Plus de L-Arginine, plus de muscle, moins de graisse ?

2 Commentaires

l-arginineCet article sur l’arginine date de 2009 mais je tenais à vous en donner la traduction car il a le mérite de mettre à jour certaines bases fondamentales du métabolisme des acides aminés et de la L-Arginine en particulier. Comme nous l’avons déjà vu, l’arginine a bien d’autres rôles que de stimuler la vasodilatation. Plusieurs articles sur Espace Corps Esprit Forme ont déjà été traduits à cette fin. Cependant, la capacité de votre organisme à assimiler l’arginine (et de passer l’intestin en quantité suffisante) reste assez limitée, comme la plupart des acides aminés protéiques. C’est précisément sur ce point que la citrulline est plus efficace que l’arginine. Autre avantage de la L-Citrulline, c’est qu’elle est justement précurseur de l’arginine. J’aurais l’occasion de vous en reparler prochainement mais pour l’instant, je vous laisse avec l’article d’Ergo-log…

———————————

Donnez de la L-Arginine à des rats dans leur alimentation et ils deviendront plus minces et plus musclés. Même si vous leur donnez plus de calories, ils développent moins de graisse et plus de muscles. C’est du moins, ce qu’écrivent des chercheurs de la Texas A&M University dans le Journal of Nutrition.

De nombreuses études ont été publiées ces dernières années sur les propriétés hypolipidémiantes de la L-Arginine. Certaines d’entre-elles présentaient un groupe de femmes qui suivaient un régime associé à 8 grammes de cet acide aminé où elle perdaient du gras sans perdre de masse musculaire. Une autre étude avait mélangé de la L-Arginine avec de la nourriture pour porcelets. Ils étaient devenu plus maigres et musclés.

L’Arginine utiliserait plusieurs voies cellulaires pour stimuler la recomposition corporelle

Il y a plusieurs théories en circulation sur le processus de recomposition corporel de la L-Arginine. L’un d’entre eux affirme que l’acide aminé permettrait aux récepteurs des androgènes de fonctionner plus efficacement. Une autre stipule que l’arginine augmenterait la croissance musculaire via l’oxyde nitrique, le ‘bon radical libre’ en quelque sorte. Ou peut-être que la L-Arginine augmenterait l’activité de la guanosine monophosphate cyclique [cGMP] dans les muscles, de sorte qu’ils brûlent plus de graisses et de sucres mais moins de protéines.

Les chercheurs de la Texas A&M University ont récemment découvert un autre mécanisme. Ils ont découvert que “la supplémentation alimentaire en L-Arginine réduisait sélectivement la masse grasse blanche tout en augmentant l’expression des gènes de la protéine kinase activée par l’AMP et le PGC-1α (un régulateur essentiel de la biogenèse mitochondriale)”.

Une étude qui confirme l’intérêt de la L-Arginine… sur des rats

Dans la publication commentée ici, les chercheurs décrivent les expériences qu’ils ont faits avec quatre groupes de rats. Un groupe a reçu une alimentation pauvre en graisses {LF}. Les rats sont restés minces. L’autre groupe a reçu une diète contenant 40% de matières grasses {HF}, le genre de régime qui vous donnera des rats bien gras.

Lorsque les rats ont atteint leur 19ème semaine, la moitié des rats {LF} et la moitié des rats {HF} ont reçu 1,5 % de L-arginine dans leur nourriture. En termes humains, une personne qui consomme 2500 kilocalories par jour consommerait 9,4 g de L-Arginine. Les autres rats ont reçu de la L-Alanine, un acide aminé qui n’a aucun effet sur la perte de graisse.

L’arginine n’a eu pratiquement aucun effet sur le poids corporel mais elle a affecté la composition corporelle.

l-arginine

Le tableau ci-dessus montre les effets sur les rats {HF}. Ils ont développé plus de muscle, moins de graisse blanche et plus de graisse brune. La graisse brune est le tissu graisseux actif qui brûle les graisses. Le supplément de L-Arginine a eu un effet similaire sur les souris qui avaient reçu des aliments pauvres en graisses et qui n’avaient pas pris de poids.

arginine-recomposition-corporelle

L’arginine avait amélioré l’action de l’insuline, comme les chercheurs l’ont découvert. Les muscles des rats supplémentés en L-Arginine avaient absorbé plus de sucres. Lorsque les chercheurs ont analysé le sang de ces rats, ils ont aussi constaté des niveaux inférieurs d’acides aminés utilisés par l’organisme pour la synthèse des protéines. Cela indique que des processus anabolisants sont à l’œuvre, suggèrent les chercheurs. Il est alors probable que la L-Arginine renforce le stimulus anabolique sur la croissance musculaire.

Pourtant, il n’existe toujours pas assez de preuves concluantes sur le rôle tenu par la L-Arginine sur la recomposition corporelle. Cela n’empêche pas les fabricants de suppléments de continuer d’en mettre dans les suppléments censés avoir un effet amincissant ainsi que leurs mélanges protéine/créatine.

Si seulement les gens étaient fait comme des rats, vous pourriez acheter tout ce dont vous avez besoin dans votre boutique de suppléments afin de gagner la compétition de bodybuilding que vous voulez remporter…

Source de l’article: More Arginine – more muscles, less fat

Source Ergo-log: J Nutr. 2009 Feb;139(2):230-7.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

2 Commentaires

  1. woolfgang -  31 mai 2019 - 5 h 04 min

    Est ce que la vitamine B3 et de la D RiBose donne de la Nicotinamide riboside

    • Eric -  31 mai 2019 - 8 h 02 min

      Bonjour,

      Non, cela ne fonctionne pas de cette manière. L’organisme synthétise le NAD/H à partir de la vitamine B3, ainsi que le nicotinamide riboside, mais à partir de plusieurs étapes où des enzymes sont impliquées. Naturellement, l’organisme se sert du ribose qui fait le lien entre les deux nucléotides mais le ribose (et la vitamine B3) servent aussi à d’autres fonctions. Plus sérieusement, seuls le NR et NMN ont prouvé qu’ils étaient à même d’augmenter le taux de NAD/H cellulaire de manière constante.

      Sportivement,
      Eric Mallet

      https://www.espacecorps-espritforme.fr/

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.