Toutes les Wheys, et pas seulement l’hydrolysat de Whey, augmentent la rétention de glucose par le foie et la surcompensation du glycogène musculaire. Plus: Comment la taurine peut être impliquée dans ces avantages

Article SuppVersity original: Confirmed! All Wheys and not just Hydro Whey (…)

Comme un étudiant assidu de la SuppVersity, vous devez vous rappeler mon article précédent “Les effets de répartition de l’isoleucine sur le glucose: le BCAA faussement déprécié et ses dipeptides maximisent l’expression des GLUT4 qui augmente la captation du glucose musculaire”. Avec cet article, je vous avais parlé des effets bénéfiques d’une classe de peptides de l’isoleucine présents dans  l’hydrolysat de protéines de lactosérum sur l’expression des transporteurs de glucose (GLUT4) et donc de l’absorption du glucose par le muscle squelettique.

Aujourd’hui, je vous propose de continuer et d’étendre notre discussion à partir de ces résultats, ceux qui furent donnés par la dernière étude du même groupe de recherche de Sao Paulo (Morato 2013)

La Whey, un outil de surcompensation anti-diabétique du glycogène

Comme Morato et al. le soulignent, leur étude est loin d’être la seule qui soutient la thèse très particulière de l’activité de sensibilisation à l’insuline des protéines de lactosérum. En fait, le lactosérum est déjà présenté comme un  anti-diabétique potentiel. Si l’orthodoxie médicale ou plutôt son bras “législatif” n’a pas été pris au piège par ses propres dogmes, le WPH [hydrolysat de protéines de lactosérum] constituerait déjà un élément central des recommandations diététiques pour les diabétiques de type II. La présente étude est la première à montrer qu’une alimentation à base de protéines de lactosérum conduira à une augmentation chronique de l’expression des GLUT4 et contribuera ainsi à réduire la glycémie et à améliorer le stockage du glycogène, cette étude est même intéressante pour la moyenne des guerriers de la fonte et son voisin obèse et diabétique de type II.

En savoir plus »
Aucun commentaire