Les arbres vous protègeraient du cancer et on vous dit pourquoi !?

Aucun commentaire

arbres-protection-cancerPlus il y a d’arbres dans votre environnement, moins vous risquez d’attraper un cancer, selon une étude épidémiologique publiée par des chercheurs de la Nippon Medical School dans l’Open Public Health Journal.

Le phénomène du Shinrin-yoku

Nous avions récemment écrit à propos d’une autre étude publiée par les mêmes auteurs. Il s’agissait de l’effet de la marche dans un environnement avec de nombreux arbres par rapport au running dans un environnement urbain. Les Japonais ont découvert que la marche dans une zone boisée réduisait la pression artérielle et la concentration d’hormones de stress dans le sang plus que la marche en ville. (Note EM: cet article était moins intéressant, je vous le traduirais volontiers plus tard).

Les chercheurs étudient un phénomène connu sous le nom de shinrin-yoku. Dans les publications de langue anglaise, ce phénomène est traduit par “baignade en forêt”. Grâce aux recherches menées par ce groupe de chercheurs, il y aurait aujourd’hui 44 forêts au Japon reconnues comme des zones dans lesquelles la baignade en forêt présente un effet positif sur la santé. Grâce au travail de ce groupe de chercheurs, les urbanistes ont également sauvé les forêts du développement urbain dans les villes japonaises.

Les arbres et le cancer

Les chercheurs pensent que les arbres émettent certains composés qui réduisent le stress et activent le système immunitaire et donc, à long terme, réduisent le risque de développer un cancer. Ces substances sont appelées phytoncides.

Les plantes telles que le chêne, le sapin, mais aussi les théiers et les oignons, émettent ces substances pour se protéger contre les insectes, les animaux et les micro-organismes. Environ 5000 phytoncides ont été identifiés à ce jour. Il est probable que toutes les plantes vivantes en produisent. Les chercheurs ont réussi à démontrer qu’il y avait des concentrations élevées de phytoncides dans les forêts japonaises, notamment l’alpha-pinène, le bêta-pinène, le tricyclène, le camphène et le d-limonène.

arbres-cancer-foret

L’étude sur les arbres et le cancer

Dans cette étude publiée en 2008 dans l’Open Public Health Journal, les chercheurs ont recueilli des données sur les décès liés au cancer au Japon. Ils ont examiné les données pour chaque province et les ont corrigées en fonction du tabagisme et des revenus. Ils ont ensuite examiné la superficie des forêts dans chacune des provinces et ont ainsi découvert que plus la superficie des forêts était importante dans une province, plus le nombre de décès dus au cancer était faible.

Les résultats de l’étude sur l’influence positive des forêts

Les chercheurs ont constaté des effets statistiquement significatifs sur le cancer du poumon et du sein chez les femmes. Chez les hommes, il s’agissait du cancer de la prostate, de l’intestin et du rein. Le tableau ci-dessous montre la relation entre la zone forestière et les cancers du sein et de la prostate.

cancer-probabilite-arbres

Conclusion des chercheurs

“Les forêts peuvent partiellement contribuer à la diminution des taux de mortalité standardisés de certains cancers au Japon”, concluent les chercheurs.

Source de l’article: Trees protect against cancer

Source Ergo-logThe Open Public Health Journal, 2008, 1, 1-7.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.