Le thé vert aurait de meilleurs effets sur un estomac vide

2 Commentaires
the-vert-assimilation-estomac-vide

Image sciencedaily.com

Si vous buvez du thé vert ou si prenez des gélules contenant un extrait de thé vert en estimant qu’il contribue à une meilleure santé, faites-le plutôt sur un estomac vide. Des nutritionnistes australiens nous donnent ce conseil bien intentionné dans un article de Antioxydants. Les Australiens ont découvert que le corps n’absorbe pas l’EGCG – la principale substance bio-active du thé vert – aussi bien en combinaison avec de la nourriture.

L’étude australienne sur le thé vert

the-vert-egcg-antioxydantsLes chercheurs ont administré 500 mg d’EGCG [formule structurelle à gauche] à 4 sujets en bonne santé à 3 occasions différentes. Ils ont utilisé Teavigo, fabriqué par DSM.

À une occasion, les sujets ont pris leur EGCG sous forme de gélules le matin à jeun (gélule sans petit-déjeuner). À une autre occasion, ils ont pris les capsules avec des cornflakes et du lait [capsule avec petit-déjeuner]. Et à une autre occasion encore, les chercheurs ont mélangé l’EGCG dans un shake contenant des fraises, du sucre et du lactosérum [Strawberry sorbet], que les sujets ont bu au petit-déjeuner.

Résultats de l’étude sur le thé l’estomac vide ou non

Une fois que les sujets ont pris leurs gélules d’antioxydants, les chercheurs ont surveillé le taux d’EGCG sanguin des sujets pendant huit heures. Les chercheurs leurs ont donné un déjeuner pendant cette période. Les Australiens ont découvert que le taux d’EGCG dans le sang des sujets était trois à quatre fois plus élevé lorsque les sujets avaient consommé l’extrait de thé vert à jeun, par rapport aux autres conditions.

egcg-estomac-vide

estomac-vide

 

Quelques explications…

Avec l’arrivée des aliments, l’estomac produit de l’acide pour digérer la nourriture. Une fois que la nourriture entre dans l’intestin grêle, le pancréas neutralise l’acide avec du bicarbonate. Selon une étude de 2001, c’est à ce moment-là qu’une grande partie de l’EGCG serait perdu*.

Conclusion sur le thé vert et les EGCG avec l’estomac vide

“En conclusion, l’absorption systémique était considérablement plus élevée pour l’EGCG pris en gélules sans nourriture après un jeûne nocturne qu’il ne l’était lorsqu’il était pris en gélules avec un petit-déjeuner léger ou inséré dans un sorbet à la fraise”, ont résumé les chercheurs. “Par conséquent, sur la base de ces résultats, l’ingestion d’EGCG avec de l’eau sur un estomac vide serait la méthode la plus appropriée pour une administration orale lors de futurs essais cliniques où l’EGCG doit être étudié en tant que nutraceutique bio-actif potentiel chez l’homme.”

Source de l’article: Green tea healthier and more effective on empty stomach

Source Ergo-log: Antioxidants 2015, 4, 373-393.

* Ian R. Record, Joanne M. Lane, Simulated intestinal digestion of green and black teas, Food Chemistry, Volume 73, Issue 4, June 2001

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

 

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

2 Commentaires

  1. Flo -  14 janvier 2019 - 22 h 55 min

    L’étude est biaisée puisqu’ils concluent sur la différence entre une consommation d’EGCG à jeun et une consommation avec des produits lactés comme étant une différence entre estomac plein ou vide . or c’est le fait de consommer les polyphenols avec des produits lactés qui pose probleme ! on le sait depuis longtemps qu’il faut éviter la consommation de polyphenols avec du lait … que ce soit du café, du thé, et meme du vin … ” lait+Vin = médecin” mais on pourrait en dire autant au vu de plusieurs autres études, lait + polyphénols rend fol … préférer l’association avec des boissons végétales d’avoine ou d’amande, et il n’y aura pas les interactions indésirables qu’il y a entre les polyphénols et les produits laitiers.

    • Eric -  14 janvier 2019 - 23 h 32 min

      > Bonjour,

      Je veux bien recevoir vos arguments mais de mon point de vue “on le sait depuis longtemps” n’a aucune valeur scientifique. D’autre part, les quelques références que je viens de consulter vont dans le sens opposé de ce que vous avancez:

      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29652940 Functionality of cow milk naturally enriched with polyunsaturated fatty acids and polyphenols in diets for diabetic rats. “Milk enriched with PUFA and polyphenols promoted an increase in gastrocnemius muscle mass, and a reduction in mesenteric fat and LDL levels. Milk intake, with an emphasis on milk enriched with PUFA and polyphenols, attenuated the metabolic disorders of streptozotocin-induced diabetes in rats.”

      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5340374/ Supplementation of cow milk naturally enriched in polyunsaturated fatty acids and polyphenols to growing rats “Polyphenols in milk may have a similar action to Oolong tea, rich in gallic acid and catechins, whose intake significantly reduced particle size of LDL in humans [36]. Thus, such lipoproteins would be of low atherogenicity. (…) Milk enriched with polyphenols showed a hypolipidemic effect and increased muscle mass in obese rats (Table 5). In a similar study with obese rats, supplementation with phenolic compounds (flavonoids, phenolic acids and phytosterols) from fruit extract caused a similar result with lower LDL levels [40]. This effect may be related to the antioxidant action of phenolic compounds (39) in reducing inflammatory reactions characteristic of obesity and hyperlipidemia. Changes in body composition with increased fat mass and decreased lean muscle mass are commonly observed in aging [41]. This condition associated with subclinical inflammation induced by obesity may contribute to development of sarcopenia [42]. Thus, increase in lean muscle mass, observed in the present study, with supplementation of milk enriched with omega-3 and antioxidants may reduce deterioration and muscular dysfunction observed in obesity. (…) Milk enriched with PUFA and polyphenols increased lean mass of obese rats with a tendency to decrease LDL levels.” De là, je pourrais difficilement admettre que d’associer le lait à des polyphenols pose réellement problème, sauf, sans doute, à cause de problèmes digestifs chez les sujets étudiés, ce qui est encore autre chose.

      Je pourrais également vous citer d’autres études mais vous pourrez aussi les consulter en ligne sur pubmed. Quant à cette idée d’associer du lait à du vin, il s’agit certainement d’une horreur à digérer, je ne supporte pas moi-même le café au lait. Cependant, il faudrait peut-être, à charge de preuve, plutôt incriminer le lactose dans ce genre de mélange. Pour ma part, je pense qu’il faudrait d’abord faire preuve de bon sens mais aussi de se méfier de ce genre de clichés, de même que les pour “on le sait” ou “tout le monde le dit” qui ne réfèrent à aucun commencent de preuve scientifique.

      Merci pour votre commentaire,
      Eric Mallet

      https://www.espacecorps-espritforme.fr/

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.