L’acide lactique est la clé… on vous dit pourquoi !

Aucun commentaire

Si vous finissez votre séance d’entraînement de force par une série au nombre de répétitions élevées afin que vos muscles produisent plus d’acide lactique (NdT: comprenez des lactates), cette série serait susceptible d’augmenter votre production naturelle de testostérone. Pour nous à Ergo-log, vulgarisateurs scientifiques toujours en alerte pour notre magazine web, en sommes arrivés à cette conclusion à partir d’une étude taïwanaise publiée en 2001 dans le Journal of Cellular Biochemistry. L’étude montre que l’acide lactique augmente la production de testostérone par le biais des cellules de Leydig.

De toutes évidences, la musculation augmente les niveaux de testostérone. Cependant, des chercheurs ont voulu en savoir plus sur la manière dont cela fonctionne, alors ils se sont concentrés sur les cellules de Leydig des testicules. Ce sont les cellules qui convertissent la testostérone en cholestérol sous l’influence de la LH et de la FSH.

Le lactate et l’acide lactique

Les chercheurs ont ajouté des concentrations croissantes de lactates aux cellules de Leydig de rats qu’ils avaient mis dans des tubes à essai. A titre de comparaison, on a également soumis ces cellules à la LH (Hormone lutéinisante). Le tableau ci-dessous montre que les cellules de Leydig produisent plus d’hormones masculines, au plus la concentration d’acide lactique est élevée mais que la LH n’a pas un effet stimulant aussi important que l’acide lactique.

Libération de testostérone des cellules de Leydig en fonction de la concentration en acide lactique

Les chercheurs ajoutent qu’ils ont réalisé des essais avec des concentrations plus élevées que celles indiquées sur le tableau. Mais l’effet a été inversé et la production de testostérone a baissé. Les chercheurs ont également exposé les cellules à des substances comme la forskoline qui stimule le cAMP. Il s’agit d’un second messager cellulaire, une molécule qui transmet des signaux à partir des récepteurs activés des cellules. Cet effet a plus ou moins disparu, ce qui a conduit les chercheurs à conclure que les lactates fonctionnent de la même manière que le fait le cAMP.

Effets du lactate sur la libération de testostérone

A partir d’autres expériences, les taïwanais ont découvert que l’acide lactique est principalement actif dans les premières phases de la biosynthèse de la testostérone. L’acide lactique a peu d’effet si vous donnez des précurseurs de la testostérone comme l’androstènedione et la progestérone aux cellules de Leydig. Mais l’acide lactique induit une augmentation de la production de la protéine StAR, une protéine qui apporte du cholestérol aux cellules, où il est converti en hormones stéroïdes.

L’étude taïwanaise est intéressante pour les athlètes naturels qui veulent optimiser leur masse musculaire. Au plus votre entraînement en force stimule la production de testostérone, au plus votre masse et votre puissance musculaire seront élevées.

Source de l’étude: Lactic acid is the key – and here’s why

Source Ergo-log: J Cell Biochem. 2001 Jun 26-Jul 25;83(1):147-54.

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.