Le Ginseng modifié GINST15 et vos muscles…

Un nouveau supplément à base de Ginseng, le GINST15, et qui contient un ginsénoside modifié, réduirait les sensations de fatigue et les douleurs musculaires pendant et après un entraînement intensif. Il maintiendrait la capacité fonctionnelle des muscles épuisés. Des chercheurs de l’Ohio State University ont publié un article à ce sujet dans le Journal of Sports Science and Medicine.

L’étude sur le Ginseng GINST15

Les chercheurs ont réalisé une expérience avec 19 sujets de test. Ces derniers devaient, réaliser 5 sets de presse à cuisses consécutifs avec 70% de leur charge à 1RM, à trois occasions différentes. Juste avant l’entraînement, juste après et 24 heures plus tard, les sujets devaient exécuter trois sauts avec une petite charge.

À une occasion, les sujets ont pris un placebo dans les 14 jours précédant les tests. Dans les deux autres cas, ils ont pris 160 ou 960 milligrammes de Ginseng GINST15 chaque jour.

Le Ginseng GINST15, c’est quoi exactement ?

Le GINST15 est un Ginseng basé sur une variété du végétal produite en Corée du Sud par la société Ilwha. Cette entreprise a financé la recherche. Le principal ingrédient actif du GINST15 est le 20-bêta-bêta-D-glucopyranosyl-20-(S)-protopanaxadiol ou Compound K. Le Compound K est une version extraite des ginsénosides des extraits de Ginseng.

ginseng-rb1

 

Dans le sang des utilisateurs, le “compound K” représentait le principal métabolite du Ginseng. Selon des études récentes, cette substance présenterait des effets positifs. A cette fin, Ilhwa a conçu un procédé de production où les enzymes convertissent les ginsénosides en compound K. Cette substance est l’ingrédient principal des suppléments de GINST15 présents sur le marché.

Tous les sujets se sont entraînés de la même manière pendant l’expérience: quatre fois par semaine, à un horaire où ils ont travaillé les groupes musculaires les plus importants deux fois par semaine avec des exercices de base.

Résultats de l’expérience avec le GINST15

Le dosage élevé de GINST15 a réduit la sensation d’épuisement immédiatement après les séries de presse à cuisses. Il a également réduit significativement les courbatures, 24 heures après l’entraînement.

compound-k-ginseng-ginst15

ginseng-ginst15

 

Lorsque les sujets ont utilisé la dose élevée de GINST15, ils ont développé plus de puissance musculaire [W] lors des sauts balistiques contrairement à la prise du placebo ou d’une faible dose de GINST15. Cependant, la différence n’était pas statistiquement significative. Les chercheurs ont ensuite utilisé une astuce qu’ils utilisent en réalité un peu trop souvent: ils ont divisé leurs sujets en 13 répondants et 6 non-répondants. En science, ce n’est pas très net.

Finalement, ce Ginseng présente t-il un intérêt ?

En réalité oui. Les 13 répondants, en prenant la dose élevée de GINST15, ont libéré plus de watts lors des sauts balistiques que dans les autres conditions [tableau en bas].

experience-ginseng-ginst15

 

Conclusion

“En résumé, cette enquête a révélé qu’une supplémentation de deux semaines avec le Ginseng GINST15 réduisait significativement la fatigue de l’exercice, les courbatures musculaires et la fatigue neuromusculaire perçues suite à un exercice de résistance intense”, écrivent les chercheurs.

“L’évolution des répondants et des non-répondants à la molécule remet en question nos bases de données apparemment mitigées sur les effets d’ergogène du Ginseng, suggérant que le potentiel du supplément pourrait être lié à la réponse de chaque individu.”

Source de l’article: The modified Ginseng supplement GINST15

Source Ergo-logJ Sports Sci Med. 2018 Mar 1;17(1):92-100.

————–

Note: Tout ceci est bien beau mais je vous retrouverai pour le prochain article avec la critique d’une étude sur un autre ergogène, l’Ashwagandha, sans passer par une revue d’Ergo-log. Puis je reviendrai sur le zinc ainsi que la suite des articles sur la testostérone proposée par la SuppVersity. Mais d’ici là, n’oubliez pas de développer votre culture physique !

Eric Mallet

Références bibliographiques

Attele AS, Wu JA, Yuan CS. Ginseng pharmacology: multiple constituents and multiple actions. Biochem Pharmacol. 1999 Dec 1;58(11):1685-93.

Kudo K, Tachikawa E, Kashimoto T, Takahashi E. Properties of ginseng saponin inhibition of catecholamine secretion in bovine adrenal chromaffin cells. Eur J Pharmacol. 1998 Jan 12;341(2-3):139-44.

Nah SY, Kim DH, Rhim H. Ginsenosides: are any of them candidates for drugs acting on the central nervous system? CNS Drug Rev. 2007 Winter;13(4):381-404.

Tachikawa E, Kudo K, Kashimoto T, Takahashi E. Ginseng saponins reduce acetylcholine-evoked Na+ influx and catecholamine secretion in bovine adrenal chromaffin cells. J Pharmacol Exp Ther. 1995 May;273(2):629-36.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Les hommes qui prennent du Ginseng vivraient plus longtemps

Les hommes qui prennent du Panax Ginseng seraient susceptibles de vivre plus longtemps. Les spécialistes de la santé de l’Université Kwandong en Corée en sont arrivé à cette conclusion cette après avoir étudié 6372 hommes et femmes de la région de Kanawha en Corée du Sud depuis 18 ans. Lorsque l’étude a commencé en 1985, tous les participants avaient plus de 55 ans.

Le Ginseng est très consommé en Asie et en Corée en particulier

Panax-ginsengEn Corée, l’utilisation du Ginseng est encore plus fréquente que les multivitamines dans nos contrées occidentales. Selon les sondages, on retrouve des vitamines dans la moitié des ménages occidentaux. Dans l’étude coréenne, 69% des hommes et 51% des femmes utilisaient cet extrait végétal. Les chercheurs n’ont pas fait de distinctions entre le ginseng sous forme de thé, de capsules ou d’autres formes de supplément.

Les plantes médicinales classiques décrites dans le Shen Nong Ben Cao Jing ce qui se traduit plus ou moins comme La médecine du divin fermier affirme que le Panax Ginseng aurait des propriétés d’augmentation de l’espérance de vie. Le livre est une compilation d’informations écrites entre 300 avant JC et 200 après JC. Cependant et jusqu’à présent, il n’existait pas d’études scientifiques modernes démontrant l’effet de prolongement de la vie du Ginseng chez l’homme.

Une étude intéressante sur le Ginseng et la longévité humaine

De cette étude, les résultats concernant autant les utilisateurs masculins et féminins indiquent que les extraits de cette racine asiatique traditionnelle leur permet de vivre plus longtemps que les non-utilisateurs. Le graphique ci-dessous montre l’effet du Panax ginseng sur la durée de la vie des hommes qui participèrent à l’étude scientifique. Le graphique du bas montre l’effet sur les femmes.

Ginseng-et-longevite

Ginseng-et-duree-de-vie

A partir de là, on pourrait également affirmer que les utilisateurs de cette plante sont plus riches, mieux informés ou simplement qu’ils prennent mieux soin de leur santé que les autres. Cependant, lorsque les chercheurs ont filtré ces facteurs de manière statistique, ils se sont aperçus que le Panax Ginseng n’offrait une réduction significative du risque de mortalité que pour les hommes mais pas pour les femmes.

Le tableau simplifié ci-dessous montre le risque de décès, de maladies cardiovasculaires et formes de cancer mortels pour les utilisateurs réguliers et les non-utilisateurs. Lorsque P est inférieur à 0,05 (tout à droite), il existe une différence statistique significative. Le risque de décès a été fixé à 1 pour les non utilisateurs.

Statistiques-sur-la-mortalite-avec-ou-sans-Ginseng

Selon les résultats de cette étude statistique, il est clair que les hommes qui prennent du Ginseng régulièrement ont moins de chances de mourir. Cependant, cette étude ne donne aucune indication sur la manière dont le Panax Ginseng pourrait allonger la vie chez l’homme. 

Source de l’article: Men who take Ginseng live longer

Source Ergo-log: J Altern Complement Med. 2009 Aug; 15(8): 921-8.

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Combiner l’Astragale et le Ginseng booste les effets de la créatine

créatineUne combinaison d’Astragale, de Ginseng et de créatine fonctionnerait mieux que la créatine prise seule. Les scientifiques du sport de l’Université d’Etat de Wichita l’ont découvert quand ils ont donné un supplément contenant de la créatine brevetée, de l’Astragale, du Ginseng coréen et américain à un groupe de personnes de plus de 55 ans tout en leur proposant de faire de l’exercice de résistance.

L’Astragale et le Ginseng pour améliorer l’assimilation de la créatine

creatine-monohydrateLe supplément que les chercheurs ont étudié est une création de David Tuttle. En 1997, Tuttle avait publié un livre sur la créatine avec un expert sur les suppléments, Ray Sahelian: Creatine, Nature’s Muscle Builder. La même année, Tuttle a déposé une demande de brevet au sujet d’un supplément de créatine qui contenait également de l’Astragale et du Ginseng, affirmant que cela conduirait à de meilleurs résultats que de la créatine prise seule.

Un an plus tard, Tuttle déposa une demande de brevet pour le même supplément, mais cette fois en faisant valoir que la combinaison qu’il avait imaginé permettrait également de renforcer le système immunitaire.

En 2006, des chercheurs américains ont publié les résultats d’une étude que Tuttle avait parrainé, dans laquelle ils avaient testé son supplément sur ​​44 hommes et femmes âgés entre 55 et 84 ans. Les sujets étaient en bonne santé et prêt à faire l’entraînement en force trois fois par semaine pendant trois mois. Les sujets ont fait un entraînement complet du corps à chaque séance d’entraînement qui se composait de développé couché, de tirage poulie haute pour le dos, de curls biceps, de presse à cuisse, d’extension de jambes et de curls pour les ischio jambiers. Pour chaque exercice, ils ont effectué 3 séries de 8-12 reps.

Les chercheurs ont divisé leurs sujets en trois groupes. Un groupe a reçu un placebo, un autre a pris 3 grammes de créatine par jour et le troisième groupe a pris le supplément de Tuttle. Ce dernier groupe a consommé 3 grammes de créatine, 750 mg d’Astragalus membranaceus (Astragale), 450 mg Panax Ginseng et 300 mg de Panax quinquefolius par jour. Les sujets ont pris leurs capsules avec le petit-déjeuner, le déjeuner et le repas du soir.

L’expérience démontre l’intérêt de l’association Astragale et Ginseng pour la créatine

Au cours des 12 semaines qu’ont duré l’expérience, tous les sujets ont gagné en force. Le groupe de la créatine a gagné plus de force que dans le groupe placebo alors que le groupe astragaleGinseng + créatine a gagné plus de force que le groupe de la créatine seule.

Creatine-Ginseng-AstragaleCreatine-Ginseng-et-Astragale

Le schéma ci-dessus montre l’augmentation de la force maximale {1RM} dans chacun des trois groupes. Le groupe Astragale/Ginseng/Créatine a également perdu une plus grande quantité statistiquement significative de graisse que le groupe créatine.

Ginseng-Astragale-creatineResultats-de-l-experience-creatine-Ginseng-Astragale

La réduction de la masse grasse a également été confirmée par ce que les chercheurs ont constaté quand ils ont analysé le sang de leurs sujets. Dans le groupe AstragaleGinseng-Créatine, les niveaux de cholestérol LDL et de triglycérides ont diminué considérablement; ce qui est bon pour la santé cardiovasculaire.

Rapport-cholesterol-LDL-et-triglycerides-avec-creatine-Ginseng-Astragale

Notre dernier article sur l’Astragale décrivait comment un supplément contenant cet extrait végétal améliorait les capacités d’endurance de souris, probablement parce que l’Astragale augmentait l’activité du transporteur de glucose GLUT4 au niveau des cellules musculaires, et probablement parce qu’il conduisait à une augmentation de la combustion des graisses.

Les données suggèrent que des adultes âgés participant à un programme d’entraînement de la force pouvait gagner quelques bienfaits sur le plan de la santé et du bien être psychologique, de même qu’une baisse des taux de cholestérol (…) lorsqu’ils prenaient de la créatine associée à des extraits de Panax Ginseng, Panax quinquefolius et d’Astragale” en ont conclu les chercheurs. “De plus amples recherches sur l’utilisation de la créatine en tant qu’ergogène et aide anabolisante, ainsi que la capacité du Ginseng et de l’Astragale à agir en tant qu’agents hypolépidémiques chez des adultes âgés seront nécessaires.

Source de l’article: Combine Astragalus with Ginseng to boost the effect of creatine

Source Ergo-log: J Sports Sci Med. 2006 Mar 1;5(1):60-9.

Traduction Eric Mallet pour Espace Corps Esprit Forme

En savoir plus »
Aucun commentaire