Associer créatine et HMB améliore les performances physiques et on vous dit pourquoi !

creatine-enduranceLes athlètes des disciplines où l’accumulation des lactates est un facteur à prendre en compte – telles que l’aviron, la course à pied et le cyclisme – seraient susceptibles de bénéficier d’une supplémentation en créatine et HMB. Des chercheurs espagnols de l’Université du Pays Basque ont découvert que dans des conditions où la concentration de lactate dans le sang augmente fortement, la combinaison créatine + HMB rend les athlètes plus rapides. Leur étude sur l’homme a été publiée dans Nutrients.

L’étude sur l’association créatine et HMB

Les chercheurs ont réalisé une expérience avec 4 groupes de six rameurs chacun. Les sujets étaient jeunes, de sexe masculin et actifs au plus haut niveau. Pendant les 10 semaines qu’a duré l’expérience, les rameurs du groupe placebo ont reçu un supplément sans substances actives. [PLG]

Un deuxième groupe a reçu 0,04 gramme de créatine monohydrate par kilo de poids corporel par jour. [CrMG] Pour un rameur de 70 kilos, cela fait 2,8 grammes par jour. Avec une dose relativement faible, la créatine présente des effets d’amélioration des performances, mais n’augmente pas le poids corporel. Les chercheurs ont utilisé de la créatine monohydrate de Creapure.

Un troisième groupe a pris 3 grammes de HMB lié au calcium par jour. [HMBG] Les chercheurs ont utilisé un produit du fabricant espagnol FullGas. Un quatrième groupe a pris à la fois 0,04 gramme de créatine monohydrate par kilo de poids corporel et 3 grammes de HMB par jour. [CrM-HMBG]

Au terme des 10 semaines, les chercheurs ont mesuré la vitesse que les rameurs pouvaient développer à différentes  intensités. Plus précisément, les chercheurs ont déterminé la puissance que les rameurs pouvaient libérer lors d’un effort au seuil anaérobie [WAT] et à une intensité où la concentration des lactates augmentait à 4 et 8 millimoles dans leur sang [W4 et W8] respectivement. Le seuil anaérobique est le point où l’intensité de l’exercice commence à devenir si élevée que les muscles commencent à produire plus de lactates que le corps ne peut en métaboliser. Le niveau de lactates commence à augmenter.

creatine-endurance

Résultats de l’étude

La créatine, le HMB et certainement la combinaison de créatine et de HMB semblaient augmenter la puissance avec des efforts au seuil anaérobie et avec un niveau de lactates de 4 millimoles mais ces effets n’étaient pas statistiquement significatifs. L’effet de la supplémentation était cependant significatif si le niveau de lactate atteignait 8 millimoles. La combinaison créatine et HMB était particulièrement efficace.

creatine-hmb

Conclusion sur la prise de créatine et HMB

“L’ingestion de créatine a augmenté la créatine totale des muscles, et par conséquent influence le recyclage ATP/phosphocréatine, ce qui peut diminuer la production des lactates en réduisant la glycolyse (économie de glycogène) à la même intensité, améliorant la capacité anaérobie”, spéculent les chercheurs.

“Le HMB augmente l’expression génétique du récepteur-1 activé par les proliférateurs de peroxysomes (PPAR) […], améliorant ainsi la biogenèse mitochondriale et la fonction oxydative pour augmenter la capacité aérobie. Ce processus consiste à augmenter la densité et la quantité des mitochondries des cellules musculaires, l’angiogenèse, et donc augmente l’oxydation des graisses, ce qui augmente la capacité aérobie”.

“Ces adaptations pourraient économiser le glycogène, qui est un facteur limitant pendant l’exercice d’endurance, augmentant la capacité d’oxydation et réduisant la production des lactates par glycolyse.”

Source de l’article: Combination of creatine and HMB improves the performance of rowers, cyclists and runners

Source Ergo-log: Nutrients 2020 12(1) 193.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Créatine et bêta-alanine associés améliorent les capacités d’endurance

phosphagen-easUne prise de quatre semaines de créatine et bêta-alanine pourrait améliorer la capacité d’endurance des athlètes, selon une étude sponsorisée par des scientifiques du sport de la Florida Atlantic University. L’article a été publié il y a quelques années dans Amino Acids. Ensuite, les conditions de l’étude ne sont pas très rigoureuses non plus. A vous de voir si cela vous sera utile ou pas…

Les chercheurs ne divulguent aucune information sur leurs sujets d’essai, sauf qu’ils étaient de sexe masculin et qu’ils avaient une vingtaine d’années. Étaient-ils entraînés ? Probablement pas. Ils étaient d’ailleurs plutôt lourd de constitution [taille moyenne : 1,72 mètre, poids moyen : 82 kg]. Autre point négatif : pendant les 28 jours où les hommes ont pris les suppléments, ils ne se sont pas entraînés non plus. Mais arrêtons de spéculer sans fondements. Retour sur l’étude…

Les chercheurs ont donné à un groupe de 13 hommes un placebo quotidien contenant 34 g de glucose [Placebo]. Un groupe de 12 hommes a reçu 34 g de glucose et 5,25 g de créatine [Cr] par jour. Un autre groupe de 14 hommes a reçu 34 g de glucose et 1,6 g de bêta-alanine [B-Ala]. Un dernier groupe de 16 hommes a reçu 34 g de glucose, 5,25 g de créatine et 1,6 g de bêta-alanine [CrBA].

Phosphagen Elite ne contient pas que de la créatine et du bêta-alanine…

Et cela nous amène à un autre problème méthodologique. Les hommes du groupe CrBA ont reçu leur glucose, créatine et bêta-alanine sous la forme du supplément EAS Phosphagen Elite. EAS a arrêté la production de Phosphagen Elite en 2010. Le supplément ne contenait pas seulement du glucose, de la créatine et de la bêta-alanine Note EM: {Electrolytes et taurine comme noté sur l’image ci-dessous}. Les autres composantes n’étaient pas particulièrement spectaculaires mais méthodologiquement ce n’est pas très intelligent, d’autant que les chercheurs ne les mentionnent pas dans leur article.

Ils ont demandé à leurs sujets de rouler sur des cycles de manière de plus en plus intenses, avant et après la période de supplémentation. Ceci afin de pouvoir déterminer le seuil de lactate [LT] et le seuil ventilatoire [VT] chez les hommes. Le LT est le point auquel le niveau de lactates dans le sang commence à augmenter au fur et à mesure que l’effort physique augmente. Le VT est le point auquel, à mesure que l’effort augmente, les sujets non seulement respirent davantage, mais respirent aussi plus profondément [parce que les besoins en oxygène du corps augmentent exponentiellement].

Note EM: Pour vous aider à comprendre ce qui est avancé ici, et sans produire de confusion sur cette idée fausse d’augmentation d’acide lactique intramusculaire qui en réalité n’existe pas, les chercheurs de l’étude cite celle de Suzuki et al. (2002), suggérant que la carnosine (bêta-alanine + histidine) sert de tampon contre les ions H+ en aidant au maintien de l’équilibre acido-basique lorsque de grandes quantité de ces ions sont produits par un exercice court et à forte intensité. Notons que la phosphocréatine exerce également cet effet tampon.

creatine-beta-alanine-lactate

creatine-beta-alanine-seuil-ventilation

Pour le VT et le LT, les chercheurs ont mesuré l’absorption d’oxygène des hommes et le nombre de watts qu’ils ont générés. En outre, les chercheurs ont également mesuré l’absorption maximale d’oxygène des sujets – qui demeure le prédicteur le plus important de la capacité d’endurance – et la durée pendant laquelle les hommes ont pu continuer à faire du vélo à mesure que l’intensité augmentait (TTE) – voir ci-dessous.

beta-alanine-creatine-cycling

creatine-beta-alanine-cycling

creatine-cycling

creatine-endurance

Les astérisques indiquent si les changements mesurés étaient statistiquement significatifs.

Conclusion des chercheurs sur l’association créatine et bêta-alanine pour l’endurance

“Quatre semaines de supplémentation en créatine et bêta-alanine ont démontré des améliorations significatives dans cinq des huit indices d’endurance cardiorespiratoire mesurés pendant l’ergométrie incrémentale d’exercice du cyclisme”, concluent les chercheurs. “La supplémentation en Cr et b-Ala a permis d’améliorer deux et un des indices, respectivement.”

Cela semble positif mais nous devons ajouter que la supplémentation en créatine et bêta-alanine n’a eu aucun effet sur l’absorption maximale d’oxygène. De plus, le nombre de secondes pendant lesquelles les hommes ont pu continuer à faire du vélo n’a augmenté que dans les groupes placebo et créatine. Ainsi, pour deux des variables les plus importantes, la supplémentation avec créatine et bêta-alanine n’a eu aucun effet.

C’est pourquoi, hormis les ambiguïtés méthodologiques, nous ne sommes pas prêts à conclure de cette étude que les athlètes sont susceptibles de bénéficier d’un complément avec la combinaison en question. Cela dépend entièrement du type d’effort que l’on attend d’eux. Sont-ils censés fonctionner selon le seuil de lactate et le seuil de ventilation ? Dans ce cas, peut-être. Sont-ils censés performer à un plus haut niveau d’intensité ? Dans ce cas, peut-être pas.

Source de l’article: Creatine and beta-alanine combined improve endurance capacity

Source Ergo-log: Amino Acids. 2007 Sep;33(3):505-10.

Note EM: Retenons simplement cette étude comme indicative, le manque de neutralité objective ainsi que la présence d’électrolytes et de taurine nous empêchent clairement de la prendre au sérieux, comme je le disais plus haut dans l’article. La créatine avait donné des signes cliniques plus encourageants sur la récupération après un entraînement d’endurance mais concernant le bêta-alanine, il est clair que nous ne pouvons rien avancer pour l’instant. Certaines études donnent des résultats positifs par rapport à une problématique donnée, d’autres non. Par soucis de rigueur scientifique, il est aussi important de traiter de l’absence de résultats que de résultats positifs lorsqu’ils sont démontrés.

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Un supplément d’astaxanthine pour stimuler la prise de masse musculaire chez les personnes vieillissantes

astamed-myoLa marche est une activité physique indéniablement saine mais elle ne développe pas de masse musculaire. Mais cela pourrait changer si vous combinez la marche avec un supplément d’astaxanthine. C’est du moins ce que des chercheurs de l’Université de Washington affirment dans le Journal of Cachexia, Sarcopenia and Muscle. Que se passerait-il si vous donniez de l’astaxanthine aux personnes qui font de l’exercice de résistance ?

L’étude sur les antioxydants, l’astaxanthine et quelques autres nutriments…

Les chercheurs ont demandé à 42 sujets âgés de 65 à 82 ans de marcher 3 fois par semaine à un rythme soutenu sur un tapis roulant pendant 3 mois. La moitié des sujets ont reçu un placebo, l’autre moitié un supplément de 12 milligrammes d’astaxanthine, 10 milligrammes de vitamine E sous forme de tocotriénols et 6 mg de zinc par jour.

Les chercheurs ont utilisé le produit Astamed que vous voyez ci-dessus. Astamed a parrainé l’étude.

Les résultats de l’étude

A la fin de la période d’administration, la concentration d’astaxanthine dans les muscles des sujets du groupe expérimental était 26 fois plus élevée que dans le groupe témoin. L’astaxanthine serait un antioxydant qui s’accumule apparemment dans les muscles, soupçonnent les chercheurs. Avant et après la période d’administration, les chercheurs ont déterminé la force que les muscles des sujets d’essai pouvaient développer [MVC]. En même temps, ils ont mesuré la masse musculaire des sujets de test [CSA] à l’aide de scanners. Les deux paramètres ont augmenté davantage dans le groupe astaxanthine que dans le groupe placebo. En fait, le groupe placebo n’est pas devenu plus fort et n’a pas pris de masse musculaire. [En bas à gauche]

astaxanthine-exercice

Avant et après la période de supplémentation, les chercheurs ont déterminé la distance que les sujets pouvaient parcourir en 6 minutes, à un rythme qui leur convenait. Cette distance a augmenté d’environ 8% dans les deux groupes. [En haut à droite]

Conclusion

“L’entraînement physique combiné à une formulation de composés anti-inflammatoires et antioxydants naturels a amélioré la force et la taille des muscles chez les sujets âgés plus que le seul entraînement physique”, écrivent les chercheurs. “Cela a été fait sans sacrifier les améliorations de la distance de marche et de l’endurance qui accompagnent généralement l’entraînement de l’endurance.”

Source de l’article: Supplementing with astaxanthin turns walking into bodybuilding

Source Ergo-log: J Cachexia Sarcopenia Muscle. 2018 Oct;9(5):826-33.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Une augmentation significative de la testostérone avec ActivaTe Xtreme de DS Sports

Je connaissais ActivaTe Xtreme de DS Sports mais c’est un complément que je n’avais jamais testé. Je m’étais d’ailleurs renseigné depuis longtemps le rapport testostérone/SHBG et testostérone libre mais ce n’est pas ce complément qui m’avait mis sur la voie pour formuler le Virilis V1 de Yam Nutrition. Cela étant, il est assez rare qu’un “booster” de testostérone soit étudié sur le plan scientifique, cela arrive d’ailleurs souvent par accident comme le relate cet article. Parfois, il arrive aussi qu’une marque se décide à réfléchir réellement à la manière dont il serait possible d’augmenter le métabolisme de cette hormone clé chez l’être humain. Parfois, c’est aussi ce genre de marques qui vous proposera aussi des molécules qui n’ont rien à voir avec des compléments alimentaires; j’ai donc pris l’habitude de m’en méfier depuis longtemps. Cependant, il faut aussi savoir faire la part des choses et ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain (c’est préférable). Cela étant, je vous laisse avec la traduction de cet article d’Ergo-log. Avec ce dernier, nous avons à nouveau l’occasion de développer notre culture physique. Mais pensez aussi à vous inscrire à la newsletter afin de vous tenir au courant de la parution des nouveaux articles.

Eric Mallet

———————————

activate-xtremeDes endocrinologues d’Exeter, en Angleterre, ont retrouvé un taux anormalement élevé de testostérone chez un homme de 19 ans. L’homme n’était pas satisfait de sa libido, il avait donc acheté ActivaTe Xtreme. Il s’agit d’un supplément développé pour stimuler la testostérone à base de plantes, développé par Driven Sports. Et bien que vous ne trouverez aucune mention de composés stéroïdes obscurs sur l’étiquette d’ActivaTe Xtreme, le complément a probablement causé l’augmentation de testostérone chez ce jeune homme.

Toujours est-il que la composition d’ActivaTe Xtreme n’est plus la même…

Pour information, Driven Sports a récemment changé la composition d’ActivaTe Xtreme. Le supplément dont nous discutons dans cet article est l’ancien ActivaTe Xtreme. La composition du produit est indiquée ci-dessous. Premier composant, la version d’ActivaTe Xtreme dont nous parlons contient du 3,4-divanillyltétrahydrofuranne, connu sous le nom de divanil.

Le divanil est un composant organique que l’on trouve dans la racine de l’ortie [Urtica dioica]. Le divanil est à même de se fixer à la SHBG dans le sang, de sorte qu’elle ne peut plus se lier et neutraliser la testostérone. De cette façon, le divanil augmente la concentration de testostérone libre.

3-4-Divanillyltetrahydrofurane

Le 3-4-Divanillyltétrahydrofurane, la substance active de l’ortie (racine)

icariine-epimedium

L’icariine de l’Epimedium sagittatum

Le deuxième composant d’ActivaTe Xtreme est un extrait d’épimède, plus connu en anglais sous le nom d’Horny Goat Weed [Epimedium sagittatum]. Il contient de l’icariine [formule structurale montrée ci-contre], qui stimule la production de testostérone. Il le fait probablement en stimulant l’activité du second messager cGMP dans les testicules. Un troisième composant d’ActivaTe Xtreme augmente également le taux de testostérone. Il s’agit d’un extrait de Basella alba. Si vous êtes un lecteur régulier de ce site, vous avez probablement déjà deviné quelle autre anomalie les médecins ont retrouvé dans le sang de notre homme…

ActivaTe Xtreme contient également de l’indole-3-carbinol ou I3C. C’est un composant que l’on retrouve dans les choux. I3C stimule les enzymes qui transforment l’estradiol en métabolites inactifs. Moins d’estradiol signifie que l’hypophyse produit plus de LH. Et la LH est l’hormone qui stimule les testicules pour produire de la testostérone. Enfin, ActivaTe Xtreme contient du zinc, des extraits végétaux de Pinus sylvestris et de Rhodiola rosea. La supplémentation en zinc stimule la production de testostérone – du moins si vous n’avez pas peur des fortes doses.

Mais revenons-en aux médecins britanniques. Parce que le jeune homme se plaignait d’avoir une faible libido, les médecins ont examiné son sang. Ils s’attendaient à constater de faibles niveaux de testostérone et de LH. En fait, c’est le contraire qui s’est avéré être le cas. L’homme avait des taux extrêmement élevés de LH et de testostérone. Les chercheurs voulaient exclure la possibilité que l’homme ait utilisé de l’hCG, ils ont donc également mesuré le niveau de cette hormone. Et ils n’ont rien trouvé.

activate-xtreme-testosterone

Le jeune homme présentait aussi des quantités anormalement élevées d’estradiol dans le sang. C’était parce que la testostérone s’était convertie, comme les médecins le soupçonnait. Les médecins ont demandé au sujet de ne pas prendre de supplément pendant un mois, après quoi les médecins l’ont examiné de nouveau. Son taux sanguin s’était normalisé.

activate-xtreme-ds-sports

ActivaTe Xtreme avait augmenté le taux de testostérone du sujet

Donc, selon les médecins, c’était bien le supplément qui avait fait exploser le taux de testostérone du sujet. Mais la raison pour laquelle, malgré le niveau élevé de testostérone, l’homme s’était plaint d’avoir une faible libido, cela n’est pas très clairement explicité dans l’article. Les médecins n’en parlent même pas. Ils indiquent par contre qu’ils étaient impressionnés par la formule d’ActivaTe Xtreme.

Le complément a été fabriquée de la même manière qu’un anti-œstrogène comme le tamoxifène. Apparemment, les médecins n’ont jamais pensé à demander à l’homme s’il n’avait pas utilisé du Nolvadex ou quelque chose de semblable en cachette, et ils ne l’ont pas recherché dans son sang non plus.

“Le développement d’ActivaTe Xtreme est une astuce biochimique très intelligente”, écrivent les Britanniques. “Ce cas met en évidence un nouveau modèle biochimique que nous devrions connaître ; une augmentation de testostérone qui n’est pas associée à une LH supprimée et qui justifie une investigation plus approfondie.”

La dernière version d’ActivaTe Xtreme ne contient plus de Basella alba. Cet extrait végétal stimule non seulement la production de testostérone mais aussi celle de l’estradiol. La nouvelle version contient cependant des extraits de Brassaiopsis glomerulata, qui présentent un effet anti-œstrogénique.

Source de l’article: Man’s testosterone level sky-high from ActivaTe Xtreme

Source Ergo-log: Clin Chim Acta. 2011 Oct 9;412(21-22):1999-2001.

 

En savoir plus »
2 Commentaires

Un régime alimentaire riche en protéines ne fait pas pour autant de votre Whey un complément moins anabolique

proteine-wheySi vous suivez un régime alimentaire riche en protéines, votre corps métaboliserait les acides aminés de ces protéines moins efficacement que si vous en consommiez peu. Mais cela n’aurait pas de conséquences négatives sur le stimulus anabolique d’un shake à base de protéines de lactosérum, selon une étude néerlandaise de 2017. De là, nous pourrions considérer cette étude comme une indication que les athlètes de force qui ont déjà un régime alimentaire riche en protéines bénéficieraient quand même des bénéfices d’un milk-shake avant ou après leur entraînement.

L’étude sur la “Whey” et les régimes alimentaires riches en protéines

Un nutritionniste de Maastricht a divisé 24 hommes âgés de 55 à 75 ans en 2 groupes. Ils ont donné à un groupe pendant 14 jours une diète contenant 0,7 gramme de protéines par kilogramme de poids corporel. [Low Pro] Un autre groupe a reçu un régime alimentaire pendant 14 jours qui lui a fourni 1,5 gramme de protéines par kg de poids corporel. [High Pro]

A la fin de cette période, les hommes ont reçu un milk-shake contenant 25 grammes de lactosérum. Certains acides aminés contenus dans le shake ont été marqués. Cela a permis aux chercheurs de déterminer le métabolisme des acides aminés contenus dans le lactosérum dans l’organisme.

Les résultats de l’étude

Après avoir ingéré le milk-shake, les chercheurs ont vu un peu moins d’acides aminés apparaître dans le sang des hommes du groupe High Pro que dans celui des hommes du groupe Low Pro. La différence était statistiquement significative.

assimilation-proteine

assimilation-proteine-leucine

L’efficacité avec laquelle l’organisme traite les acides aminés diminue à mesure que la quantité de protéines dans l’alimentation augmente. Cependant, cet effet n’a eu aucune conséquence sur la synthèse des protéines musculaires après la consommation de lactosérum.

Conclusion sur le rapport entre un régime alimentaire riche en protéines et la prise de lactosérum

“En conclusion, l’accoutumance à un apport protéique faible (0,7 g/kg/j) par rapport à un apport protéique élevé (1,5 g/kg/j) augmente la libération postprandiale d’acides aminés dérivés des protéines alimentaires dans la circulation, sans modification ultérieure des taux de synthèse protéique musculaire post-absorptive ou de synthèse protéique musculaire post-prandiale après ingestion de 25 g de protéines” écrivent les chercheurs.

Source de l’article: High protein diet does not make your whey shake less anabolic

Source Ergo-log: Am J Clin Nutr 2017;105:332-42.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Un supplément de magnésium pour réduire la tension artérielle ?

magnesiumUn supplément contenant une dose raisonnable de magnésium abaisserait la tension artérielle. L’effet n’est pas écrasant mais serait suffisamment important pour réduire légèrement le risque d’AVC. Les épidémiologistes de l’Université de l’Indiana en ont tiré cette conclusion après avoir effectué une méta-analyse. Ils ont recueilli des données de 34 études déjà publiés et les ont analysées de nouveau.

La méta-analyse sur le magnésium et la tension artérielle

Environ deux mille personnes ont participé aux études scientifiques que les chercheurs ont utilisés. Certains avaient augmenté leur tension artérielle, d’autres non. La durée des essais variait de six semaines à six mois. Les doses variaient entre 260 et 940 mg de magnésium par jour.

La plupart des participants avaient reçu des composés inorganiques de magnésium comme l’oxyde de magnésium, l’hydroxyde de magnésium ou le chlorure de magnésium. D’autres avaient reçu des analogues organiques comme le magnésium aspartate, lactate, citrate ou le pidolate de magnésium. Les chercheurs n’ont pas examiné l’effet des différents types de suppléments de magnésium.

Les résultats de la méta-analyse

Au plus la dose était élevée, au plus la réduction de la pression artérielle systolique et diastolique était marquée.

magnesium-tension-arterielle

La concentration de magnésium dans le sang a atteint son point culminant après 2 à 3 mois de supplémentation. Il peut donc s’écouler un certain temps avant que les effets de la supplémentation ne soient observés et que la tension artérielle ne baisse réellement.

magnesium-sanguin

Si vous preniez un peu moins de 400 mg de magnésium par jour, selon cette étude, la tension artérielle systolique moyenne d’un individu devrait baisser de 2 points après un mois. La tension artérielle diastolique aura baissé de 1,78 point.

Conclusion de l’étude

“La méta-analyse, basée sur les résultats de 34 essais randomisés, à double insu et contrôlés par placebo, a montré un effet antihypertenseur significatif de la supplémentation en magnésium sur la tension artérielle systolique et diastolique chez des adultes normalement stressés ou hypertendus “, ont écrit les chercheurs.

“Nos résultats suggèrent que les suppléments oraux de magnésium peuvent être recommandés pour la prévention de l’hypertension ou comme traitement antihypertenseur adjuvant, bien que de futurs essais cliniques comparatifs randomisés rigoureusement conçus avec évaluation de la tension artérielle comme résultats primaires soient justifiés pour fournir des preuves confirmatoires.”

Source de l’article: Magnesium supplement lowers blood pressure

Source Ergo-log:Hypertension. 2016 Aug;68(2):324-33.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire