Une étude montre les effets de 6 mois de testostérone énanthate et d’hormone de croissance

hormone-de-croissance-somatropineEn 2002, les résultats d’une étude ont été publiés dans le JAMA (Journal of American Medical Association). Celle-ci a mis fin aux rêves des médecins de maintenir la vitalité des personnes âgées à partir d’une thérapie basée sur la testostérone et lhormone de croissance. «Les hormones de croissance ne sont pas encore prêtes pour une utilisation de masse», en a conclu le premier auteur, Marc Blackman, membre des Instituts nationaux de la Santé Publique de l’époque. Profitant d’un samedi après-midi ensoleillé, nous avons décidé de relire l’étude de Blackman. De fait, vous pourrez décider par vous-même si vous êtes d’accord avec lui.

Une étude sur les effets produits par la prise de testostérone et de Hgh pendant 6 mois est réalisée

Blackman a donc donné des hormones à 130 hommes américains en bonne santé et à des femmes âgées entre 65 et 88 ans. Dans cet article, nous nous concentrerons sur les hommes et laisserons les femmes de côté. Le sujet intéresse sans doute plus les hommes car il s’agit de substances généralement détournées par les athlètes et les culturistes à l’opposé des hormones données aux femmes, qui intéresseront un public sans doute moindre.

Les hommes du groupe placebo n’ont rien pris. Un deuxième groupe d’hommes a obtenu une injection de 100 mg de testostérone 2 fois par semaine. Les chercheurs ont utilisé Delatestryl, produit par Bio-Technology General. Un troisième groupe d’hommes s’est injecté de l’hormone de croissance préparée par Genentech Nutropin, 3 fois par semaine. La dose initiale était de 30 mcg/kg de poids corporel. Le poids moyen des hommes était de 72 kg, donc ils ont pris 7,4 IU/jour.

Généralement, les amateurs de thérapies “anti-âge” utilisent jusqu’à 4 IU de somatropine par jour. Certaines rumeurs provenant du monde des athlètes sous substances dopantes parlent de 24 IU de Hgh par jour, mais les protocoles les plus usuels seraient de 8 IU par jour. Les chercheurs ont réduit la dose à mi-chemin de l’expérience à 20 mcg/kg/injection parce que trop de sujets de test souffraient d’effets secondaires. Les hommes n’ont pratiqué aucun entraînement sportif.

Commençons par les petites améliorations rapportées par les chercheurs. La composition du corps des sujets s’est améliorée. Le groupe qui avait utilisé l’hormone de croissance et la testostérone a montré le plus d’améliorations. Ce groupe a perdu 4 kg de graisse et a gagné 4 kg de masse musculaire.

Résultat-d-une-prise-de-testosterone-et-d-hormone-de-croissance

Les chercheurs ont évalué la force musculaire des hommes en mesurant leur puissance maximale sur six exercices: développé couché, rowing, biceps curl Larry Scott, extension des triceps, presse à cuisses et leg curl. Le tableau ci-dessous montre l’effet sur la force du corps en kg. L’effet est décevant si vous regardez les changements de composition corporelle. Cela n’est pas si étrange: dans de nombreux essais où les sujets avaient pris des stéroïdes mais qui ne s’entraînent pas, la performance s’améliore à peine.

Modification-de-la-force-musculaire-en-fonction-d-une-prise-de-testosterone-et-d-hormone-de-croissance

Même chose pour la prise maximale d’oxygène. Le VO2 Max s’est amélioré du fait des hormones, en particulier pour l’association testostérone/Hgh, mais les effets sont décevants.

Modification-du-VO2-Max-en-fonction-d-une-prise-de-testosterone-et-d-hormone-de-croissance

Nous en arrivons aux effets secondaires. Le groupe de l’hormone de croissance, testostérone et Hgh + testostérone signalent des œdèmes, de la gynécomastie et des douleurs articulaires. Un problème plus important s’est posé, celui du syndrome du canal carpien [perte de force dans les mains causée par restriction des voies nerveuses]. Un tiers des utilisateurs de testostérone et d’hormone de croissance souffrait de cette pathologie.

Effets-secondaires-lies-a-la-prise-de-testosterone-et-d-hormone-de-croissance

Les effets secondaires qui inquiétaient le plus les chercheurs sont indiqués sur le tableau ci-dessous. La résistance à l’insuline a augmenté du fait de l’utilisation de l’hormone de croissance. Certains hommes sont mêmes devenus diabétiques durant l’expérience.

Effets-secondaires-diabete-et-resistance-a-l-insuline-lies-a-la-prise-de-testosterone-et-d-hormone-de-croissance

Nos découvertes suggèrent qu’une supplémentation en hormone de croissance et de stéroïdes pourrait produire des effets positifs potentiels sur la composition corporelle et de manière probable, une amélioration de la force musculaire et de l’endurance cardiovasculaire chez l’homme” en concluent les chercheurs.Les effets bénéfiques de l’hormone de croissance semblent être augmentés par la co-administration de testostérone.

Quoi qu’il en soit, les chercheurs mettent en garde les personnes âgées qui prendraient de l’Hgh. “Cependant, à ce stade, les thérapies à base d’hormone de croissance chez les individus les plus âgés devraient être confinées à des études scientifiques contrôlées.

Source de l’article: Study shows effect of 6 months on testosterone enanthate and growth hormone

Source Ergo-log: JAMA. 2002 Nov 13; 288(18): 2282-92.

Traduction Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

En savoir plus »
2 Commentaires

L’acide lactique est la clé… on vous dit pourquoi !

Si vous finissez votre séance d’entraînement de force par une série au nombre de répétitions élevées afin que vos muscles produisent plus d’acide lactique (NdT: comprenez des lactates. Voir NOTE en bas de l’article), cette série serait susceptible d’augmenter votre production naturelle de testostérone. Pour nous à Ergo-log, vulgarisateurs scientifiques toujours en alerte pour notre magazine web, en sommes arrivés à cette conclusion à partir d’une étude taïwanaise publiée en 2001 dans le Journal of Cellular Biochemistry. L’étude montre que l’acide lactique augmente la production de testostérone par le biais des cellules de Leydig.

De toutes évidences, la musculation augmente les niveaux de testostérone. Cependant, des chercheurs ont voulu en savoir plus sur la manière dont cela fonctionne, alors ils se sont concentrés sur les cellules de Leydig des testicules. Ce sont les cellules qui convertissent la testostérone en cholestérol sous l’influence de la LH et de la FSH.

Le lactate et l’acide lactique

Les chercheurs ont ajouté des concentrations croissantes de lactates aux cellules de Leydig de rats qu’ils avaient mis dans des tubes à essai. A titre de comparaison, on a également soumis ces cellules à la LH (Hormone lutéinisante). Le tableau ci-dessous montre que les cellules de Leydig produisent plus d’hormones masculines, au plus la concentration d’acide lactique est élevée mais que la LH n’a pas un effet stimulant aussi important que l’acide lactique.

Liberation-de-testosterone-des-cellules-de-Leydig-en-fonction-de-la-concentration-en-acide-lactique

Les chercheurs ajoutent qu’ils ont réalisé des essais avec des concentrations plus élevées que celles indiquées sur le tableau. Mais l’effet a été inversé et la production de testostérone a baissé. Les chercheurs ont également exposé les cellules à des substances comme la forskoline qui stimule le cAMP. Il s’agit d’un second messager cellulaire, une molécule qui transmet des signaux à partir des récepteurs activés des cellules. Cet effet a plus ou moins disparu, ce qui a conduit les chercheurs à conclure que les lactates fonctionnent de la même manière que le fait le cAMP.

Effets-du-lactate-sur-la-liberation-de-testosterone

A partir d’autres expériences, les taïwanais ont découvert que l’acide lactique est principalement actif dans les premières phases de la biosynthèse de la testostérone. L’acide lactique a peu d’effet si vous donnez des précurseurs de la testostérone comme l’androstènedione et la progestérone aux cellules de Leydig. Mais l’acide lactique induit une augmentation de la production de la protéine StAR, une protéine qui apporte du cholestérol aux cellules, où il est converti en hormones stéroïdes.

L’étude taïwanaise est intéressante pour les athlètes naturels qui veulent optimiser leur masse musculaire. Au plus votre entraînement en force stimule la production de testostérone, au plus votre masse et votre puissance musculaire seront élevées.

Source de l’étude: Lactic acid is the key – and here’s why

Source Ergo-log: J Cell Biochem. 2001 Jun 26-Jul 25;83(1):147-54.

—————–

Note: La dissociation entre lactate et acide lactique ne semble pas encore tout à fait claire pour les rédacteurs d’Ergo-log. L’acide lactique est pourtant une réalité biochimique avérée mais c’est la manière d’en interpréter le métabolisme qui est encore ! erronée. En effet, les équations ne mentent pas:

acide lactique

acide-lactique-lactate

In fine, une mole de glucose est métabolisée en deux moles d’acide lactique + énergie. A un pH de 7, la molécule d’acide lactique présente une constante de dissociation assez faible (le pKa) de 3,86. Elle sera donc dissociée en un anion (le lactate) et un proton (H+) comme on le voit sur l’équation. On parlera donc de lactate et non pas d’acide lactique puisque celui-ci est immédiatement transformé en lactate. Les protons sont alors captés par de multiples tampons, ce qui bloque la baisse du pH, même lorsque la glycogénolyse est élevée. Conclusion, dans ces conditions à pH constant, on parle bien de lactate et non pas d’acide lactique. A ce sujet, je vous invite à lire l’article de Georges Cazorla, Petitbois, Bosquet et Léger en ligne sur Cairn.info: Lactate et exercice, mythes et réalité.

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

En zones rurales primitives, les hommes âgés ont autant de testostérone que les plus jeunes

Lorsque les hommes passent l’âge de 40 ans, selon les manuels d’endocrinologie, leur niveau de testostérone diminue de 1,5% chaque année. Pourtant, ce phénomène n’est peut-être pas aussi inévitable que ce que nous pourrions penser, comme l’écrivent des biologistes américains sur un article publié dans l’American Journal of Human Biology. Dans la campagne de Bolivie, où les conditions de vie sont presque médiévales, les hommes âgés présentent tout autant de testostérone que les jeunes.

La baisse de testostérone n’est pas forcément inévitable après 40 ans

testosteroneLe niveau de testostérone d’un homme âgé peut être de 30 à 50% inférieur à ce qu’il était quand il était plus jeune. Les conséquences de cette baisse vont induire une baisse de la puissance, de la masse musculaire et de la masse osseuse. Mais, presque toutes les données sur le vieillissement et la testostérone proviennent d’hommes qui se sont réveillés trop tôt chaque matin à cause d’un radio-réveil et qui ensuite, vont rester coincés pendant des heures dans un embouteillage, qui se rendent à un travail ennuyeux et inutile, souffrant d’un régime alimentaire détestable et de cafés insipides qu’il boivent à longueur de journée. Oui, nous parlons des hommes qui vivent dans notre société industrialisée. Mais qu’en est-il des hommes qui vivent dans des sociétés où le progrès n’a pas encore apporté de réveils, d’embouteillages, de travaux inutiles et de machines à café ? Les chercheurs ont voulu le savoir. Ils ont donc mesuré les niveaux de testostérone de la salive de 65 hommes boliviens, vivant dans les quartiers pauvres du sud de La Paz.

Le taux de testostérone de ces hommes était plus élevé en matinée qu’au soir, comme l’ont découvert les chercheurs. Jusque là, nous présentons les mêmes aspects. Les chercheurs ont également découvert qu’il n’y avait pas de relation entre le taux de testostérone et l’âge. Sur le graphique ci-dessous, les points noirs représentent les hommes âges alors que les croix sont mises pour les jeunes.

Mesure-de-la-testosterone

Lorsque les chercheurs ont observé les dates des échantillons de sang qu’ils avaient pris, ils ont remarqué que les hommes présentaient un taux de testostérone beaucoup plus bas en hiver. C’est également au matin que leur taux de testostérone était au plus bas. Apparemment, leur production d’hormone n’augmentait pas durant la nuit en hiver.

mesure-de-la-testosterone-au-matin-et-dans-l-apres-midi

Il faut aussi souligner que l’hiver dans la campagne bolivienne est différent d’un hiver européen doux de l’ouest. Les jours sont courts, les températures moyennes basses sont généralement de plusieurs degrés en dessous de zéro, et les tempêtes de poussière ne sont pas raresécrivent les chercheurs. «Les gens peuvent dormir plus longtemps, mais peut-être moins confortablement car le fuel domestique est trop précieux pour la plupart d’entre eux s’il s’agit de chauffer leurs maisons. Les magasins d’alimentation sont sur le déclin et de nombreuses familles sont incapables d’acheter suffisamment de denrées alimentaires. Les réponses documentées relatives à un stress nutritionnel saisonnier dans les Andes font part d’un niveau d’activité réduit.

Des conditions climatiques difficiles pourraient être liées au maintien du taux de testostérone

L’hiver en Bolivie est épuisant pour l’organisme. Cela explique pourquoi les niveaux de testostérone descendent en hiver. Les chercheurs suggèrent que ce cycle annuel [des niveaux élevés de testostérone au printemps, été et automne, et un niveau bas en hiver] arrête peut-être la baisse de la testostérone avec l’âge.

Si tel est le cas, alors les hommes d’une société industrialisée pourraient conserver leurs niveaux d’hormones en réduisant leurs apports nutritionnels pendant l’hiver en se soumettant pour quelques semaines à un froid glacial. Ce n’est pas très agréable, mais apparemment extrêmement sain.

Source de l’article: In primitive rural areas old men have just as much testostérone as young men

Source Ergo-log: AAm J Hum Biol. 2009 Nov-Dec;21(6):762-8.

——————————-

Note: Si cette étude scientifique est très intéressante en elle-même, elle a surtout le mérite de nous rappeler que les soit-disant “vérités” scientifiques n’ont de valeur qu’en contexte et qu’un nombre infini de variables ne peuvent jamais être prises en compte dans chacune de ces études. De là, la suffisance et l’imbécilité malsaine de ceux qui confondent science et dogmatisme nous prouve a nouveau que toute recherche scientifique clinique, empirique ou spéculative n’a de “valeur” que relative et qu’elle ne vaut que jusqu’au moment où d’autres éléments viendront l’enrichir ou en infirmer les préceptes.

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

L’huile d’olive permet une conversion plus facile du cholestérol en testostérone

huile-d-olives-viergeAu plus vous mangez de graisse, au plus votre corps produit de testostérone. Plus de matières grasses, plus de testostérone. La meilleure source de graisse pouvant stimuler la testostérone, des chercheurs argentins l’ont découvert après une étude sur des rats et c’est l’huile d’olive. L’huile d’olive permet une conversion plus simple du cholestérol en testostérone. L’huile d’olive aide également les testicules à absorber plus de cholestérol.

Quel rapport entre l’huile d’olive et la testostérone ?

Les chercheurs, travaillant à l’Instituto de Investigaciones Bioquimicas de La Plata, ont fait une expérience avec des rats mâles. Pendant 60 jours, les rats ont reçu des aliments pour animaux dont 70 grammes d’huile de soja [S], d‘huile d’olive [O], d‘huile de coco [C] ou d’huile de pépins de raisin [G] par kilogramme avaient été ajoutés. À la fin de la période, les chercheurs ont mesuré le taux de testostérone produit par les animaux. Le tableau ci-dessous montre que l’huile de noix de coco et l’huile d’olive ont été les meilleurs boosters de testostérone.

huile-d-olive-et-testosterone

Les testicules des rats qui avaient reçu de l’huile d’olive ajoutée à leur nourriture étaient aussi plus lourds. Parce que le régime à l’huile de pépins de raisin produit les mêmes résultats que le régime alimentaire à l’huile de soja, nous avons enlevé cette colonne du tableau ci-dessous.

huile-d-olive-testosterone-et-developpement-des-testicules

Les Argentins décrivent comment cela se passe dans une autre publication. L’huile d’olive et l’huile de noix de coco augmentent l’activité des enzymes 3β-HSD et 17ß-HSD. Celles-ci sont impliquées dans la fabrication de la testostérone. L’huile de noix de coco et l’huile d’olive augmentent également la concentration de ses propres antioxydants dans les cellules de Leydig, celles qui produisent de la testostérone. Dans cette étude, les chercheurs sont allés plus loin. Ils ont trouvé une relation entre le régime alimentaire, la quantité de cholestérol libre dans les cellules de Leydig et le niveau de cette hormone.

Relation-entre-le-regime-alimentaire-le-taux-de-cholesterol-et-la-testosterone

Les cellules de Leydig fabriquent de la testostérone à partir du cholestérol. Un régime alimentaire riche en huile de coco ou en huile d’olive aide apparemment les cellules à absorber plus de cholestérol. Les cellules sont également mieux en mesure d’extraire le cholestérol à partir de son ester. Au plus de cholestérol libre une cellule de Leydig dispose, au moins de cholestérol estérifié sera présent dans une cellule, et au plus le taux de production de l’hormone mâle sera élevé.

Cholesterol-et-testosterone

Selon cette étude, les athlètes naturels pourraient optimiser leur production hormonale en faisant de l’huile d’olive leur principale source de graisse. Peut-être est-il possible que cette stratégie fonctionne encore mieux si vous y ajoutez aussi quelques cranberries. Les cranberries, bien qu’elles n’augmentent pas la production de testostérone par elles-mêmes, [Br J Nutr. Oct 2010; 104 (8):. 1181-9] améliorent l’absorption du cholestérol par les testicules.

Source de l’article: Olive oils converts cholesterol more easily into testosterone

Source Ergo-log: Lipids. 2009 Apr;44(4):345-57.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

La testostérone augmente l’attirance des hommes pour les femmes féminines

Au plus il y a de testostérone dans le sang d’un homme, au plus il se sent attiré vers les femmes dont les traits sont très féminins. C’est ce qu’écrivent des psychologues britanniques dans Hormones & Behavior.

Un niveau d’hormones élevé chez les femmes les attirent vers des hommes dont la testostérone est élevée

Que les variations des taux d’hormones des femmes contribuent à déterminer le genre d’homme qui les attire est connu depuis un certain temps. Lorsque les femmes sont fertiles et qu’elles présentent des quantités relativement élevées d’hormones sexuelles dans le sang, elles sont plus attirées par les hommes dont les traits du visage reflètent des niveaux élevés de testostérone. Les Britanniques se demandent si c’est également vrai pour les hommes.

Les scientifiques savent que la testostérone change le visage d’une femme, de même qu’il existe un logiciel disponible sur le marché qui vous permet de masculiniser ou de féminiser les photos de femmes. Les chercheurs ont utilisé ce logiciel pour changer les visages comme celui-ci ci-dessous: la photo de gauche montre une femme avec des caractéristiques «masculinisées», et celle de droite montre la même femme, mais «féminisée».

Testosterone-et-attirance-pour-les-femmes-plus-feminines

Les chercheurs ont pris des photos de 20 hommes et 20 femmes, puis ils ont réalisé des versions masculines et féminines d’entre elles. Ils ont ensuite montré les photos à 30 étudiants masculins hétérosexuels. Cette expérience a été faite en 2 sessions différentes. Les deux fois, les sujets testés devaient dire quelle photo il trouvait la plus attrayante: le visage “masculin” ou le visage “féminin”.

Les hommes à taux élevé de testostérone sont plus attirés vers des femmes plus féminines

Dans les deux cas, les chercheurs ont mesuré la quantité de testostérone qui a été retrouvée dans la salive des hommes. Ensuite, les chercheurs ont étudié la différence de préférence enregistrée entre le moment où le niveau de testostérone était relativement faible et lorsque le niveau de testostérone était relativement élevé. La figure ci-dessous résume les résultats.

Taux-de-testosterone-et-attirance-pour-les-femmes-feminines

Lorsque le niveau de testostérone des hommes était relativement élevé, ils montraient une préférence plus marquée pour les visages féminins. L’effet produit lorsqu’ils voyaient un visage “masculin” est négligeable mais l’effet de fluctuation de l’hormone mâle lorsqu’ils voyaient des visages “féminins” était significatif.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Source de l’article: Testostérone makes men fall for feminine women

Source Ergo-log: Horm Behav. 2008 Nov;54(5):703-8.

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

La vitamine C maintient le taux de testostérone des athlètes d’endurance

vitamine-cPratiquer un sport d’endurance réduit les niveaux de testostérone. C’est ce qui se passe, par exemple, si vous courrez pendant plus de 45 minutes.. Les pharmacologues du Medical College BJ Gouvernement de l’Inde viennent de réaliser une étude sur l’animal qui semble avoir découvert une manière étonnamment simple pour les athlètes d’endurance de limiter la réduction de leur niveau de testostérone: la supplémentation avec de la vitamine C.

Vitamine C et testostérone

Il y a dix ans de cela, les chercheurs de l’Université de Firat ont publié une étude sur l’animal au cours de laquelle une forte dose de vitamine C augmente le niveau de testostérone. En convertissant ces chiffres, un homme adulte aurait besoin de 3 à 7 grammes de vitamine C par jour pour induire une hausse modeste des taux de testostérone. C’est durant cette étude sur animaux que les chercheurs indiens ont publiés leur article dans le Journal of Clinical and Diagnostic Research, mais les rats mâles de l’expérience avaient reçus des doses moins extrêmes. L’équivalent humain de ces doses serait d’environ 140, 280 et 420 mg par jour.

L’étude en question…

Les chercheurs ont obligé les rats à nager jusqu’au point d’épuisement pendant 15 jours consécutifs {Groupe “exercice”}. Certains de ces animaux de laboratoire n’ont pas nagé {groupe de contrôle}.

Le taux de testostérone constaté

Les 15 jours d’effort physique ont réduit le niveau de testostérone des rats, comme le tableau ci-dessous le montre. Quand les rats ont reçu de la vitamine C 30 minutes avant de commencer à nager, la diminution de testostérone constatée était inférieure.

Vitamine-C-endurance-et-testosterone

 

Testosterone-spermatogenese-vitamine-C

La fertilité…

L’exercice physique a réduit la fertilité des rats, probablement en raison de la libération de radicaux libres au cours de leurs efforts, qui ont entraîné un dommage provisoire des testicules. La supplémentation de vitamine C aura partiellement annulé la réduction de la qualité du sperme, comme le montre le tableau ci-dessus.

Les effets sur la libido

L’effort physique a réduit le pourcentage de copulations, comme les chercheurs l’ont découvert quand ils ont placé des rats femelles sexuellement matures dans une cage avec les rats de laboratoire. L’administration de la vitamine C a limité la baisse de l’intérêt sexuel. (Tableau ci-dessous: Indice de copulateur = un indicateur de l’intérêt des animaux dans le sexe).

Vitamine-C-testosterone-libido

Conclusion

La supplémentation en vitamine C améliore le rapport au stress aboutissant à l’infertilité, probablement par le biais d’une augmentation de la testostérone et d’un effet antioxydant.

Source de l’article: Vitamin C maintains endurance athletes’ testosterone levels

Source Ergo-log: J Clin Diagn Res. 2014 Jul;8(7):HC05-8.

———————————–

NdT: En réalité, ce résultat n’est pas vraiment nouveau, des études scientifiques précédemment publiées ont également fait le même constat. La vitamine C reste la base d’une bonne supplémentation. Sports d’endurance ou de force, il faudrait impérativement commencer par la prise d’un bon multivitamines et de la vitamine C et D si besoin est.

Mais d’ici là, n’oubliez pas de cultiver votre culture physique !

Eric Mallet

Références bibliographiques

  • Hackney AC, Basal testicular testosterone production in endurance-trained men is suppressed, Eur J Appl Physiol. 2003 Apr;89(2):198-201.
  • Tremblay MS, Influence of exercise duration on post-exercise steroid hormone responses in trained males, Eur J Appl Physiol. 2005 Aug;94(5-6):505-13.
  • Sönmez M, The effect of ascorbic acid supplementation on sperm quality, lipid peroxidation and testosterone levels of male Wistar rats, Theriogenology. 2005 Apr 15;63(7):2063-72.
  • Yousef MI, Abdallah GA, Kamel KI., Effect of ascorbic acid and Vitamin E supplementation on semen quality and biochemical parameters of male rabbits, Anim Reprod Sci. 2003 Mar 20; 76(1-2):99-111.
En savoir plus »
Aucun commentaire