Régime pauvre en glucides + entraînement intense = baisse de la testostérone

2 Commentaires

Des athlètes de bon niveau qui s’entraînent dur pendant une heure par jour et qui mangent peu de glucides produisent moins de testostérone et plus de cortisol, comme l’ écrivent les physiologistes de l’Université de Caroline du Nord dans le European Journal of Applied Physiology.

La testostérone

La testostérone

Un entraînement intensif nécessite de l’énergie. S’il n’y a plus de glucose disponible pour vos muscles, ils seront obligés de se tourner vers les graisses pour en faire, votre corps commencera à produire plus de cortisol pour fournir plus d’énergie. Le cortisol stimule la conversion des protéines en glucose. Ceci est non souhaitable, mais encore pire; le cortisol abaisse également la production d’hormones stéroïdes comme la testostérone.

En un mot, ces données physiologiques ont abouti à donner le conseil aux athlètes de pratiquer des séances d’entraînement réduites, à la fois dans le temps et en intensité, et de manger avant, pendant et après une séance. Dans les années 1980, les experts affirmaient que les glucides protégeaient contre la dégradation musculaire.

Aujourd’hui, les scientifiques et les nutritionnistes du sport sont moins enthousiastes sur les glucides. Les régimes faibles en glucides restent cependant très populaires, ont en trouve de toutes formes et de toutes les tailles. Cette recherche scientifique suggère pourtant qu’il peut y avoir un côté bancal à pratiquer un régime faible en glucides.

Testostérone, cortisol et régime hypoglucidique

Les physiologistes ont réalisé une étude comprenant 20 athlètes d’endurance bien entraînés, qui pratiquaient tous un entraînement plus de 5 fois par semaine. La moitié d’entre eux ont pratiqué un régime alimentaire pendant 5 jours qui comprenait 60% de leur énergie sous forme de glucides [Control CHO], l’autre moitié du groupe a reçu un régime où 30% de leur énergie venaient des glucides [Low CHO]. Durant les journées 2, 3 et 4, les sujets devaient faire du cycle stationnaire pendant une heure à 75% de leur consommation maximale d’oxygène.

Pendant les séances de travail sur le cycle, les athlètes du groupe {Low CHO} ont reçu une boisson pour sportifs composée de glucose. Les athlètes du groupe de {Control CHO} ont reçu un shake contenant 45 grammes de protéine. Lorsque les chercheurs ont mesuré les concentrations de testostérone libre et de cortisol dans le sang des sujets, ils ont remarqué que dans le groupe {Low CHO}, ces hormones avaient diminué au cours de l’expérience.

Concentration de testostérone et de cortisol en fonction d'un régime pauvre en glucides

Les scientifiques se sont intéressés au ratio entre la testostérone libre et le cortisol. Cet équilibre est resté plus ou moins constant dans le groupe de contrôle. Dans le groupe {Low CHO}, il est descendu rapidement.

Concentration de testostérone et de cortisol en fonction d'un régime hypoglucidique

L’expérience n’a duré que 5 jours. D’autres études ainsi que l’expérience de personnes qui suivent un régime faible en glucides nous disent que le corps prend quelques semaines à s’habituer à un apport faible en glucides. Les athlètes de cette expérience pourraient très bien avoir réagi différemment si l’expérience avait duré quelques mois au lieu de quelques jours.

Un des messages à retenir de cette étude est que, si vous suivez ce genre de régime, vous seriez bien inspiré de consommer des glucides à proximité de votre séance d’entraînement.

Source de l’article: Low carb + intensive training = fall in testostérone levels

Source Ergo-log: Eur J Appl Physiol. 2010 Apr; 108 (6): 1125-31.

Traduction par Eric Mallet pour Espace Corps Esprit Forme

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

2 Commentaires

  1. DANAN -  13 décembre 2017 - 15 h 09 min

    Bonjour,
    Ayant perdu pas mal de poids avec un régime hyperprotéiné et hypo glucidique (18 kg environ), je souhaite me remettre au sport.
    Je sens que je suis en hypoglycémie après 1 h de sport.
    Quelle quantité de glucides puis-je manger avant pour me sentir bien sans reprendre de poids ?
    Merci pour votre aide,
    Sandrine

    • Eric -  13 décembre 2017 - 17 h 25 min

      Bonjour Sandrine,

      La solution la plus simple serait certainement de prendre une boisson isotonique ou à base d’acides aminés pendant l’entraînement afin d’éviter les apports de glucides en excès mais plutôt de les oxyder pendant l’exercice. Une boisson comme Amino Energy d’Optimum Nutrition ou maltodextrin Power (plus riche en glucides) pourrait convenir à vos besoins.

      Cordialement,
      Eric Mallet

      https://www.espacecorps-espritforme.fr/

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.