Une quantité élevée de thiamine augmenterait l’assimilation du glucose

La thiamine à forte dose pourrait-elle aider les diabétiques de type 2 ?Une forte dose quotidienne de thiamine permettrait à l’organisme d’absorber davantage de glucose dans le sang. Selon une étude humaine publiée dans l’European Journal of Nutrition, une supplémentation en thiamine pourrait améliorer la santé des diabétiques de type 2. La thiamine à haute dose (vitamine B1) est-elle également intéressante pour les sportifs qui consomment beaucoup de glucides ?

En savoir plus »
Aucun commentaire

Pinorésinol et acide vanillique : des composés phytochimiques qui imitent l’effet anabolique de l’IGF-1

Le catalpa, source d'acide vanillique et de pinoresinolLes compléments alimentaires contenant de l’acide vanillique et du pinorésinol, deux composés présents dans plusieurs plantes, pourraient contribuer à stimuler la croissance musculaire. Selon une fascinante étude coréenne in vitro, ces deux composés favorisent l’anabolisme en interagissant avec le récepteur de l’IGF-1.

L’étude sur la fève du catalpa indien

Des chercheurs de l’Institut coréen des sciences fondamentales ont publié dans Molecules à propos de leurs recherches de composés bioactifs présents dans les fèves du haricot indien ou catalpa du Sud; une fève que les botanistes préfèrent appeler Catalpa bignonioides.

En savoir plus »
Aucun commentaire

La SAM-e provoquerait une augmentation de la testostérone

SAMe source de méthionineNous sommes tombés sur cet article par hasard : il date de plus de vingt ans et il s’agit d’une étude en éprouvette, mais il est néanmoins intéressant. L’article rapporte la découverte par des biologistes français que les cellules de Leydig productrices de testostérone libèrent davantage de testostérone si on les expose à un composé qui est également disponible sur le marché des compléments alimentaires : La S-adénosyl-méthionine, l’ingrédient actif des suppléments généralement connus sous le diminutif SAM-e.

Le SAM-e

S-adénosyl-méthionine stimule la testostéroneLa S-adénosyl-méthionine [structure illustrée ci-contre] est un donneur de méthyle. Dans le corps humain, cette molécule donne des groupes méthyles à d’autres composés. On ne sait pas encore très bien comment cela fonctionne exactement, mais les utilisateurs de S-adénosyl-méthionine ressentiraient un soulagement de la dépression et les articulations fragiles deviendraient plus fortes. La même S-adénosyl-méthionine pourrait également être un stimulant de la testostérone, selon les expériences françaises.

En savoir plus »
Aucun commentaire
Aucun commentaire

Ajouter 200 mg de glutathion ferait de la L-Citrulline un meilleur stimulant de l’oxyde nitrique

Le glutathion améliore l'efficacité de la citrulline sur le NODes chercheurs de l’université Baylor au Texas ont publié un article dans le Journal of the International Society of Sports Nutrition sur les « stimulants » de l’oxyde nitrique à base de L-Citrulline. Selon eux, ils peuvent être plus efficaces en ajoutant du glutathion. L’étude ne permet pas de savoir exactement comment la L-Citrulline et le glutathion renforcent leurs effets respectifs, mais les chercheurs l’ont démontré chez l’homme.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Associer musculation et huile de poisson maintiendrait la force des muscles vieillissants

Les Oméga 3 contre la sarcopénieSi vous subissez une perte de masse musculaire liée au vieillissement, l’entraînement de force serait un moyen efficace de stopper et même d’inverser ce processus physiologique négatif. Dans ce cas, associer huile de poisson et musculation pourrait renforcer cet effet protecteur des sports de résistance. Le complément alimentaire stimulerait l’augmentation de la force musculaire résultant des exercices de musculation.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Lutter constamment contre la faim réduirait l’espérance de vie et la taille des télomères

Dégradation des télomères et longévitéLes femmes qui suivent un régime et qui luttent pour supprimer leur appétit raccourcissent leurs télomères. Comme vous le savez, il s’agit des brins protecteurs des chromosomes qui contribuent à déterminer l’âge maximal que vous pouvez atteindre. Si vous êtes toujours au régime et que vous ressentez une sensation de faim constante, vous réduisez probablement votre espérance de vie, selon ce qu’écrivent des psychiatres de l’université de Californie dans Psychosomatic Medicine.

Le stress du régime hypocalorique

Suivre un régime peut être très stressant. Le risque d’échec est élevé, et il s’accompagne de déceptions. De plus, un régime hypocalorique est souvent une lutte permanente pour supprimer l’appétit. Il n’est pas surprenant que la plupart des études menées auprès d’hommes et de femmes qui veulent perdre du poids montrent des niveaux élevés de cortisol, l’hormone du stress.

En savoir plus »
Aucun commentaire