Le cardio brûle plus de graisses avec un régime riche en protéines

Aucun commentaire

cardio-et-proteineAu plus votre alimentation contiendrait de protéines et au moins elle renfermerait de graisses et de glucides, au plus la perte de poids associée au cardiotraining serait rapide. Un chercheur néerlandais a publié un article à ce sujet dans Physiology & Behavior.

Qu’un régime riche en protéines fonctionne bien pour la perte de poids n’est pas vraiment une nouvelle. Cependant, cette étude nous donne déjà plus de lumière sur le mécanisme qui se trouve derrière tout cela. Les chercheurs ont fait une expérience avec 16 sujets: 12 d’entre-eux ont été soumis à un régime pendant 3 mois. Celui-ci contenait relativement plus de protéines et les 4 autres sujets ont gardé leur régime alimentaire habituel.

Un régime alimentaire hyperprotéiné est simple à concevoir et à consommer

A vrai dire, un régime alimentaire riche en protéines nécessite peu de changement dans vos habitudes alimentaires. Les sujets de l’étude ont remplacé 3 repas ordinaires par un milkshake, un pudding et une soupe ou muesli, tous de Modifast, des produits commercialisés par Novartis. Ceux-ci contiennent un peu plus de protéines que les aliments ordinaires.

Immédiatement avant et après la période de trois mois, les sujets devaient faire du vélo stationnaire au matin, l’estomac vide. Les chercheurs ont progressivement augmenté la vitesse des cycles pour les cyclistes de l’étude puis ils ont mesurés la quantité de graisse brûlée. La figure ci-dessous montre les résultats de ces tests.

Cardio-brule-plus-de-calories-avec-un-regime-riche-en-proteines

 

La combustion des graisses était plus élevée à 51% de leur VO2 max. C’est encore assez peu en termes de performances mais ce n’est pas rare chez des individus non entraînés. En cours de test {Fatmax}, la perte maximale des graisses a augmentée dans le groupe qui avait consommé plus de protéines durant 3 mois. Ce groupe n’était pas devenu plus mince non plus.

Cardiotraining-plus-de-calories-avec-plus-de-proteines

Nous avons ombragé les effets statistiquement significatifs du tableau ci-dessus. En termes d’alimentation sportive du culturisme, l’augmentation de l’apport en protéines était minimale mais il a eu un effet considérable sur la composition corporelle.

La quantité de protéines que vous mangez chaque jour contribue proportionnellement à la prise de masse musculaire

Les chercheurs supposent que le régime alimentaire riche en protéines augmente la masse musculaire. Les muscles au repos utilisent les graisses comme principal combustible. Cela explique pourquoi la masse de graisse est réduite, du moins en partie. Mais, cette étude suggère qu’il existe une autre façon avec laquelle un régime riche en protéines augmente la combustion des graisses: les muscles actifs brûlent plus de graisses si vous consommez plus de protéines.

Notre théorie: L‘acide aminé L-Leucine apporté par les protéines supplémentaires fournit un stimulus anabolique. La Leucine force les cellules musculaires à préserver les protéines, et peut-être, dans une certaine mesure, c’est également le cas pour le glucose. Voilà pourquoi les cellules musculaires actives brûlent légèrement plus d’acides gras avec l’exercice de faible intensité.

Source de l’article: Cardio exercise burns more fat with protein-rich diet

Source Ergo-log: Physiol Behav. 2010 Dec 2;101(5):770-4.

——————————

NdT: Article intéressant s’il en est, la théorie avancée par les rédacteurs d’Ergo-log est intéressante mais incomplète. Du moins, pour vérifier leurs dires, une expérience basée sur 3 groupes d’individus (avec 1 groupe placebo) dont 1 groupe bénéficierait d’un supplément de Leucine par rapport à l’autre, permettrait sans doute de vérifier (du moins en partie) cette supposition. N’oublions qu’un autre acide aminé branché, la L-Isoleucine joue lui aussi un rôle important dans le métabolisme du glucose, sans oublier la L-Valine, elle aussi impliquée dans ce processus. Finalement, cette étude est intéressante mais devrait donner lui lieu à d’autres études afin d’en préciser les mécanismes métaboliques.

Mais d’ici là… n’oubliez pas de développer votre culture physique.

Eric Mallet

 

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.