La supplémentation en Coenzyme Q10 rendrait les mouvements explosifs un peu plus rapides

coenzyme-q10Vous pourriez augmenter votre vitesse en prenant 100 mg de coenzyme Q10 chaque jour. Pour être plus précis : votre capacité à effectuer des mouvements explosifs en succession rapide augmenterait légèrement. C’est ce qui ressort d’une étude humaine réalisée par des scientifiques du sport de l’université de Selcuk en Turquie, et publiée dans le Journal of Strength and Conditioning Research.

Le corps produit le coenzyme Q10 de manière endogène mais on le trouve aussi en petites quantités dans les aliments d’origine animale. Le coenzyme Q10 (ubiquinone) travaille un peu comme un facteur de protection dans la conversion des nutriments en énergie. C’est pour cette raison que les chercheurs étudient l’effet d’une supplémentation en coenzyme Q10 sur les performances physiques.

Les études cliniques sur le coenzyme Q10 restent assez mitigées

Les résultats de ces études scientifiques sont assez mitigés. Beaucoup ne montrent aucun effet, d’autres montrent des effets assez limités. Cependant, une étude de 2008 avait montré que si l’on amène les gens à faire du vélo jusqu’à l’épuisement, une supplémentation en ubiquinone améliorerait un peu leur capacité d’endurance. Les athlètes d’endurance qui s’entraînent à un niveau modérément intensif depuis longtemps pourraient réaliser des temps de sprint légèrement plus rapides en prenant du coenzyme Q10, selon une étude japonaise. Mais même dans les études positives, il serait impossible de déterminer dans quelle mesure une supplémentation en ubiquinone serait vraiment bénéfique.

En savoir plus »
Aucun commentaire

La protéine de chanvre est une protéine végétale de bonne qualité

proteine-chanvre-bioLa protéine de chanvre n’est plus un obscur supplément que l’on ne peut acheter que sur Internet. Vous la trouvez dans n’importe quel magasin de nos jours. Bien que la valeur nutritionnelle des protéines de chanvre ne soit pas aussi élevée que celle des protéines de soja et du lactosérum, les nutritionnistes canadiens de l’université du Manitoba ont découvert qu’elle est meilleure que celle des noix et des protéines de blé.

Les protéines d’origine végétale

Nous, chers lecteurs, sommes peut-être la dernière génération de terriens qui pourra considérer la consommation de protéines animales comme allant de soi. Une petite partie de la population, en augmentation, est végétarienne ou végétalienne. Cela étant, ces personnes ont choisi de suivre ce mode de vie. Les générations futures n’auront peut-être pas le choix. Les intrants (Note EM: éléments qui entrent dans un processus de production) de l’agriculture industrielle deviennent trop chers et, bien que nous n’en avons pas encore conscience, l’agriculture industrielle elle-même est devenue terriblement sensible aux maladies. Il est donc temps de se faire à l’idée que dans 100 ans, nous serions tous végétaliens.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Votre Whey serait sans doute plus utile avant l’entraînement

iso-zero-proteinSi vous prenez un shake de lactosérum avant un entraînement de force, vos muscles en tireront plus de profit que si vous le buvez après la séance d’entraînement. Les scientifiques du sport de l’université de Birmingham auraient établi la preuve de l’effet supérieur des milk-shakes protéinés avant l’entraînement à partir d’expériences réalisées sur 17 sujets âgés d’une vingtaine d’années.

L’étude sur la Whey avant et après l’entraînement

Les chercheurs ont donné à leurs sujets de test un milkshake contenant 20 g de lactosérum. Les huit sujets du pré-groupe ont bu leur shake de protéine juste avant l’entraînement sur un appareil d’extension des jambes. Ils ont fait 10 séries de 8 répétitions avec 80 % du poids réalisable sur une seule répétition. Les 9 autres sujets du post-groupe ont bu leur shake 60 minutes après avoir terminé leur entraînement.

Les résultats de l’étude

En savoir plus »
Aucun commentaire

L’ecdystérone et le cartilage de vos articulations

ecdysterone-moleculeL’ecdystérone, une molécule à structure stéroïde présente dans les plantes de type épinard, favoriserait le développement du cartilage articulaire. Les endocrinologues de l’université de Göettingen en Allemagne, sont parvenus à cette conclusion à partir d’expériences réalisées sur des rats. Les culturistes connaissent bien les effets des suppléments d’ecdystérone sur la croissance musculaire, mais selon les Allemands, l’ecdystérone pourrait également aider à renforcer les articulations et les os.

L’ecdystérone présenterait un effet protecteur sur les articulations, le cartilage et les os après la ménopause

ecdysterone-complement-alimentaireLes chercheurs étudient les changements alimentaires qui pourraient aider les femmes à conserver leur force et leur santé après la ménopause. Le déclin des hormones sexuelles chez les femmes post-ménopausées réduit la masse et la force des muscles et des os. Il pourrait également y avoir un lien entre la réduction de la production d’œstradiol et l’arthrite. Puisque des études sur les animaux ont montré que les ecdystéroïdes présentent des effets anabolisants, les Allemands ont effectué des tests sur des rats femelles dont les ovaires productrices d’hormones avaient été enlevés. Les Allemands voulaient savoir si l’ecdystérone protégeait les os et les articulations des rats. Ils n’ont pas été déçus.

Les expériences des chercheurs allemands ont duré trois mois. Un groupe de rats a reçu une nourriture à laquelle on a ajouté 3 g/kg d’ecdystérone. Ils ont consommé environ 53 mg d’ecdystérone par jour. Un autre groupe de rats de laboratoire a reçu de la nourriture à laquelle on avait ajouté de l’estradiol synthétique, ce qui donne une dose quotidienne d’environ 132 microgrammes d’estradiol.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Un hydrolysat de collagène pour soulager les articulations des athlètes

Les athlètes qui éprouvent des douleurs articulaires en se tenant debout, en marchant ou en soulevant de lourdes charges pourraient soulager la douleur en prenant de l’hydrolysat de collagène. Mais ils devraient en prendre à une dose élevée, et ce pendant au moins 6 mois, selon les données avancées par les scientifiques du sport de l’université d’État de Pennsylvanie.

Le collagène et la santé des articulations

Une demi-douzaine d’études scientifiques de petite envergure ont été publiées dans des revues allemandes dans les années 1970 et 80. Elles ont montré que le collagène aidait les articulations à récupérer plus rapidement. Un aperçu de tout ce que l’on sait sur la supplémentation en collagène et les articulations se trouverait dans le rapport Collagen Hydrolysate and its Relationship to Joint Health. Le rapport a été commandé par Gelita, une multinationale spécialisée dans la gélatine.

L’idée qui sous-tend la supplémentation en collagène est que l’hydrolysat de collagène – comme la gélatine – est une bonne source d’acides aminés glycine et proline. Ceux-ci sont essentiels pour la production de tissu conjonctif, et donc aussi pour le cartilage. Pour être clair dès le départ, cependant : Gelita a également financé l’étude de 2008 qui a été publiée dans Current Medical Research and Opinion. Les chercheurs ne cachent pas la préparation qu’ils ont testée : CH-Alpha, un produit allemand.

collagene-articulations-tendons

collagene-articulations

Les 97 sujets faisaient tous du sport et présentaient des articulations douloureuses. Les athlètes ont été invités à évaluer leur niveau de douleur sur une échelle de 0 à 10 avant le début de la supplémentation.

En savoir plus »
Aucun commentaire

MSM, hormone de croissance et IGF-1, des os plus solides, des muscles plus forts ?

Selon une poignée d’études humaines, la supplémentation en MSM pourrait accélérer la récupération musculaire après un exercice intense. Ce constat pourrait être lié au fait que le MSM réduit l’effet du cortisol, avons-nous écrit il y a de cela quelques articles. Mais une autre possibilité d’explication repose sur le fait que le MSM renforce l’action de l’hormone de croissance et de l’IGF-1 dans le tissu musculaire. C’est du moins ce que nous spéculons aujourd’hui après avoir lu une étude in vitro significative. Le MSM semble stimuler le développement osseux par ce mécanisme.

L’étude sur le MSM et le cortisol

Les recherches scientifiques dont vous pouvez déduire que le MSM protège les cellules musculaires contre le cortisol ont été menées par le groupe de scientifiques moléculaires sud-coréen Young Mok Yang. Ces chercheurs ont publié plusieurs fois sur les effets du MSM sur différents types de cellules. L’étude dont nous parlons maintenant a également été effectuée par Yang et ses collègues.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Bétaïne et choline, deux agents de recomposition qui protègeraient contre le cancer

choline-methyles

La choline

Les athlètes connaissent la bétaïne et la choline comme des substances naturelles qui augmenteraient la quantité de tissu musculaire et diminueraient la quantité de graisse corporelle. Selon une méta-analyse publiée dans Scientific Reports par des oncologues chinois à l’université de Médecine de Nanjing, ces deux substances protègeraient également contre le cancer.

Bétaïne et choline

Dans l’organisme, ces deux molécules agissent toutes deux comme donneurs de méthyles. Les cellules utilisent ces groupes méthyles pour réparer l’ADN endommagé. C’est pour cette raison que les scientifiques de la nutrition supposent que les régimes alimentaires riches en choline et en bétaïne réduisent le risque de certains cancers. En outre, les cellules utilisent la choline comme élément de construction de leurs membranes.

betaine-et-choline

En savoir plus »
Aucun commentaire