Ginsénoside Rg1, un anabolisant naturel du ginseng

4 Commentaires

ginsenoside-rg1Le ginsénoside Rg1 est probablement la principale substance bioactive du ginseng chinois et coréen. Et si vous donniez cette substance à des souris, leurs muscles deviendront plus denses et plus forts. Le ginsénoside Rg1 serait donc un anabolisant naturel. Du moins, c’est ce qu’écrivent des biologistes moléculaires sud-coréens, affiliés à l’école de médecine de l’université de Sungkyunkwan, dans le Journal of Ginseng Research.

L’étude sur les ginsénosides

Pendant 5 semaines, les chercheurs ont administré à des souris du ginsénoside Rg1 dans leur eau potable. Les chercheurs ne sont pas très clairs sur la dose qu’ils ont administrée à leurs animaux de laboratoire mais elle aurait pu être assez importante. Dans les études humaines, cependant, les sujets reçoivent généralement quelques milligrammes de ginsénoside Rg1 par jour.

ginseng-racine

Résultats de l’étude sur le ginsénoside Rg1 du Ginseng

Les souris qui avaient reçu du ginsénoside Rg1 présentaient un peu plus de graisse brune et plus de muscles que les souris du groupe de contrôle mais ces différences n’étaient pas statistiquement significatives.

ginsenoside-rg-1-anabolisant

ginsenoside-rg-1-muscle

Lorsque les chercheurs ont déterminé la force que les griffes des souris pouvaient développer, ils ont découvert que le ginsénoside Rg1 rendait les animaux testés plus forts. Les chercheurs ont trouvé plus de fibres musculaires dans les tissus musculaires des souris du groupe expérimental que dans celles des animaux du groupe de contrôle.

Dans les muscles des souris du groupe expérimental, beaucoup plus de fibres musculaires lentes MHCI [fibres musculaires importantes pour les athlètes d’endurance] étaient présentes mais aussi des fibres musculaires plus rapides [un type de fibre essentiel pour les athlètes de force, les sprinters et les athlètes de combat] du type MHCIIb et MHCIIx.

ginseng-anabolisant

ginsenoside-ginseng-anabolisant

Le mécanisme impliqué

Les ginsénosides Rg1 ont activé les molécules signal de l’anabolisme et en particulier S6k.

Conclusion

“[Le ginsénoside] Rg1 pourrait s’avérer être un précieux complément alimentaire quant à l’amélioration de la fonction musculaire et la protection des muscles contre l’atrophie”, résument les Coréens. Ajoutons que cette étude n’a pas été financée par un fabricant de suppléments nutritionnels à base de ginseng mais par le gouvernement sud coréen.

Source de l’article: Ginsenoside Rg1, a natural anabolic from the ginseng plant

Source Ergo-log: J Ginseng Res. 2019 Jul;43(3):475-81.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme.

Note: Retenez que la majorité des compléments de Ginseng rouge à bas prix ne contiennent pratiquement pas de ginsénosides et encore moins de Rg1, Rg3 et Rb1. Si le Ginseng rouge que l’on vous propose contient moins de 50 à 60 mg/g de ginsénosides, il serait fort probable que vous perdiez votre argent pour pas grand chose. Un Ginseng rouge de qualité doit contenir entre 70 à 100 mg/g de ginsénosides, pour une teneur de Rb1, Rg1 et Rg3 de 10 mg/g. Si l’argumentation du vendeur fait état d’un taux de composants actifs supérieurs à 100 mg/g (ginsénosides total), il est fort probable que l’on vous mente. En outre, Abonnez-vous à la newsletter (en bas de l’onglet gauche), afin de vous tenir au courant de la sortie des nouveaux articles et ainsi, de développer votre culture physique !

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

4 Commentaires

  1. Sarah -  24 juin 2020 - 12 h 39 min

    Bonjour et merci pour votre article et tous les autres.
    D’la voudrait il dire que l’on pourrait prendre du ginseng pour palier à la sarcopenie? Si oui avez vous une idée des doses. Car la médecine chinoise utilise cette plante depuis très longtemps, mais en Europe, les dosages sont très minimes pour un prix exorbitant. Cela dit, pour des personnes vieillissantes ou ne pouvant faire du sport intensif ou pas, je vois là une des solutions pour les aider. Qu’en pensez vous? Merci par avance pour votre retour. .

    • Eric -  24 juin 2020 - 18 h 08 min

      Bonjour,

      Il est scientifiquement possible que le Ginseng et ses composants actifs contribuent à lutter contre la sarcopénie mais il existe bien d’autres molécules, naturelles ou développées par la recherche, qui offrent un potentiel avéré contre la perte de masse musculaire avec l’âge. Comme le précise cette étude, et peut-être d’autres études publiées ou à venir, il s’agit d’une des pistes à étudier sur ce thème d’un point de vue scientifique et médical. Cependant, je ne donne pas de liens vers des revendeurs de compléments alimentaires sur mon blog.

      Sportivement,
      Eric Mallet

      https://www.espacecorps-espritforme.fr/
  2. lolo -  26 juin 2020 - 17 h 31 min

    Hummm je suis sceptique, recherche financée par le gouvernement sud-coréen dont le ginseng a une renommée mondiale et qu’il s’exporte à l’international, c’est un marché important pour leur économie.

    ça me rappelle le soit-disant index glycémique bas du sucre de coco, toutes les études proviennent des Philippines 1er exportateur de sucre de coco ! Il est maintenant prouvé que l’index glycémique de ce sucre n’est pas particulièrement plus bas que le sucre classique non raffiné.

    • Eric -  26 juin 2020 - 19 h 33 min

      Il est tout à fait normal d’être septique mais une étude financée par un gouvernement ou une entreprise privée n’est pas forcément biaisée non plus. Rien n’est systématique en termes de financement et de toute façon, il faut bien que les études soient financées. Cela dit, lorsque l’on observe les résultats, il n’y a rien de transcendant non plus. A part pour la S6kinase phosphorylée, cela ne casse pas trois pattes à un canard. Je traduirai d’autres études sur le Ginseng prochainement.

      Sportivement,
      Eric Mallet

      https://www.espacecorps-espritforme.fr/

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.