Le gène qui fait de vous un centenaire serait plus ou moins actif selon votre régime alimentaire

Des chercheurs espagnols spécialisés dans le domaine du vieillissement de l’Université de Valence auraient peut-être découvert un gène qui pourrait expliquer pourquoi certaines personnes dépassent l’âge de 100 ans tout en restant en bonne santé. Ce gène est appelé Bcl-xL. Il existe maintenant des douzaines d’études in vitro et animales qui suggèrent que de nombreux aliments permettraient à ce gène de s’exprimer plus fréquemment. Note: Le gène Bcl-xL fait partie de la famille des gènes anti-apoptotiques Bcl-2.

L’étude scientifique sur le “gène des centenaires”

Les chercheurs ont mesuré l’activité des gènes dans les cellules sanguines de différentes populations méditerranéennes de jeunes, de plus de 70 ans [septuagenarians] et de personnes en bonne santé de plus de 100 ans [centenarians]. En utilisant la bio-informatique, ils ont ensuite déterminé quels gènes clé pouvaient expliquer les différences.

Résultat de l’expérience sur les gènes liées au vieillissement

Les chercheurs ont découvert que le gène Bcl-xL était particulièrement important. L’activité de ce gène était plus élevée chez les centenaires que chez les plus de 70 ans dans tous les groupes étudiés – en réalité, son activité était au même niveau que pour des jeunes, voire supérieure.

gene-longevite-centenaire-Bcl-xL

Les chercheurs pensent que le gène Bcl-xL garderait les cellules des centenaires vigoureuses et pleines de vitalité. L’activité accrue expliquerait, entre autres, pourquoi les cellules tueuses du système immunitaire présentes chez les centenaires [NK] [cellules immunitaires qui neutralisent les pathogènes et les cellules cancéreuses] fonctionnent aussi bien que celles des jeunes.

gene-bcl-xl-longeviteLe niveau d’activité accru du gène Bcl-xL explique probablement aussi pourquoi les chercheurs ont trouvé moins de MDA [Le malonate-dialdéhyde, un marqueur des dommages causés par les radicaux libres] chez les centenaires que chez les septuagénaires.

Les chercheurs ont testé leur théorie sur les nématodes. Une souche de nématodes présentant une activité accrue du gène Bcl-xL [ced-9] vivait significativement plus longtemps que les nématodes dont le gène Bcl-xL s’exprimait normalement [Wild Type].

nematodes-longevitelongevite-gene-bcl-xl

Conclusion sur le gène Bcl-xL impliqué dans la longévité

“En résumé, nos résultats fournissent un aperçu intéressant de la façon dont les personnes les plus âgées de la société parviennent non seulement à une longue vie, mais aussi à vivre longuement en bonne santé”, concluent les chercheurs. “Nos données sur l’expression de l’ARNm centenaire impliquent que ces individus les plus âgés semblent conserver la capacité de réguler les gènes impliqués dans la survie cellulaire. Bcl-xL est alors identifié comme un acteur de la protection contre les dommages liés à l’âge.”

Les chercheurs supposent que le gène Bcl-xL n’est pas le seul facteur de longévité génétique d’importance. “Il reste très peu probable qu’un seul gène (ou même une famille de gènes) soit un biomarqueur universel de la longévité”, ont-ils écrit. “Nous sommes d’avis que la longévité est une question extrêmement multifactorielle: de nombreux gènes peuvent contribuer au succès du vieillissement et de la longévité en fournissant des signaux de survie cellulaire et/ou d’adaptation cellulaire.”

Un peu de spéculation sur ce gène et la nutrition

Afin de compléter les données scientifiques apportées par les Espagnols, nous ne pouvons pas nous empêcher de spéculer sur des stratégies liées à la nutrition en rapport au gène Bcl-xL qui pourraient potentiellement augmenter l’espérance de vie. Nous suggérons qu’un régime contenant des quantités relativement élevées d’isothiocyanates [retrouvés dans les brassicacées, le wasabi, la papaye et les câpres] pourrait activer les programmes de suicide des cellules cancéreuses via le gène Bcl-xL. [Int J Oncol. 2008 Oct;33(4):657-63.]

Peut-être est-il possible qu’un régime contenant des quantités relativement élevées de soja pourrait avoir le même effet. Il semblerait également que le soja protège les cellules du cerveau contre les effets d’un accident vasculaire cérébral via le gène Bcl-xL. [Neuroscience. 2007 Sep 7;148(3):644-52] [Brain Res. 2007 Jul 23;1159:54-66.] Selon une étude sur l’animal réalisée en Chine en 2012, les isoflavones du soja protègerait également contre Alzheimer via le gène Bcl-xL. [Basic Clin Pharmacol Toxicol. 2012 Oct;111(4):248-53.]

D’autres micronutriments présenteraient aussi cette propriété, comme les proanthocyanidines présents dans le raisin, les baies et les végétaux [Arch Biochem Biophys. 1999 Sep 1;369(1):42-58][Gene. 2015 Jan 25;555(2):119-26.]  ainsi que la quercétine (un flavonoïde présent dans le thé, les pommes et les oignons)  [Anat Rec (Hoboken). 2013 Oct;296(10):1650-7.] ainsi que la vitamine D [Int Immunopharmacol. 2007 Aug;7(8):1122-8. Epub 2007 Apr 25.]

—————–
Note: Premier article particulièrement simple sur la génétique, il s’agit aussi de mon premier article traduit sur ce thème (hormis le fait que j’avais déjà évoqué la nutrigénomique auparavant). J’aurais l’occasion de revenir plus en détails sur ce thème par la suite mais peut-être pas sur Espace Corps Esprit Forme, étant donné la complexité du domaine. Comme vous le savez, mon blog n’a pas pour vocation de faire fuir le lecteur lambda mais de l’intéresser à la recherche scientifique.
Eric Mallet
En savoir plus »
Aucun commentaire

Le Co Q10 protège t-il le système cardiovasculaire des athlètes de force ?

Ubiquinone-ubiquinol-co-q10Parmi mes éternelles interrogations sur les compléments alimentaires, j’ai toujours tendance à placer certains d’entre eux comme le magnésium, la vitamine D, la vitamine C, les polyphénols ou le resvératrol en première position. Cependant, quand vous vous donnez à 200% dans des entraînements de musculation intenses depuis plus de 20 ans, d’autres molécules moins connues en France mais pourtant très basiques comme le Coenzyme Q10 (ubiquinone ou ubiquinole selon qu’il soit oxydé ou réduit) me viennent rapidement à l’esprit. Cet article rédigé sur Ergo-log aurait tendance à corroborer mes interrogations à ce sujet, du moins en ce qui concerne le système cardiovasculaire.

Eric Mallet

——————–

Co-Q10Les athlètes qui pratiquent des sports de force pourraient développer un cœur hypertrophié. Ce n’est pas un problème en soi mais lorsqu’il est combiné avec des substances anabolisantes, cet élargissement entraînerait une anomalie fatale. Prendre un supplément de coenzyme Q10 pourrait offrir une protection, si les résultats d’études publiées par des cardiologues américains dans les années 1990 présentent un réel intérêt.

L’hypertrophie du muscle cardiaque

En fonction de certaines conditions, pratiquer un sport de force peut provoquer une hypertrophie du ventricule gauche. Les muscles de ce ventricule – ceux de la paroi septale et de la paroi postérieure pour être précis – conduisent à une réduction de la quantité de sang que le ventricule peut pomper dans l’organisme.

Les cardiologues observent principalement ce phénomène chez les personnes souffrant d’hypertension artérielle mais parfois les athlètes de force chimiquement aidés développent également une forme dangereuse d’hypertrophie ventriculaire gauche. Selon une étude finlandaise de 2003, les utilisateurs de stéroïdes qui feraient également usage à long terme de l’hormone de croissance devraient s’inquiéter. [Int J Sports Med 2003; 24: 337-343.] La quantité de sang que le cœur est capable de pomper dans l’organisme serait dangereusement basse dans ce groupe.

L’étude scientifique sur le Co Q10

Le cardiologue américain Per Langsjoen publie régulièrement depuis les années 1980 des articles sur les effets du coenzyme Q10 sur le muscle cardiaque. Dans les années 1990, Langsjoen s’est focalisé sur des personnes lambda – et non pas des athlètes de force – qui présentaient un ventricule gauche élargi. De là, nous avons un peu creusé une étude qu’il avait réalisé en 1997. Au cours de cette étude scientifique, il a demandé à 7 patients de prendre une moyenne de 200 mg de Co Q10 tous les jours, sur une durée de 3 à 48 mois.

Le Co Q10 [structure moléculaire en haut de l’article] s’apparente à une “punaise” moléculaire qui fonctionne comme un centre de distribution pour les électrons. Si la cellule en “pousse” suffisamment dans les membranes des mitochondries, elles pourront produire de l’énergie plus rapidement. De là, les cellules mettront plus de temps à atteindre leur point d’épuisement.

D’autre part, nous savons que l’hypertrophie ventriculaire gauche est causée par la fatigue chronique des cellules cardiaques. Langsjoen a estimé que la vitalité des cellules du myocarde pouvait être restaurée par une supplémentation visant à réduire les effets négatifs de l’hypertrophie ventriculaire gauche.

Les résultats de l’étude scientifique sur le Co Q10

Le tableau ci-dessous montre que l’épaisseur de la paroi septale des sujets [SWT] et l’épaisseur de la paroi postérieure [PWT] ont diminué.

ventricule-gauche-co-Q10Co-Q10-ventricule-gauche

La pente EF, LVEDD et FS sont des variables cardiologiques qui indiquent à quel point le cœur pompe le sang avec efficacité. Les résultats montrent une amélioration mais ils ne sont pas statistiquement significatif. Néanmoins, les patients présentaient moins de douleurs thoraciques, étaient moins fatigués et moins essoufflés.

Conclusion sur le Co Q10 et le myocarde

“Ces résultats cliniques et échocardiographiques très encourageants dans le cadre de la cardiomyopathie hypertrophique sont conformes à l’hypothèse de travail selon laquelle le Co Q10 présenterait un effet bénéfique sur la production bioénergétique myocardique et d’ATP“, concluent les chercheurs.

En 1999, des cardiologues australiens ont publié les résultats d’une étude qui a montré que la supplémentation en Q10 n’avait aucun effet sur le ventricule gauche des patients. [J Am Coll Cardiol. 1999 May; 33(6): 1549-52.] Les chercheurs australiens avaient utilisées une dose plus faible que celle qui fut utilisée par les américains.

Source de l’article: Does Q10 offer strength athletes cardiac protection?

Source Ergo-log: Mol Aspects Med. 1997;18 Suppl:S145-51.

 

Éléments de bibliographie

Langsjoen H, Langsjoen P, Langsjoen P, Willis R, Folkers K., Usefulness of coenzyme Q10 in clinical cardiology: a long-term study, Mol Aspects Med. 1994;15 Suppl:s165-75.
Davini A, Cellerini F, Topi PL. Coenzyme Q10: contractile dysfunction of the myocardial cell and metabolic therapy, Minerva Cardioangiol. 1992 Nov; 40(11):449-53.
Langsjoen PH, Langsjoen AM. Overview of the use of CoQ10 in cardiovascular disease. Biofactors. 1999; 9(2-4):273-84.
Shukla S, Dubey KK, CoQ10 a super-vitamin: review on application and biosynthesis, 3Biotech 2018 May;8(5):249.

 

 

En savoir plus »
Aucun commentaire

L’hydroxytyrosol de l’huile d’olive réduirait le pourcentage de graisses corporelles

Note: Voici un article qui devrait faire plaisir à notre physiologiste de l’exercice ! Disons simplement que l’oleuropéine de l’huile d’olive ne serait pas la seule molécule en cause dans la réduction du pourcentage des graisses corporelles dans ce contexte précis.

————————-

Hydroxytyrosol de l'huile d'oliveLes olives et l’huile d’olive contiennent probablement plus de composés potentiels de recomposition corporelle que l’oleuropéine, à propos duquel nous avions écrit récemment. L’hydroxytyrosol, une autre substance présente dans l’huile d’olive, a aussi des effets biologiques intéressants. Dans une étude humaine publiée dans Oxidative Medicine and Cellular Longevity par des chercheurs italiens, la supplémentation quotidienne avec 15 milligrammes d’hydroxytyrosol réduirait le pourcentage de graisse corporelle.

L’étude sur l’extrait d’huile d’olive

Les chercheurs ont donné 2 gélules par jour de l’extrait d’olive elaVida produit par DSM à 28 sujets sains et non obèses âgés de 18 à 65 ans. Chaque capsule contenait de 7,5 milligrammes d’hydroxytyrosol, de sorte que les sujets consommaient 15 milligrammes d’hydroxytyrosol par jour. À une autre occasion, les sujets ont pris un placebo pendant 3 semaines.

Extrait de feuilles d'olivier et d'huile d'oliveLe supplément utilisé par les chercheurs provenait de Fenolia. [fenolia.it] Fenolia et DSM n’ont pas financé les recherches. Les chercheurs ont obtenu des subventions du gouvernement italien.

Un groupe a combiné cette approche avec une supplémentation: il prenait chaque jour 40 grammes de protéines sous forme d’un shake, 2 grammes de phytostérols, 2 grammes d’huile de poisson riche en EPA, probiotiques et 1 gramme de berbérine. Tous les suppléments étaient fabriqués par Nature’s Sunshine. [naturessunshine.com]. Les chercheurs travaillaient dans cette entreprise.

Résultats de l’expérience

Les chercheurs s’attendaient à ce que la supplémentation en hydroxytyrosol réduise la concentration en LDL oxydé. L’agence européenne EFSA a approuvé cette allégation [EFSA Journal 2011;9(4):2033.] et a exprimé une opinion positive sur la sécurité alimentaire de l’hydroxytyrosol. [EFSA Journal 2017;15(3):4728.] Cependant, les chercheurs n’ont pas constaté de réduction de quantité de LDL oxydé avec la supplémentation.

La supplémentation a augmenté la production de l’enzyme antioxydante superoxyde dismutase-1 [SOD1] par les cellules. Le SOD-1 neutralise les radicaux libres. Des souris génétiquement modifiées qui ne peuvent synthétiser cette enzyme vieillissent plus rapidement et seraient plus susceptibles à la dégénérescence musculaire liée à l’âge. [Free Radic Biol Med. 2006 Jun 1;40(11):1993-2004.]

SOD

supplement_hydroxytyrosolEn même temps, le supplément avait réduit le pourcentage de graisse corporelle des sujets testés, bien qu’ils n’aient pas changé leur mode de vie. Les chercheurs ont mesuré le pourcentage de graisse à l’ancienne en utilisant des bons vieux clippers.

hydroxytyrosol pourcentage de graisse

Conclusion sur l’hydroxytyrosol

“Dans ce travail, nous avons observé comment 15 mg/jour de consommation d’hydroxytyrosol pourraient avoir des effets positifs sur la santé humaine en réduisant le stress oxydatif et le risque cardiovasculaire, […] bien que cette quantité quotidienne d’hydroxytyrosol ne semble pas avoir d’effets positifs sur le cholestérol LDL oxydé“, écrivent les chercheurs.

“Ces résultats suggèrent une personnalisation nécessaire des doses d’hydroxytyrosol à administrer dans le but d’exercer des bienfaits sur la santé, la prévention des maladies cardiovasculaires et la protection des particules de LDL-C contre les dommages oxydatifs.”

“Cependant, d’autres essais cliniques sont nécessaires sur une plus grande population et une plus longue période afin d’améliorer nos connaissances sur les mécanismes thérapeutiques, assurer son efficacité et sa sécurité.”

Source de l’article: Olive oil compound hydroxytyrosol lowers fat percentage

Source Ergo-log: Oxid Med Cell Longev. 2017;2017:2473495.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Salon Body Fitness 2018 – On passe à l’étage…

Body Fitness Paris Lionel BéyékéComme je vous le disais dans la première partie de mon article sur ce Body Fitness 2018, ce salon m’a fait une très bonne impression, tant sur le plan personnel (avec mes amis) que sur le plan professionnel, à la rencontre des entreprises et marques du complément alimentaire. A ce niveau, et comme dans tous les salons, il y avait du bon et du moins bon. Les grandes marques françaises comme STC Nutrition ou EA Fit sont toujours bien présentes, avec des compléments alimentaires intéressants.

Les marques françaises plus modestes comme celle de Christophe Bonnefont avec Anabolic Supplements continuent d’attirer un public qui adhère de plus en plus au concept développé par Christophe: des crêpes, de la farine de patates douces et du Peptopro !  En effet, cette édition 2018 du Bodyfitness n’avait heureusement plus rien à voir avec le Body Fitness que j’avais rapidement visité en 2016. Le salon occupait cette année un large bâtiment sur deux étages (ainsi qu’un rez-de-chaussée supplémentaire pour les cours). Les compléments alimentaires occupaient le rez-de-chaussée alors que les machines et appareils de musculation occupaient l’étage du Body Fitness 2018, sujet de cet article.

Machines et appareils de musculation étaient beaucoup mieux présentés qu’en 2016

Matériels-machines-musculation-body-fitness-2018La disposition, l’ambiance et le confort de visite du salon Body Fitness n’avaient effectivement plus rien à voir avec l’édition 2016. Allées plus larges et facilité de circulation nettement améliorée, nous pouvions circuler facilement entre les stands sans même se bousculer. A priori, Reed Exhibitions avait fait l’effort d’agrandir le salon et sans doute, de prêter un peu plus d’attention au marché français du “fitgame” que les années précédentes.

Cette fois, ce Body Fitness 2018 est arrivé à égalité avec le FIBO en termes d’aménagement de l’espace. Les grandes marques avaient toute la place voulue pour présenter leurs machines et leurs appareils. On y retrouvait les grands classiques avec Technogym, Panatta, Matrix (relégué dans un coin un peu sombre), les revendeurs généralistes comme Planète Fitness, les machines Precor, Keiser, des organismes de formation (FNFDA…) ainsi que quelques stands spécialisés dans la nutrition bio de haute qualité avec la marque française Feed qui propose des repas déjà près en bouteille. La qualité et le goût sont exceptionnels. Concernant les marques d’appareils de musculation, disons que de manière un peu ironique, j’ai eu l’impression un peu étrange que finalement, à voir l’organisation des stands, l’on pouvait bénéficier d’un espace et d’un confort de circulation plus agréables qu’au FIBO, du moins lorsque le public n’était pas trop présent.

La marque Laroq, anciennement Multiform avec Frédéric Delavier au Body Fitness 2018

Frédéric Delavier Laroq machines appareils musculationJ’ai retrouvé Frédéric Delavier avec grand plaisir sur le stand de sa marque, Laroq, autrefois Multiform. LAROQ fait référence au nom du village provençal de La Roque d’Anthéron où les ateliers de fabrication de la marque sont installés depuis 1989. Comme vous le savez, Laroq commercialise des appareils et machines de musculation développés sous l’expertise de Frédéric Delavier.

A vrai dire, nous avions passé une très bonne soirée la veille, soirée au cours de laquelle nous ne pouvions cesser de discuter et d’aborder divers sujets passionnants. Toujours est-il que cette nouvelle journée Body Fitness 2018 était également le jour de la conférence de Benjamin Hennequin, doctorant en sociologie du sport (Université Paris Est), et de Jérôme Cuadrado, doctorant en psychologie clinique et psychanalyste (université de Bordeaux), domaine que je connais d’ailleurs très bien moi-même puisque j’ai également été doctorant en psychologie à l’université de Nice.

La conférence de Benjamin Hennequin et Jérôme Cuadrado  attira un public très varié mais intéressé

Body Fitness 2018 conférenceLa conférence de Benjamin et de Jérôme au Body Fitness 2018 portait sur le “Fitgame”, un terme qui m’était totalement étranger puisqu’à mon époque, la “situation sportive” des pratiquants de la force et du bodybuilding ainsi que du fitness se présentait de manière beaucoup plus restreinte (ou plus underground disons…). Chose assez comique pour être signalée, il y a de cela plus de 20 ans, je faisais partie des exceptions et des oiseaux rares.

Aujourd’hui, n’importe quel gamin veut faire de la musculation, souvent n’importe comment, en avalant un peu n’importe quoi, qu’il s’agisse d’entraînement ou de compléments alimentaires. A ce sujet, le développement du “Fitgame” a permis en parallèle de la multiplication des pratiquants, le développement – fort heureux et très approprié – du développement du métier d’entraîneurs (ou de coach si vous préférez…). Finalement, c’est à se demander si les modes ne finissent pas par s’auto-réguler elle-mêmes ce qui, dans un sens, aura toujours du bon en permettant d’éviter les excès et le n’importe quoi (même si c’est en faisant n’importe quoi…).

Quant à devenir n’importe qui, certains l’ont bien compris, et ce n’importe qui est vraiment devenu quelqu’un de très intéressant, même si je ne m’intéresse pas particulièrement à ce qu’il fait. Vous pourrez sans doute critiquer “Tibo in Shape” mais c’est aussi ce genre de personnes qui permet aux jeunes de s’intéresser à la musculation. Je serais donc très mal placé pour critiquer négativement quelqu’un comme Thibault par exemple. Bref… Fermons la parenthèse et revenons à la conférence de Benjamin et de Jérôme sur le “Fitgame”.

Une conférence sur le Fitgame et le business de l’image sur Internet

Benjamin Hennequin conférence Body Fitness 2018La question du Fitgame a été traitée en profondeur par Benjamin Hennequin et Jérôme Cuadrado au cours de leur conférence. Revenant sur plusieurs thématiques en relation au Fitgame lui-même, il s’agit sans doute d’un terme assez général pour désigner de manière assez globale le business des sports de la forme et de la force sous l’ensemble de ses aspects: entraînement, culte du corps, compléments alimentaires, podcasts des spécialistes et influenceurs, coachs, entraîneurs, magazines, réseaux sociaux, etc. Conférence très intéressante du Body Fitness 2018 mais peut-être un peu trop courte pour être développée dans tous ses détails, Benjamin Hennequin et Jérôme Cuadrado nous ont présenté une très bonne synthèse, savamment appuyée par un plan et un Powerpoint de très bonne qualité.

Des sujets essentiels comme le bien-être physique et mental, la question de l’image et de ses abus ou l’épanouissement par la musculation ont introduit la conférence avant de nous faire entrer dans les détails. Benjamin et Jérôme insisteront sur la question de l’utilisation et de l’influence de l’image et notamment, sur l’image véhiculée par les influenceurs sur les réseaux sociaux par exemple. Sujet très intéressant et sur lequel je travaille également, la dysmorphie musculaire et la dysmorphophobie corporelle faisaient partie des sujets abordés. Disons que Jérôme et Benjamin vont se focaliser essentiellement sur le côté addictif ou pathologique des sports de force par l’image, abordant les thèmes de l’obsession ou d’une “addiction” aux compléments alimentaires ou aux produits dopants par exemple. L’influence des médias ou les troubles du comportement (alimentaires, pertes des performances sportives, crainte de manquer un entraînement…) sont des sujets qui seront également abordés durant la conférence.

Le Fitgame dépend beaucoup de l’image portée par les icônes du bodybuilding et du fitness

Body Fitness 2018La question des mythes fondateurs comme celui d’Adonis, d’Hercule ou de nos héros plus contemporains comme Arnold, Stallone sera aussi abordée mais je citerais volontiers Lou Ferrigno, Francis Benfatto et Steeve Reeves également. Par contre, la référence à mon avis un peu maladroite aux morphotypes de William Sheldon me paraissait un peu hors sujet dans une conférence qui se veut placée sous le regard de la science. Je me suis étonné de constater que ce mythes des années 1940 pouvait encore être cité sérieusement à notre époque. A l’heure de l’ADN, de l’épigénétique et de la nutrigénomique, le mythe des morphotypes m’est un peu resté en travers de la gorge. Par contre, les recherches de Benjamin et de Jérôme sur des faits de société avérés et scientifiquement étudiés comme par exemple la taille des jouets, l’influence des médias ou de la consultation des réseaux sociaux comme Facebook m’ont particulièrement intéressés.

Pourrait-on finalement décrire la fièvre du muscle comme une nouvelle pathologie ?

La fièvre du muscle devrait-elle être considérée comme la nouvelle pathologie du 21ème siècle ? Selon Benjamin Hennequin et Jérôme Cuadrado, cette nouvelle obsession répondrait à plusieurs critères:

  1. Une diète stricte
  2. Un entraînement sérieux
  3. Croire aux bienfaits d’être plus musclé
  4. L’encouragement à être le plus énorme possible
  5. Stigmatiser les corps jugés comme non musclés et secs
  6. Proscrire les activités pouvant nuire au Lifestyle
  7. La nécessité de consommer des compléments alimentaires pour prendre du muscle

Point de vue très intéressant sur le “Fitgame”, je le considère donc au départ, comme un concept qui prend en compte autant les débutants de la musculation que les professionnels du bodybuilding qui constituent en quelques sortes le moteur (et motivateur) d’un domaine qui va certainement plus loin, a priori, que la simple considération d’une communauté sportive en particulier. Le Fitgame va plus loin car, selon moi, la notion d’identification aux professionnels du milieu est particulièrement forte, sans doute plus forte que pour d’autres sports comme le football, le rugby ou la natation par exemple. Le pouvoir de l’image est naturellement plus fort pour le bodybuilding que pour le handball ou le hockey sur glace par exemple. A l’opposé, je ne me reconnais absolument pas dans ce monde du Fitgame puisque je considère la musculation tout d’abord comme un sport fonctionnel depuis le moment où j’ai levé mon premier haltère.

Body Fitness 2018 Machines de musculationParadoxalement, c’est la natation qui m’a ouvert les yeux sur cette réalité sportive. Nager vite me permettait de me déplacer très vite dans l’eau, autrement dit, dans un milieu a priori plus difficile à maitriser que la terre ferme. Et logiquement, un sport, quand il est bien pratiqué, permet de conserver un corps parfaitement fonctionnel et fort dans la durée. Benjamin et Jérôme n’ont d’ailleurs pas manqué de rappeler la phrase de Rousseau: “Plus le corps est faible, plus il commande, plus il est fort plus il domine“.

Autrement dit, plus le corps est faible, plus vous en serez assujetti, plus votre corps sera fort, plus il domine, c’est vrai mais aussi, plus il vous permettra de dominer, tant sur le plan physique que psychologique et de conserver vos fonctions cognitives intactes sur le long terme. En cela la perspective choisie par Benjamin Hennequin et Jérôme Cuadrado s’inscrit en contraste complet avec mon optique de fonctionnalité physique optimale permise par la musculation. Cela dit, les considérations “pathologiques” du milieu de la musculation se posent comme complémentaires et parfaitement illustrées par Jérôme et Benjamin. Alors… Pour leur redonner la parole, faut-il considérer le culte du corps au sens premier du terme, ou comme une religion du 21ème siècle ?

Faudrait-il alors considérer la musculation comme une nouvelle religion des temps modernes ?

Body Fitness 2018Nos deux doctorants s’interrogent ensuite sur la manière de considérer la musculation. S’agit-il d’un sport à part entière ou plutôt d’un mode de vie complexe ? Les athlètes sont-ils victimes de dysmorphie musculaire dans le sens où ils consacrent entièrement leur existence à leur passion sportive ? Faut-il par là-même considérer la passion pour le bodybuilding comme un danger ou un “lifestyle” comme un autre ? Dans ce cas, la musculation serait plus qu’un sport mais à partir de quel point pourrait-on parler de pathologie, ou de “bigorexie” comme on l’entend parfois ? Naturellement, ces questions ont tout le loisir de s’articuler pleinement sur les réseaux sociaux, sur Facebook, Instagram et les autres mais aussi sur YouTube ou les influenceurs (coachs ou pseudo-coachs, athlètes passionnés, professionnels et experts…) n’ont de cessent de prodiguer leurs conseils et de faire vivre autant le Fitgame que la passion des athlètes à tous niveaux.

Les abus de certains revendeurs de compléments alimentaires bas de gamme devraient être dénoncés

A partir d’un certain degré, on pourrait également placer certaines entreprises spécialisées dans le complément alimentaire dans le cadre des abus, d’autant plus quand il s’agit d’entreprises qui flirtent de près avec l’illégalité, entreprises pyramidales, vendeurs de protéines ou de créatines de qualité douteuse et made in China.

Dans cette optique, il serait absurde de parler d’abus pour un athlète qui tient à boire son shake de protéines. Les sédentaires, obèses et autres experts du canapé ne comprendront jamais la notion d’aliment fonctionnel où, autrement dit, 25 grammes de protéines en poudre n’auront pour objet que de fournir un supplément qualitatif et quantitatif de protéines dans le cadre d’un quota journalier d’apport protéique, ni plus ni moins… (avec le goût de la vanille ou du chocolat en plus).

Alors… pensez-vous que le Fitgame soit un rêve ?

Body Fitness 2018 machines de musculation et fitnessPour ma part, je n’ai jamais fait de mon sport un rêve mais une réalité quotidienne sans pour autant en faire une obsession. L’optique adoptée par Benjamin et Jérôme est bien-sûr différente de la mienne et dans un sens, ils ont tous deux raison de dénoncer les abus de ce qu’il faut bien appeler un système ou un business avec ses qualités mais aussi ses défauts. Disons qu’un salon comme le Body Fitness 2018 est aussi là pour présenter une certaine image du “Fitgame”.

Nombreux sont ceux qui vous vendront du rêve mais ce rêve, si j’ose dire, ne date pas de la naissance du “Fitgame” car il nous est déjà vendu depuis les années 1990 avec l’explosion du marché des compléments alimentaires. J’ai d’ailleurs encore de nombreux souvenirs de mes précieux Musclemag et autres Muscular Development ou Flex (l’original en anglais) où les publicités faisaient la promotion de belles boites de protéines ou de Gainers accompagnées de bodybuilders largement dopés. Déjà à cette époque pas si lointaine, l’image présentée par les magazines étaient biaisée par le marketing.

L’image et le culte du corps ne datent pas d’hier…

Body Fitness 2018Même si vous saviez parfaitement qu’un simple Gainer ne vous donnerait jamais un tel physique, l’idée d’une progression fantastique en masse musculaire s’était insidieusement insinuée dans votre inconscient. Le développement du marché de la créatine monohydrate et de la L-Glutamine, bientôt suivi par le lactosérum vont faire exploser le marché, en exacerbant encore ces concepts douteux et développés par le marketing.

Aujourd’hui, le marché du Fitgame a largement dépassé le milliard d’euros, alors qu’au sommet des entreprises douteuses, certaines d’entre elles essaieront toujours de vous vendre  des végétaux en poudre en proclamant haut et fort que vous serez coach sportif ou conseiller minceur en moins d’une heure.

Dans ces conditions, quand on est un jeune sportif en quête de gloire et avec des rêves plein la tête, difficile de trier le bon grain de l’ivraie. Pour ma part, j’essaierai toujours d’apporter ma petite pierre dans le domaine de la modération, notamment sur le plan scientifique. Ce qui me rassure aussi, c’est de voir que je ne suis pas seul et que des personnes de conviction sont également bien présents comme influenceurs positifs dans le monde du “Fitgame”. Prenons un instant pour les remercier…

Pour ma part, je me sentirais toujours un peu étranger à ce monde même si j’en fais un peu partie depuis maintenant près de 30 ans. Pourtant, et depuis très longtemps, j’ai toujours pensé que de prendre du recul par rapport au monde réel ou virtuel qui nous entoure permettait surtout de faire la part des choses entre l’authentique et les menteurs, un mode de pensée qui m’aura orienté depuis le début de mes études universitaires, autant pour la linguistique des langues que la psychologie (et surtout la psychanalyse) et la chimie organique, là où il n’est possible pour rien ni personne de mentir…

Eric Mallet

 

En savoir plus »
Aucun commentaire