La N-acétylglucosamine accélère la formation des fibres musculaires

4 Commentaires

Se pourrait-il que les athlètes accumulent davantage de muscles à long terme s’ils prenaient quelques grammes de N-acétylglucosamine chaque jour. C’est une hypothèse que nous formulons avec prudence car il s’agit principalement d’une recherche in vitro. Mais ensuite, une étude animale avec des souris atteintes de dystrophie musculaire a été réalisée par des chercheurs canadiens.

Le N-acétylglucosamine

Si vous liez un groupe acétyle à une molécule de glucosamine, vous obtenez de la N-acétylglucosamine. Le corps fabrique ce métabolite en métabolisant la glucosamine par acétylation, mais les scientifiques pensent que seule une fraction de la glucosamine administrée par voie orale est convertie en N-acétylglucosamine. C’est pour cette raison que les fabricants de suppléments, en plus de la glucosamine, commercialisent également la N-acétylglucosamine.

n-acetylglucosamine

Ces suppléments  seraient destinés à rendre les articulations plus saines. La glucosamine et la N-acétylglucosamine sont les matières premières de l’acide hyaluronique, un polymère important du liquide synovial des articulations.

Des chercheurs de l’Université de Laval au Canada pensent que la N-acétylglucosamine jouerait également un rôle dans le développement musculaire. Lorsque les jeunes cellules musculaires forment des fibres musculaires, elles utilisent la N-acétylglucosamine comme un fixant pour se lier entre elles. Cela pourrait signifier que la supplémentation en N-acétylglucosamine présente un effet de renforcement musculaire.

Ajoutons que même en dehors du sport, déterminer de nouvelles ressources moléculaires potentielles en matière de renforcement musculaire suscite un vif intérêt scientifique. Comme bien d’autres, des chercheurs comme les Canadiens de la faculté de Laval cherchent avec détermination de nouveaux moyens de ralentir les maladies liées aux muscles comme la maladie de Duchenne. Les Canadiens se sont alors demandés: la N-acétylglucosamine pourrait-elle être une molécule à effets thérapeutiques ?

L’étude in vitro

Les chercheurs ont placé de jeunes cellules musculaires dans un tube à essai avec différentes concentrations de N-acétylglucosamine pendant 72 heures. Celle-ci a accéléré le processus.

acetyl-glucosamine-muscle

Le tableau ci-dessus suggère que la concentration optimale du métabolite de la glucosamine serait certainement d’un millimole. C’est une valeur a priori élevée. Ci-dessous, vous pouvez constater les effets de la molécule à cette concentration au cours des 72 heures de l’expérience.

n-acetyl-glucosamine

 

L’étude animale avec le N-acétylglucosamine

Les chercheurs ont donné à de jeunes souris de type mdx – ici des souris atteintes de la maladie de Duchenne – une dose quotidienne élevée de N-acétylglucosamine pendant 10 jours. Si les souris avaient été des êtres humains adultes, on leur aurait administré 3 à 4 grammes de la molécule par jour. Après la supplémentation, les chercheurs ont comparé les muscles des animaux à ceux de souris mdx ne l’ayant pas reçu.

Le supplément avait réduit les dommages musculaires et renforcé leurs muscles. Les chercheurs avaient stimulé les muscles électriquement et déterminé le poids que les muscles pouvaient mettre en mouvement.

acetyl-glucosamine-hypertrophie

 

Conclusion

“Nous présentons ici la preuve que […] la N-acétylglucosamine, […] [présente] un potentiel thérapeutique intéressant pour atténuer certains symptômes associés à la dystrophie musculaire de Duchenne”, écrivent les Canadiens. “La présente étude suggère le potentiel thérapeutique d’un traitement à court terme avec la N-acétyl-glucosamine lors du pic de dégénérescence et de régénération musculaire chez la souris mdx. Cependant, il reste à déterminer si un traitement à long terme avec cette forme de glucosamine atténue de façon continue la progression de la dystrophie musculaire de Duchenne.”

“Bien que d’autres études soient essentielles pour comprendre le mécanisme par lequel […] la N-acétyl-glucosamine atténue la dystrophie musculaire de Duchenne […] et favorise la myogenèse, la présente étude indique que l’utilisation de la molécule en tant qu’agent supplémentaire peut présenter une classe intéressante de traitement contre la dystrophie musculaire de Duchenne. Notamment parce que la sécurité de ce monosaccharide bon marché est relativement bien établie chez l’homme.”

Source de l’article: N-acetylglucosamine accelerates the formation of muscle fibres

Source Ergo-log: FASEB J. 2018 Jun 12:fj201701151RRR. [Epub ahead of print].

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

 

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

4 Commentaires

  1. Sylar -  6 octobre 2018 - 17 h 03 min

    Salut Eric,

    Sais-tu si cette N-acétylglucosamine a le même effet indésirable que la Glucosamine (HCL et sulfate) à savoir une hypertension oculaire ?!

    J’ai pris pendant quelques mois de la glucosamine pour soigner une articulation douloureuse, au niveau douleur ça a été plutôt efficace mais mon opthalmo n’a pas aimé du tout !

    A la visite annuelle j’ai eu droit à une grosse frayeur, alors que je n’avais jamais eu de tension anormale aux yeux, là il me prédisait d’emblée un glaucome avec sévères suites vu l’ampleur de la tension.

    Finalement j’ai passé toute une batterie d’examens oculaires qui n’ont absolument rien démontré et ce n’est qu’après des recherches extrêmement ciblées que j’ai découvert que cela venait de la glucosamine, ce qu’a confirmé l’ophtalmo qui n’avait pas pensé à me demander si j’en prenais…

    Bref, je profite de cet article pour te poser la question 😉

    @+ et encore merci pour ce site et tous tes articles 🙂

    • Eric -  6 octobre 2018 - 18 h 52 min

      Salut et merci pour ta question,

      A vrai dire, même s’il s’agit d’une autre molécule (car acétylée), la glucosamine n’est reste pas moins composée en partie de glucose. En ce qui concerne les études cliniques effectuées à ce sujet, les résultats sont mitigés: https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1063458411000203 A ce sujet, une hypothèse est souvent avancée, celle de la glucosamine comme précurseur des glucosaminoglycanes, une famille de molécules (dont le sulfate de chondroÎtine) pourrait être responsable d’une hypertension oculaire. Cependant, rien n’est certain à ce sujet. L’hypertension oculaire est réversible. Donc, par prudence, abstiens-toi de prendre de la glucosamine.

      Quoi qu’il en soit, je m’étonne toujours de la crainte des athlètes ou des sédentaires face à une inflammation comme la tendinite. Cette crainte est souvent disproportionnée et donne souvent lieu à une supplémentation parfois exagérée face à ce genre de trouble passager et rarement chronique. Il est vrai qu’une tendinite est souvent longue à soigner et demande parfois 6 à 12 semaines avant de se résorber. Avec un peu de bon sens, une bonne crème (chauffante ou cryo) appliquée quotidiennement constitue souvent le premier des remèdes, avec du repos.

      @ bientôt,
      Eric

      https://www.espacecorps-espritforme.fr/
  2. Sylar -  6 octobre 2018 - 21 h 09 min

    OK merci Eric pour cette réponse rapide 🙂

    Par contre je n’ai pas compris pourquoi tu me parles de tendinite…

    En ce qui me concerne c’est une usure prématurée d’un cartilage au genou qui m’a poussé à prendre un cocktail Glucosamine HCL + Chondroïtine sulfate + MSM et j’ai véritablement constaté une nette amélioration.

    Mon genou craquait assez sévèrement et rien qu’en marchant avant le traitement alors qu’aujourd’hui il ne craque que quand je pose le genou à terre et la douleur associée a disparue.

    Après, à savoir si c’est le cocktail qui a fonctionné, un seul voir deux de ces composants ou si c’est l’effet placébo… Qui vivra verra 😀

    MErci encore

    • Eric -  6 octobre 2018 - 21 h 46 min

      > Ta question était basée sur une inflammation articulaire avec comme effet secondaire une hypertension oculaire, je t’ai donc répondu en ce sens. Les tendinites font partie des inflammations de ce type, parmi d’autres. Te concernant, il est probable que la glucosamine/chondroïtine/MSMS puisse contribuer à la réparation de ton cartilage. Cependant, si une hypertension oculaire se pose effectivement, il serait plus raisonnable de cesser ce genre de supplémentation. La glucosamine est à la base des glucosaminoglycanes, la chondroïtine en est le type le plus fréquent. Si tu prends de la glucosamine, ton organisme synthétisera de la chondroïtine. Donc, abstiens-toi de prendre les deux. Le silicium organique, le MSM ou le collagène, voire le cissus quadrangularis seraient plus indiqués dans ce cas.

      Eric

      https://www.espacecorps-espritforme.fr/

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.