Vie saine, longévité augmentée et en bonne santé, perspectives d’un futur proche avec Elizabeth Parrish Partie 2

Je vous avais laissé avec la transcription de la conférence de Liz Parrish en plein milieu de son discours. J’étais un peu obligé de le faire car l’article devenait particulièrement long. Voici donc les 20 dernières minutes de transcription de cette conférence très étonnante sur la longévité et les perspectives futures sur le vieillissement sain et en bonne santé de l’être humain. Cette deuxième partie est sans doute encore plus étonnante que la première. Ici, Elizabeth Parrish nous informe des moyens que nous aurons bientôt pour vieillir en bonne santé. Si vous n’avez pas lu la première partie, je vous invite à le faire dès maintenant…

Eric Mallet

—————————————

Mais comment faisons-nous pour déterminer la durée de vie de l’être humain alors qu’il peut vivre jusqu’à plus de 80 ans ? La raison pour laquelle nous faisons des recherches sur les souris, c’est qu’elles ont une durée de vie très courte et que cela devient particulièrement évident lorsque nous augmentons leur longévité. Nous pouvons examiner les marqueurs prédictifs du vieillissement biologique. Donc, ici, au milieu de la ligne rouge, la courbe descendante correspond à la courbe de la mortalité, avec différentes personnes en rapport à différentes trajectoires de vieillissement. Donc, tout le monde ne vieillit pas de manière biologique au même rythme.

comment-mesurer-predire-l-age-biologique

 

Certains d’entre nous sont biologiquement plus vieux qu’ils ne le sont pour un même âge. C’est très intéressant et ce que nous devons faire est, de manière assez basique, de remettre la science au centre de toute cette affaire. Nous devons comprendre et en réalité, développer des biomarqueurs prédictifs du vieillissement biologique et je suis ici pour vous dire qu’ils n’existent pas à l’heure actuelle.

 

marqueurs-biologiques-vieillissement

 

Sur notre plateforme, nous voudrions mettre en place de nouvelles entreprises qui travaillent sur les marqueurs du vieillissement pour constater à quel points ils sont précis dans le temps avec nos produits et actuellement nous étudions environ 70000 points d’informations chez les patients afin d’analyser ce qu’ils font et comment ils le font. Quand vous vous rendez chez le médecin et que vous avez 75 ans et que votre médecin vous dit: “Oh, vous avez l’air d’être en bonne santé” et qu’il vous renvoie chez vous, en réalité, vous n’êtes pas en bonne santé à 75 ans parce que c’est actuellement une impossibilité physique. Donc, ce que nous devons faire est de mieux comprendre ce que veut dire être en bonne santé.

La longueur des télomères n’est pas un élément prédictif exact du vieillissement biologique

Certains sujets dont nous avions discuté par le passé concerne la longueur des télomères. C’est précisément cela qui nous permet de dire à quel point une personne est âgée sur le plan biologique. Mais en réalité, ce n’est pas exact car lorsque les télomères raccourcissent, cela peut nous donner un indice prédictif sur le temps qui vous reste avant que vous contractiez une maladie mais à vrai dire, les télomères peuvent rester petit sur une période de temps significativement longue. Et alors que la science progresse et que nous utilisons les outils que nous nous sommes donnés, ou nos découvertes, de manière à ce que nous puissions constater ces éléments biologiques, nous pouvons maintenant utiliser ces outils afin de vraiment examiner en profondeur les éléments qui se présentent à nos yeux quand nous parlons de vieillissement biologique.

 

biomarqueurs-vieillissement

 

Et donc, les prérequis nécessaires à l’établissement de ces biomarqueurs devraient être prédictifs sur le plan de la fonction physiologique, cognitive et physique de manière plus efficace que l’âge chronologique. Ils devraient aussi être prédictifs du nombre d’années restantes d’un fonctionnement métabolique correct pour un individu. C’est sur ce point précis que nous rencontrons le plus de difficultés en ce moment. Ils devraient être invasifs au minimum et financièrement accessibles aux individus. A nouveau, je ne pense pas que la santé devrait coûter de l’argent. Je pense que nous devons réaliser qu’en ayant des personnes en bonne santé, nous pourrions économiser une quantité énorme d’argent et donc, d’économiser de nombreuses ressources. Ces biomarqueurs du vieillissement devrait être plus que de simples facteurs de risque et devraient être à même de représenter le niveau global de santé général de l’individu.

biomarqueurs-sante-vieillissement

 

Donc les trois types de marqueurs que nous étudions actuellement sont les profils de méthylation, le protéome et la longueur des télomères (niveau moléculaire). Au niveau clinique, il s’agit du Vo2 Max et du C-Pex (test d’exercice cardiopulmonaire) et au niveau physiologique, il s’agit de l’imagerie MRI et du rapport des graisses viscérales. Ces informations se révèlent plutôt significatives sur le niveau de santé mais à nouveau, il se trouve qu’il est particulièrement difficile d’obtenir des biomarqueurs fiables quant à votre âge biologique. Nous pouvons juste dire si vous êtes en bonne santé ou non, pour une partie de votre corps mais probablement pas de manière globale. Donc, ce sur quoi nous portons nos efforts est le multiomics  (Note EM: Approche d’analyse biologique où les ensembles de données sont définis à partir des multiples “omes” comme le génome, le protéome, le transcriptome, l’épigénome et le microbiome) et le nombre d’omes que nous pouvons définir à partir d’une personne.

 

technologie-diagnostic-sante

 

Vous pourriez penser que nous avons résolu le problème, excepté qu’aussi vastes que sont ces omes, ils ne sont pas compris. Mais cela ne veut pas dire que nous devrions les laisser ensemble car ils sont de mieux en mieux compris avec le temps. Ils nous aideront réellement à bâtir le profil de la santé type qui nous aidera à obtenir des développements futurs. Et la raison pour laquelle nous pouvons faire cela, c’est parce que le coût du séquençage génomique s’est effondré de manière significative. Rappelez-vous que vous ne pouvez pas seulement acheter votre séquence génomique mais que vous pouvez aussi étudier votre microbiome et tout une myriade d’autres informations fantastiques à propos de votre santé à notre époque !

 

comprendre-genome

 

Et alors que notre compréhension du génome augmente, notre capacité à l’altérer et à l’éditer augmente en parallèle. Donc, avec la compréhension, nous agissons encore plus vite. La bio-informatique est ce sur quoi notre entreprise travaille en ce moment. Nous travaillons sur l’accélération du développement de médicaments afin qu’ils puissent vous servir plus rapidement et certains des autres marqueurs que nous étudions: profil épigénétique, mutations, niveau de NAD+ qui est très “tendance” en ce moment… Et en particulier en ce qui concerne la vascularisation de l’organisme, l’analyse de sang, la longueur des télomères, les marqueurs de la sénescence, l’activité de réparation de l’ADN, et la capacité de guérison. Celui-ci en particulier est intéressant parce que nous ne voulons certainement pas vous blesser en attendant que vous guérissiez.

 

stategies-therapies-personnalisees

 

Une des idées vraiment uniques sur laquelle nous travaillons actuellement consiste à comprendre comment prendre la cellule d’un patient et d’accélérer le vieillissement d’une de ces cellules pour connaitre le type de maladies dont vous pourriez mourir dans le futur. Il s’agit à vrai dire d’un processus particulièrement passionnant et très intéressant. Les résultats que nous en obtenons nous permettent d’obtenir une véritable médecine personnalisée. Dès à présent, la thérapie génique est transférée sur notre plateforme PAP (Personalized and Precision Medicine), des gènes dont nous pouvons tirer partie…

 

medecine-precision-personnalisee

 

Mais alors que nous nous portons de plus en plus vers le futur, nous savons que certaines personnes ont des gènes qui semblent bénéfiques à une espérance de vie plus longue. Nous savons que certaines familles comportent des personnes qui vivent très longtemps, ce qui n’est pas le cas pour la mienne, et c’est la raison pour laquelle nous voudrions bénéficier d’une médecine de précision afin que chaque personne puisse bénéficier de son potentiel le plus élevé. Donc, cela commence avec le diagnostic et le prognostic et à nouveau, il s’agit du point sur lequel je ne peux insister plus encore. Ces données s’avèrent tout particulièrement importantes. L’expérimentation personnalisée, c’est à ce niveau que se prépare la culture cellulaire de manière à améliorer la longévité de la cellule et de découvrir ce que vos facteurs de risques pourraient représenter et bien sûr, le traitement personnalisé. Mais nous ne réalisons pas ces process dans l’ordre en réalité parce que nous pensons que nous ne pouvons pas attendre que chaque sujet soit en place mais de toute manière, les données humaines sont les plus importantes et nous devons absolument les obtenir pour en arriver là.

 

essai-clinique-therapie-cellulaire

 

Je discutais avec Parker un peu plus tôt et nous évoquions la montagne qui se dresse devant nous actuellement et les progrès que nous avons réalisés jusqu’à présent, et de la montagne vers laquelle nous voulions nous rendre. En réalité, personne n’a vraiment envie de traverser la vallée de la mort ensemble. A vrai dire, nous n’y allons pas, à moins de passer à travers cette vallée. Nous devons être à même d’agir. Nous devons réaliser que maintenant, nous avons un risque de mortalité de 100%. Et de manière à nous rendre de l’autre côté, en tant qu’être humain, nous devons tous faire partie de l’expérience. Nous allons tous devoir devenir un élément actif, mené par la foi, même s’il s’agit d’être motivé par une foi personnelle, de manière à obtenir ces données biologiques. Aujourd’hui, le système de santé intégré, les entreprises avec lesquelles nous travaillons, connaissent un nombre incalculable de personnes qui ont un besoin urgent de traitements.

Et c’est vraiment une chose fantastique parce que cela nous donne accès à une masse imposante de données. Cependant, nous voudrions replacer ces thérapies géniques vers la médecine de prévention parce que c’est à ce niveau que se joue la réelle économie de soin. Lorsque nous utilisons cette médecine préventive, et que vous ne tombez pas malade au départ, c’est là que vous observez la véritable force des thérapies. Donc, aujourd’hui, il y a 425 thérapies géniques en cours d’évaluation clinique, ainsi que 533 thérapies cellulaires en cours d’évaluation. C’est une très bonne nouvelle pour chacun mais même à l’état d’essai clinique, cela ne veut pas dire que ces thérapies vous profiteront directement et de manière très rapide. Cela veut dire qu’il faudra vraiment se retrousser les manches pour que cela puisse s’ouvrir à la médecine expérimentale afin que chacun puisse y avoir accès alors que l’ingénierie tissulaire se situe sans doute entre la cellule et la thérapie génique. Donc, comment Bioviva se procure t-elle des informations sur l’être humain ? Je veux dire de manière significative et efficace. Comment pouvons-nous vous aider ?

 

essais-cliniques-adaptatifs

 

Nous pouvons aider avec des essais cliniques adaptatifs en nous assurant que les bons patients reçoivent les bonnes thérapeutiques. En faisant ceci, nous minimisons les effets de buzz, de bruits et de déchets dans le système; en nous assurant que les résultats soient les plus pertinents possibles. Rappelez-vous que nous ne sommes pas ici pour valider n’importe quel médicament en particulier mais que nous sommes là pour constater s’ils fonctionnent ou pas.

prealable-therapeutic-ideal

 

Et donc, les préalables nécessaires à une thérapeutique idéale commenceraient par l’obtention d’une sécurité d’informations chez les animaux, même si nous savons que parfois nous ne pouvons l’obtenir mais de bénéficier de sources de données sur la toxicologie est particulièrement important pour faire progresser les thérapeutiques plus en avant. Et d’obtenir une efficacité affirmée chez l’être humain est  bien mieux encore. Maintenant nous intervenons pour donner à l’homme le droit d’accéder aux thérapeutiques car nous croyons qu’il s’agit d’un droit de l’homme et qu’aucun gouvernement ne devrait vous passer au dessus de la tête pour vous interdire de faire exactement ce que vous voulez de votre corps. Nous voudrions faire en sorte de moduler les multiples biomarqueurs de l’âge en une seule fois. Les biomarqueurs du vieillissement que je vous ai montré, si nous pouvons en maîtriser plus d’un, nous en serons stupéfaits.  Si nous pouvons juste en maitriser un seul, cela sera déjà très bien parce que nous étudions actuellement les thérapies communes que vous prendrez.

Les effets préventifs, nous en avons déjà parlé. Nous voudrions établir ces thérapeutiques dans le cadre de la médecine préventive. Il existe des similarités avec l’immunisation et la thérapie génique est très similaire avec l’immunisation. Bien-sûr, ralentir le vieillissement est un marché de plusieurs milliards de dollars, très clairement, mais d’inverser le vieillissement biologique est l’objectif réel; de créer des thérapies géniques qui régénèrent la cellule plus rapidement qu’elle ne se dégrade et nous avons de très bonnes preuves que nous pouvons le faire avec ce que nous avons maintenant et avec le temps, ces thérapies vont encore s’améliorer.

modele-rajeunissement-organique

iPSCs: induced pluripotent stem cells

 

A nouveau, nous avons ici les diagnostics, les prognostics, l’expérimentation personnalisée, les thérapeutiques personnalisées et la plateforme de médecine réparatrice. Et je voulais vous présenter ce graphique car nous bénéficions d’un temps limité mais il s’agit en fait d’une recette pour le succès. C’est une recette qui vous permet de comprendre comment nous nous obtenons de nouveaux médicaments avec les essais cliniques sur l’être humain et comment nous obtiendrons de meilleures informations médicales que nous ne pourrions le faire avec un organisme de régulation parce que lorsque vous passez par ces organismes, la plupart des entreprises peuvent cacher leurs données.

therapie-genique

 

Bien… Qui suis-je et pourquoi vous dirais-je que vous devriez envisager une thérapie génique ? En 2015, pour lancer l’entreprise, j’ai commencé par considérer deux des thérapies géniques qui présentaient le plus de promesses pour l’humanité et je suis heureuse de dire que nous avons prouvé leur sécurité, ce qui est déjà formidable et que celle-ci montre également de l’efficacité. Une des thérapies que j’ai entrepris est celle de l’allongement des télomères; elle fait montre de grandes promesses. C’est la seule thérapie qui inverse le vieillissement biologique chez des modèles animaux. En réalité, elle s’attaque à de nombreux biomarqueurs du vieillissement. Alors pourquoi est-ce que je n’ai pas l’air d’avoir 20 ans ? Parce que la biologie est un domaine avec lequel il est très très compliqué de travailler.

Avec certaines thérapies géniques, nous devons seulement cibler quelques cellules de l’organisme et nous nous retrouvons devant ce que nous appelons une protéine partagée (shared-protein), une protéine qui part du sang pour être partagée dans le corps entier. C’est précisément la thérapie de droite, l’inhibiteur de myostatine. Celle-ci augmente votre masse musculaire et pour tout dire, sa sécurité d’utilisation et d’efficacité a déjà été prouvée aux USA. C’est la seconde thérapie génique que j’ai pris. Mais la thérapie d’induction de la télomérase doit être activée dans chaque cellule; elle n’est pas partagée parmi vos cellules. Nous ne connaissons pas le nombre de cellules ciblées dans mon organisme mais nous pouvons le savoir à partir des effets obtenus que nous avons ciblé entre 20 et 30% de celles-ci.

longueur-telomere

 

Au niveau des données elles-mêmes. Nous avons obtenu des résultats concrets sur l’augmentation des télomères et dans ce cas, nous avons utilisé le même laboratoire et les mêmes tests de manière à réduire le niveau d’inexactitude de nos propres tests.

scans-mri-masse-musculaire

 

Nous avons constaté une augmentation de la masse musculaire ainsi qu’une baisse de la graisse musculaire, ce qui est déjà fantastique. Nous n’avons pas scanné l’ensemble de mon corps mais nous n’avons trouvé aucune trace de cancer. Nous avons effectué de nombreux tests à ce sujet. Les tests sont généralement caractérisés comme “risque élevé” ou “risque faible” et je présente un risque faible pour chacun d’entre eux.

analyse-biomarqueurs-sanguins

 

Au niveau des biomarqueurs sanguins, nous avons constaté une réduction d’un facteur 6 des protéines C-réactives, un signe d’inflammation. Si mon taux de protéines C-réactives était élevé ou si nous avions une indication de cancer ou un problème immunitaire quelconque, nous n’en constatons en réalité aucun parce qu’il étaient extrêmement bas et normal quand nous avions commencé. A nouveau, il ne s’agit que de quelque-uns des tests de cancer, des informations qui nous sont également données par ma famille ou le risque est très peu élevé.

analyse-biomarqueurs-sanguins-sante-metabolisme

 

Nous avons observé une réduction de 25% du taux de glucose sanguin. Et donc, quand nous prenons de la masse musculaire, ce qui est excellent, c’est que l’on ne se sent pas seulement plus fort et plus “indépendant” quand vous prenez de l’âge mais cela va aussi à l’encontre de ce que nous appelons les désordres métaboliques. il s’agit de maladies comme le diabète de type II par exemple. Vous augmentez la masse musculaire et vous réduisez la présence des graisses intramusculaires et intra-organiques. Votre corps devient alors plus sensible à l’insuline. Et mon HbA1C (Note EM: hémoglobyne glyquée) est également excellent pour mon âge. Nous avons également constaté une baisse des triglycérides de 50%, ce qui est synonyme d’une meilleure santé cardiovasculaire.

 

analyse-biomarqueurs-sanguins

 

Ces biomarqueurs sont restés peu élevés de manière constante et c’est une découverte particulièrement encourageante. Je me souviens qu’un médecin en Californie avait mes données médicales en main, il m’a presque embrassé quand il a constaté les premiers changements sur mes biomarqueurs. Et je lui ai demandé “mais pourquoi cette accolade ?” et il m’a répondu, votre taux de glucose sanguin a baissé, votre métabolisme fonctionne mieux, ce sont les premiers changement que nous constatons à partir de la thérapie et c’est particulièrement encourageant. Autant que nous puissions l’imaginer, au niveau des dommages cellulaires, nous n’avons pas observé de détérioration au niveau du foie. C’est une crainte que nous avions, étant donné le niveau élevé de vecteurs viraux que j’ai pris. Nous n’avons pas non plus observé de dommages cérébraux ni au niveau des reins.

 

definition-sante-oms

 

Notre objectif ultime est la santé. Et je pense que nous pouvons aller encore bien plus loin que cela. Je pense que nous pouvons commencer à observer d’autres espèces avec la technologie. N’avez-vous jamais été faire de la plongée en apnée pour observer des poissons qui changeaient de couleurs ? Je pense qu’en tant qu’êtres humains, nous avons le potentiel d’être sans limites, mais je dois bien dire que la santé est le premier endroit où nous devons commencer et avant de nous rendre sur les rivages de la longévité extrême, nous devons prouver que nous pouvons le faire… Nous devons donc trouver ces médicaments et nous sommes la plateforme idéale pour les rechercher. La W.H.O (l’Organisation Mondiale de la Santé – OMS) définit la santé de cette manière: “La santé est un état de bien-être physique, mental et social et non pas simplement l’absence de maladie ou d’infirmité”. Mais qui se rangerait derrière cette définition aujourd’hui ? Nous voudrions rendre l’OMS responsable de cette définition et aider le monde à y accéder…

————————–

La suite de la conférence se poursuit par des questions. Je vous invite à visionner la vidéo en anglais si cela vous intéresse. Quant à moi, je ne peux qu’être impressionné par la volonté incroyable de Liz Parrish et son combat pour la santé et la longévité. J’espère que vous l’êtes aussi ! J’aurais l’occasion de revenir sur les travaux exceptionnels d’Elizabeth Parrish mais pour la prochaine transcription, nous retournerons du côté de Gabrielle Lyon et de Rhonda Patrick, ainsi que de d’Athlean X, entre autres… Mais d’ici là, assurez-vous de développez votre culture physique !

Eric Mallet

 

En savoir plus »
Aucun commentaire

Vie saine, longévité augmentée et en bonne santé, perspectives d’un futur proche avec Elizabeth Parrish

Future-of-Healthy-Longevity-Elizabeth-Parrish

Copyright BioViva USA Inc™

Vivre plus longtemps implique nécessairement de vivre en bonne santé. En effet, vivre plus vieux tout en étant un fardeau pour soi-même et la société n’a jamais été très enviable. Cependant, ce que vous ne savez pas encore, c’est que l’humanité est à l’aube de vivre un nouveau paradigme. Et parler de nouveau paradigme implique nécessairement un changement total de notre manière de concevoir l’existence humaine. Cette nouvelle conception de la vie humaine nous sera donnée par la science et l’allongement exponentiel de la longévité. Actuellement, cela n’a plus rien de la science-fiction car la recherche sur la longévité augmentée est véritablement devenue une science…

Santé et Longévité se définissent désormais en fonction d’un nouveau paradigme existentiel

Désormais, nous savons que le premier homme (ou la première femme) qui dépassera les 150 ans est déjà sur terre comme le dit Aubrey de Grey,  et ce n’est qu’un début particulièrement modeste. A ce sujet, la conférence d’Elizabeth Parrish est éclairante. Première femme a avoir accepté de tenter une modification génétique sur ses propres cellules, Elizabeth Parrish est aujourd’hui la mieux placée pour nous parler de l’évolution de la longévité humaine. Jeune femme passionnante dans ses propos et la valeur de son discours scientifique, j’ai obtenu les droits de transcription pour ses vidéos. Aujourd’hui, je vous propose de suivre sa conférence intitulée Future of Healthy Longevity. Naturellement, la conférence retranscrite ici appartient à sa société BioViva USA & UK; je n’en suis en aucun cas l’auteur.

Eric Mallet

Introduction à la conférence (Association Mormone du Transhumanisme): j’ai le grand plaisir de vous annoncer la présence de notre second conférencier. Elizabeth Parrish est la présidente de BioViva, une société de biotechnologies qui se focalise sur le vieillissement cellulaire, le développement de thérapies qui visent à régénérer cellules et tissus. BioViva estime que chacun a le droit d’avoir accès à ces thérapies. Elizabeth est une humanitaire, entrepreneure et innovatrice. Elle s’implique fortement pour les thérapies géniques. En tant que forte partisane pour le progrès et la formation éducative sur l’avancée de la médecine régénératrice et de ses modalités, elle est aujourd’hui source d’inspiration pour le grand public sur les sciences du vivant. Elle se trouve aujourd’hui fortement impliquée dans les médias d’information scientifique au niveau international, tout en étant le membre fondateur de l’International Longevity Alliance. Elizabeth Parrish est membre affiliée du Complex of Biological Systems Alliance qui représente une plateforme unique pour un certain nombre de personnes talentueuses et désireuses de discourir sur les avancées scientifiques innovatrices. La mission du CBSA est d’offrir une compréhension plus large de la complexité biologique ainsi que de la nature et de l’origine des maladies humaines. Elle est la fondatrice de BioTrove Inv. et de BioTrove PodCasts qui ont pour objet d’offrir des moyens significatifs pour le public d’apprendre et de récolter des fonds pour la médecine régénérative. Merci d’accueillir Elizabeth Parrish…

Elizabeth Parrish: C’est un plaisir d’être ici dans cette si belle partie de la campagne. Je pense que si je devais avoir une religion, il s’agirait de la Nature et je me sens très humble par rapport à l’Univers dans lequel je suis née également. Donc, lorsque l’on m’a demandé de parler ici, de parler peut-être un peu de foi et de spiritualité, je n’ai pas été élevée avec la religion et je ne pense pas avoir beaucoup de foi mais je pourrais dire que si nous plaçons notre foi en un lieu, il s’agirait de la placer en nous-même parce que nous pouvons nous demander à nous-même d’accomplir des choses et nous pouvons réellement demander à d’autres de le faire aussi. Lorsque j’étais au lycée, j’ai demandé à mon professeur de chimie s’il croyait en Dieu et il m’a dit que la science est en fait la preuve de l’existence de Dieu car pourquoi un homme ou une femme travailleraient toute leur vie pour quelque chose qu’il n’ont jamais vu et j’ai trouvé que cette réponse était vraiment très belle et personnellement, je pense que nous pourrions déjà mettre un peu d’énergie dans chaque chose que nous pensons.

 

elizabeth-parrish

 

Et le fait est que nous nous servons de nombreux outils, que nous les ayons inventé ou que nous les ayons reçu nous importe peu de savoir d’où ils viennent. Si nous les utilisons pas, ils sont inutiles. Donc, je dirais qu’il est important de placer notre foi dans un lieu où ces outils auront un usage concret. En plaçant votre foi en vous-même, vous savez que vous pouvez vous lever et accomplir votre tâche. N’attendez pas que quelqu’un d’autre le fasse à votre place. J’en suis le parfait exemple parce que je suis la dernière personne à rester sur place. J’ai poursuivi mes études même si je ne les ai pas totalement terminées parce que j’ai eu mon deuxième enfant et que je restais à la maison en tant que maman tout en travaillant à temps partiel dans l’entreprise de mon mari alors que mon garçon devait se battre contre un diabète de type I.

Elizabeth Parrish ne pouvait pas rester inactive devant la souffrance créée par les maladies infantiles

J’ai fini par me rendre à l’hôpital et je me suis rendu compte que de nombreux enfants souffraient de maladies chroniques et que nombre d’entre eux en mourraient. Et en même temps, j’avais appris que de nombreuses maladies animales avaient trouvées un remède ainsi que des modèles pour la recherche mais que ces derniers n’étaient pas transposés aux êtres humains. J’ai donc posé la question aux médecins à l’hôpital. Ils m’ont dit que cela n’était pas éthique, cela va contre l’éthique d’utiliser la médecine expérimentale sur l’être humain. Mais je trouve que c’est aller contre l’éthique que de laisser les gens mourir…

elizabeth-parrish-bioviva

Elizabeth Parrish BioViva CEO

J’ai donc quitté l’hôpital et je me suis mise à la recherche de ma propre voie afin de trouver ce que je pouvais faire pour changer cette situation, des enfants atteint d’une maladie afin de les aider à trouver un solution thérapeutique et je suis finalement tombé sur la conférence de SENS, l’organisation d’Aubrey de Grey et je pense qu’il est intervenu ici-même il y a de cela quelques années. Dès lors, j’ai commencé à étudier le vieillissement biologique. De là, j’ai eu une véritable révélation. Les remèdes génétiques concernant le vieillissement biologique s’avèrent très similaires au traitements qui pourraient aider des milliers d’enfants à guérir de leur maladie. Tous les jours, nous perdons plus de 100000 personnes à cause du vieillissement biologique. Si seulement une de ces personnes pouvaient faire un pas en avant et devenir un sujet de test humain, pour apporter des remèdes à l’humanité, non pas exclusivement pour eux-mêmes seulement mais pour la communauté et en même temps pour nos enfants.

Elizabeth Parrish fonde l’entreprise BioViva en 2015

J’ai donc monté une entreprise du nom de BioViva en 2015 avec l’ambition de trouver des solutions génétiques pour l’être humain et leur donner l’accès à ces traitements. Un grand nombre de gouvernements étaient intéressés par ce que nous faisions, ainsi que de nombreux “leaders naturels” mais ils ne savaient vraiment pas comment nous faire aller de l’avant. Après être resté dans le pétrin pendant 2 ans en recherchant des solutions thérapeutiques pour l’homme, nous avons établi cette année un partenariat avec l’entreprise Integrative Health System. Ces derniers sont actuellement en train de faire des essais thérapeutiques sur l’être humain. C’est un partenariat vraiment exceptionnel parce que maintenant nous pouvons légalement avoir accès aux personnes et BioViva va se charger de traiter leurs données. Ainsi, BioViva tend à devenir une entreprise de bio-informatique qui a pour but de gérer des informations biologiques afin de connaître ce qui arrive quand on soigne l’être humain avec une thérapie génique au niveau des fondements mêmes du vieillissement biologique.

fardeau-mondial-maladies

 

Le Fardeau Financier Mondial des Maladies liées au Vieillissement Cellulaire

Le vieillissement biologique, la dégénération cellulaire est la racine fondamentale sur laquelle se base les maladies à cause desquelles nous mourrons. Donc, si vous réfléchissez au vieillissement biologique en tant que maladie, ce que nous faisons, vous vous rendrez effectivement compte que l’accumulation des dommages cellulaires qui s’accumulent alors nous vieillissons nous mène aux symptômes des maladies qui nous mènent à la mort. C’est précisément ce qu’il faut envisager lorsqu’il s’agit de cancers, de maladies cardiovasculaires, de maladies rénales ou de maladies pulmonaires obstructives chroniques. Ainsi, comment les choses ont-elles changé à travers les années, comment avons-nous déjà commencé à devenir “transhumanistes” ? Donc en 1900, c’est ainsi que nous mourrions, des maladies infectieuses de manière prédominante. A cette époque, les gens mourraient à l’âge d’environ 30 à 45 ans et en grande majorité à cause des maladies infectieuses. Et si vous regardez du côté gauche du graphique, un grand nombre de maladies sont manquantes parce qu’elles n’étaient pas encore connues. Mais en 2010, nous voyons que seulement 3% de la population est décédé de maladies infectieuses, à cause de l’immunisation procurée par les antibiotiques. C’est un fait qui a largement modifié la manière dont les hommes vivent et jusqu’à quel âge ils vivent.

 

cause-deces-usa-1900-2010

 

Donc, lorsque nous étudions les faits à propos du vieillissement biologique et des principales maladies qui leurs sont liées, nous pouvons constater que le cancer a augmenté de manière significative après 40 ans (voir tableau ci-dessous). Les causes de décès par maladies cardiovasculaires ont également largement augmentées après 40 ans. De fait, l’occurrence des maladies cardiovasculaires s’est largement élevé après l’âge de 45 ans à notre époque dans les pays industrialisés. Le diabète de type II (non pas de type I) augmente également de manière significative alors que nous prenons de l’âge, de même que pour Alzheimer.

 

causes-maladies-mortalite

 

De cette façon, si nous nous interrogeons sur ce qui se passe au niveau cellulaire en travaillant sur les causes de ces maladies, nous y trouverons directement les causes premières de ce qui crée un tel intérêt pour la longévité actuellement. Aujourd’hui, de grandes entreprises et les scientifiques commencent à se tourner vers les raisons qui provoquent la dégénérescence cellulaire. Maintenant nous allons vers des traitements thérapeutiques qui vont bientôt affecter ce qui sera une réalité en 2050, c’est à dire qu’il y aura sur terre plus de 2 milliards de personnes de plus de 60 ans. Cela représente effectivement un lourd fardeau – de maladies – parce que nous ne comptons pas suffisamment de personnes en âge de travailler pour pouvoir supporter ce fardeau. C’est ce que ce graphique démontre (ci-dessous).

 

fardeau-financier-vieillissement

 

De fait, en 2020, nous aurons plus de personnes à dépasser l’âge des 65 ans que d’enfants à l’âge de 5 ans. C’est aujourd’hui une véritable calamité pour chaque endroit sur cette planète et certains pays ont déjà largement dépassé ces estimations. Par exemple, à Hong Kong, c’est un des endroits du monde où les gens vivent le plus longtemps alors qu’ils ont vraiment très peu d’enfants et nous voyons que cela se vérifie maintenant au niveau mondial. Au plus la longévité augmente, au plus les personnes décident d’avoir de moins en moins d’enfants. Mais cela crée surtout un énorme fardeau du point de vue des maladies (à soigner et à financer), ce qui se traduit par un énorme désastre économique. Donc, voici un schéma avec au centre, le “vieillissement” et en périphérie les problèmes de santé qui lui sont associés.

 

vieillissement-maladies

 

C’est également un problème que nous pourrions qualifier de fardeau à plusieurs centaines de milliards de dollars par an. Actuellement, le coût global de la démence sénile atteint pratiquement 1000 milliards de $. C’est également le cas pour les maladies cardiovasculaires. Le coût du cancer dépasse déjà 1000 milliards de dollars et c’est également le cas pour le diabète. Donc, notre entreprise est à la recherche de thérapies qui combattent ces dégénérescences cellulaires, à la source de ces problèmes de santé.

 

cout-maladies-du-vieillissement-biologique

 

Mais est-ce seulement un problème en rapport à l’argent que nous dépensons en termes de ressources pour l’être humain ? Ce graphique vous montre qu’en réalité, ce n’est pas le cas. Les USA dépensent actuellement le plus en soins de santé par rapport à toutes les autres nations mais profitent de la longévité la plus basse de tous les pays industrialisés.

 

depenses-soins-sante-longevite

 

Nous devrions donc plutôt considérer comment nous faisons des affaires (Note EM: business de la recherche sur la santé et les thérapies) et les substances qui peuvent réellement être considérées comme des substances ou médicaments sans effets secondaires. Les USA représentent 5% de la population mondiale et nous prenons 75% des médicaments prescrits au monde pour obtenir la longévité la plus basse. Donc, quand les instances de régulation me disent que nous devons concevoir des médicaments sans danger, je suis totalement d’accord avec eux mais je ne pense pas qu’ils valident le moindre d’entre eux. La santé, c’est ce que nous voyons du côté gauche (voir ci-dessous) et c’est ce que nous voulons promouvoir. Nous voulons vivre sainement, faire partie de la société, grandir au sein de véritables communautés. Et ce que nous voyons sur la droite, c’est ce qui arrive quand nous vieillissons. C’est un phénomène que nous pourrions qualifier de “pré-mortalité”.

sante-vie-sociale-vieillesse

 

Ces personnes ont tendance à se refermer sur elles-mêmes, elles partagent moins leurs ressources, et à vrai dire, ce n’est pas dépendant de l’âge car si vous êtes diagnostiqué avec une maladie latente à l’âge de 20 ans vous obtenez le même type de “pré-mortalité” lié à l’âge. Nous observons que le tissu social a tendance à se déconstruire avec l’âge. Donc, alors que nous nous référons à la population mondiale globale et sur la catastrophe potentielle, pas seulement en termes de fardeau financier mais aussi sur le fait que les gens ont tendance à se refermer sur eux-mêmes, il s’agit vraiment d’un problème que nous devons solutionner maintenant.

En termes de prévention et de thérapies…

Quand nous évoquons les questions de prévention et de guérison, il s’agit ici du principe de la découverte des médicaments et de leur mise en application aujourd’hui (Tableau ci-dessous). Vous pouvez dénombrer entre 5 à 10000 molécules qui vont être testées, et seulement un très faible pourcentage d’entre elles, en fonction de celles qui passeront les tests (environ 3 à 8%) deviendront disponibles. On pourrait donc se demander où se situe le problème. En réalité, il existe de nombreux problèmes: au niveau du travail académique qui ne peut pas être reproduit, des problèmes avec les modèles animaux qui ne sont pas assez proches du corps humain… Notre entreprise a pour objectif de résoudre ces problèmes, de devenir une plateforme où les entreprises pharmaceutiques se rendent avant d’essayer de franchir ce qui coûte aujourd’hui plus d’un milliard de dollars pour soumettre une molécule à des essais cliniques. Si vous vous demandez pourquoi les investisseurs ne veulent pas être impliqués dans les biotechnologies, vous en avez ici la raison. Ils ont tendance à y entrer et à en sortir aussi vite, avant d’arriver en phase 3 par ce qu’ils veulent en retirer un profit mais la santé ne devrait pas être une organisation basée sur le profit. La santé devrait être accessible à tous et non pas basée sur le besoin de trouver d’énormes montants d’argent.

 

cout-nouvelles-molecules-pharmaceutiques

 

Donc, notre entreprise et notre plateforme ont pour objectif de prendre en charge des médicaments prometteurs, en particulier pour la médecine génétique et la régénération cellulaire en donnant accès à ces entreprises à 10 ou 20 patients qui auront consenti à utiliser ces médicaments afin de les tester. Donc, si ces entreprises pharmaceutiques veulent mettre leurs molécules sur le marché, ils pourront désormais puiser dans les informations relatives à 10 ou 20 personnes et constater si leurs médicaments fonctionne ou pas. Imaginez un monde où les entreprises pharmaceutiques pourraient revenir sur leurs travaux et modifier les problèmes liés à leurs molécules avant même qu’elles entrent sur le marché pour un coût de plusieurs milliards de dollars… Imaginez un monde où nous saurons exactement où fonctionnent ces molécules sans que ces entreprises ne doivent émettre des milliers d’hypothèses pour déterminer où et comment leurs médicaments fonctionnent ou ne fonctionnent pas.

 

marche-pharmaceutique-global

 

Ce tableau (ci-dessus) résume ce à quoi ressemble le marché du développement des médicaments. De là, nous observons que le coût des médicaments permettant une approbation par la FDA a augmenté alors que les investissements dans la recherche se sont effondrés. Nous profitons de moins en moins de l’arrivée d’innovations. Et sur la droite, nous observons que le pourcentage d’efficacité a lui aussi chuté. Par exemple, pour le cancer, leur efficacité serait de 25%. Actuellement, en ce qui concerne la thérapie génique et l’immunothérapie nous constatons une augmentation de la probabilité pour la population d’être traitée par des médicaments plus sûrs qu’auparavant, ce qui est particulièrement prometteur. A nouveau, la puissance des gènes… Si vous regardez les chiffres de plus près, vous constatez qu’un très grand nombre de patients prennent des médicaments qui ne sont pas efficaces pour eux. Donc, ce qu’ils prennent ne marche pas alors qu’il existe un très grand nombre d’effets secondaires, sans bénéfices thérapeutiques pour le patient. Notre espoir, avec la thérapie génique repose sur le fait que nous voulons étudier sans cesse les gènes que nous pourrions réguler. Nous ne faisons que corriger les protéines qui vous donnent les bénéfices thérapeutiques qu’ils recherchaient. Par conséquent, elles se détournent des effets secondaires. Nous en recherchons les effets positifs alors que les effets négatifs ne devraient pas être aussi marqués, disons plutôt aussi fréquents…

 

interventions-therapeutiques-nouveau-paradigme

 

Ce schéma représente le développement du médicament du point de vue historique jusqu’à maintenant sur le côté gauche du tableau. Vous voyez que les interventions thérapeutiques que nous essayons de cibler sont des maladies spécifiquement traitées à partir des symptômes biologiques apparaissant avec le vieillissement biologique. Donc, nous intervenons directement sur la neurodégénération, l’athérosclérose et le cancer mais en réalité, nous devrions travailler en allant vers ce qui est affiché sur la droite du schéma. Les interventions thérapeutiques, lorsqu’elles sont traités en rapport direct avec le vieillissement thérapeutique peuvent éradiquer toutes ces maladies, exception faite du cancer. Pour le cancer, nous rencontrons des problèmes parce que la plupart d’entre eux sont liés à l’environnement. Donc, jusqu’à ce que nous trouvions des gènes qui peuvent aider à conserver la stabilité génomique, aussi vite que possible, et je pense que nous pouvons le faire, nous subirons toujours le problème du cancer. Mais lorsque nous travaillons sur le vieillissement biologique en fonction de chacun de ses aspects, nous pouvons en fin de compte arrêter chacun de ces processus ou symptômes du vieillissement en une seule fois.

Quel serait le pouvoir réel d’un traitement contre le vieillissement biologique ?

 

medecine-regenerative-vieillissement

 

Aujourd’hui, disons que l’espérance de vie d’une femme est en moyenne de 81 ans. Si nous avions un remède contre le cancer aujourd’hui, celle-ci ne gagnerait que 2 ans. C’est significatif mais cela n’a rien d’incroyable non plus. Et un remède contre les maladies cardiovasculaires ne ferait que lui donner 4 ans d’espérance de vie supplémentaire. Un traitement contre ces maladies, ainsi que pour l’AVC et le diabète ajouterait 16 ans, ce qui est vraiment significatif. Mais si nous ne faisons que ralentir le vieillissement, cela lui donnerait 33 ans d’espérance de vie productive supplémentaire. Cela lui permettrait de garder ses forces de travail plus longtemps, de la préserver de la sénilité, que vous n’ayez pas à payer pour ses soins de santé…

Voici une splendide vidéo d’une famille dans l’Oregon. Tous les ans, pendant, je pense, 40 ans, elles ont pris une photo ensemble.

 

temps-vieillissement-biologique

 

Ce qu’il y a de si intéressant à cela, c’est qu’elles sont belles au départ mais également à la fin. Durant la prise de ces photos, vous pouvez voir ce que le vieillissement biologique fait sur leur corps. Vous pouvez voir ce qui se passe à l’extérieur et, à vrai dire, il s’agit d’une maladie remarquable, très visuelle, qui ne se cache pas, et ce qui arrive à l’extérieur de leur corps se manifeste aussi à l’intérieur. David Kelley (je ne suis pas sûr qu’il soit là maintenant), avait fait une conférence où j’étais intervenue et nous avions montré ce à quoi ressemble un cerveau de 85 ans comparé à un autre cerveau de 17 ans. Il s’agissait d’un cerveau de 85 ans dont le sujet ne souffrait pas de démence, mais il était réellement en très mauvais état. Donc, à nouveau, il s’agit de très belles femmes mais qui subissent immanquablement le processus du vieillissement biologique.

 

vieillissement-biologique-famille-oregon

 

Voici maintenant (tableau ci-dessous) ce qui se passe à l’intérieur de nos cellules. Il s’agit des 10 caractéristiques principales que nous connaissons actuellement et qui entraînent le vieillissement biologique. Ajoutons que de connaitre ces caractéristiques constitue le début du combat qui nous donne le potentiel nécessaire pour intervenir. Donc, vous pouvez constater qu’il existe des processus qui se déroulent à l’extérieur de la cellule et d’autres qui se passent à l’intérieur. Il existe aussi des processus comme l’épuisement cellulaire, la perte de la protéostase, la sénescence cellulaire. Un grand nombre de personnes ici on entendu parler de la sénescence cellulaire dernièrement parce qu’une entreprise a levé des fonds à des fins de recherche et d’utilisation de la thérapie génique de destruction cellulaire. D’autres processus comme la dysfonction de la matrice extra-cellulaire et encore bien d’autres, dont le rétrécissement des télomères et la dérégulation de la sensibilité aux nutriments font partie des problèmes à résoudre.

caracteristiques-vieillissement

 

Ainsi, en connaissant ces caractéristiques, nous pouvons maintenant développer des thérapies qui s’opposent aux problèmes biologiques pour les inverser et ce que nous recherchons vraiment en ce moment est une cellule qui pourrait se régénérer et se rétablir aussi rapidement qu’elle se dégrade. Donc, voici les Mathusalems (tableau ci-dessous)…

longevite-augmentee-animaux 

Les Mathusalems sont des organismes dont la longévité a été augmenté de manière significative à partir de la modulation génétique. Donc, vous pouvez voir que les vers ont profité d’une augmentation maintenant multipliée par 11, la mouche par 5,63, le cyprinodonte par 3, la souris par 3 et le rat, maintenant par 5. En réalité, c’est quelque chose de fantastique parce que cela démontre le pouvoir de la modulation génique mais à vrai dire, dans la nature nous pouvons observer encore bien plus de sujets intéressants et que nous aimerions imiter. Par exemple, si nous prenons l’exemple d’animaux comme les souris qui ne vivent pas très longtemps, songez que leur cousin très proche appelé le rat-taupe nu peut vivre 35 ans alors qu’une souris ne vivra que 2 à 3 ans. La différence de longévité entre les deux est liée à leurs gènes. Donc, ce que nous faisons maintenant consiste à rechercher et à étudier des organismes qui n’ont pas de cancers, qui ne souffrent pas des maladies liées au vieillissement biologique et qui présentent une longévité très élevée. De plus, les Mathusalems nous aident énormément parce qu’ils nous montrent que la modulation génétique peut effectivement aboutir à une longévité augmentée. Donc, maintenant, il est temps de le réaliser pour l’être humain…

————————————–

Voilà… Je vous laisse sur cette dernière phrase insoutenable (et un peu sadique) de suspens en m’arrêtant après la 21ème minute de transcription. Vous pouvez cependant éviter de subir ce suspens trop longtemps en allant écouter la suite mais si vous n’êtes pas anglophone, il vous faudra attendre fin février/début mars pour connaitre la suite et le développement (oh combien passionnant) de cette conférence donnée par Liz Parrish…

Je vous donne rendez-vous dans un mois (suspens… :-)

Eric Mallet

 

 

En savoir plus »
2 Commentaires

Morphotypes et fumisteries, quand la science vient remettre de l’ordre dans les croyances

musculation-morphotypesLa musculation grand public est un sport où les ânes les plus bruyants se plaisent à braire à forte voix et s’en suivent un troupeau de moutons, jeunes et moins jeunes, qui s’empressent de les suivre. Ce phénomène absurde est d’ailleurs tout aussi présent dans la nutrition, marché très juteux où grand nombre de nutritionnistes et leurs croyances se plaisent à alimenter les esprits les plus crédules de leurs recettes magiques, de leurs tonnes de glucides sans protéines ou de protéines sans glucides et autres commandements divers et variés. La science dévoyée, sinon quelque peu détournée, est une source abondante et pratique d’informations que l’on vulgarise à profit depuis les années 1970 à peu près. Il faudra un jour m’expliquer comment il est possible d’être assez stupide pour prétendre qu’un autre que vous-même puisse vous dire quoi manger…

Phénomène qui se répète inlassablement, psychologie et sociologie en particulier, sont des domaines parfois victimes de cette vulgarisation outrancière. Loin de certaines théories nutritionnistes fumeuses qui ne font jamais que de créer de nouveaux obèses et autres diabétiques, d’autres fantaisies pseudo-scientifiques connues sous le nom de morphotypes font partie de ces croyances qui n’ont pas plus de rapport avec la science que les sports de force avec le tennis de table. Disons que ce genre d’inepties trouve sa source chez un psychologue (ou connu comme tel) du nom de William Herbert Sheldon.

En savoir plus »
4 Commentaires

Longévité, tissus musculaires et irisine

irisineLes muscles libèrent une protéine nommée irisine [formule développée ci-contre] dans la circulation sanguine, et ce montant est augmenté par l’exercice physique. L’irisine inhibe les cellules cancéreuses, nous vous en avions parlé récemment. Des chercheurs espagnols pensent aussi que cette même irisine pourrait aider les gens à vivre plus longtemps, c’est ce qu’ils écrivent dans l’American Journal of Medicine.

Une vie plus longue avec plus de muscles

irisine-adipocytes-exercice

Image www.researchGate.com

L’exercice physique est sain et la masse musculaire l’est aussi. C’est clair comme le jour, ceux qui  font beaucoup d’exercices vivent plus longtemps que les gens qui en font peu alors qu’il existe un nombre croissant de preuves que vous vivrez à un âge avancé, au plus de masse musculaire vous avez. Dans ces conditions, vous pouvez vous attendre à ce que la musculation puisse être considérée comme le sport le plus sain jamais inventé; la musculation naturelle, cela s’entend.

En effet, un grand nombre de bodybuilders utilisent tout ce que la nature a interdit dans une tentative de construire plus de muscles et de masse, mais il n’existe encore aucune indication convaincante que les bodybuilders aidés par la pharmacie meurent plus tôt que la moyenne des gens.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Le stress réduirait l’espérance de vie au niveau moléculaire

stress-esperance-vieDe graves inquiétudes et du stress, endurés à long terme, réduisent votre espérance de vie. Des psychiatres américains et des scientifiques qui travaillent au niveau moléculaire l’ont découverts quand ils ont étudié des femmes qui prennent soin de leurs enfants. L’ADN de ceux qui s’occupaient d’un enfant chroniquement malade prenaient de l’âge plus rapidement au niveau cellulaire.

Les chercheurs ont prélevé des échantillons de sang provenant de 20 mères ayant un enfant en bonne santé le groupe de contrôle et de 40 mères ayant un enfant gravement malade le groupe expérimental. Ils ont ensuite extrait les globules blancs à partir des échantillons. Dans l’ADN des globules blancs, les chercheurs ont déterminé la longueur des télomères. Au plus ils sont longs, au plus la personne est jeune en termes biologiques. Si les télomères sont plus longs, ils pourront plus se diviser que des télomères courts. Au plus vos cellules comportent de longs télomères, au plus la durée de vie de votre corps sera élevée.

En savoir plus »
Aucun commentaire

L’exercice physique retarderait l’âge “moléculaire” de 10 ans

exercices-musculationSi vous êtes très actif physiquement, les chances que votre matériel génétique soit de 10 ans plus jeune par rapport à ce qu’il serait si vous aviez passé votre vie comme une loque dans un canapé sont grandes. C’est du moins ce qu’affirment des chercheurs du King’s College de Londres, dans les Archives of Internal Medicine. Les chercheurs britanniques ont mesuré la longueur des télomères de 2400 jumeaux pour lesquels ils avaient déterminé la fréquence de l’activité et de l’exercice physique qu’ils avaient eu l’année précédente.

La longueur des télomères est un des marqueurs de l’espérance de vie

Au plus vos télomères sont longs, au plus votre matériel génétique aura encore de temps devant lui. Un certain nombre d’études ont été publiées récemment, affirmant que les télomères sont plus longs chez les personnes qui consomment plus de vitamine D, font du sport de résistance où se retrouvent à une position plus élevée dans l’échelle sociale.

En savoir plus »
2 Commentaires