Les sulfoxydes de cystéine des oignons stimuleraient la testostérone

Aucun commentaire

oignon-testosteroneIl y a quelques années, je vous avais traduit un article sur l’influence de l’oignon sur la testostérone. A vrai dire, j’étais assez surpris de voir à quel point cet article avait été suivi. Et si cette influence est bien réelle, c’est que certaines molécules agissent effectivement sur ce processus hormonal complexe qu’est la libération hormonale. Ce nouvel article nous donne déjà plus d’informations concrètes à ce sujet. Toujours est-il que le premier article sur l’oignon avait eu un succès étonnant. Certains lecteurs avaient même été jusqu’à se confectionner un jus d’oignon. Personnellement, j’ai du mal à imaginer comment il est possible d’avaler ce genre de mixture.

Je ne ferais pas non plus sans rappeler que des personnes, sans doute bien intentionnées, vous diront que l’oignon est un bon chélateur des métaux lourds. Cependant, vous ne pouvez pas savoir a priori si la teneur des oignons que vous consommez est en dessous des normes ou pas. Cette valeur varie naturellement en fonction des sols. Même si vos oignons sont bio, vous n’aurez aucune certitude à ce sujet. C’est une raison tout à fait rationnelle pour vous déconseiller de consommer de l’oignon de manière répétée à plus ou moins long terme. L’ail des ours, car il contient certains composants similaires à ceux de l’oignon, a également fait l’objet de ce genre de publicité non vérifiée. Cependant, aucune étude scientifique sérieuse ne prouve que l’ail des ours, pas plus que d’autres végétaux, ne protège ou ne réduit la présence des métaux chez l’homme. Anyway, voici l’article d’Ergo-log…

Ces dernières années, nous avons écrit plus d’une fois sur la curieuse capacité des oignons à augmenter le taux de testostérone. Des chercheurs japonais du département de recherche de Nisshin Pharma ont découvert quelles substances contenues dans les oignons provoquent cet effet hormonal : les sulfoxydes de l’acide aminé cystéine.

oignon-testosterone

Les substances actives de l’oignon

L’extrait, un produit de Nisshin Pharma, était composé de 6 % de sulfoxydes de cystéine. Les trois principaux étaient l’isoalliine [PCSO] (représentant 2,4 % de l’extrait), la méthyiine [MCSO] (0,8 %) et la cycloalliine [CA] (4,1 %). Les formules structurelles sont présentées ci-dessous.

oignon-sulfoxyde

oignon-effets-testosterone

Les chercheurs ont ensuite exposé individuellement les cellules des testicules aux trois composants de l’extrait. L’isoalline [PCSO] et la méthyline [MCSO] se sont avérées être les substances actives de l’extrait. Vous pouvez voir cela ci-dessus. Les chercheurs ont également pu découvrir comment l’isoalline et la méthyiine augmentent la production hormonale par les testicules. Les sulfoxydes stimulent l’enzyme protéine kinase A [PKA].

Le brevet déposé sur les substances actives de l’oignon

L’article sur lequel nous basons celui-ci est paru dans Molecules en 2020. Cependant, les auteurs savaient des années auparavant que l’isoalline et la méthyiine étaient des stimulateurs de testostérone. Nous avons également trouvé un brevet japonais de Nisshin Pharma datant de 2016 et décrivant des suppléments ou des aliments fonctionnels rehaussant la testostérone, avec le zinc et l’isoalliine comme ingrédients actifs.

Le dosage en sulfoxydes cystéine

En 2017, les mêmes auteurs ont publié une étude humaine dans Japanese Pharmacology and Therapeutics, dans laquelle des hommes âgés de 50 à 79 ans ont reçu 30 milligrammes de sulfoxydes de cystéine provenant d’oignons chaque jour pendant un mois. Après deux semaines de supplémentation, les hommes se sont sentis mieux grâce à ce complément. Ils présentaient plus de testostérone dans leur salive. Deux autres semaines plus tard, cependant, plus aucun changement… Toujours est-il que nous continuerons à suivre cette ligne de recherche. Nous signalerons tout nouveau développement.

Source de l’article: Cysteine sulfoxides in onions increase testosterone levels

Source Ergo-log: Molecules. 2020 Oct 14;25(20):4694.

Traduction pour Espace Corps Esprit Forme,

Eric Mallet

 

A propos de l'auteur

Passionné et pratiquant de la musculation depuis près de 28 ans, je me suis toujours intéressé au développement des ergogènes et de la nutrition sportive. Diplômé des universités Lille 3 et Paris 7, je travaille actuellement sur la rédaction de plusieurs ouvrages dont la sublimation par la culture physique et la musculation sur le plan psychanalytique. Consultant dans le domaine des compléments alimentaires, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur stratégie de vente et de communication en matière de nutrition sportive. Espace Corps Esprit Forme est à considérer comme un blog de vulgarisation scientifique, destiné à aider les athlètes tout en leurs donnant des informations scientifiques utiles à leur pratique des sports de force.

Faire une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.