Championnat de France de développé couché à Halluin du 14 et 15 mai 2011

Championnat-de-France-de-developpe-couche-a-Halluin-2011Voilà un week-end qui va laisser de bons souvenirs à tout le monde, autant aux organisateurs (c’est à dire Jean Pierre et Cathy, moi-même, Laurent, Dédé, Julio, Jean Marc, Christelle et tous les autres) qu’aux participants, parfois venus de très loin, de Nice, de Paris, du Périgord, des quatre coins de la France et même d’Outre mer pour participer au championnat de France de développé couché qui se tenait cette année à Halluin. La réussite de la compétition fut un succès total et nous reçûmes rapidement les félicitations de la fédération sportive de force athlétique.

 

Premier week-end de championnat de France de développé couché à Halluin

Le week-end avait mobilisé la bonne humeur et le courage de toute l’équipe. Christelle-au-championnat-de-France-de-developpe-couche-a-HalluinPour la réussite d’un tel championnat, nous avions prévu et tenu trois réunions. Nous avons finalement organisé l’ensemble des activités, avec ventes de T shirt de la rencontre, alimentation… et organisation interne dans une grande salle des sports d’Halluin. Avec salle d’échauffement, salle pour les arbitres, pesée… Tout était fin prêt pour la rencontre !

Au-fond-de-la-salle-on-vend-les-t-shirts-souvenir-du-championnatAu moment de la première réunion du comité d’organisation, l’objectif de la compétition était encore loin, à plusieurs mois d’échéances. Les préparatifs ont donc commencé assez tôt pour faire en sorte que tout se passe pour le mieux. Une semaine avant, les membres de la commission du club de force athlétique d’Halluin (pour lequel je participe activement et au mieux de mes moyens) commençaient un peu à s’impatienter. Le samedi tant attendu est enfin arrivé, je n’ai su me rendre sur les lieux de la compétition que tardivement, ayant été contrarié par des problèmes allergiques sérieux.

Après l’accueil des athlètes, la compétition de développé couché se prépare dans la bonne humeur !

Les-athletes-halluinois-au-championnat-de-France-de-developpe-couche-en-2011Une fois sur place, tout le monde était là et l’accueil des athlètes s’est très bien passé, le soleil été bien présent au rendez-vous. Je devais m’en rendre compte un peu plus tard, une fois sur le lieu des exploits pour officier en tant que chargeur de barre. En coulisse, les choses se passaient à merveille et donnait beaucoup de travail à toute l’équipe, un nombre incalculable de sandwichs allaient être vendus sur le week-end. Cathy et sa bande s’y étaient préparées et le moral était bon. Tout le monde Une-equipe-de-benevoles-bien-preparee-pour-accueillir-les-athletes-du-championnat-halluinnois-de-developpe-coucheprenez plaisir à mettre la main à la pâte, cela faisait vraiment plaisir à voir. Pour nous reconnaître, nous avions prévu le T shirt jaune adéquat, plaqué d’un STAFF à l’arrière et du logo d’Halluin sur le devant. Les premiers athlètes étaient déjà en salle d’échauffement et s’apprêtait à passer sur le premier plateau de développé couché. Le samedi, les femmes allait tenter le tout pour le tout afin de décrocher une place et une médaille grandement méritées. En effet, et même face aux hommes, elles ne déméritent pas par leur courage !

L-equipe-du-club-d-halluin-en-pleine-actionLes choses étaient en place et se déroulait le mieux possible. En régie, l’informatique était (presque) prête, un écran refusait d’afficher les tableaux à dix minutes du premier plateau. Appelé à la rescousse, et comme je hais les PC, je n’ai pas su trouver la panne. J’ai âprement conseillé de passer au Mac, sait-on jamais, j’arriverais peut-être à en convertir quelques-un. Suivi-informatique-des-resultatsToujours est-il que la compétition a commencé dans les meilleures conditions possibles. Le premier plateau est passé tranquillement, le second était celui des hommes et les barres dépassait déjà les 200 kg pour certains athlètes.

A 10 h 30, j’ai commencé à charger les barres, il faut dire que le boulot de chargeur est loin d’être facile, surtout que la baie vitrée nous renvoyait un maximum de soleil et que la température montait tout doucement. Pour placer les charges, rien de plus facile. Banc-de-developpe-coucheOn avait prévu un écran donnant le nombre de disques avec les couleurs; dans ces conditions plus moyen de se tromper. Il faut dire qu’il n’est pas toujours facile de se rendre compte d’une charge exacte quand ce n’est pas nous qui sommes sous la barre du développé couché.

Au bout d’une heure, je commençais un peu à fatiguer, ça demande de l’endurance, c’est certain. Vers midi, j’ai pu profiter d’un sandwich avant de passer l’après-midi à rendre service en salle. banc-de-developpe-coucheTout se déroulait pour le mieux. Je suis finalement rentré vers 16 h 30, le boulot m’attendait et je ne pouvais pas rester jusqu’à la fin de la journée. Toujours est-il que ce samedi de compétition s’était passé pour le mieux, les athlètes et les organisateurs étaient tout à fait satisfaits.

Retour le lendemain pour d’autres développés couchés, notamment pour les Master 2 et 3 où les performances des athlètes restent étonnantes. La journée s’est passé tranquillement, la plupart des clubs ont repris la route assez tôt car ils venaient de loin et la remise des récompenses a permis à tout le monde de se retrouver et d’entamer des discussions sportives interminables. Vers 16 h 30, la compétition était terminée et la salle nous semblait tout à coup un peu vide après le rangement des bancs et du matériel. Nous avons pris un moment pour nous et faire le point avec une grande satisfaction. Nous espérons qu’une telle compétition, du développé couché ou peut-être des 3 mouvements de force athlétique se reproduira à nouveau dans notre petite ville d’Halluin.

A bientôt,

Eric Mallet

En savoir plus »
1 Commentaire

La folie du développé couché à Halluin !

Je vais donc commencer par un premier article sur mon club d’Halluin, la salle André Dochy, où un grand nombre de pratiquants de la musculation s’adonnent au développé couché le lundi, le mercredi, le vendredi et parfois le samedi. A vrai dire, j’exagère un peu puisque le développé couché a ses adeptes et qu’il s’agit d’un mouvement de base comme le squat ou le soulevé de terre.

developpe-couche-halluin

Le développé couché à Halluin !

Le développé couché est un exercice remarquable pour la masse musculaire et la force puisqu’il travaille les 4 faisceaux de vos pectoraux, c’est à dire le pectoral interne, le bas pectoral, le médian et le haut pectoral. On estime à juste titre que ce mouvement est indispensable au débutant comme à l’amateur ou au professionnel parce qu’il travaille la force, la puissance et l’ensemble du haut du corps.

Pourtant, le développé couché, lorsqu’il est pratiqué à outrance devient d’une part, très ennuyeux et d’autre part, très handicapant d’un point de vue équilibre, esthétique et symétrie. Pensez simplement que quoi que vous fassiez, le bas pectoral va se développer plus facilement que le haut pectoral. Si vous faites de la musculation pour la force et l’esthétique, pensez à varier vos entraînements en changeant vos exercices. La variante du développé couché aux haltères est également une excellente option.

Les mouvements de base polyarticulaires peuvent se pratiquer aux haltères

Pour ma part, je ne pratique plus ce mouvement depuis de nombreuses années, sauf aux haltères puisqu’elles me permettent de gagner quelques centimètres de plus en amplitude. Le mouvement est plus complexe, permettant, selon mes résultats, un développement plus équilibré des pectoraux. Pendant des années, j’ai surtout pensé à l’équilibre en pratiquant de nombreuses séries d’écartés inclinés et de Pull over pour élargir la cage, toujours en axant mon entraînement sur le développé incliné. A priori, le haut pectoral est toujours plus difficile à développer (couché) que le bas du corps, la masse de vos pectoraux étant naturellement attirée vers le bas par la gravité (une chose évidente à laquelle on ne pense pas toujours). Toujours est-il que le mouvement décliné est souvent négligé par les culturistes et c’est une erreur. Les mesures EMG effectuées lors de tests ont prouvé que le développé décliné stimulait aussi bien le haut pectoral que le faisait l’incliné.

Le développé couché n’est pas le seul exercice efficace pour les pectoraux !

Je me souviens encore qu’il y a de cela un peu plus de dix ans, l’excellentissime magazine Iron Man préconisait les entraînements multi-angulaires pour tous les muscles du corps. Cependant, et quel que soit le programme d’entraînement proposé, ne négligez jamais votre échauffement !

L’entraînement des pectoraux n’échappe pas à la règle: pensez d’abord à la masse avec le développé couché puis à l’incliné pour le haut. Passez au décliné pour le bas pectoral, l’écarté pour étendre la masse pectorale et leur donner une belle forme. Pratiquez le Pull over pour élargir la cage et donner de la largeur, sans oublier le Cross-over pour travailler la densité et la définition musculaire. Pensez aussi à réaliser une série de pré-fatigue avant de stimuler la force en prenant des charges lourdes.

La force athlétique se pratique au CMFA d’Halluin avec beaucoup de passion

developpe-couche-salle-dochy-halluinA Halluin (mon club), tout le monde pratique le développé couché parce que de nombreux athlètes préparent les championnats du même nom au niveau régional, national et international. Donc cela peut se comprendre mais ce que je reproche à ce genre d’entraînement, c’est de donner des physiques lourds avec de gros pectoraux, des épaules massives et sans forme, bref… de négliger l’harmonie du corps. C’est un peu dommage mais nous sommes là dans l’optique du “Powerlifting” (force athlétique) pas dans celui du bodybuilding ou de la musculation. Aujourd’hui, je ne fais plus partie du club de musculation et de force athlétique d’Halluin mais j’en garde un très bon souvenir.

Toujours est-il qu’à Halluin, on voyage… Championnat de force athlétique ou de développé couché en Autriche, en Angleterre, en Allemagne, en Pologne et aux USA, ça n’arrête pas. J’ai eu le plaisir de me rendre au FIBO en Allemagne avec toute l’équipe, il s’agit du plus grand salon de bodybuilding et fitness d’Europe, c’est excellent tous les ans. En tout cas, j’y ai pris bien du plaisir et la route pour Essen est passée très vite !

A bientôt pour d’autres articles,

Eric Mallet

En savoir plus »
2 Commentaires