Gagner du poids en consommant plus de protéine ? Plus de masse musculaire maigre mais pas plus de graisse

Un régime hyperprotéiné vous fait-il prendre de la masse musculaire maigre ?Les personnes qui ne font pas d’exercice et qui consomment plus de calories qu’elles n’en brûlent grossissent. À court terme, la quantité de graisse corporelle qu’elles accumulent ne diminuera pas si elles commencent à tirer une plus grande partie de leur énergie des protéines mais un régime riche en protéines les aidera à développer leur masse musculaire maigre, écrivent des chercheurs du Pennington Biomedical Research Center dans le JAMA.

L’étude de George Bray fait sensation dans le monde du web. Will Brink [brinkzone.com] et Colin Champ [cavemandoctor.com] en ont parlé sur leur blog. Ajoutons que le résumé de l’étude est apparu sur à peu près tous les forums consacrés au fitness, à la musculation, à la force, à la perte de poids et au régime paléo. 

En savoir plus »
Aucun commentaire

Un entraînement en Full Body serait très légèrement plus efficace qu’un entraînement en split

Full Body ou entraînements fractionnés, quelle efficacité ?Qu’ils s’entraînent en faisant des entraînements pour le corps entier (Full Body) ou des séances d’exercices en fractionné (Split Routine), les culturistes font des progrès en masse musculaire et en force. Cependant, les progrès qu’ils font en faisant des entraînements en Full Body seraient probablement un tout petit peu plus importants. Du moins, c’est le message d’une étude que le scientifique américain Brad Schoenfeld a publiée dans le Journal of Strength and Conditioning Research.

L’étude comparative Full Body vs Split

Brad Schoenfeld, qui travaille au CUNY Lehman College à New York, a réalisé une expérience avec 20 étudiants de sexe masculin, qui faisaient tous de la musculation depuis plusieurs années. L’expérience clinique comparative a duré 8 semaines. Brad Schoenfeld a divisé ses sujets d’étude en 2 groupes. L’un d’eux s’est entraîné trois jours par semaine, en utilisant le schéma de répartition illustré ci-dessous. L’autre groupe de test a effectué un entraînement de musculation complet du corps.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Une association de resvératrol, d’astaxanthine et de bêta-carotène pourrait accélérer la croissance musculaire

Selon une étude animale réalisée au Japon, une combinaison de resvératrol, d’astaxanthine et de bêta-carotène pourrait accélérer la croissance musculaire chez les athlètes de force

L’étude japonaise sur l’astaxanthine, le resvératrol et le bêta-carotène en lien avec la croissance musculaire

Structure moléculaire du bêta-carotène et de l'astaxanthineAki Kawamura, chercheur à la Nippon Sport Science University, a empêché des souris d’utiliser leurs pattes arrière pendant trois semaines. Pendant cette période, les muscles de la partie inactive du corps se sont atrophiés. Après cette période, les animaux ont retrouvé le contrôle de leurs pattes arrière, leurs muscles sont redevenus plus gros et plus forts.

Dans les études fondamentales, les chercheurs voient dans ce type d’étude un moyen d’imiter l’effet de l’entraînement musculaire sur les muscles dans les études sur les animaux. Aki Kawamura a enregistré la croissance des muscles soléaire et gastrocnémien au cours des deux premières semaines après que les souris aient pu utiliser à nouveau leurs pattes arrière.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Étude sur l’animal: 1 an de croissance après un seul traitement par gène anti-myostatine

Myostatine

Myostatine en 3D Image PHYMEDEXP Université de Montpellier

Des pharmaciens avaient demandé l’arrêt de la recherche sur la première génération d’inhibiteurs de la myostatine. Ils seraient efficaces, mais les stéroïdes et l’hormone de croissance fonctionneraient mieux. C’est pourquoi les gourous du dopage ont jeté leur dévolu sur les inhibiteurs de la myostatine par thérapie génique. Des chercheurs de l’université de Pennsylvanie travaillent sur ces derniers et ont dépassé le stade des tests sur les souris et les rats.

En 2000, des chercheurs américains ont publié les résultats d’une étude animale dans laquelle ils avaient manipulé génétiquement des souris afin que leurs cellules se mettent à produire de la myostatine dominante-négative [dnMS]. [La myostatine dominante-négative désactive la myostatine normale, qui inhibe la croissance musculaire. Résultat: cette intervention a rendu les souris plus musclées.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Plus de progression avec 8 séries de squats qu’en en faisant quatre

Combien de séries de squats pour obtenir plus de résultats ?

Image Ketut Subiyanto – Pexels.com

Vous ne progressez plus avec votre développé couché ? Ou vos séries de squat ? Ou d’autres exercices ? Vous pourriez être intéressé par l’étude que des scientifiques sportifs australiens ont publiée dans le Journal of Strength and Conditioning Research. Cette étude suggère qu’une augmentation temporaire du nombre de séries d’un exercice particulier peut stimuler la progression.

Les chercheurs ont mené une expérience avec 32 sujets âgés de 20 à 30 ans, qui pratiquaient la musculation depuis sept ans en moyenne. Tous les sujets ont été soumis à un cycle d’entraînement. Le programme est présenté ci-dessous.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Un supplément d’acide orthosilicique pourrait fortifier les cheveux fragiles

L'acide orthosilicique source de silicium organiqueUne supplémentation en acide orthosilicique, une forme de silicium facilement absorbable, pourrait aider à prévenir la fragilisation des cheveux. C’est ce qui ressort d’une étude humaine qui a duré pas moins de neuf mois et qui a été publiée dans les Archives of Dermatological Research en 2007.

L’étude sur l’acide orthosilicique

Les chercheurs ont divisé 48 femmes âgées de 18 à 65 ans, qui avaient toutes des cheveux fins et fragiles, en 2 groupes. Pendant 9 mois, les chercheurs ont donné à un groupe un placebo tous les jours, et à l’autre groupe 10 milligrammes de silicium sous forme d’acide orthosilicique.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Comment rendre un entraînement à faibles charges aussi efficace qu’un entraînement lourd

Un entraînement avec des poids légers peut être aussi efficace !Si, pour une raison quelconque, vous ne pouviez vous entraîner qu’avec des faibles charges, vous pourriez quand même gagner en force et en masse musculaire. Selon des chercheurs de l’université de Tokyo, il vous suffirait de déplacer les poids plus lentement…

Une approche alternative à l’entraînement de force

La musculation est un sport qui est bon pour presque tout, mais tout le monde ne peut pas pratiquer la musculation de manière régulière ou avec des charges lourdes. Par exemple, 20 % des plus de 70 ans développent des problèmes articulaires et musculaires s’ils s’entraînent en utilisant leur poids maximal. En outre, les médecins ne sont pas sûrs que l’augmentation de la pression artérielle et du rythme cardiaque provoquée par un entraînement de force régulier soit bonne pour les personnes souffrant de problèmes cardiovasculaires.

En savoir plus »
Aucun commentaire