3 à 4 jaunes d’œufs pourraient normaliser votre taux de lipides, réduire les graisses abdominales et hépatiques, le risque de maladies cardiovasculaires et de stéatose hépatique non alcoolique

2 Commentaires

Dans un passé pas si lointain, le jaune d’œuf était proscrit par les nutritionnistes et les médecins du fait de son taux de cholestérol élevé. Aujourd’hui, nos connaissances sur le métabolisme du cholestérol ont évolué, notamment en ce qui concerne les statines. Pourtant, les rumeurs sont toujours aussi tenaces, elles peinent à disparaître. Cet article d’Adel Moussa de la SuppVersity nous prouve qu’un jaune d’œuf, et même quatre, vous ferons beaucoup moins de mal qu’on ne le pense…

Eric Mallet

————————-

Les-oeufs-ne-feront-pas-monter-votre-taux-de-cholesterol

3 œufs entiers contiennent la “quantité” la plus efficace de jaune d’œufs pour améliorer votre profil lipidique et plus spécifiquement: triglycérides ↓ et LDL ↓ mais HDL ↑

En raison de leur teneur en cholestérol, les œufs ont longtemps été considérés comme un vecteur de maladies cardiaques. En tant que lecteur de SuppVersity, vous savez qu’il y a plusieurs raisons pour lesquelles la consommation d’œufs, ou plutôt de jaunes d’œufs, n’augmenterait pas votre risque de maladies cardiovasculaires: (A) il n’y a pas de causes à effets systématiques “si votre cholestérol est élevé, votre risque de maladies cardiovasculaires le sera aussi” (B) il n’existe pas de lien de causalité entre la consommation de cholestérol alimentaire et de cholestérol sérique – du moins pas dans la majorité des cas; (C) il a été prouvé que les substances contenues dans les jaunes d’œufs modulent les caractéristiques physiques de vos lipoprotéines et réduisent ainsi votre risque de maladies cardiovasculaires.

Puisque vous connaissez tout ceci, cela pourrait vous sembler moins important que pour votre médecin et d’autres personnes qui peuvent encore croire que le cholestérol est une méchante substance alimentaire et que vous feriez mieux de ne pas lire les données scientifiques sur les jaunes d’œufs récemment découvertes, notamment sur leur capacité à diminuer de façon significative vos taux de lipides sanguins .

Jaunes d’œufs et taux de lipides sanguins

Ok, finalement, cette étude préliminaire confirme la capacité des jaunes d’œufs à réduire les taux de lipides sanguins chez les rats, pas chez l’homme. Ses résultats sont encore en adéquation avec les études scientifiques réalisées sur les humains (Fernandez, 2006) et des rapports de cas tels que l’article de Fred Kern Jr avec le titre révélateur «Cholestérol plasmatique normal chez un homme de 88 ans qui mange 25 œufs par jour», une étude qui a été publiée dans le New England Journal of Medicine en 1991, une décennie au cours de laquelle le nombre de personnes, et encore moins de scientifiques bien connus, avaient mis en doute les effets préjudiciables sur la santé du cholestérol à considérer comme faible, voire proche de zéro.

Profil-des-acides-gras-et-du-cholesterol-pour-l-oeuf-et-la-poitrine-de-porc

Tableau 1: Profil des acides gras et teneur en cholestérol de l ‘huile de poitrine de porc et du jaune d’ œuf (% de l ‘acide gras total)

Aujourd’hui, un grand nombre de personnes (y compris une poignée de médecins et de scientifiques ;-) reconnaissent que l’ingestion d’œufs a permis de constater une baisse, et non pas une augmentation du taux de cholestérol sanguin. Cependant, en l’absence d’une explication mécaniste de ce phénomène, de très nombreux membres du monde médical continuent de mettre en doute le fait que les effets anti-maladies cardiovasculaires et anti-cancéreux des œufs ne soient motivés par rien d’autre que par leur teneur relativement élevée en antioxydants. Afin d’identifier les mécanismes métaboliques biochimiques réels par lesquels l’administration orale de jaune d’œufs affecte la réduction des lipides sanguins, des chercheurs de l’Université nationale de Kangwon ont mené une étude préliminaire sur des rongeurs au cours de laquelle ils ont observé des réductions similaires de triglycérides sanguins, du «mauvais» et du cholestérol total, de même qu’une augmentation du «bon» cholestérol (lipoprotéines de haute densité), comme ils l’avait observé chez la minorité de sujets humains qui mangeaient des œufs dans les études épidémiologiques.

————

Question: Les œufs doivent-ils être crus ? Non, probablement pas. Comme vous l’avez appris dans mon article souvent cité sur les oxysterols (cholestérol oxydé), il se pourrait que ce soit une mauvaise idée de manger des œufs durs: True or False? Butter, Ghee, Lard & Tallow – Are Saturated Animals Fats the Kings and Queens of the Frying Pan?”

————

Cette étude seule, pourrait ne pas sembler passionnante et l’on pourrait se dire qu’il s’agit encore d’une autre étude de rongeurs à apparaître dans les nouvelles de la SuppVersity. Ce qui est plus passionnant par contre, se résume au fait que l’étude est la première du genre à inclure un autre aliment riche en cholestérol dans un régime de contrôle: l’huile de poitrine de porc – un «analogue du jaune d’œuf» en quelque sorte, et qui présente une teneur en acides gras similaire mais pas identique aux jaunes d’œufs (voir tableau 1). Voici maintenant comment l’étude qui présente évidemment un groupe de contrôle salin a travaillé:

  • Des rats ont été nourris, ad libitum, avec un régime purifié de boulettes et de l’eau potable pendant 6 semaines. Le jaune d’œuf ou d’autres traitements ont été administrés par voie orale tous les jours à heure fixe
  • A partir de données d’expériences préliminaires, les scientifiques ont déterminé que la quantité de jaune d’œuf/huile de porc, à savoir 5 mg/kg, ou l’équivalent humain de 3-4 jaunes d’œufs environ, était la quantité de jaune d’œuf où les effets d’abaissement des lipides sanguins se sont stabilisés (c’est-à-dire n’ont pas augmenté davantage, lorsque plus de jaunes d’œufs étaient administrés)
  • Les fèces, le sang, le poids et l’apport alimentaire ont été mesurés et/ou analysés quotidiennement ou une fois par semaine
  • Le foie et la graisse abdominale ont été mesurés à la fin de l’étude de 6 semaines

L’apport alimentaire des rats a été examiné tous les 3 jours. Leur poids corporel a été mesuré une fois par semaine. Sur la base de ces données, le «rendement diététique» a été calculé, de même que le rapport entre l’apport alimentaire et le gain de poids corporel quotidien moyen (prise de régime alimentaire / gain de poids corporel).

Gain-en-poids-corporel-et-apports-nutritionnels-apres-un-dosage-oral-de-jaunes-d-oeufs

Tableau 2: Gain de poids corporel et apport alimentaire de rats après administration orale de jaunes d’œufs (Park, 2016).

Comme vous pouvez le constater sur le tableau 2, le dernier paramètre, c’est-à-dire «l’efficacité du régime alimentaire», était significativement plus élevé pour le groupe de l’huile de poitrine de porc (T2) dans lequel les rongeurs gagnaient beaucoup plus de poids corporel, même si l’apport alimentaire avait été réduit. {NdT: La graisse de porc avait donc entraîné un gain de poids malgré des apports caloriques plus bas pour ce groupe. Autrement dit, les jaunes d’œufs n’avaient pas entraînés de prise de poids corporel, comme constaté sur le tableau 2}.

Au delà du cholestérol: le poids et la composition corporels se sont tous deux améliorés

Dans ce contexte, il n’est pas vraiment surprenant que les animaux du groupe “huile de poitrine de porc” aient également accumulés plus de graisses abdominales et de graisses hépatiques que ceux qui avaient été nourris avec du jaune d’œuf tout en étant plus maigre de 10% (valeur non significative) que leurs pairs qui n’avaient reçus que de l’eau légèrement salée (placebo salin) en plus de leur régime alimentaire standard.

Graisse-abdominale-et-hepathique-en-grammes-pour-100 g-de-poids-corporel

Tableau 3: Poids du foie et de la graisse abdominale en grammes pour 100 g de poids corporel (Park. 2016)

Ce qu’il faudrait vraiment retenir concerne les améliorations pertinentes pour la santé des triglycérides, du HDL-C et du C-LDL ainsi qu’une réduction des “prédicateurs” de certaines maladies cardiaques et hépatiques, à savoir l’indice athérogène {NdT: risque de thrombose} et les taux des enzymes transaminases ALT et AST vous pouvez voir sur le tableau 4 – changements dont les scientifiques ont conclu avec d’autres études qu’ils sont indicatifs d’améliorations métaboliques importantes. Ces modifications ont des effets bénéfiques en aval sur votre cœur et sur la santé métabolique. Les effets décrits dans cette étude sont les premiers à fournir une explication mécaniste.

————————

Quoi de neuf sur les jaunes d’œufs: Bien que le jaune d’œuf soit de plus en plus apprécié “comme une source de substances biologiquement actives de valeur” (Zdrojewicz, 2016), je suis sûr que des études futures ajouteront des preuves croissantes des bénéfices pour la santé de la consommation de jaunes d’œufs, tels que les effets anti-stéatose hépatique non-alcoolique récemment confirmés pour les régimes à faible teneur en protéines (Erami, 2016), ou de la quantité élevée de vitamine D active dans les jaunes d’œufs. Inutile de dire que la SuppVersity est le meilleur endroit pour vous tenir informé sur ces études.

————————-

Lexplication sarticule autour de la réduction significative (comparativement à lhuile de ventre de porc) ou plutôt de la normalisation (contre le contrôle et lhuile de porc) du HMGCoA, lenzyme responsable de la production endogène de cholestérol et de la promotion de lexcrétion du cholestérol deux mécanismes potentiels, alors que Park & Park signalent quils sont «appuyés par des études antérieures qui ont étudié la réduction des lipides sanguins chez des rats qui ont ingéré de l’œuf. Il ont trouvé une augmentation du LDLC dans le groupe donné de lhuile de porc (Houston et al., 2011) et en fonction du fait que de nombreuses études ont souligné quil ny a pas de corrélation entre la quantité d’œufs avalés et le cholestérol sanguin chez les humains (Herron et al., 2004; Greene et al., 2005)». De même, des études ont montré que «la lécithine du jaune dœuf diminue le taux de cholestérol sanguin puisquelle est utilisée pour la formation de micelles dans lintestin grêle ou qu’elle en augmente lexcrétion par la réabsorption du cholestérol comme acides biliaires (Yang et al., 2007; Alqasoumi, 2014)».

Index-atherogenique-enzymes-hepatiques-lipides-sanguins-cholesterol-HDL-LDL

Tableau 4: Index athérogénique (En haut à gauche), enzymes hépatiques (transaminases ALT et AST, en haut à droite), et taux de lipides (triglycérides-TG- cholestérol total -TC-, HDL, LDL, en bas) (Park 2016)

Oeufs, cholestérol, MCV et syndrome métabolique: Avec uneffet statine” sur les HMGCOA et leur capacité à réduire labsorption du cholestérol alimentaire de lalimentation, les petites bombes à cholestérol en forme dœuf (les œufs contiennent significativement plus de cholestérol que lhuile de porc) vous délivrent tout ce quil faut pour produire un effet neutre, voire bénéfique, sur votre cholestérol sanguin.

En fait, les données fournies par létude indiquent que la consommation de 3 à 4 œufs/jour est saine et qu’elle peut vous aider à prévenir laccumulation de graisse abdominale et hépatique. Voici deux bonnes raisons de manger plus dœufs, surtout que les dépôts de graisse dans le foie sont certainement le point de départ du développement du diabète, de la maladie cardiaque et dune pléthore dautres raisons pathologiques de mourir prématurément. Quand vous y réfléchissez, les producteurs d’œufs pourraient prétendre à ce que les œufs puissent réduire le risque de maladie cardiaque” et en mettre l’étiquette sur les boîtes.

NdT: Les références scientifiques ne sont pas ajoutées ici pour des raisons évidentes de duplicate content; les risques de duplicate étant déjà assez élevés sans cela. Je vous invite cependant à les consulter sur l’article original de la SuppVersity: 3-4 Eggs Yolks per Day May Normalize Your lipids (…)

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

2 Commentaires

  1. Sébastien -  9 décembre 2016 - 20 h 06 min

    Merci pour cet article traduit très intéressant.
    Il y a une idée qui circule comme quoi les jaunes d’oeufs augmenteraient la production de testostérone de par leur teneur élevée en cholestérol (précurseur de testostérone)… A la lecture de cet article on pourrait dire que cela est erroné étant donné que le taux de lipides et de cholestérol sanguin n’augmentent pas et qu’il n’y a pas de relation entre le cholestérol ingéré et le cholestérol sanguin. Ce que je pense également.

    • Eric -  9 décembre 2016 - 21 h 57 min

      Bonsoir Sébastien,

      Disons que l’idée n’est pas totalement fausse même si elle n’est pas tout à fait vraie non plus (c’est un peu une réponse de Normand). N’oublions pas que pour faire des androgènes, une quantité minimale de cholestérol alimentaire est nécessaire à notre organisme. Le jeux des statines n’intervient qu’après. Ceci pour préciser votre pensée. En outre, des études scientifiques ont démontré qu’une quantité réduite de cholestérol alimentaire consommé ne permettait pas d’obtenir un taux optimal d’androgènes, dont la testostérone.

      Merci également pour votre mail qui m’a fait très plaisir ce soir. J’espère que nous aurons l’occasion de collaborer dans un proche avenir.

      Bien à vous,
      Eric Mallet

      https://www.espacecorps-espritforme.fr/

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.