Un supplément de pollen de palmier-dattier augmenterait le taux de testostérone

pollen-palmier-dattier-testosteroneAu Moyen-Orient et dans le monde arabe, les guérisseurs traditionnels utilisent le pollen de palmier-dattier comme traitement contre la stérilité. Une étude animale publiée dans l’African Journal of Pharmacy and Pharmacology confirme que les suppléments de pollen de palmier dattier pourraient intéresser les hommes qui souhaitent augmenter leur taux de testostérone. Note EM: Ici, nous bénéficions des résultats de la supplémentation mais les mécanismes biologiques permettant une élévation de l’hormone n’ont pas été élucidés dans cette étude.

L’étude sur le pollen de palmier-dattier

Yasir Arfat, chercheur à l’université polytechnique Northwestern de Xi’an, a réalisé une expérience avec deux groupes de rats mâles. Pendant 35 jours, il a administré chaque jour un placebo aux animaux d’un groupe, et les animaux du groupe expérimental ont reçu du pollen de palmier dattier. Le pollen provenait de Phoenix dactylifera, la variété de palmier-dattier cultivée en Arabie Saoudite. Si les rats avaient été des humains adultes, ils auraient reçu environ 1200-1500 milligrammes de pollen par jour.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Les sulfoxydes de cystéine des oignons stimuleraient la testostérone

oignon-testosteroneIl y a quelques années, je vous avais traduit un article sur l’influence de l’oignon sur la testostérone. A vrai dire, j’étais assez surpris de voir à quel point cet article avait été suivi. Et si cette influence est bien réelle, c’est que certaines molécules agissent effectivement sur ce processus hormonal complexe qu’est la libération hormonale. Ce nouvel article nous donne déjà plus d’informations concrètes à ce sujet. Toujours est-il que le premier article sur l’oignon avait eu un succès étonnant. Certains lecteurs avaient même été jusqu’à se confectionner un jus d’oignon. Personnellement, j’ai du mal à imaginer comment il est possible d’avaler ce genre de mixture.

Je ne ferais pas non plus sans rappeler que des personnes, sans doute bien intentionnées, vous diront que l’oignon est un bon chélateur des métaux lourds. Cependant, vous ne pouvez pas savoir a priori si la teneur des oignons que vous consommez est en dessous des normes ou pas. Cette valeur varie naturellement en fonction des sols. Même si vos oignons sont bio, vous n’aurez aucune certitude à ce sujet. C’est une raison tout à fait rationnelle pour vous déconseiller de consommer de l’oignon de manière répétée à plus ou moins long terme. L’ail des ours, car il contient certains composants similaires à ceux de l’oignon, a également fait l’objet de ce genre de publicité non vérifiée. Cependant, aucune étude scientifique sérieuse ne prouve que l’ail des ours, pas plus que d’autres végétaux, ne protège ou ne réduit la présence des métaux chez l’homme. Anyway, voici l’article d’Ergo-log…

En savoir plus »
Aucun commentaire

Un extrait végétal inhibe l’œstradiol via le récepteur arylhydrocarboné

prunella-vulgarisIl y a de cela quelques temps, nous vous avions parlé des extraits anti-oestrogéniques de la plante tropicale Brassaiopsis glomerulata. Il s’agit d’ailleurs d’un végétal qui a fait son chemin dans le monde des suppléments de la musculation et dans Triazole de DS Sport en particulier. Le Triazole contient également des extraits végétaux du Prunella vulgaris, une plante que l’on retrouve partout en Europe. A ce sujet, c’est en 2009 que des chercheurs américains spécialisés dans le cancer ont publié une étude sur des cellules et des animaux dans laquelle ils ont étudié le fonctionnement de ces substances.

Les chercheurs, financés par le gouvernement américain pour étudier des préparations à base de plantes que de plus en plus de femmes utilisent, ont découvert lors d’un dépistage que des extraits de Prunella vulgaris présentaient un effet anti-œstrogénique. Ils ont ensuite examiné les préparations de plus près.

Les chercheurs ont exposé des cellules dotées de récepteurs à l’œstradiol au DES, un œstrogène synthétique, et à l’extrait de Prunella vulgaris [PV]. Le DES a stimulé la synthèse de l’enzyme phosphatase alcaline mais le Prunella vulgaris a inhibé sa synthèse. À une concentration de 50 microgrammes par millilitre, l’extrait était presque aussi efficace que le fulvestrant, un anti-œstrogène médicamenteux [ICI]. Son nom commercial est Faslodex. Les médecins l’utilisent pour traiter le cancer du sein.

En savoir plus »
Aucun commentaire

La Withaférine A, un anti-œstrogène (et peut-être aussi un anabolisant) de l’Ashwagandha

ashwagandha-withaferineSelon des études cliniques ou sur l’animal – principalement sponsorisées -, la supplémentation en Ashwagandha  augmenterait les niveaux de testostérone et stimulerait le développement du tissu musculaire. Les chercheurs de l’Institut du cancer de l’Université de Pittsburgh pourraient avoir découvert en 2011 comment l’Ashwagandha peut produire ces effets sur l’organisme. Leurs recherches mettent en évidence l’activité pharmacologique de la withaférine A, un ingrédient actif important de l’Ashwagandha.

La withaférine A présenterait un effet contre le cancer du sein

Les chercheurs américains ont exposé des cellules MCF-7 en éprouvette à de la withaférine A sur des concentrations de quelques micromoles. Les cellules cancéreuses ont perdu de leur vitalité. De plus, la withaférine A a endommagé l’ADN des cellules. Les cellules MCF-7 sont des cellules de cancer du sein qui ont besoin d’estradiol pour proliférer.

withaferine-a-mcf-7

Un effet anti-œstrogénique de l’Ashwagandha

On s’attendrait à ce genre d’effets dans des expériences où les chercheurs exposent les cellules MCF-7 à des anti-œstrogènes tels que le tamoxifène. Les chercheurs se sont donc demandé si la withaférine A avait un effet anti-œstrogénique.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Le géranylgéraniol pourrait-il stimuler la testostérone ?

ultra-testLe géranylgéraniol serait une nouvelle molécule “anti-âge” dont nous ne savons presque rien, si ce n’est qu’Antaeus Labs l’a intégré dans son complément pro-testostérone UltraTest. Et maintenant que nous avons lu l’étude japonaise in vitro et sur les animaux parue dans Bioscience, Biotechnology, and Biochemistry en 2018, nous pensons qu’UltraTest pourrait réellement fonctionner.

Le géranylgéraniol

Le corps synthétise le géranylgéraniol comme matière première pour synthétiser le cholestérol, les hormones stéroïdes, la vitamine K et la coenzyme Q10. La molécule est présente dans la nature en tant que constituant des plantes. Par exemple, nous en retrouvons dans les graines de l’arbre sud-américain Bixa orellana. Nous les appelons graines d’Annatto ou Roucou.

geranylgeraniol

graines-annatto

Cuisiniers et entreprises alimentaires utilisent ces graines sous forme séchée comme colorant rouge et substitut du poivre doux. Certains fabricants de compléments alimentaires extraient le géranylgéraniol de l’huile d’Annatto et le mettent dans leurs produits.

L’étude in-vitro

Des scientifiques spécialisés en nutrition de l’université de Tohoku se sont demandés si cette molécule pouvait augmenter la production de testostérone. Ils ont alors exposé des cellules de testicules en éprouvette au géranylgéraniol à différentes concentrations. La concentration de testostérone dans les tubes à essai a augmenté.

geranylgeraniol-testosterone

testosterone-geranylgeraniol

L’étude sur l’animal

Ensuite, les Japonais ont mis du géranylgéraniol dans la nourriture de rats mâles pendant 10 semaines. Si les rats avaient été des humains adultes, ils en auraient reçu environ 30 milligrammes par jour. Effectivement, il est possible de trouver des suppléments contenant de telles quantités de l’extrait d’Annatto dans les magasins en ligne. Ici, le niveau de testostérone des animaux du groupe expérimental a été multiplié par plus de 2.

Conclusion

“Ces résultats mettent en évidence les avantages potentiels du géranylgéraniol comme agent thérapeutique pour de faibles niveaux de testostérone comme l’hypogonadisme tardif chez les hommes”, écrivent les chercheurs. Cependant, nous n’avons pas pu trouver de recherches déjà effectuées sur les effets d’une telle supplémentation chez l’homme.

Source de l’article: Why testosterone boosters with geranylgeraniol might work

Source Ergo-log: Biosci Biotechnol Biochem. 2018;82(6):956-62.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

La lutéoline du persil stimulerait la testostérone

La lutéoline, un flavonoïde présent dans le persil et la céleri, permettrait d’augmenter la production de testostérone par les testicules. A ce sujet, des chimistes canadiens de l’université de Moncton ont publié une étude in vitro dans Cell Biology and Toxicology. Cette étude présenterait un intérêt particulier pour l’industrie des suppléments.

L’étude canadienne sur la lutéoline

Les Canadiens ont exposé des cellules de testicules MA-10 {Note EM: Cellules de Leydig tumorales de souris} à divers flavonoïdes dans des tubes à essai. Puis, ils ont mesuré leur effet sur la production d’hormones stéroïdiennes. Le plus prometteur était la lutéoline, un flavonoïde similaire à la quercétine. C’est pourquoi, dans cet article, nous ne considérerons pas les autres flavonoïdes étudiés.

persil-luteoline

Les chercheurs ont combiné la lutéoline et la forskoline [FSK]. La forskoline imite l’effet d’hormones directrices comme la LH, qui, dans des conditions normales, stimulent les testicules à produire de la testostérone.

Les résultats de l’étude sur l’influence des antioxydants

Plus que les autres flavonoïdes, la lutéoline a augmenté la production de progestérone dans les testicules. Dans la biosynthèse de la testostérone, la progestérone est un précurseur de la testostérone

luteoline-testosterone

luteoline-testosterone

Vous pouvez voir ci-dessus comment la lutéoline a augmenté la production de testostérone. La lutéoline active la protéine StAR, qui joue un rôle clé dans la conversion du cholestérol en hormones stéroïdes.

Conclusion

“La lutéoline a effectivement augmenté l’accumulation de progestérone dépendant de la AMPc à partir des cellules de Leydig MA-10, peut-être par l’activation de Star […]”, concluent les chercheurs. “Ainsi, la lutéoline alimentaire pourrait être potentiellement efficace pour maintenir la stéroïdogénèse chez les hommes vieillissants.”

“Cependant, bien qu’il y ait une corrélation entre l’augmentation de StAR […] et la stimulation de la stéroïdogénèse dans les cellules de Leydig testiculaires, des recherches supplémentaires seront nécessaires pour définir clairement le mécanisme de régulation de la lutéoline sur la synthèse de la testostérone.”

La lutéoline pourrait être un ingrédient intéressant pour les boosters de testostérone pour une autre raison encore. Selon des études in vitro et des études animales, la lutéoline serait également un anti-œstrogène…

Source de l’article: Luteolin, a testosterone booster from parsley

Source Ergo-log: Cell Biol Toxicol. 2018;34(1):23-38.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Un supplément de bore augmenterait le taux de testostérone

borax-molecule-boreSi les hommes prennent 10 mg de bore chaque jour pendant une semaine avec leur petit-déjeuner, leur taux de testostérone libre pourrait augmenter de près de 30% et leur taux d’estradiol diminuerait de 40%. C’est du moins ce qu’ont découvert les scientifiques du sport de l’université des sciences médicales de Téhéran.

Le bore

Les chercheurs ont réalisé une expérience avec huit hommes âgés de 29 à 50 ans. Les hommes ont reçu une capsule contenant 10 mg de tétraborate de disodium. Il s’agit d’un composé contenant du bore, qu’ils ont pris au petit déjeuner. Le nom commun de cette molécule est le borax.

Le borax est un additif alimentaire autorisé à la fois en Iran et dans l’UE. Il est ajouté aux produits de caviar iraniens pour en adoucir le goût. Les fabricants européens utilisent parfois l’E285 pour stabiliser l’acidité des aliments. Les multivitamines contenant du bore contiennent souvent aussi du borax. Pour une personne pesant 100 kg, un apport quotidien de 10 mg de borax est à peu près acceptable selon les normes de l’UE. Aux États-Unis, le borax n’est pas autorisé en tant qu’additif alimentaire.

La supplémentation en bore

La supplémentation a multiplié par 37 la concentration de bore dans le sang des hommes. La concentration de testostérone libre a augmenté de 28 % alors que leur taux d’œstradiol a diminué de 39 %. La concentration de la protéine inflammatoire TNF-alpha a également diminué. Les chercheurs concluent donc que la supplémentation en borax est “saine”.

bore-testosterone

La controverse sur les apports nutritionnels en bore et la testostérone

Des chercheurs de l’université d’Auburn ont déjà essayé de stimuler le niveau de testostérone des culturistes en leur donnant 2,5 mg de bore par jour. Cette expérience n’a pas donné de résultats significatifs. Il est peut-être probable qu’un supplément de bore à plus forte dose aurait eu plus d’effet.

Bien que des études réalisées dans les années 1980 indiquent que le borax n’a pratiquement aucun effet cancérigène, les autorités réglementaires se sont interrogés sur l’innocuité du borax avec les années. Le gouvernement indonésien a alors interdit l’utilisation du borax dans l’alimentation. Il avertit que la consommation à long terme de la substance sur une période de cinq ans augmenterait le risque de cancer du foie.

La toxicité du bore chez l’être humain en fonction de la dose n’est pas clairement établie

De plus, les toxicologues de l’Institut national américain des sciences de la santé environnementale concluent, à partir d’études sur les animaux, que le bore, à des concentrations de quelques millimoles, peut endommager les testicules. Ces concentrations sont considérablement plus élevées que la concentration dans le sang des sujets iraniens.

Note EM: A l’heure actuelle, la toxicité du bore n’est pas clairement établie car nous ne connaissons pas son rôle exact dans l’organisme. Cependant, l’autorité européenne de la sécurité alimentaire (EFSA) recommande des apports journaliers maximum (alimentation et compléments) de 10 mg par jour. Si le bore permettrait effectivement une élévation de la testostérone libre et une baisse de l’œstradiol, il n’est pas recommandé de dépasser cette limite, étant donné le peu d’informations scientifiques fiables que nous avons sur l’éventuelle toxicité de ce métalloïde.

Source de l’article: Breakfast boron capsule boosts testosterone

Source Ergo-log: J Trace Elem Med Biol. 2011 Jan;25(1):54-8.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire