Un régime riche en protéines n’est pas mauvais pour les os

Aucun commentaire

Une alimentation riche en protéines n’est pas synonyme de problèmes osseux pour autant, selon une étude animale de l’Université canadienne du Manitoba, publié dans le Journal of Nutrition. Mais un régime riche en protéines ne renforce pas le squelette non plus.

Un régime hyperprotéiné a t-il une influence sur les os ?

os-du-femurDe plus en plus de personnes se tournent vers une alimentation riche en protéines comme méthode pour perdre du poids. Considérant que le régime alimentaire occidental moyen est constitué d’environ 15% de protéines en termes d’énergie – pour un régime alimentaire typique en protéine – ce pourcentage monte à environ 35% en remplaçant une partie des graisses et surtout des glucides. Vous êtes également moins susceptible de ressentir la faim avec une alimentation riche en protéines, si vous mangez moins. De plus, ce type de régime augmente votre masse musculaire ainsi que la vitesse de votre métabolisme. En raison de ces 2 facteurs, votre corps brûle plus de calories.

Pourtant, les chercheurs ne sont pas tout à fait sûr de savoir si un régime alimentaire riche en protéines est une sécurité à long terme. Il existe des études qui affirment qu’une consommation accrue de protéines conduirait à une diminution de la masse osseuse. Une alimentation riche en protéines augmente la production d’acide dans le corps et pourrait réduire la quantité de calcium dans les os. Chaque gramme de protéine vous coûte 1 milligramme de calcium, selon une théorie populaire répandue par le lobby anti-protéine*.

Voici pourquoi les os des végétariens seraient censés être plus forts. Beaucoup de végétariens mangent moins de protéines que la normale. Les partisans des régimes riches en protéines pensent que les végétariens ont des os plus forts parce qu’ils mangent plus de céréales entières, de légumes et de fruits et par conséquent, qu’ils consomment plus de substances bioactives qui renforcent leurs os.

Cette étude canadienne sur les protéines a testé la solidité des os en fonction d’un régime hyperprotéiné

L’étude sur animaux de ces chercheurs visait à fournir plus de clarté sur l’effet d’un régime alimentaire riche en protéines sur le squelette. Ils ont donné à des rats femelles un régime alimentaire composé de 35% de protéines [HP] pendant 17 mois. Les protéines supplémentaires provenaient principalement de protéines d’œuf et de lait. Un groupe témoin a reçu une alimentation à partir de laquelle 15% de leur énergie provenait de protéines [NP].

Les animaux {HP} présentaient une quantité de masse corporelle maigre un peu plus élevée et environ 50% de graisse corporelle en moins après 17 mois. Il n’y avait aucun effet sur la quantité de minéraux présents dans les os – la teneur minérale de l’os. En fait, parce que les animaux {HP} étaient devenus plus légers, leurs os contenaient plus de minéraux par kg de poids corporel. Le tableau ci-dessous fournit des données sur l’os du fémur chez les rats. BMD = densité minérale osseuse.

Mesures-en-relation-au-femur-de-rats-qui-ont-pris-un-regime-riche-en-proteines

Les chercheurs ont également réalisé des tests pour déterminer la résistance des os des rats après leur décès. Ils ont découvert que les os des rats {HP} se cassaient un peu moins facilement que les os des rats {NP}. Les différences ne sont pas statistiquement significatives.

test-de-resistance-du-femur-de-rats-avec-regime-hyperproteine-ou-non

La consommation mixte riche en protéines a été associée à un poids réduit, une masse grasse réduite et une masse maigre plus élevée, mais pas d’effets délétères sur les os.” en concluent les chercheurs. Cela s’explique peut-être parce qu’ils ont donné de l’œuf et des protéines laitières aux rats, pensent-ils. La viande contient plus d’acides aminés que le corps convertirait plus facilement en acides qui à leur tour, réduisent la teneur en calcium des os.

Donc, les athlètes de force ou dont le régime alimentaire est à teneur faible en hydrates de carbone et qui obtiennent leur supplément de protéines principalement de leurs shakes, des œufs ou des produits laitiers ne doivent pas se soucier de leurs os, comme vous pourriez en conclure de cette étude. Mais les athlètes de force qui mangent beaucoup de viande ne devraient pas en perdre le sommeil non plus: l’entraînement de force favorise la formation du tissu osseux.

Source de l’article: Protein diet not bad for bones

Source Ergo-log: J Nutr. 2009 Nov; 139(11): 2099-105.

————————-

* Quand les auteurs parlent de lobbies anti-protéine, je me demande toujours s’il ne s’agit pas de ces entreprises du genre Coca et compagnie qui empoisonnent la terre entière avec leurs saloperies sucrées et pourvoyeurs du diabète ?

Mais d’ici le prochain article, n’oubliez pas de développer votre culture physique et votre humour avec cette vidéo qui me fait bien rire de temps en temps:

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant depuis plus de 20 ans, j'ai toujours porté un regard curieux sur le développement de la science des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je passe actuellement ma thèse en psychologie sur la question de la sublimation par la culture physique et la musculation. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider le pratiquant tout en lui donnant des informations scientifiques utiles à sa pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.