Un supplément de Leucine améliore la perte des graisses

Aucun commentaire

L-LeucineLes athlètes des sports de force qui prennent de la leucine disent qu’ils perdent de la graisse. Leurs suppositions seraient peut-être fondées. Selon une étude sur l’animal faite à l’Université de Columbia, la Leucine non seulement pourrait stimuler la croissance musculaire, mais également renforcer la combustion des graisses.

La Leucine, le premier des BCAA

La leucine est un BCAA, un des trois acides aminés branchés. Dans la plupart des suppléments de BCAA, il s’agit de l’acide aminé le plus abondant. C’est également vrai, mais un peu moins pour les protéines concentrées de lactosérum. Comme nous savons que la leucine prise en supplément améliore la réponse anabolique des cellules musculaires aux acides aminés, les athlètes de force l’ajoute en supplément à leur protéine depuis un moment déjà.

L’effet de la supplémentation s’est avéré suffisant pour limiter la dégradation musculaire au cours d’une période d’inactivité. La dose optimale de L-Leucine n’est pas encore connue mais elle pourrait bien être assez élevée.

Des tests sur l’animal ont montré qu’une supplémentation en leucine stimulait la croissance des tissus musculaires mais également la synthèse du collagène. De la sorte, cet acide aminé ramifié pourrait indirectement vous aider à renforcer vos articulations. Des études épidémiologiques suggèrent qu’un apport élevé de leucine ou de BCAA réduirait le risque de surpoids.

L’étude scientifique

La leucine est une molécule plutôt intéressante. Une étude publiée dans le magazine Diabetes en 2007 fait de la leucine un acide aminé encore plus intéressant. Dans cette étude, les chercheurs ont fait des expériences sur des souris. La moitié des animaux ont reçu des aliments ordinaires [Chow] et l’autre moitié a reçu une alimentation avec de la graisse supplémentaire [HFD]. La moitié des souris Chow et HFD ont reçu 55 mg de Leucine supplémentaire chaque jour dans leur eau potable [Leu]. Ce qui représente le double de l’apport pour cet acide aminé.

Les résultats

La supplémentation a duré pendant 15 semaines. Durant cette période, les souris HFD sont devenues plus grosses. Mais chez les souris HFD qui avaient obtenues une dose supplémentaire de cet acide aminé ramifié, l’augmentation de la masse grasse était réduite d’un quart.

Leucine-et-composition-corporelle

Leucine-et-VO2

Leucine-et-masse-corporelle-muscle-graisses

Lorsque les chercheurs ont examiné les dépenses en oxygène des souris sur une journée, ils ont remarqué que les souris supplémentées en Leucine avaient utilisées plus d’oxygène. Cela signifie que les souris avaient brûlées plus de calories. C’est probablement de cette manière que la Leucine avait inhibé la croissance des réserves de graisse.

Une analyse du muscle et des cellules adipeuses blanches sur les animaux de laboratoire a montré comment ce mécanisme a fonctionné: le supplément avait amélioré la synthèse de la protéine découplante 3 [UCP3]. L’UCP renforce la capacité de combustion des mitochondries. Ils décuplent la combustion des nutriments et de la production d’ATP.

Une autre étude sur le sujet

Des chercheurs de l’Université d’État de Pennsylvanie ont répété l’expérience en 2009 en utilisant moins de ce BCAA, ils ne mentionnent aucun effet*.

Source de l’article: Leucine supplement boosts fat burning

Source Ergo-log: Diabetes. 2007 Jun;56(6):1647-54.

————————–

NdT: Autrement dit, une forte dose de Leucine produirait un effet sur l’oxydation des nutriments par les mitochondries. C’est précisément ce que nous avions constaté dans un article précédent sur cet acide aminé branché. Avec l’âge, le rôle de cet acide aminé devient de plus en plus important pour produire un effet anabolisant (du moins après 40 ans selon les études réalisées). En termes de quantité, les doses suggérées sont de 20 grammes au moins, ce qui est beaucoup pour un acide aminé isolé.

Je vous retrouve la prochaine fois avec la traduction d’un article SupVersity sur le Longjack (Tongkat Ali). Il s’agit d’un végétal particulièrement intéressant sur le plan scientifique. Mais d’ici là, pensez à vous abonner à la newsletter et à développer votre culture physique !

Eric Mallet

Références bibliographiques

  • Ventrucci G, Effects of a leucine-rich diet on body composition during nutritional recovery in rats, Nutrition, 2004 Feb;20(2):213-7.
  • Donato J Jr, Pedrosa RG, Cruzat VF, Pires IS, Tirapegui J., Effects of leucine supplementation on the body composition and protein status of rats submitted to food restriction, Nutrition. 2006 May; 22(5):520-7.
  • Balage M, Dardevet D., Long-term effects of leucine supplementation on body composition, Curr Opin Clin Nutr Metab Care. 2010 May; 13(3):265-70.
  • *Ali Nairizi, Pengxiang She, Thomas C. Vary, Christopher J. Lynch, Leucine Supplementation of Drinking Water Does Not Alter Susceptibility to Diet-Induced Obesity in Mice, J Nutr. 2009 Apr; 139(4): 715–719.

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.