Le powerlifting vous fait gagner de la force, sauf pour les muscles lombaires

Aucun commentaire

Les powerlifters font du squat et soulèvent des charges considérables mais cela ne renforcerait pas les muscles du bas du dos. C’est du moins ce qu’ont découvert des scientifiques britanniques spécialisés dans le sport à l’université de Southampton Solent. Pourtant, des études expérimentales sur l’extension des lombaires nous ont appris que le développement de ces muscles lombaires contrecarre les problèmes de bas du dos. Les haltérophiles qui veulent protéger le bas de leur dos doivent-ils inclure des hyper-extensions dans leur programme d’entraînement ?

L’étude sur la force des lombaires chez des powerlifters, des bodybuilders et des sportifs

Les Britanniques ont réalisé une expérience clinique avec 13 haltérophiles de compétition [NCPL], 10 haltérophiles amateurs [CPL] et 36 athlètes de loisir qui ne faisaient pas de musculation [RECT]. Tous les sujets étaient des hommes.

forcce-des-lombaires

Les haltérophiles étaient environ 10 kilos plus lourds que les athlètes amateurs (haltérophile et non pratiquants de la force) alors que les haltérophiles de compétition étaient capables de faire du squat et de soulever des poids plus lourds que les haltérophiles amateurs.

Les résultats de l’expérience sur la résistance des lombaires développée par les athlètes de force ou non

Dans leur laboratoire, les chercheurs ont utilisé un appareil comme ci-dessous pour déterminer la force des muscles des lombaires des sujets de l’expérience. Bien que les powerlifters étaient plus musclés et plus forts que les autres sujets, il n’y avait aucune différence entre la force que les trois groupes pouvaient développer.

ILEX Strength = Force d’Extension Lombaire Isolée (Isolated Lumbar Extension Strength)

machine-extension-lombaires

experience-force-lombaire

Conclusion

“Il y a actuellement peu de preuves montrant que l’augmentation progressive de la force des charges déplacées, en particulier le squat et le soulevé de terre, augmentera la force des extenseurs lombaires”, écrivent les chercheurs. Note EM: {Les chiffres semblent même prouver le contraire, tant sur l’index de la force, que du couple moyen et maximal}.

“En tant que tels, bien qu’ils soient efficaces pour développer la force dans des levées de charges spécifiques, les entraîneurs et les professionnels de l’exercice ne devraient pas, à l’heure actuelle, prescrire ni promouvoir le squat et le deadlift, ainsi que leurs dérivés, en tant qu’exercices efficaces pour renforcer les extenseurs lombaires”.

“L’impact exact de l’entraînement spécifique des extenseurs lombaires sur la performance de powerlifting elle-même n’est pas claire. Cependant, si l’objectif est de cibler et de renforcer les extenseurs lombaires, les powerlifters pourraient parfaitement profiter d’un entraînement spécifique et isolé des lombaires”.

Source de l’article: Powerlifting makes your muscles stronger – but not the muscles in your lower back

Source Ergo-log: J Strength Cond Res. 2018;10.1519/JSC.0000000000002722.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.