Un régime riche en protéines avec le bodybuilding est considéré comme plus sain

Aucun commentaire

Un entraînement en force se traduira par plus de masse musculaire lorsqu’il est combiné avec un régime riche en protéines. Rien de nouveau jusqu’ici, mais que l’entraînement en force combiné avec un régime riche en protéines soit plus sain, pourrait représenter une nouvelle intéressante pour tous. Des chercheurs de l’Université nationale de Pusan ​​en Corée du Sud en arrivent à cette conclusion à partir d’une petite étude sur l’homme qu’ils avaient publié dans le Journal of Diabetes Investigation.

Des chercheurs coréens vont tester leur théorie avec 18 athlètes grands débutants des sports de force

Les coréens ont sélectionné 18 hommes d’une vingtaine d’années – aucun d’entre eux n’avait pratiqué un sport de force auparavant – pour un entraînement de force étalé sur une période de 12 semaines. Les sujets ont réalisé plusieurs séries d’exercices avec des charges équivalentes à 60-80% du poids maximal qu’ils pouvaient lever sur une répétition.

La moitié des sujets ont suivi un régime plus ou moins normal pendant l’expérience. L’énergie provenant de leur alimentation était composée de 60% de glucides, 15% de protéines et 25% de graisse. [norm.-prot.] L’autre moitié des sujets ont consommé un régime riche en protéines. Pour ce régime, l’énergie provenait pour 55% des glucides, 30% des protéines et 15% des graisses. [haut prot.] Les deux groupes ont consommé la même quantité de calories.

Naturellement, un régime plus riche en protéines a permis de construire plus de muscle

Après la période d’entraînement, les chercheurs ont découvert que les hommes qui avaient suivi le régime alimentaire riche en protéines avaient construit de la masse corporelle maigre; ce n’était pas le cas pour les hommes qui avaient consommé une quantité “normale” de protéines dans leur alimentation.

Apport en protéine et masse maigre

Apport en protéine et pourcentage de graisse corporelle

Le pourcentage de graisse corporelle avait diminué dans les deux groupes mais la diminution était plus grande chez les hommes qui avaient mangé plus de protéines.

Les Coréens n’ont détecté aucun effets remarquables provenant de la combinaison des entraînements de la force et un régime riche en protéines sur les niveaux d’IGF-1, de cortisol et de testostérone. Par contre, ils ont observé qu’il y avait beaucoup plus d‘hormone de croissance circulant dans le sang des sujets du grouperiche en protéines que chez les sujets qui avaient consommé moins de protéines.

Régime riche en protéines et taux d'hormone de croissance

Le HOMA-IR, une mesure de résistance à l’insuline, avait diminué chez les hommes qui avaient consommé beaucoup de protéines. Cela signifie que leurs cellules étaient devenues plus sensibles à l’insuline, ce qui est un signe positif.

protéine et résistance à l'insuline

protéine et cholestérol HDL

En outre, l’équilibre du cholestérol des hommes qui avaient consommé un régime hyperprotéiné s’était amélioré. Leur quantité de HDL «bon cholestérol» avait augmenté.

En conclusion, ces résultats suggèrent qu’il existe des interactions hormonales pour améliorer la composition du corps, les profils métaboliques et le métabolisme de l’énergie après un régime protéiné à long terme et des exercices de résistance“, résument les chercheurs. Cependant, des études supplémentaires avec différents types de programmes d’exercices de résistance et une alimentation riche en protéines sont nécessaires pour confirmer les résultats de la présente étude dans le cadre de l’exercice anaérobique.”

Source de l’article: Bodybuilding with protein-rich diet is healthier

Source Ergo-log: J Diabetes Investig. 2014 Mar 23;5(2):242-7.

NdT: Pensez à vous inscrire à la newsletter pour vous tenir au courant de la parution des prochains articles.

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *