L’acide lactique est la clé… on vous dit pourquoi !

2 Commentaires

Si vous finissez votre séance d’entraînement de force par une série au nombre de répétitions élevées afin que vos muscles produisent plus d’acide lactique (NdT: comprenez des lactates. Voir NOTE en bas de l’article), cette série serait susceptible d’augmenter votre production naturelle de testostérone. Pour nous à Ergo-log, vulgarisateurs scientifiques toujours en alerte pour notre magazine web, en sommes arrivés à cette conclusion à partir d’une étude taïwanaise publiée en 2001 dans le Journal of Cellular Biochemistry. L’étude montre que l’acide lactique augmente la production de testostérone par le biais des cellules de Leydig.

De toutes évidences, la musculation augmente les niveaux de testostérone. Cependant, des chercheurs ont voulu en savoir plus sur la manière dont cela fonctionne, alors ils se sont concentrés sur les cellules de Leydig des testicules. Ce sont les cellules qui convertissent la testostérone en cholestérol sous l’influence de la LH et de la FSH.

Le lactate et l’acide lactique

Les chercheurs ont ajouté des concentrations croissantes de lactates aux cellules de Leydig de rats qu’ils avaient mis dans des tubes à essai. A titre de comparaison, on a également soumis ces cellules à la LH (Hormone lutéinisante). Le tableau ci-dessous montre que les cellules de Leydig produisent plus d’hormones masculines, au plus la concentration d’acide lactique est élevée mais que la LH n’a pas un effet stimulant aussi important que l’acide lactique.

Liberation-de-testosterone-des-cellules-de-Leydig-en-fonction-de-la-concentration-en-acide-lactique

Les chercheurs ajoutent qu’ils ont réalisé des essais avec des concentrations plus élevées que celles indiquées sur le tableau. Mais l’effet a été inversé et la production de testostérone a baissé. Les chercheurs ont également exposé les cellules à des substances comme la forskoline qui stimule le cAMP. Il s’agit d’un second messager cellulaire, une molécule qui transmet des signaux à partir des récepteurs activés des cellules. Cet effet a plus ou moins disparu, ce qui a conduit les chercheurs à conclure que les lactates fonctionnent de la même manière que le fait le cAMP.

Effets-du-lactate-sur-la-liberation-de-testosterone

A partir d’autres expériences, les taïwanais ont découvert que le lactate est principalement actif dans les premières phases de la biosynthèse de la testostérone. L’acide lactique a peu d’effet si vous donnez des précurseurs de la testostérone comme l’androstènedione et la progestérone aux cellules de Leydig. Mais l’acide lactique induit une augmentation de la production de la protéine StAR. Il s’agit d’une protéine qui apporte du cholestérol aux cellules, où il est converti en hormones stéroïdes.

L’étude taïwanaise est intéressante pour les athlètes naturels qui veulent optimiser leur masse musculaire. Au plus votre entraînement en force stimule la production de testostérone, au plus votre masse et votre puissance musculaire seront élevées.

Source de l’étude: Lactic acid is the key – and here’s why

Source Ergo-log: J Cell Biochem. 2001 Jun 26-Jul 25;83(1):147-54.

—————–

Note: La dissociation entre lactate et acide lactique ne semble pas encore tout à fait claire pour les rédacteurs d’Ergo-log. L’acide lactique est pourtant une réalité biochimique relative mais c’est surtout la manière d’en interpréter le métabolisme qui est encore ! erronée. En effet, les équations ne mentent pas:

acide lactique

acide-lactique-lactate

In fine, une mole de glucose est métabolisée en deux moles d’acide lactique + énergie. A un pH de 7, la molécule d’acide lactique présente une constante de dissociation assez faible (le pKa) de 3,86. Elle sera donc dissociée en un anion (le lactate) et un proton (H+) comme on le voit sur l’équation. On parlera donc de lactate et non pas d’acide lactique puisque celui-ci est immédiatement transformé en lactate. Les protons sont alors captés par de multiples tampons, ce qui bloque la baisse du pH, même lorsque la glycogénolyse est élevée. Conclusion, dans ces conditions à pH constant, on parle bien de lactate et non pas d’acide lactique. Il serait certainement plus juste de dire que l’acide lactique n’existe pas ou pas suffisamment longtemps pour que l’on puisse le considérer comme significatif sur le plan métabolique. A ce sujet, je vous invite à lire l’article de Georges Cazorla, Petitbois, Bosquet et Léger en ligne sur Cairn.info: Lactate et exercice, mythes et réalité.

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

2 Commentaires

  1. Guillaume -  9 avril 2020 - 22 h 27 min

    Bonjour Éric,

    Connaissez-vous un moyen d’augmenter le taux de lactate sanguin autre que les efforts de résistance ? Je me demandais si une supplémentation alimentaire permettrait de les augmenter, avec du lactate de calcium par exemple. Mais je n’ai aucune idée de si le lactate atteindrait le plasma sanguin ou non.

    Bonne journée,
    Guillaume

    • Eric -  10 avril 2020 - 8 h 58 min

      Bonjour Guillaume,

      Je comprends où tu veux en venir mais en réalité c’est une idée qui n’a pas de sens sur le plan biochimique. La génération des lactates fait indirectement partie du processus qui nous permet d’éviter une acidose mortelle. Il n’y a aucun intérêt à en augmenter la quantité puisqu’il s’agit d’un sous-produit du métabolisme énergétique, cela ne servirait d’ailleurs à rien. Le lactate du calcium joue le rôle de transporteur du minéral. Il est ensuite dégradé dans l’organisme sans incidence particulière. Je comprends où tu veux en venir mais cela n’a pas de sens. Il existe bien d’autres possibilités pour stimuler la testostérone: https://www.espacecorps-espritforme.fr/la-luteoline-du-persil-stimulerait-la-testosterone/15739

      Bonne journée à toi aussi,
      Eric

      https://www.espacecorps-espritforme.fr/

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.