Dose élevée de zinc = 40% de testostérone LIBRE en plus

Aucun commentaire

sources de zincLes compléments alimentaires de zinc augmenteraient effectivement les niveaux de testostérone totale et libre. Si vous donnez à des athlètes une dose quotidienne de 3 mg de sulfate de zinc [env. 1 mg de zinc élémentaire] par kilo de poids de corps, après quatre semaines, ils présenteraient 40% de plus de testostérone libre dans leur sang. Les chercheurs de l’Université de Selcuk en Turquie l’ont découvert lors d’une expérience avec 10 lutteurs masculins.

Dans l’article précédent sur cet oligoélément, nous vous avions parlé de cette recherche turque sur le zinc. Au cours de ces études scientifiques, des souris et des étudiants physiquement inactifs ont produit plus de testostérone lorsqu’ils ont reçu de fortes doses de zinc. Avec cette nouvelle expérience, les chercheurs ont examiné l’effet du zinc sur des lutteurs parfaitement entraînés. Les sujets avaient en moyenne 19 ans et s’entraînaient cinq jours par semaine depuis au moins six ans. Les lutteurs faisaient de la musculation une fois par semaine, effectuaient du cross training une fois par semaine et s’entraînaient à la lutte les trois autres jours.

Une expérience de 4 semaines pour connaitre l’influence du zinc sur la testostérone de sujets athlétiques

Avant et après la période de quatre semaines de supplémentation en zinc, les chercheurs ont fait rouler les sujets sur des cycles statiques jusqu’à ce qu’ils atteignent leur point d’épuisement. Avant et après l’expérience, les chercheurs ont mesuré les concentrations de thyroxine, de testostérone totale et testostérone libre dans le sang des sujets. Dans des conditions normales, un effort physique important diminue la concentration de ces hormones. Le tableau ci-dessous montre comment le supplément de zinc a empêché que cela se produise. Le supplément a également entraîné une augmentation de 40% de la testostérone libre avant le test d’épuisement.

 

zinc-testostérone

 

Le même effet a été observé sur les concentrations de thyroxine, T3 et T4 libre dans le sang.

 

zinc testostérone libre

 

De nombreuses enzymes utilisent le zinc dans les processus de production d’hormones et de génération d’énergie à partir des graisses ou des glucides. L’effort physique nécessite également de grandes quantités de zinc, estiment les chercheurs. Ils pensent que des quantités élevées de zinc pourraient aider les athlètes à améliorer leurs performances. “Des doses physiologiques de supplémentation en zinc peuvent s’avérer bénéfiques pour la performance”, écrivent-ils.

Si vous pesez 80 kg et que vous souhaiteriez utiliser du zinc à des doses similaires à celles utilisées par les lutteurs turcs, vous devriez prendre 240 mg de sulfate de zinc par jour [environ 80 mg de zinc élémentaire]. L’utilisation à long terme de ces doses élevées en zinc n’est pas très saine. Des chercheurs ont déjà signalé des effets secondaires dus à des apports beaucoup plus faibles. Selon des chercheurs chinois, une dose quotidienne de 50 mg de zinc entraînerait une augmentation du taux de cholestérol chez l’homme en quelques semaines. [Wei Sheng Yan Jiu. 2004 Nov;33(6):727-31.] Ajoutons que les épidémiologistes américains Walter Willett et Ed Giovannucci ont également découvert qu’un supplément en zinc à des doses supérieures à 100 mg par jour multipliait le risque de cancer de la prostate par 2,2. [J Natl Cancer Inst. 2003 Jul 2;95(13):1004-7.]

Source de l’article: Zinc megadose gives 40 percent more free testosterone

Source Ergo-log: Neuro Endocrinol Lett. 2006 Feb-Apr; 27(1-2):247-52.

Note: Les remarques des rédacteurs d’Ergo-log sont effectivement à prendre au sérieux. Une supplémentation élevée de zinc n’est pas très bonne pour la santé. Plusieurs études ont confirmé ces risques sur le cancer de la prostate. Ce que ne dit pas l’article mais qui est pourtant très connu, c’est que le zinc réduit la conversion de l’aromatase, l’enzyme qui convertit la testostérone en œstrogènes comme l’œstradiol. Un grand nombre de bodybuilders le savent très bien. Cela pourrait également expliquer pourquoi un taux aussi élevé de testostérone totale et testostérone libre a été constaté.

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.