso Control]. L’énergie contenue dans la farine de lait en poudre provenait principalement de glucides et d’autre part de protéines.

Le petit-déjeuner protéiné pur a provoqué un pic élevé de somatropine: la concentration a augmenté en moyenne d’un facteur 21 et est restée élevée pendant environ une heure et demie chez la plupart des sujets. Gardez à l’esprit que les valeurs sur l’axe des y du graphique ci-dessous augmentent de manière logarithmique.

proteine-petit-dejeuner

Il est probable que les repas composés de protéines seules provoquent également un pic similaire de l’hormone de croissance, bien que probablement pas aussi prononcé. Cela étant, c’est un sujet qui pourrait être intéressant pour les athlètes et les adeptes de l’extension de la longévité. Alors prenez votre petit-déjeuner et/ou votre déjeuner avec un taux de protéines aussi élevées que possible, et votre production d’hormone de croissance augmentera avec l’IGF-1.

Les acides aminés du petit-déjeuner protéiné ont également abaissé les niveaux de cortisol des sujets. À la fin de l’expérience, le niveau de cortisol du groupe des acides aminés avait diminué de moitié, alors que le niveau de cortisol des sujets du groupe du lait en poudre avait seulement baissé d’environ 10%.

petit-dejeuner-proteine-somatropine-cortisol

De nombreux athlètes naturels de la force consomment régulièrement des petits repas constitués entièrement ou presque entièrement de protéines. Ils préfèrent prendre leurs hydrates de carbone pendant les repas juste avant et après les séances d’entraînement. Un argument présenté contre ce modèle affirmerait que votre insuline augmente seulement après que vous ayez mangé des glucides et que l’insuline est une hormone fortement anabolique. Cette étude allemande montre cependant que lorsqu’il s’agit de repas contenant des acides aminés divisés, l’argument ne tient pas. Les acides aminés font augmenter le niveau d’insuline plus qu’un repas de glucides et de lait en poudre.

acides-amines-insuline

 

Source de l’article: Protein Breakfast is an anabolic breakfast

Source Ergo-log: J Endocrinol. 2003 Nov;179(2):237-44.

————————-

Note: L’article commenté par Ergo-log date de 2003. Comme vous le savez, c’est précisément durant ces années et les années 2010 que la recherche va mettre à jour de nouvelles données sur le rôle des acides aminés et de la Leucine sur la sécrétion d’insuline. Cependant, affirmer de manière un peu hâtive que la Leucine provoque systématiquement un pic d’insuline maximal serait faire preuve d’inexactitude. En effet, le contexte alimentaire représente un élément fondamental, comme le souligne d’ailleurs très bien cet article. L’insuline a été stimulée au maximum lorsqu’il ne s’agissait que d’acides aminés isolés. Si vous prenez une protéine avec des glucides, le contexte alimentaire aura changé. La libération d’insuline sera différente mais votre organisme recevra surtout ce qu’il devrait toujours recevoir après ou avant un entraînement, c’est-à-dire des glucides, avant même les protéines. En outre, les interactions hormonales complexes entre l’insuline, l’hormone de croissance, le glucagon et le cortisol doivent nous inciter à la prudence. Dans certains contextes précis, la Leucine provoquerait une insulino-résistance au lieu de la favoriser; du moins au niveau des cardiomyocytes. Dans un cadre plus général et lié au vieillissement, la Leucine pourrait améliorer l’effet de l’insuline sur le transport du glucose au niveau musculaire.

D’autre part, cette étude tend à prouver que le Dr. Gabrielle Lyon aurait raison de décaler les apports en glucides dans la journée tout en favorisant les apports en protéines au matin afin d’obtenir un poids de corps plus sain. Selon ces données, un petit-déjeuner protéiné (ou pas de petit-déjeuner du tout si vous pratiquez un jeun intermittent) pourrait constituer une stratégie intéressante pour le maintien d’un poids de corps considéré comme sain ou pour stimuler la perte des graisses et l’anabolisme musculaire.

Eric Mallet

 

 

En savoir plus »
4 Commentaires