La spiruline serait plus anabolisante que la caséine

Aucun commentaire

spirulineNe serait-ce pas fantastique – et pas seulement pour l’environnement mais aussi pour l’industrie – si nous commencions à manger de la spiruline plutôt que de la viande. Un étang d’un hectare pourrait produire 600 fois plus de protéines provenant de ces algues comestibles qu’un hectare de pâturage utilisé pour le bétail. En effet, la spiruline est composée environ de 65% de protéines. (Note: disons plutôt entre 50 et 60%)

Mais est-ce que cette protéine d’origine végétale est bonne pour nous ? Oui, selon ce que disent les chercheurs de l’Université d’État de Sao Paulo au Brésil. Il se peut même que la spiruline soit meilleure pour vos muscles que la caséine laitière. Au cours de cette expérience, les Brésiliens ont réalisé une expérience avec des rats âgés de 30 jours au début de l’essai. L’étude a duré jusqu’à ce que les rats aient 90 jours, l’âge auquel les rats deviennent adultes.

Une étude où la spiruline et la caséine ont été comparées

Les chercheurs ont divisé leurs animaux de test en deux groupes. Un groupe recevait un régime dans lequel les protéines – 17% de l’apport énergétique total – provenaient de la caséine. L’autre groupe a reçu sa protéine de la spiruline. En dehors de cela, les régimes étaient identiques.

Les rats du groupe spiruline mangeaient un peu moins que les rats du groupe caséine, mais la différence n’était pas statistiquement significative. Lorsque les chercheurs ont examiné les muscles des rats, ils ont remarqué des différences. La production de protéine musculaire dans le muscle soléaire était plus élevée dans le groupe spiruline. Le graphique ci-dessous le montre.

spiruline anabolisme

Dans un autre muscle du mollet, le gastrocnemius, les rats du groupe de la spiruline avaient également accumulé une plus grande quantité de myosine. Voir le graphique ci-dessous.

spiruline contre caséine

En revanche, la spiruline a augmenté le taux de dégradation musculaire, même si l’effet n’était pas statistiquement significatif. Pour pouvoir parler d’un effet anabolisant, les chercheurs devraient mesurer, par exemple, la quantité d’azote que les rats retiennent ou devraient peser les muscles. De là, ils travailleraient sur d’autres études scientifiques. Une fois que les résultats seront là, nous saurons si des shakes de spiruline apparaitront dans les magasins de suppléments.

Disons que dans le monde du sport, les protéines animales sont considérées comme sacrées. Il y a une raison à cela: les acides aminés dans les produits laitiers, la viande et les protéines d’œuf correspondent au mieux aux besoins en acides aminés humains. La valeur biologique des protéines animales est élevée, comme ils l’affirment.

D’un autre côté, il existe des études – principalement des études animales, nous devons l’admettre – dans lesquelles les protéines non animales ne s’en sortent pas mal du tout. Selon une de ces études, les protéines du sarrasin stimuleraient la croissance musculaire chez le rat. Il est difficile de se procurer des protéines de sarrasin pour le consommateur moyen, bien que ce soit un ingrédient de certains suppléments sportifs. Mais si cela fonctionne vraiment, nous ne le savons pas.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Note: Remarque intéressante des rédacteurs d’Ergo-log, quantifier la rétention d’azote donnée par la spiruline et la caséine aurait pu nous donner une interprétation plus précise de l’anabolisme permis par ces deux sources de protéine.

Eric Mallet

Source de l’article: Spirulina more anabolic than casein

Source Ergo-log: Eur J Nutr. 2008 Oct;47(7):393-400.

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.