Les athlètes de force réagissent mieux à la Whey avec quelques extra que la Whey seule

Aucun commentaire

whey-proteineLes athlètes de force avec un peu de jugeote ne consomment pas seulement du lactosérum (whey), mais il le mélange avec des nutriments comme la créatine, la bêta-alanine, le HMB et de bicarbonate de sodium pour n’en citer que quelque-uns. Bien sûr, vous pouvez acheter des mélanges prêts à l’emploi dans les boutiques de suppléments mais bien souvent, ils contiennent des quantités très élevées de glucides rapides. Et finalement, ces mélanges fonctionnent t-ils vraiment mieux que le lactosérum pris seul ? Une métaétude britannique, qui sera bientôt publiée dans la publication scientifique Sport Medecine nous dit que c’est effectivement le cas.

L’étude scientifique sur la Whey

Dans leur métaétude, les scientifiques du sport Fernando Naclerio et Eneko LarumbeZabala ont recueilli des données provenant de neuf études publiées antérieurement, ils ont analysé les données. Ces études avaient comparé l’effet de la supplémentation en utilisant le lactosérum seul avec celui de la supplémentation en lactosérum plus quelque chose.

Le «plus» variait selon l’étude: en général il s’agissait de créatine, parfois combiné avec des vitamines, des minéraux, du chrome, de l’inositol, arginine, N-acétyl-cystéine, de la caséine, des BCAA, de la L-Glutamine, du bêta-alanine, de la caféine, du HMB ou du bicarbonate de sodium.

Toutes les études ont été réalisées avec des sujets qui avaient déjà fait de l’entraînement de résistance. Parfois, les sujets étaient expérimentés dans les sports de force, parfois non. Les études ont duré de 6 à 12 semaines.

Beaucoup d’études avaient été parrainées ou réalisées par les fabricants ou les créateurs de suppléments sportifs. Les auteurs restent silencieux sur ce sujet. Ils ont, par ailleurs, eux-mêmes été parrainés par GlaxoSmithKlineMaxinutrition, un fabricant de barres protéinées, des substituts de repas et de produits pré et post-entraînement.

Les résultats de l’étude sur la Whey

Les athlètes de la force répondaient mieux à la supplémentation de Whey plus quelque chose [WP-MTN] que pour la supplémentation de whey seule [WP]. Le tableau ci-dessous montre les résultats pour la masse musculaire maigre.

Etude-statistique-sur-le-lactoserum-avec-un-autre-complement

La supplémentation en lactosérum plus quelque chose a également entraîné de plus grandes augmentations de la force. Le tableau ci-dessous montre l’augmentation de la répétition maximale pour le développé couché ou d’autres exercices pour les groupes musculaires du haut du corps.

Augmentation-de-la-force-pour-la-whey-avec-quelque-chose-en-plus

Les chercheurs ont également examiné l’augmentation de la force pour les groupes musculaires du bas du corps. Pour ces derniers, la supplémentation avec du lactosérum plus quelque chose avait donné les mêmes résultats que la supplémentation avec du lactosérum seul.

Conclusion

«Dans l’ensemble, les éléments de preuve actuellement disponibles à partir d’essais contrôlés et randomisés soutiendraient l’utilisation des protéines de lactosérum (WP-MTN) comme une stratégie efficace pour améliorer la masse musculaire maigre, ainsi que la force du corps supérieur et inférieur chez des individus qui suivent un entraînement de résistance“, concluront les chercheurs. Les effets bénéfiques supplémentaires de suppléments contenant des protéines de lactosérum sur le muscle maigre et la force maximale sont plus évidents lorsqu’ils sont consommés en tant que partie d’un multi-ingrédients contenant de la créatine, tandis que la protéine de lactosérum prise seule semble produire des résultats moins nets.”

Source de l’article: Strength athletes react better to whey with added extras than whey on its own

Source Ergo-log: Sports Med. 2015 Sep 24.

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.