Méta-analyse: les protéines animales seraient plus favorables à la croissance musculaire que les protéines végétales

boeuf-proteine

Protéines animales – Image Malidate Van – Pexels.com

L’essor des protéines végétales a sans doute de bons côtés. Nous sommes de cet avis parce que nous aimons l’innovation alimentaire, parce que nous nous soucions de notre planète et parce que nous soupçonnons qu’un nombre notable de vaches et de porcs trouvent peut-être assez désagréable le fait d’être mangés. Mais nous ne pouvons nier que le corps humain réagit mieux aux protéines animales qu’aux protéines végétales lorsqu’il s’agit de construction musculaire. Note EM: C’est du moins ce qu’avance la méta-analyse de ces chercheurs de Singapour. Je reviendrai sur cette affirmation en fin d’article.

La méta-analyse comparant protéines animales et protéines végétales

Des chercheurs de l’Université nationale de Singapour ont rassemblé 16 études précédemment publiées qui comparaient l’effet d’une supplémentation en protéines animales sur la force et la masse musculaire à l’effet d’une supplémentation en protéines végétales sur la force et la masse musculaire. Dans certaines études, les sujets s’entraînaient avec des poids, dans d’autres, ils ne le faisaient pas.

Résultats de l’étude

Le tableau ci-dessous résume les résultats des études sélectionnées. À première vue, les protéines animales semblent surpasser les protéines végétales dans tous les cas, mais les différences entre les effets sur la force musculaire n’étaient pas statistiquement significatives.

meta-analyse-proteines-origines

Cependant, la différence entre l’effet des protéines animales d’un côté et végétales de l’autre sur la masse musculaire était significatif comme l’ont découvert les chercheurs en divisant leurs données par âge. Il n’y avait pas de différence entre l’effet des deux types de protéines sur la masse musculaire chez les plus de cinquante ans, mais il y en avait une chez les moins de cinquante ans. Note EM: A ce sujet, nous pourrions supposer que la rétention des acides aminés par les intestins, généralement plus forte avec le vieillissement de l’organisme, puisse expliquer ce phénomène.

meta-analyse-proteines

Conclusion de la méta-analyse

“En résumé, cette revue systématique et cette méta-analyse ont permis de constater que les protéines animales ont tendance à avoir un effet plus favorable sur la masse maigre par rapport aux protéines végétales, et que le bénéfice semble plus prononcé chez les jeunes adultes”, résument les chercheurs. “En revanche, la source de protéines n’est pas susceptible d’avoir un impact sur la force musculaire”.

Note EM: Même si cette méta-analyse semble indiquer une tendance favorable aux protéines animales, il en reste néanmoins vrai qu’une alimentation variée vous apporte certainement plus de protéines végétales dans une journée que vous pourriez le croire. N’oubliez pas qu’une étude scientifique ou une méta-analyse ne sont jamais que des éléments d’analyse à la base d’une argumentation scientifiquement fondée mais qu’elles sont très souvent décalés par rapport à la réalité et les multiples facettes qu’elle nous impose. Nous le constatons d’ailleurs très bien en cette période où la science se retrouve trop souvent instrumentalisée à des fins particulièrement nocives à notre vie quotidienne ou à notre santé, lorsqu’elle n’est pas tout simplement niée.

Source de l’article: Meta-study: animal proteins are better muscle builders than vegetable proteins

Source Ergo-log: Nutrients 2021, 13, 661.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

4 semaines de supplémentation en kératine = 1 kilo de muscle !?

keratine-proteine-anabolisant

Image Andra Piacquadio

Une forme biodisponible de kératine – c’est-à-dire la protéine qui compose les cheveux, les ongles et les plumes – ne permet pas aux athlètes d’endurance d’être plus performants. C’est ce qu’indiquent des spécialistes de l’exercice physique de l’université de Massey, en Nouvelle-Zélande, dans le Journal of the International Society of Sports Nutrition. Mais leurs recherches montrent également que la kératine, aussi étrange que cela puisse paraître, aide les athlètes à gagner en masse musculaire.

L’étude sur la kératine et la performance athlétique

Pendant 4 semaines, les chercheurs ont donné à 15 athlètes d’endurance entraînés 0,8 gramme d’une préparation de kératine liquide chaque jour. C’était la condition expérimentale. Le supplément a été fabriqué par Keraplast. Keraplast a d’ailleurs sponsorisé cette recherche. Keraplast fabrique ce type de protéine à partir de plumes de poulet et la vend principalement aux fabricants de produits cosmétiques.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Associer astaxanthine et collagène serait favorable à la santé de la peau

collagene-hydrolyseUne dose quotidienne de 6 milligrammes d’astaxanthine réduirait les rides du visage, comme nous l’avions écrit précédemment. Vous le savez, il existe des preuves cliniques que le collagène hydrolysé présente le même effet positif. Mais que se passerait-il si vous combiniez l’astaxanthine et le collagène ? Une étude humaine, publiée dans le Journal of Medicinal Food en 2014 par des chercheurs coréens vous donnera la réponse.

L’étude sur l’association de collagène et d’astaxanthine

Les chercheurs, affiliés à l’Université nationale de Séoul en Corée du Sud, ont divisé 44 femmes âgées de 41 à 60 ans en un groupe placebo et un groupe expérimental. Pendant les 12 semaines de l’expérience, les sujets du groupe expérimental ont consommé 2 milligrammes d’astaxanthine et 3 grammes de collagène de poisson hydrolysé par jour. Le collagène était un produit de Rousselot France, qui commercialise du collagène de poisson hydrolysé sous le nom de Peptan. L’astaxanthine provient des usines de l’American Cyanotech Corporation.

Résultats de l’étude

Après 12 semaines, les chercheurs ont voulu savoir si l’élasticité et l’hydratation de la peau du visage avaient changé. En termes d’hydratation, ils n’ont trouvé aucune différence entre les groupes mais l’élasticité a été améliorée de manière significative chez les femmes du groupe de supplémentation.

astaxanthine-collagene

Après 12 semaines, les chercheurs ont irradié un morceau de peau des fesses des femmes avec des rayons UV (!). Comme vous le savez, les rayonnements UV sont la principale cause du vieillissement de la peau.

Les Coréens ont découvert que la peau des femmes qui avaient reçu le complément réagissait aux radiations en produisant beaucoup plus de pro-collagène de type 1. Cela signifie que le tissu cutané s’était renouvelé.

collagene-astaxanthine

En outre, les cellules de la peau des femmes prenant le supplément ont produit moins d’enzymes MMP-1 et MMP-12. Ces enzymes sont impliquées dans les processus cataboliques des tissus cutanés.

Le sponsor de l’étude

L’étude a été financée par Cerebos Pacific Limited, une très vieille entreprise britannique. Cerebros est le producteur de RudyCollagen, un aliment fonctionnel contenant du collagène et de l’astaxanthine, entre autres.

Source de l’article: This combination of astaxanthin and collagen keeps your skin young

Source Ergo-log: J Med Food. 2014 Jul;17(7):810-6.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

En savoir plus »
Aucun commentaire

Voici pourquoi il ne faut pas sous-estimer les bienfaits des protéines du haricot mungo

proteine-vegetaleA vrai dire, la valeur biologique des protéines de haricots n’est pas très bonne si on la compare à celle des protéines animales de qualité nutritionnelle élevée. Si vous êtes végétalien et que vous souhaitez développer votre masse musculaire, pourriez-vous quand même utiliser les protéines de haricot mungo ? Si vous avez lu les travaux de recherche publiés par les chercheurs de l’Université d’État de l’Arizona dans Nutrients, vous pourriez répondre à cette question par “oui”. Et cela, même si les sujets de cette étude ne s’entraînaient pas.

L’étude clinique sur l’intérêt potentiel des protéines du haricot mungo

Les chercheurs ont réalisé une expérience avec 25 végétariens et végétaliens âgés de 18 à 55 ans. Les sujets ne pratiquaient pas de sport et faisaient peu d’exercice. Ceux qui faisaient plus de 150 minutes d’exercice par semaine n’étaient même pas autorisés à participer à expérience.

En savoir plus »
Aucun commentaire

La protéine de chanvre est une protéine végétale de bonne qualité

proteine-chanvre-bioLa protéine de chanvre n’est plus un obscur supplément que l’on ne peut acheter que sur Internet. Vous la trouvez dans n’importe quel magasin de nos jours. Bien que la valeur nutritionnelle des protéines de chanvre ne soit pas aussi élevée que celle des protéines de soja et du lactosérum, les nutritionnistes canadiens de l’université du Manitoba ont découvert qu’elle est meilleure que celle des noix et des protéines de blé.

Les protéines d’origine végétale

Nous, chers lecteurs, sommes peut-être la dernière génération de terriens qui pourra considérer la consommation de protéines animales comme allant de soi. Une petite partie de la population, en augmentation, est végétarienne ou végétalienne. Cela étant, ces personnes ont choisi de suivre ce mode de vie. Les générations futures n’auront peut-être pas le choix. Les intrants (Note EM: éléments qui entrent dans un processus de production) de l’agriculture industrielle deviennent trop chers et, bien que nous n’en avons pas encore conscience, l’agriculture industrielle elle-même est devenue terriblement sensible aux maladies. Il est donc temps de se faire à l’idée que dans 100 ans, nous serions tous végétaliens.

En savoir plus »
Aucun commentaire

Votre Whey serait sans doute plus utile avant l’entraînement

iso-zero-proteinSi vous prenez un shake de lactosérum avant un entraînement de force, vos muscles en tireront plus de profit que si vous le buvez après la séance d’entraînement. Les scientifiques du sport de l’université de Birmingham auraient établi la preuve de l’effet supérieur des milk-shakes protéinés avant l’entraînement à partir d’expériences réalisées sur 17 sujets âgés d’une vingtaine d’années.

L’étude sur la Whey avant et après l’entraînement

Les chercheurs ont donné à leurs sujets de test un milkshake contenant 20 g de lactosérum. Les huit sujets du pré-groupe ont bu leur shake de protéine juste avant l’entraînement sur un appareil d’extension des jambes. Ils ont fait 10 séries de 8 répétitions avec 80 % du poids réalisable sur une seule répétition. Les 9 autres sujets du post-groupe ont bu leur shake 60 minutes après avoir terminé leur entraînement.

Les résultats de l’étude

En savoir plus »
Aucun commentaire

Un hydrolysat de collagène pour soulager les articulations des athlètes

Les athlètes qui éprouvent des douleurs articulaires en se tenant debout, en marchant ou en soulevant de lourdes charges pourraient soulager la douleur en prenant de l’hydrolysat de collagène. Mais ils devraient en prendre à une dose élevée, et ce pendant au moins 6 mois, selon les données avancées par les scientifiques du sport de l’université d’État de Pennsylvanie.

Le collagène et la santé des articulations

Une demi-douzaine d’études scientifiques de petite envergure ont été publiées dans des revues allemandes dans les années 1970 et 80. Elles ont montré que le collagène aidait les articulations à récupérer plus rapidement. Un aperçu de tout ce que l’on sait sur la supplémentation en collagène et les articulations se trouverait dans le rapport Collagen Hydrolysate and its Relationship to Joint Health. Le rapport a été commandé par Gelita, une multinationale spécialisée dans la gélatine.

L’idée qui sous-tend la supplémentation en collagène est que l’hydrolysat de collagène – comme la gélatine – est une bonne source d’acides aminés glycine et proline. Ceux-ci sont essentiels pour la production de tissu conjonctif, et donc aussi pour le cartilage. Pour être clair dès le départ, cependant : Gelita a également financé l’étude de 2008 qui a été publiée dans Current Medical Research and Opinion. Les chercheurs ne cachent pas la préparation qu’ils ont testée : CH-Alpha, un produit allemand.

collagene-articulations-tendons

collagene-articulations

Les 97 sujets faisaient tous du sport et présentaient des articulations douloureuses. Les athlètes ont été invités à évaluer leur niveau de douleur sur une échelle de 0 à 10 avant le début de la supplémentation.

En savoir plus »
Aucun commentaire